Les champs électromagnétiques : Faiblesse électrique et leurs effets sur la santé


L’électricité est à la base de l’activité de toutes les fonctions vitales :

Chaque cellule (composante de base du corps humain qui en compte quelques centaines de millions), possède une ou plusieurs petites « piles électriques » que l’on appelle des « mitochondries ».
Ce sont les impulsions électriques fournies par ces mitochondries qui sont à la base même de la VIE.

Au cours du dernier siècle écoulé, suite au développement de la technologie humaine, tous les champs électriques et magnétiques ont été multipliés sur la planète, selon les endroits, par des centaines, voire des milliers de fois.
Notre organisme n’y est pas préparé, et n’a pas eu le temps de s’adapter à ces nouvelles données.

Notre environnement électromagnétique saturé modifie dangereusement les informations électriques naturelles intervenant dans le fonctionnement des organismes vivants.

Les champs électriques et magnétiques induisent dans notre corps des courants qui interférent avec ceux de l’organisme et peuvent provoquer des effets biologiques désastreux ayant des répercussions importantes sur la santé.

Tous les champs électriques naturels, biologiques, sont émis en mode « continu » et à très faible voltage, les courants artificiels sont en « alternatif » avec des voltages très élevés.
LES EFFETS BIOLOGIQUES CONSTATÉS

Quelques exemples provoqué par une dégénérescence électrique dans le corps humain:
•Maux de tête, malaises, nervosité, irritabilité, dépression.
•Difficultés de concentration, insomnies.
•Manque de repos : on se réveille plus fatigué que lorsque l’on s’est couché.
•Diminution des défenses immunitaires.
•Acidification de l’organisme.
•Augmentation du risque de fausses couches.
•Diminution de la sécrétion de mélatonine.
•Enfin, à plus long terme, risque de cancers, leucémie, tumeurs du système nerveux…

Liste non exhaustive. La sensibilité personnelle peut évidemment varier dans de grandes proportions, allant de l’insensibilité (apparente… et pour combien de temps ?) à l’allergie immédiate et brutale.
Les études de nocivité :
Les premières études datent de 1970 aux Etats Unis, où pour la première fois des chercheurs ont mis en relation des troubles de leurs patients (céphalées, insomnies, dépressions, irritabilité) et le fait qu’ils étaient tous soumis à des champs électromagnétiques intenses sous des lignes à haute tension.
Un document interne de la centrale électrique du Rhin-Westfalie en RFA à Essen met en évidence des phénomènes de dégénération cellulaire.
La membrane de la cellule modifie ses caractéristiques pour une excitation supérieur à 15/20 mv, on constate alors une inversion momentanée de la charge.
Dans le cas de tensions alternatives, la sensibilité est fonction de la fréquence. La sensibilité la plus grande se situe aux alentours de 50 Hz (courant électrique « domestique »).
Dans le cas d’expositions à des champs très intenses (ligne à haute tension, émetteurs TV de forte puissance) une étude américaine de 1990 conduite pendant 15 ans a signalé parmi les conséquences possibles sur le corps humain : leucémie et destruction partielle du système nerveux central.

l’organisme humain émettant des charges électriques négatives. Résultats bénéfiques : stimulation et renforcement du système immunitaire, consolidation des champs bio électromagnétiques, accélération des capacités naturelles d’auto guérison.

A l’origine les cellules humaines sont remplies d’électricité à charge négative. Lors des désordres physiologiques et psychologiques qui entrainent des maladies, ces charges diminuent et le corps s’affaiblit. On peut dire qu’il se remplit d’une charge électrique positive qui est néfaste pour la santé.
Renforcer le corps de l’extérieur par une charge électrique négative aide les processus naturels de rétablissement.

Les toxines, les métaux lourds et les poisons pénètrent le corps humain et selon le principe de l’attraction des contraires sont attirés par les cellules humaines à charge négative. Ils se fixent sur elles, ils les suffoquent et oppressent leur fonctionnement normal.

