Archives quotidiennes : 24 avril 2011

L’ Amour Au Conditionnel

article vu sur http://purenrgy.wordpress.com/

Vous vous en doutez, une bonne relation avec soi-même passe par une estime de soi positive et suffisante que pour vivre votre vie sans devoir courir après l’estime et la reconnaissance d’autrui. Si vous vivez dans l’attente, si vous vous préoccupez sans cesse de l’opinion des autres à votre égard, vous déclenchez un cycle infernal : vous détruisez votre identité, vous cherchez à plaire et donc vous êtes gentil au lieu d’être authentique ce qui vous amène à dire oui quand vous voudriez dire non et à faire des choses à contrecœur. Vous serez si frustré que tant votre santé que vos relations vont se détériorer et vous allez manquer des opportunités d’apprendre et de grandir parce que vous refuserez la critique même constructive.
Et bien que vous savez certainement très bien que ce que l’autre pense de vous ne vous définit pas, que pour aimer l’autre il faut s’aimer soi-même, qu’il est essentiel d’être authentique, etc. toutes ces choses que nous avons tous entendues au-moins une fois dans la vie et qui pourtant nous passent au-dessus de la tête parce que l’être humain semble être doté d’une chose étrange: l’amour au conditionnel ! Depuis l’enfance nous avons, en général, été conditionnés à faire des choses en vue de reconnaissance et d’amour de l’autre au lieu d’avoir appris à être. Le classique « Si tu ranges ta chambre tu pourras regarder le film avec nous », « Si tu as un beau bulletin nous irons au cinéma », etc. Malheureusement cet amour, cette reconnaissance que nous recevons à dose de conditions nous poursuit à l’âge adulte et nous pousse à toujours vouloir « faire » plus car plus nous faisons, plus nous sommes valorisés. Ajoutez à cela tous les petits ou grands traumas de la vie qui peuvent influencer l’image que nous avons de nous-mêmes et vous saisissez mieux le drame humain.

L’amour devrait toujours être inconditionnel tant vers l’autre que vers soi. La première étape dans cette direction est d’apprendre à pardonner l’autre et surtout à se pardonner. Vous trouverez assez bien de pistes à ce sujet dans la littérature et sur Internet, mais voici déjà 2 suggestions d’exercices axés sur le pardon dont je peux témoigner de l’efficacité:

o Visualisez la personne que vous voulez pardonner (autre/vous) sur une scène éclairée par un spot, vous êtes spectateur assis dans la salle et vous lui dites « je te pardonne pour… ».
o Écrivez une lettre à la personne concernée (autre/vous) avec ce que vous lui reprochez et que vous lui pardonnez et que vous vous pardonnez à vous-même de l’avoir jugée. Brûlez ensuite cette lettre en la regardant brûler jusqu’au bout. Le feu ici est un élément symbolique de la purification et la transformation qui parle à notre inconscient. (Tenir compte des mesures de sécurité quand il est question de feu bien entendu
Vous verrez vous vous sentirez libéré. Alors si vous voulez continuer à évoluer et être bien avec vous-même, préoccupez-vous avant-tout de votre équilibre intérieur et non de l’environnement extérieur, tout comme votre organisme procède à vous maintenir en vie, c’est la condition d’une vie libre et indépendante

Équilibre vibratoire


Toute maladie arrive comme un signal d’alarme attirant l’attention sur un dysfonctionnement personnel. Dans le cas qui nous occupe, la planète Terre semble lancer un appel aux hommes afin qu’ils prennent conscience de la nécessité de vivre différemment. En augmentant son niveau vibratoire, elle essaye de se « protéger » contre les pollutions qu’elle subit. Désormais, pour vivre harmonieusement avec elle, il devient nécessaire d’augmenter notre niveau énergétique et, par conséquent, notre conscience. S’ouvrir aux niveaux compatibles avec la santé découle d’une démarche personnelle. Les causes de la faiblesse énergétique sont multiples. Elles proviennent du stress, responsable de la majorité des maladies. Venir à bout des peurs et des angoisses passe par des techniques de relaxation ou de méditation de type zen. L’alimentation peut être responsable du manque d’énergie et la sensibilité au stress est augmentée par la nourriture carnée. Les produits industrialisés et les cultures intensives donnent des aliments carencés en énergie. Les légumes et les céréales poussent généralement sur des terres épuisées ou bien hors sol, ce qui les prive de toutes les énergies subtiles fournies par le cosmos dans ses échanges avec la planète Terre. Dans l’agriculture bio dynamique, la terre est enrichie par des préparations à base de valériane brassées à la main.
On donne d’abord à la terre, on récolte ensuite. II y a donc échange et non exploitation… D’autre part, il est recommandé de consommer essentiellement des produits régionaux afin d’être en rapport cosmo-tellurique avec les aliments. Chaque coin de terre possède son propre équilibre vibratoire.
Qui n’a pas remarqué les heures d’adaptation nécessaires lorsque l’on change de région ou lors d’une descente d’avion ?
Il importe à ce stade d’intégrer que l’antidote de toute maladie est le changement dans la manière de vivre, de penser, de voir et de se nourrir. La Terre est le premier des deux pôles auxquels nous sommes reliés, le ciel étant le second. Si le niveau de vibration de l’un s’élève, le niveau d’échange avec l’autre ne peut qu’augmenter également. Sans cela, le courant cosmo-tellurique s’affaiblit. Or, l’accroissement du cou­rant d’échanges avec le cosmique ne peut se traduire que par une spiritualisation accrue.
La santé est donc indissociable de la spiritualité. L’origine de la vie est énergétique et se déroule dans un projet d’épanouissement de l’être et de réalisations dans un ensemble de plans. Les spécialisations des diverses disciplines ont créé des frontières isolantes entre les différents savoirs des hommes, ce qui les empêche, malgré toutes leurs compétences, de bénéficier d’une vision globale.