Archives quotidiennes : 11 mars 2011

L’intelligence du coeur : le vrai défi du 21ème siècle

Posté par Néo Trouvetout le 10 mar 2011 dans >Dossier, Corps • 11 commentaires
Dans la vie moderne, nous faisons référence au cœur dans plusieurs contextes bien différents : nous avons du « cœur », nous donnons du « cœur » à l’ouvrage, quelque chose nous tient « à cœur », nous écoutons notre « cœur », nous sommes de tout « cœur » avec quelqu’un, ou nous parlons à « cœur » ouvert. Que veut vraiment dire le mot « cœur » dans ces expressions courantes ? Il ne désigne certainement pas l’organe appelé « cœur », que j’ai étudié au cours de ma formation médicale — une pompe qui, à chaque seconde, fournit l’oxygène et les nutriments du sang à toutes les cellules de notre corps.

La médecine conventionnelle occidentale ne parle du cœur qu’en termes de fonction physiologique. Selon cette définition médicale, le cœur est un organe musculaire aux cavités multiples, où s’enchevêtrent des circuits électriques. Il est souvent décrit comme une pompe, et les artères comme des tuyaux — essentiellement l’équivalent biologique de la pompe à eau et de la plomberie de votre maison. Cette description contraste si fortement avec notre sentiment émotionnel du cœur qu’on finit par se demander s’il n’y aurait pas un lien quelconque entre le littéral et le figuré, entre le physique et le mystique.
Cette question sous-tend la solution HeartMath, et sa réponse peut avoir un effet important sur la santé et le bien-être général. La différence entre la définition physique du « cœur » et sa définition émotionnelle est enracinée dans la division entre le corps et l’esprit, si omniprésente dans la médecine actuelle. Nous ne faisons plus le lien entre le rôle de nos pensées et de nos stress quotidiens et leurs effets sur le corps physique. Tout au long de la formation médicale, on explique les maladies par leurs causes bactériennes, métaboliques, toxiques et autres, mais on ignore largement la relation existant entre nos pensées ou nos émotions et un changement physique. Dans une certaine mesure, cela a engendré un modèle médical qui peut être déshumanisant car il se concentre uniquement sur les manifestations physiques précises de la maladie, perdant ainsi de vue l’ensemble de la personne.

Des professionnels de la santé, préoccupés par cette séparation entre le corps et l’esprit, ont réagi en développant des domaines tels que la psychosomatique et la médecine du comportement, et, plus récemment, la psychoneuro-immunologie. Pour remédier à cette séparation, de nouvelles pratiques ont évolué, qu’on a appelées « holistiques », « complémentaires » ou « intégratrices », et qui s’efforcent de considérer l’ensemble du corps, du mental et de l’âme. HeartMath — dont le mérite repose sur sa simplicité et sa profondeur — constitue l’une de ces approches.

Le système HeartMath a été créé par Doc Childre, chercheur et auteur d’ouvrages sur le stress, et consultant auprès d’éminents médecins, scientifiques et hommes d’affaires. La vision innovatrice de HeartMath en matière de psychologie, de physiologie et de potentiel humain fournit un nouveau modèle d’efficacité à la vie moderne. Doc Childre a consacré la majeure partie de sa vie d’adulte à la recherche et au développement qui lui ont permis de créer le système HeartMath. Son but, en concevant ce système, a été de donner aux gens la capacité de déployer une nouvelle intelligence, une plus grande sollicitude et des sentiments de compassion, pour les aider à répondre aux nombreux défis de la vie avec résistance et assurance. C’est à partir de ce désir sincère d’aider les gens que Doc, avec un petit groupe de professionnels possédant une large gamme de compétences, une grande expérience et une considérable expertise, fonda en 1991 l’Institute of HeartMath, une organisation de recherche et d’éducation sans but lucratif. L’institut a alors effectué des percées dans les domaines des neurosciences, de la cardiologie, de la psychologie, de la physiologie, de la biochimie, de la bioélectricité et de la physique. Afin de faire avancer les objectifs de recherche, on a formé un conseil consultatif scientifique, composé de figures proéminentes dans un certain nombre des domaines mentionnés plus haut, afin de fournir des conseils et une évaluation collégiale. Cette collaboration a mené à des découvertes stimulantes qui sont présentées dans ce livre.