Selon « l’électricité qui guérit » tous les processus et réactions biochimiques qui créent les désordres et les maladies, ont leur origine dans les interactions électromagnétiques du corps avec l’environnement.

Quand nous émettons une électricité à charge négative, nous faisons plonger le corps dans un milieu électromagnétique favorable et propice à la guérison et le bien être. Ce potentiel négatif entre en réaction avec les toxines dans le corps chargées positif, les neutralise et les toxines se décrochent des cellules humaines qui se libèrent par les émonctoires…

Les effets bénéfiques :
Augmentation de la capacité respiratoire
Stimulation du fonctionnement des vassaux sanguins
Stimulation de la bioénergie dans le cerveau
Augmentation du niveau de l’oxygène dans le sang
Soulagement des maux de tête, soulagement des douleurs
Amélioration des réflexes, du sommeil
Accroissement des capacités de concertation
Plus de forces face aux facteurs polluants de l’environnement
Etat de bien être général
Restaure l’ADN.
Restaure l’énergie des lieux
Toutes les énergies sont trop complexes pour pouvoir être étudiées, même sommairement. Il fallait toutefois en évoquer certaines car la Terre génère un champ magnétique altéré par des champs de force. Et tout porte à croire que la santé humaine est liée aux paramètres géophysiques par le biais d’énergies qui ont une influence sur notre mental, la structure générale et cellulaire de notre corps, nos cycles de sommeil et de rêve, nos émotions et notre esprit, et peuvent constituer des éléments tendant à modifier l’homme et la vie même sur notre planète.
La Résonance de Schumann
En 1957, le Pr. O.W.Schumann (Université Munich) découvre les Ondes Transversales Magnétiques Terrestres aujourd’hui connues sous le nom d’Ondes de Schumann ou Résonance de Schumann. Il s’agit d’un phénomène atmosphérique naturel et permanent qui se propage autour de la Terre sous la forme d’une Onde Radioélectrique Dans les années 50, Russes et Américains s’intéressent aux travaux de TESLA et se rendent vite compte que de puissantes émissions d’ondes ionisantes ont le pouvoir de modifier le climat. Ils leurs suffit d’activer les Electrons qui composent les différentes couches de l’atmosphère jusqu’à en modifier la densité. Le système HAARP de modification du climat est déjà là.
Mais ces ondes participent aussi à la régulation de notre horloge interne, On sait maintenant qu’il y a une relation harmonique entre la Terre et notre corps-esprit. Le champ isoélectrique de basse fréquence de la Terre, le champ magnétique terrestre et le champ électrostatique de notre corps sont étroitement entrelacés. Ainsi, nos rythmes internes interagissent avec les rythmes externes influençant ainsi notre équilibre, la santé, la concentration mentale, régulant nos horloges internes et agissant sur les schémas Sommeil/Rêve/Eveil/Sécrétion Hormonale. Cette vibration naturelle n’est pas une valeur fixe mais fluctue en fonction de la situation géographique, de la foudre, des éruptions solaires, de l’ionisation atmosphérique et des cycles diurnes. Elle émet une onde de 7,5 cycles par seconde c’est-à-dire d’une fréquence de 7,5 Hz qui est précisément la fréquence de résonance des structures cérébrales des mammifères dont l’homme fait partie…

