L’EAU……


Si le Feu est le premier élement manifester par l’Esprit, il n’as pas l’aspect dense et tangible de la flamme que nous lui connaissons. il existe à une fréquence infiniment plus élevée. la forme la plus subtile du Feu , en tant qu’élément que nous puissions saisir sur notre terre, est l’électricité. c’est le Feu qui se manifeste à un degré supérieur.
Mais lorsque le Feu surgit de l’Esprit Divin, il appelle immediatement son opposé, l’EAU.
si l’Eau dans sa forme la plus dense sur notre terre est représentée par les rivieres, les océans, sa forme la plus subtile que nous pouvons appréhender est le magnétisme.
tout ce qui a un corps, tout ce qui se condense dans l’univers, obéit à une seule loi:
une sphere de Feu avec l’électricité au centre, entourée d’une couche d’Eau, le magnétisme.
cette force duelle, c’est l’électro-aimant.
tous les phénomènes électriques qui font fonctionner notre corps, se font à travers l’Eau , sensible aux champs magnétiques.
nous sommes une entité électro-magnétique, copie conforme du monde cosmique et de notre univers physique.
La vérité est que nous somes immergés dans cet univers et reliés à toutes ses sources d’énergie et si notre corps n’as pas de bons recepteurs pour en recevoir l’information, il va déperir et tomber malade.
l’Eau est le plus important de ces recepteurs. c’est un résonateur cosmique; car non seulement l’Eau recoit des informations physiques en vehiculant les éléments nutritionels nécessaires à la cellule, mais aussi des éléments plus subtils au niveau d’une grande varietés d’énergies et de fréquences vibratoires provenant de l’environement telurique et cosmique.
En effet, elle vas enregistrer ces signaux et les réemettre au niveau cellulaire.
on s’est appercus à travers certaines recherches, que la cellule se comporte comme un petit oscillateur électrique qui vibre à une fréquence précise. l’Eau va etre le relais pour fournir les micros-énergies nécessaires pour entretenir cette oscilation celulaire.
l’éxilé Russe en France, Lakhovski, a mis en évidence dans les année trente l’oscillation cellulaire. il considerait que les cellules étaient capable d’osciller sur une certaine fréquenc e liée à leur dimension, et qu’elles résonnaient sur des fréquences élevées en absorbant en permanence, les champs cosmiques, terrestres , dont les résonnances et interférences forment le champ des rayonnements naturels. une déficience dans ce domaine entrainait une perturbation cellulaire et diminution de la vitalité. et inversement, si la cellule deficiente était excité électro-magnétiquementsur sa fréquence ou sur une harmonique, la vitalité augmentait et la santé revenait.
le rayonement cosmique irradie et infiltre toute la matiere vivante. la vie n’aurait pu exister sans l’existence de ces rayonnements, que rien n’arrete.
Une équipe de chercheurs Italiens l’as démontré en enfermant des lapins dans des cages en plombs, aux parois tres épaisses (le plomb est un des seul matériaux arretant les rayonnemants cosmiques, c’est un corps tres dense). ces lapins bien nourris, éclairés, chauffés normalement moururent au bout de quinze jours.

Il y a plus de 50 ans, l’ingénieur Marcel Violet, membre de l’académis des sciences, a démontré que l’Eau peut se comporter comme un véritable accumulateur d’énergie, par captation des rayons solaires et cosmiques. il avait construit un appareil qui captait des rayonemnets situés bien au dela des fréquences détectables, qu’il appelait des « ondes biologiques », et qui servait à énergetiser et vitaliser l’Eau.
apres avoir proceder à toute sorte d’expériences sur les plantes , les animaux et sur lui-meme, il a pu démontrer les vertus revitalisantes et régéneratrices de cette Eau électro-vibrée ».

l’Eau chargée d’énergie agit sur la matiere vivante de telle facon qu’il faut etre à la fois spécialiste en biologie, en physique quantique, en chimie, en physique et en médecine pour l’appréhender. actuellement, compte tenu de sa spécialité, aucun scientifique n’est dans la possibilité d’en avoir une vue suffisament large et précise.

l’Eau de nos cellules est un résonnateur des forces extérieures, qui agissent à la fois sur la masse colloidale des tissus vivants, et sur les fréquences oscilatoires des cellules. ele se présente come un relais énergétique, capable de capter, de transformer et de transmettre cette énérgie cosmique de nature électro-magnétique, en énéergie ionique et électronique, dont les potentiels vibratoires sont à l’origine meme des mécanismes biologiques des cellules vivantes.
Il faut noter que pour etre la matrice de ces énergies subtiles, cette Eau cellulaire doit etre bien adaptée et ne pas etre encombrée de dechets toxiques ou saturée de minéraux inassimilables. ceci est suffisant pour comprendre que seule l’Eau pure est hautement favorable àl’élimination rénale des dechets.

Chaque cellule communique et s’informe avec les autres par des flashs de lumiere cohérente ultra-violette. ce laser biologique ulta-violet utilise l’Eau cellulaire come support d’informations pour les mécanismes de réparation de l’ADN.
L’ADN est une antenne réceptrice-émetrice. les nouvelles frontieres de la biologie devront nécessairement s’ouvrir au monde de la lumiere , c’est à dire celui de photon, intimement lié aussi à l’électron – dont on ne sait s’il est vraiment un grain de lumiere, étant à la fois onde et corpuscule- C’est ce photon qui transfere à notre ADN des informations devenant de moins en moins énergétiques, et de plus en plus immatérielles …………………………….