DEVELOPPER L’INTELLIGENCE DU COEUR, UN DEFI POUR NOTRE MONDE

Le monde est dans une importante période de transition. Le progrès technologique, la mondialisation des entreprises et des médias, ainsi qu’Internet, nous présentent des occasions et des défis sans précédent. Nous sommes en période de transformation rapide, et chacun de nous en est affecté.

Le cœur n’est pas sentimental. Il est intelligent et puissant, et nous croyons qu’il détient la promesse du prochain stade de développement humain et de la survie de notre monde.

L’intelligence du cœur est le flux intelligent de conscience et d’intuition que nous ressentons lorsque le mental et les émotions se trouvent dans un état d’équilibre et de cohérence par un processus qui s’amorce lui-même. . Cette forme d’intelligence, vécue comme une sagesse directe et intuitive, se manifeste dans les pensées et les émotions qui sont bénéfiques pour nous-mêmes et pour les autres.

Au-delà de nos démonstrations scientifiques, notre propos est le suivant : le cœur nous relie à une intelligence supérieure à travers un domaine intuitif où l’âme et l’humain fusionnent. Ce domaine intuitif est beaucoup plus grand que ce que la capacité perceptrice de la race humaine n’a encore été capable de saisir.

Nous pouvons développer cette capacité perceptrice en apprenant à faire ce que les sages et les philosophes nous demandent depuis des siècles : écouter et suivre la sagesse du cœur.

L’un des aspects les plus stimulants de la vie, à l’aube du nouveau siècle, est la possibilité d’une fusion entre la science et l’âme.

Les systèmes informatiques du monde entier, des satellites de communication aux téléphones portables et aux services de transactions bancaires, sont de plus en plus reliés entre eux et interdépendants. Un problème régional peut causer une réaction en chaîne dans le monde entier. Nous avons tous entendu parler de scénarios potentiels qui effraient même les plus flegmatiques d’entre nous. En tant que société globale hautement connectée, nous devrons bientôt faire des choix importants qui affecteront notre sécurité actuelle et la vie des générations futures. Il se peut que les problèmes du monde empirent avant de s’améliorer, mais les défis du présent offrent également des occasions d’effectuer un changement important dans la conscience humaine.

Nous sommes entrés dans une phase de développement qui rend plus aigu le besoin de solutions nouvelles et intelligentes favorisant la cohérence et l’alignement plutôt que la division et les conflits.

L’énergie collective générée par les sentiments, les pensées et les attitudes des six milliards de personnes vivant sur cette planète crée une atmosphère, ou un « climat de conscience ». Nous entourant comme l’air que nous respirons, ce climat de conscience nous affecte le plus fortement sur les plans énergétique et émotionnel.

Une augmentation des pensées et des sentiments cohérents crée un élan ascendant dans le climat de conscience. Une augmentation des pensées et des sentiments incohérents y crée un élan de stress. Autrement dit, la cohérence ou l’incohérence sont diffusées par l’intermédiaire du climat de conscience un peu comme la musique ou le bruit sont diffusés par les ondes radio.

Le stress collectif ressenti par les gens de partout crée une large diffusion de bruits internes et de parasites. Le stress est d’abord diffusé d’une personne à une autre, dans les foyers, les écoles, les bureaux et les rues. Puis, amplifié et renforcé par la télé, la radio et la presse écrite, l’élan de stress devient mondial, atteignant quotidiennement des milliards de personnes.

Lorsque se produisent des événements comme un attentat terroriste qui tue des centaines de personnes, des menaces de guerre d’un tyran, ou des essais nucléaires en Inde ou au Pakistan, les gens du monde entier sont affectés. Ils ressentent la vague de tension de ces situations instables même s’ils ne sont pas directement affectés. Une onde similaire est ressentie à la suite des reportages sur des désastres naturels, comme des tremblements de terre, des inondations, des ouragans ou des incendies.

En physique quantique, il est démontré que l’information peut s’échanger presque instantanément au moyen de ce qu’on appelle la « non-localité quantique ». Des physiciens ont mené des expériences démontrant que, lorsque deux particules se touchent, elles demeurent reliées à jamais. Si l’on modifie l’une de ces particules, l’autre – se trouvant maintenant à des kilomètres – change simultanément. Lorsque nous entendons à la télévision des nouvelles qui affectent nos pensées et notre humeur, nous demeurons reliés à cette information.