Le Réseau Hartman
Hartman est un chercheur allemand qui a mit en évidence un quadrillage électromagnétique naturel terrestre dont les mailles rectangulaires émettent de l’énergie qui s’élève à la verticale. L’intersection de ces murs, appelée nœud, peut être extrêmement nocive en cas de perturbations. La géobiologie (science occidentale) ou le Feng shui (tradition orientale) utilisent ce réseau de mailles d’énergie tellurique.
Les Celtes choisissaient toujours leurs lieux sacrés en fonction de ce réseau, sans le savoir scientifiquement. Plus tard les bâtisseurs de cathédrales ont fait de même. À notre époque, des chercheurs font le lien entre ce réseau d’énergie et l’emplacement des pyramides, la région de Stonehenge en Angleterre ou la présence de certains Crop Circles (toujours dans des lieux de concentration au niveau de la grille de Hartman, qui n’est pas uniforme sur la Terre).
Un autre nom mystérieux : Les ondes scalaires
Albert Einstein a reconnu l’existence de cette forme d’énergie et a fait référence à l’énergie Scalaire dans les années 1920. Et Nicolas Tesla est généralement considéré comme le père de l’électromagnétisme scalaire. Cette énergie est appelée aussi « scalaire énergie » ou « point zéro » énergie « Radiant Energy. »
L’univers visible ne représente qu’une petite partie des forces qui s’exercent dans notre cosmos. Cette force naturelle cosmique peut s’exercer de manière infinitésimale et constituer une énergie supplémentaire dite surunitaire. C’est ce que l’on nomme d’ordinaire l’énergie libre. Ce processus qui permet l’énergie surunitaire peut être réalisé n’importe où, c’est une source d’énergie cosmique infinie.
Le plus extraordinaire est qu’il semble que le corps humain puisse produire lui-même ce genre d’énergies !
Et qu’est-ce que cela donne ? Eh bien, c’est peut-être ce qui permet aux guérisseurs ou magnétiseurs d’opérer sans instruments.
Ce serait ce que l’on retrouve dans les transes et les guérisons (par magnétisme) dans certaines pratiques rituelles, dans les états de transe au rythme des tambours chamaniques, ou de la plupart des danses extatiques, des prières religieuses…
On pourrait, qui sait ?,également détruire le cancer et tous les virus…
( Note : Une énergie n’est ni bonne, ni mauvaise, elle existe. L’électricité qui est employée par un chiropracteur ou un kinésithérapeute pour stimuler nos muscles et nous aider à guérir avec du matériel spécialisé, est la même électricité qui est employé dans certains pays pour exécuter les condamnés à mort sur les chaises électriques. De même, la lumière laser qui est employée comme rayon de la mort dans les films pour abattre des missiles ennemis est aussi employée par les oculistes pour améliorer notre vision via la chirurgie Laser ou par les spécialistes de chirurgie esthétique pour effectuer des soins du visage, des cheveux et éliminer les rides. C’est juste une question de fréquence, d’amplitude employée et comment elles sont employées. Chargez votre corps de bonnes fréquences et vous éviterez les maladies.)
Nous notons par exemple ce lien particulier habituellement qualifié de « télépathique » et décrit comme une communication extrasensorielle visible surtout entre des êtres liés émotionnellement.
Ces phénomènes se rapprocheraient de la théorie quantique.

Pour manifester ces ondes scalaires, le corps humain doit produire de l’électricité. C’est de cette manière que l’information voyage dans l’influx nerveux.
Pour produire une onde scalaire le corps humain doit donc amplifier son potentiel électrique. Il faut essentiellement deux choses : Un émetteur et une source d’énergie, tous les nerfs du corps humain aboutissent au cerveau et les deux lobes du cerveau humain deviennent donc les deux antennes émetteur/recepteur qui peuvent produire des ondes scalaires.
L’être humain possède tout ce qu’il faut pour produire des ondes scalaires naturellement, mais il doit apprendre à les contrôler parfaitement pour agir, par exemple, sur la matière à distance !
Déjà en 1974 Jean-Pierre Girard fournissait des preuves de psychokinèse observables :
La pensée ne génère pas automatiquement des ondes scalaires, car l’état d’esprit ordinaire de l’humain ne lui permet pas de contrôler efficacement les ondes produites par son cerveau. De plus, la culture propre à notre réalité sociale ajoute des tabous qui limitent et même oblitèrent l’esprit de l’homme occidental.
Il faut s’entraîner : tantrisme, méditation, sciences occultes, yoga…
Le mécanisme de transfert de l’énergie-source vers le cerveau, en passant par la colonne vertébrale, a été modélisé par la physique qui présente de manière originale ceci comme un circuit électronique.
« En réalité, lever une montagne avec le gros orteil est facile » affirme le Bouddha dans le Sadharma Pundarika Sutra.
Note: Le mot CHAKRAS a été en 2003, enfin accepté dans la langue française.
On parle aussi d’Ondes de formes ou Emissions des Formes (EIF) :
Tout ce qui a une forme dégage de l’énergie, émet une onde qui agit sur l’espace dans lequel elle se propage.
Emanations de la constante spirituelle et matérielle de l’Etre et de l’Univers, les ondes de formes agiraient sur le physique et sur le mental, pouvant même influencer, dans une certaine mesure, les événements. Leurs sources en sont diverses (objets, dessins, structures matérielles naturelles ou artificielles, pensées, idées…) et leurs possibilités d’utilisation vastes mais encore floues… (Action sur l’environnement, sur soi-même ou sur autrui, soutien à la chance, à l’amour ou au succès matériel, abandon des mauvaises habitudes, réforme du caractère et développement des capacités intellectuelles ou psychiques de l’individu, neutralisation des ondes nocives…).
Chaque forme semble émettre des ondes car elle déforme le champ d’énergie dans lequel baigne l’univers, créant un EIF ou champ inducteur d’expérience.
De la grande pyramide de Kheops aux cathédrales de l’Europe occidentale, l’architecture sacrée peut également recouvrir des aspects liés aux ondes de formes…
Ainsi des champs hypothétiques contiendraient de l’énergie sans être constitué de matière et seraient même déterminant dans le comportement des êtres vivants ; l’esprit ne s’identifie pas avec le cerveau, mais s’étend au-delà de l’organe physique sous la forme d’un champ de perception produit par l’activité cérébrale, il n’y reste pas confiné et constitue un champ sensible qui interagit avec l’environnement.
De nombreux scientifiques s’intéressent à ces domaines de perception mais une minorité de sceptiques très active impose une attitude dogmatique opposée à ces études ce qui est en soi une prise de position totalement antiscientifique.
L’intêret de la science est au contraire dans l’étude de tous les phénomènes de la nature.
En fait, l’homme est un être complexe, plus électromagnétique que chimique (c’est aussi le cas pour l’univers) et sensible aux champs électromagnétiques naturels et artificiellement provoqués. Le pont qui relie les résonances du système solaire et les fréquences cérébrales se situe dans l’hélice de l’ADN humain qui s’est structuré dans l’environnement Terrestre.
Les domaines de la science et de la spiritualité, qui sont indissociables et complémentaires, en se réunissant harmonieusement, modifient irréversiblement notre vision et notre compréhension de l’Univers, et cela doit permettre d’accélérer l’ouverture des consciences individuelles et collectives qui devient incontournable et urgente.

Publicités

Une réponse à “Les champs électromagnétiques : Faiblesse électrique et leurs effets sur la santé

  1. ELECTRICITE ET DE LA VIE
    par Finch Frédéric Forte, MD
    Chargé de cours sur Electrotherapeutics
    Tufts Medical School
    Boston