DOMAINE DU COEUR ET CONSCIENCE GLOBALE

Dans leur livre « The undivided Universe », les physiciens quantiques David Bohm et Basil Hiley (London, Routledge – 1993) décrivent le lien non local qui unit des objets distants. Ils affirment ceci : « Il suffit d’un peu de réflexion pour comprendre que [cela] s’appliquera encore plus directement et plus évidemment à la conscience, avec son flux constant de pensées évanescentes, d’émotions, de désirs, de besoins et d’impulsions. Toutes ces émanations s’écoulent les unes dans les autres et les unes hors des autres. » Ce qu’elles ont en commun, en fait, c’est leur intégralité.

Ce que laissent entendre ces physiciens, c’est que les pensées et les émotions des gens sont reliées entre elles à un degré bien plus élevé qu’on ne le pensait auparavant. Notre propension à juger, à anticiper l’avenir, à nous inquiéter, à ne pas gérer nos émotions et à nous accrocher à nos concepts a créé un climat de conscience qui entraîne les gens dans un état d’incohérence.
Lorsque des ondes de stress sont générées, nos émotions captent cette énergie incohérente. Même après que l’onde est passée, les effets émotionnels continuent de se répercuter. Si vous avez déjà vécu un tremblement de terre et ses répliques, vous avez peut-être senti de l’énergie statique se répercuter dans votre corps pendant des jours. De fortes ondes de stress émotionnel peuvent affecter le monde entier d’une façon similaire. Lorsqu’il se produit des événements qui causent une peur et une anxiété massives, nous ressentons tous le stress, à un certain niveau. Sur le plan de la conscience, nous sommes tous dans le même bateau.
Lorsque nous considérons la physique de la conscience collective, la nature de l’incohérence et de la cohérence devient de plus en plus importante. Notre propre gestion émotionnelle figure aussi en tête de liste des priorités. Selon notre degré d’autogestion, nous pouvons détourner une partie de cette influence stressante. Cependant, nous pouvons demeurer vulnérables aux augmentations de la fréquence du stress dans le monde qui nous entoure, augmentations qui amplifient notre surfonctionnement mental et notre réactivité émotionnelle, et nous font dépasser notre seuil de tolérance.

COHERENCE / DECOHERENCE : GERER LES “ONDES” DE STRESS

L’élan de stress global est évident, mais une force tout aussi puissante s’y oppose. Même lorsque les ondes de stress et d’incohérence augmentent, l’énergie de la cohérence – l’autre face de la vie en cette époque de changement – joue en notre faveur.

Au milieu du stress croissant, un nouvel élan vers la cohérence est en train de se créer. Mais nous ne pouvons le syntoniser et l’actualiser que par la gestion et l’équilibre émotionnels, des aptitudes qui manquent à une grande partie de la société. Si nous demeurons sous l’emprise de l’anxiété, de la peur, de la démission ou du refus de changer, le rythme constamment accéléré de cette époque nous apportera continuellement des défis. Trouver en nous l’élan du coeur est la meilleure façon de nous aider et d’aider les autres à traverser cette ère de transition.

Tandis qu’il se transmet en ce moment plus d’incohérence que de cohérence dans la conscience de masse, nous pouvons voir une énorme preuve de l’élan de cohérence. De plus en plus de gens se parlent à partir du coeur, suivent leur coeur et essaient d’avoir plus de reconnaissance et de compassion, ainsi qu’un meilleur équilibre personnel. Des best-sellers comme « Ne vous noyez pas dans un verre d’eau » ( par Richard Carlson) et « L’abondance dans la simplicité » (de Sarah Ban Breathnach) nous rappellent l’importance d’éprouver de la gratitude et de la joie de vivre.

Bien des gens sont en train de changer leurs valeurs et leurs priorités. Ils en ont assez de mener une vie d’ambition et de préoccupations terre à terre. L’intérêt croissant pour les pratiques spirituelles et religieuses de toutes sortes montre bien que les gens recherchent quelque chose de plus. Ils se tournent vers leur intérieur du mieux qu’ils peuvent, cherchant un sens et un but à leur vie. Cela révèle un désir d’établir un lien avec le coeur et avec l’esprit.