    Reproduit à partir de:
    ELECTRIQUE EXPERIMENTATEUR
    MARS 1917
    Le progrès scientifique au cours des trois dernières décennies a peut-être surpast que de tous les siècles précédents, mais nous sommes encore dans la classe de maternelle lorsque l’on compare ce qui est connu avec ce qui est encore à découvrir. Pour découvrir signifie pratiquement la même que pour découvrir, ce qui implique que la vérité ou de fait était là tout le temps mais qui était caché, recouvert, occlusion ou occultes , et n’est-ce pas un fait que beaucoup de découvertes électriques d’aujourd’hui aurait été considéré comme surnaturel, ou occulte par les scientifiques de quelques générations, il ya? Bien sûr, il n’ya rien de super-naturel dans le sens strict du terme, mais beaucoup de choses restent occultes, bien que la science est quotidienne découvrir de nouvelles et jusque-là insoupçonnées des merveilles.
    Il existe une grande forces cosmiques dont nous ne savons encore que très peu. La gravitation est l’une de ces; nous savons quelque chose de ses lois et les résultats de son action, mais absolument rien de sa véritable nature. L’électricité est une autre, ce que nous savons un peu plus, et nous reconnaissons maintenant dans une variété de formes, comme la lumière, la chaleur, de la chimie, l’action du magnétisme, etc, mais c’est vrai, c’est la nature profonde encore. Mystère dela vie-force ou vital l’énergie est un autre grand principe cosmique; grâce à son action électrons sont formées en atomes, les atomes en molécules, les molécules dans les cristaux et les composés chimiques, et ces dans le corps des plantes, des animaux et de l’homme. Nous n’avons pas de nom pour cette force, mais par son action le grand schéma de l’évolution cosmique qui se passe. En Inde, on l’appelle par un nom sanscrit – Prana . Ici en Occident, nous n’avons pas encore officiellement reconnu cette force, il est très peu orthodoxe de même laisser entendre qu’il existe – tout simplement parce que nous n’avons pas été capable de mesurer et l’enregistrer par notre laboratoire brut instruments relativement encore.
    Il ya quelques années, où presque tous les scientifiques était matérialiste, nous ne croyait à rien mais la matière et la force, la science reconnaît aujourd’hui la nécessité d’un principe de base tiers, Intelligence ou Esprit, sans cela, nous pouvons de manière satisfaisante compte pour aucun des faits de la monde dans lequel nous nous trouvons. Ses manifestations en question par les forces cosmiques nous donner au moins un groupe de travail hypo-sis de la vie.
    L’électricité a été le grand champ des investigations du siècle passé afin de se la nature et la manifestation de la force de vie est la source des découvertes de l’avenir. Même aujourd’hui on peut Hazard quelques déclarations au sujet de cette hypothétique ou force de vie. Prana Par exemple, il vient à nous – comme toutes les autres forces actives du Soleil. Il est stockée et transmise par les plantes et par l’oxygène de l’air, et dans le corps humain, il semble à être distribuées par le système nerveux sympathique grande à tous les organes et de tissus du corps. Les nerfs sympathiques qui rayonnent à partir du plexus solaire – notre centre. Sun Si des bactéries ou des poisons interférer avec cette circulation, comme par exemple dans la paralysie infantile , les muscles à partir de laquelle l’offre de force de vie est coupée, perdent leur pouvoir de réaction et se fanent loin. Il est à cet égard que nous pouvons étudier l’action de certains courants électriques appliqués au traitement de la maladie. Il semblerait que certains types de courants alternatifs de haute fréquence et de tension grandement faciliter la distribution de ce principe vital (la force nerveuse, Prana, ou ce que vous décidez de l’appeler), ce qui explique l’action de l’un des plus précieux de récentes découvertes médicales.