Chaque fois qu’une personne s’efforce d’entrer en contact avec son être le plus profond, d’équilibrer ses émotions et de détourner l’élan de stress, d’autres en bénéficient. Lorsqu’un plus grand nombre d’individus auront appris à garder leur calme et leur équilibre et à ne plus accroître l’incohérence qui les entoure, ils aideront à contrebalancer la fréquence du stress. Cela permettra à d’autres de surfer plus facilement sur les vagues du changement au lieu d’être écrasés par elles. Cet élan de cohérence facilite l’apparition d’une nouvelle conscience et de nouvelles solutions aux défis sociaux.
L’humanité a atteint un point de l’évolution où l’intelligence du coeur est essentielle. Dans un proche avenir, la gestion émotionnelle ne semblera plus tellement une option; elle sera un élément de première nécessité. Activer l’intelligence du coeur facilite la gestion émotionnelle et nous aligne sur l’élan de cohérence. Pleinement utilisée, l’intelligence du coeur nous mènera vers les nouvelles solutions dont nous avons besoin pour affronter les défis planétaires. Elle nous révélera également notre technologie intérieure : la cybernétique de nos pensées et de nos sentiments.
Notre expérience de l’intelligence du coeur nous amène à prédire que, dans les années qui viennent, des progrès se produiront encore plus rapidement dans la technologie intérieure qu’il n’y en a eu dans la technologie extérieure depuis un siècle. Nous savons que c’est là une affirmation ambitieuse, mais nous ne la faisons pas à la légère; elle est basée sur le fait que la cohérence est plus puissante et mieux organisée que l’incohérence. Rappelez-vous : la force cohérente d’un laser est beaucoup plus puissante que celle d’une lampe à incandescence. L’incohérence du système humain crée du stress et du désordre. La société en a assez. Il est temps d’explorer le potentiel de la cohérence.

Voici quelques exercices proposés par D.Childre & H.Martin :

Les cinq étapes de la technique du FREEZE-FRAME

1. Reconnaissez le sentiment stressant et fixez-le au moyen du FREEZE-FRAME! Décrétez un arrêt du jeu.

2. Efforcez-vous sincèrement de vous concentrer sur la région qui entoure votre cœur, plutôt que sur votre esprit agité ou vos émotions perturbées. Faites comme si vous respireriez par le cœur, afin de focaliser votre énergie dans cette région. Maintenez-y votre attention pendant au moins dix secondes.
3. Rappelez-vous un sentiment positif et agréable que vous avez déjà éprouvé et essayez de le ressentir à nouveau.
4. Maintenant, en utilisant votre intuition et votre jugement, demandez à votre cœur, en toute sincérité : quelle serait la réaction la plus efficace à la situation, pour minimiser le stress, à l’avenir ?
5. Écoutez ce que vous répond votre cœur. (C’est une façon efficace de contrôler les réactions de votre esprit et de vos émotions, et une source intérieure de solutions judicieuses!)

Les six étapes du CUT-THRU

1. Prenez conscience de ce que vous ressentez au sujet du problème.

2. Focalisez-vous sur le cœur et le plexus solaire; inspirez de l’amour et de la reconnaissance dans cette zone pendant dix secondes ou plus, pour bien y ancrer votre attention.

3. Faites comme si vous étiez objectif à propos du sentiment ou de la question ; comme si c’était le problème de quelqu’un d’autre.

4. Passez au neutre, dans votre cœur rationnel et mûr.

5. Imprégnez de compassion tout sentiment perturbé ou déroutant, en dissolvant peu à peu sa gravité. Prenez le temps d’accomplir cette étape; il n’y a aucune limite de durée. Rappelez-vous : ce n’est pas tellement le problème qui cause une fuite d’énergie que l’importance que vous lui accordez.

6. Après avoir extrait du problème autant de gravité que possible, demandez sincèrement, du fond de votre cœur, des conseils ou une révélation appropriée. Si vous n’obtenez pas de réponse, trouvez quelque chose dont vous puissiez être reconnaissant pendant un moment. La reconnaissance de quoi que ce soit facilite souvent la clarté intuitive sur des questions auxquelles vous travaillez.

Répétez les étapes au besoin. Certaines questions ont besoin de s’imprégner de l’énergie du cœur plus longtemps que d’autres afin de mûrir pour aboutir à une nouvelle compréhension et à une libération.