    En 1893, M. Nikola Tesla a décrit dans un article de magazine des effets remarquables sur lui-même et ses assistants résultant de leur exposition à l’action des courants alternatifs de très-haute tension et la fréquence au cours des travaux de recherche. Il a prédit que lorsque oscillations électriques ont été pleinement comprise et appliquée par les médecins qu’unagent de guérison universel aurait été obtenu – une qui seraient susceptibles d’accroître l’énergie vitale et la réaction de résistance du corps humain pour lui permettre de se débarrasser de toutes les maladies. L’auteur présente, sur cette indication, a construit un appareil de haute fréquence, l’ai testé sur un certain nombre de patients et a rapporté ses résultats à un examen médical de la société locale en 1895. En ce qui peut être appris que ce n’était le premier travail clinique jamais fait avec le courant Tesla, bien que d’Arsonval à Paris était alors d’expérimenter avec sa relativement faible des courants de tension, produite à partir de 3000 alternateurs cycle. Plus tard Apostoli, Denoyes, et d’autres ont rapporté des résultats remarquables des courants induits dans le corps des patients placés à l’intérieur des électro-aimants ou d’énormes bobines de fils parcourus par des courants de haute fréquence ont été de passage. Les effets obtenus sont les suivants: augmentation de la force, l’appétit et le poids, l’induction d’un sommeil réparateur naturelles, et d’augmenter la combustion des tissus et l’élimination.
    Au début de 1895, l’auteur a conçu le premier électrodes sous vide pour appliquer des courants Tesla pour le patient.Aujourd’hui, des milliers de médecins utilisent ce dispositif, souvent mal appelant le Violet-ray traitement. C’est bien sûr un abus de langage, de la lumière violette dans le tube qui n’ont rien à voir avec l’effet de guérison produite par la oscillations électriques transmis.
    Il ya quelques années le grand scientifique suédois Arrhenius, a été signalé avoir soumis la moitié d’une classe d’écoliers à l’action des courants de haute fréquence, une heure par jour pendant plusieurs mois, à la fin de cette période, il y avait une augmentation marquée dans la croissance moyenne, le poids, la santé générale et la capacité mentale chez les élèves électrifiés par rapport à celles n’ayant pas été traités. À l’heure actuelle, des courants de haute fréquence sont effectivement utilisés dans le camion-jardins pour promouvoir la croissance et augmenter la taille de légumes destinés à la table.
    La fréquence des courants élevés, bref, agir en tant que propulseurs vitalité – aucune autre forme d’électricité fera. galvanisme, Faradism, statique de l’électricité sont tous des agents de valeur dans les mains de la thérapeutique spécialisée Electro, mais ils n’ont guère d’action directe dans promouvoir la vitalité et la croissance cellulaire, comme le font les fréquences des courants élevés lorsqu’elles sont correctement appliquées.
    Les autorités expliquent l’action de la fréquence des courants élevés de diverses manières, la théorie préférée étant que l’effet de guérison est due uniquement à la libération de la chaleur dans les tissus. Il est parfaitement vrai que, dans de nombreuses maladies de la chaleur libérée dans le corps par le passage de 400 à 2500 milliampères – Peres à une fréquence d’environ un million de cycles est un agent important dans la promotion d’une réaction inflammatoire artificielle et l’augmentation de la circulation. La chaleur est, cependant, que l’une des forces secondaires générés par le courant, il ya de nombreux autres facteurs de l’effet vitalisant. La théorie thermique sera, par exemple, pas à expliquer l’augmentation de la croissance des plantes produites par l’action des courants de haute fréquence de haute tension et très basse intensité. Dans la pratique médicale souvent les résultats les plus marqués sont obtenus par l’utilisation des courants de Tesla de faible intensité, mais de haute potentialité excessivement. L’auteur peut tenir compte de ces effets que sur la théorie que ces courants, lors de la bonne fréquence, sont synchrones avec le taux normaux de vibration sympathique , et de cette façon augmenter le débit de la mystérieuse Pranic force à travers laquelle la fonction et la croissance des tissus sont maintenu.
    courants de haute fréquence sont maintenant largement utilisées par le corps médical pour améliorer la croissance cellulaire, le métabolisme et l’activité fonctionnelle. Ils ont tendance à normaliser la tension artérielle et sont les seuls agents qui ont une valeur curative réelle certain stade de l’artério-sclérose (durcissement des artères). Ils ont grandement accroître les pouvoirs de défense de l’organisme, lui permettant de résister et de vaincre les organismes pathogènes. Les préjugés contre les courants de haute fréquence de la part de nombreux médecins peut être attribuée au fait qu’ils n’emploient pas la bonne technique ou qu’ils utilisent un appareil qui n’admet pas la variation de la fréquence appropriée, l’ampérage et la tension, afin de répondre les exigences de l’espèce ……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s