La pratique du HEART LOCK-IN

Voici comment procéder :

1. Trouvez un lieu tranquille, fermez les yeux et détendez vous.
2. Eloignez votre attention du mental ou de la tête et focalisez la dans la région du cœur. Pendant dix ou quinze secondes, faites comme si vous respiriez, faites comme si vous respiriez lentement par le cœur.
3. Rappelez vous l’amour ou la sollicitude que vous ressentez pour quelqu’un qu’il vous est facile d’aimer ; ou bien focalisez vous sur la reconnaissance que vous éprouvez pour quelqu’un ou pour la présence de tel ou tel élément positif dans votre vie. Conservez ce sentiment pendant cinq à quinze minutes.
4. Dirigez doucement ce sentiment d’amour, de sollicitude ou de reconnaissance vers vous-même ou vers d’autres
5. Lorsque des pensées affluent, ramenez doucement votre attention à la région de votre cœur. Si l’énergie paraît trop intense ou semble bloquée, essayez de ressentir de la douceur dans votre cœur et détendez vous.
6. Après avoir terminé, notez par écrit, si vous le pouvez, tous les sentiments ou les pensées intuitives qui s’accompagnent d’une impression de sagesse ou de paix intérieures, pour vous souvenir de les mettre en œuvre.

A la différence du Freeze Frame, un Heart Lock-in ne consiste pas à poser une question précise ni à chercher des réponses, comme nous l’avons déjà souligné. Vous vous focalisez plutôt sur la recherche des sentiments fondamentaux du cœur, comme la reconnaissance, la sollicitude véritable, la compassion ou l’amour, et sur leur maintien.”

PRATIQUE DE LA COHERENCE CARDIAQUE

Le rythme cardiaque est la fonction physiologique la plus facile à contrôler. Des exercices de relaxation vont permettre de ralentir le rythme cardiaque, mais c’est surtout avec des exercices respiratoires que l’on pourra agir très efficacement. Le biofeedback est l’outil idéal pour obtenir une représentation visuelle du rythme cardiaque et rendre son contrôle plus facile. Mais il est un domaine dont on parle de plus en plus, celui de la « cohérence cardiaque » et des techniques qui permettent de l’obtenir en favorisant l’équilibre entre les systèmes sympathique et parasympathique ainsi qu’une bonne variabilité des rythmes du cœur…

Lorsque nous adoptons une fréquence régulière d’approximativement six respirations par minute, les rythmes de nos fonctions biologiques vitales réduisent leur chaos. Les variations de la tension artérielle et de l’afflux de sang vers le cerveau, ainsi que les pulsations cardiaques, deviennent amples et régulières.

En 2006, une étude concluant aux bienfaits pour la santé de ce phénomène cite en particulier trois des principaux facteurs anticancer : un meilleur fonctionnement du système immunitaire, la réduction de l’inflammation et le contrôle du taux de sucre dans le sang.

Les écrans nuisent au sommeil

Posté par Néo Trouvetout le 10 mar 2011 dans >BlogNote, Virtuel • Un commentaire
La multiplication des écrans et du temps passé devant ceux-ci à des conséquences extrêmement délétères sur le sommeil.

Ce constat a été réalisé par la Fondation nationale du sommeil (National Sleep Foundation) qui a constaté que 95% des personnes interrogées jouent à des jeux vidéo, regardent la télévision, utilisent leur smartphone ou leur ordinateur portable dans l’heure qui précède le coucher.

«L’envahissement des chambres à coucher par ces technologies qui maintiennent en éveil peut contribuer à la forte proportion de personnes interrogées qui disent dormir en général moins longtemps et moins bien qu’elles n’en auraient besoin», selon le Dr Czeisler.

Le sondage révèle ainsi que 43% des 13-64 ans disent avoir rarement, sinon jamais de nuit de sommeil satisfaisante pendant la semaine. Les plus âgés ont tendance à regarder la télévision, tandis que les plus jeunes préfèrent les ordinateurs, les smartphones ou les consoles de jeux vidéo.

Or, l’utilisation de ces gadgets «peut avoir des conséquences graves pour la santé physique, le développement cognitif et d’autres indicateurs du bien-être» des jeunes, met en garde pour sa part Lauren Hale du Centre médical de l’université de Stony Brook (Etat de New York, nord-est).

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]