Jacques Collin « L’insoutenable vérité de l’Eau » – Guy Trédaniel.

voir également les travaux du japonais Masaru Emoto sur la mémoire de l’Eau

L’EAU ET L’ENERGIE LIBRE .

rappel:
L’espace entre les atomes de matiere n’est pas vide, mais il est rempli d’une énergie à l’état potentiel appellée « énergie du champ du vide ». sa concentration est extremement élevée. cette énergie est à peine perceptible à moins de la faire interagir avec des champs électro-magnétiques ou de la matiere.
Alors, elle déclenche des forces électriques et mécaniques et peut etre utilisée à des fin pratiques.

Un des premier découvreurs fut un Autrichien, Victor Schauberger, qui découvrit que des vortex d’Eau aspiraient cette énergie du vide.
il avait remarquer que les truites utilisaient des tourbillons en forme coniques, dans ce torrent aux flots tumultueux, pour non seulement rester sur place mais aussi pour remonter en sens contraire le tres fort courrant d’Eau. de plus ces truites, d’une poussée puissante, parvenaient à remonter à la vitesse d’un éclair, les cascades et les chutes d’Eau qui ne pouvaient etre sautées seulement par la simple force musculaire.
Schauberger était convaincu que la turbulence et le mouvement de vortex d’Eau génerait une force dans la direction opposée à celle du courant. il était également convaicu que les truites pouvaient trouver le courant d’énergie de l’amont et l’utiliser pour rester suspendues sans bouger dans un rapide courant d’Eau, ou se propulser vers l’amont ou par desssus les chutes d’Eau.
pour lui la truite utilisait une force généreé par le mouvement en spirale de l’Eau passant à travers ses ouies et sur la surface du corps.
il constata que cette eau de torrent était à son point de densité et d’état magnétique maximum (4°Celsius).
Convaincu que le vortex conique était une source d’énergie, il entrepris de construire une turbine à vortex, basée sur le meme principe de torsion, d’enroulement et de rotation que ceux observés dans les torrents. au cours de ses experimentations, Schauberger se rendit compte que la température et la structure de l’eau était essentiel.
Il fabriqua alors des tuyaux coniques contenant une turbine en tire-bouchon , reproduisant les memes vortex spiralés que les ouies d’une truite. ces turbines spiralées actionnées par un moteur électrique, éjectaient un courant d’Eau en vortex et dirigeaient cette Eau vers une turbine conventionnelle couplée à un générateur.
Une fois couplée à une dynamo, la turbine se mit à produire plus d’électricité que le moteur n’en consommait à l’entrée…le systeme s’emballa rapidement et l’appareil s’arracha de ses points d’attaches pour aller se fracasser au plafond.

Le mouvement du vortex semblait génerer de l’énergie apparement de nulle part, en produisant également une force anti-gravité.
peu apres la fin de la seconde guerre mondiale, un groupe de soldats américains saisirent son appareil et le mirent en garde à vue. ce qu’ils laisserent derriere eux, fut detruit ensuite par des agents soviétiques…

Le Dr Nieper présenta également des recherches intéressantes:

Il expliqua entre autre, que le champs d’énergie peut etre directement convertis en électricité ou en hydrogene obtenus à partir de l’Eau.
il existerait plus de d’une dizaine de procedés pour obtenir des énergies du champ du vide.
il présenta trois films vidéo qui montrèrent coment obtenir directement l’électricité à partir de l’espace, puis comment obtenir directement de l’hydrogene à partir de l’Eau.
il révéla à ce sujet, qu’une Dune Buggy Volkwaggen ne consoma que 80 Litres d’Eau pour traverser les USA. il démontra également coment transformer l’Eau en liquide combustible, qui serait enflammé par un petite quantité d’essence ordinaire.

Le 6 aout 1995 , le Dr Nieper envois en comunications à l’université Wollongong en Australie, les informations suivantes:
« notre association est opérationelle depuis quinze ans. il s’est avéré que la molécule d’eau est de loin le meilleur « outil » pour exploiter l’énergie du champ du vide. ainsi l’Eau H2O est transformée en HO2, ou mieux en un liquide combustible fonctionant fort bien dans les turbines , car ce processus s’accompagne d’un effet Schauberger ( effet produit par des vortex d’Eau glacée pompant l’énergie du vide).

Une autre technique à partir de l’Eau est explorée: « la sonoluminescence »
c’est une libération d’énergie sous forme de petites bulles, que l’Eau degage sous l’action d’ultrasons. ce procedé libère environ un trillion de fois plus d’énergie que n’en requiert la production de bulles….

source : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t1504-l-eau

Voici un sujet que je trouve intéressant.

Mémoire de l’eau : eau vibrée – eau vitale.

– 1ère partie : Mémoire de l’eau.
– 2ème partie : La biodynamisation ou l’énergie vitale
– 3ème partie : Eau vibrée. Technique de fabrication
– 4ème partie : Emploi de l’eau vibrée
– eau organique. Importance de l’eau pour la vie
– 5ème partie : eau de source – source de vie.*)
– 6ème partie : La dynamique de l’eau
– 7ème partie : Santé et terrain biologique
– 8ème partie : Alimentation et bio-électronique

*) 1ère partie : Mémoire de l’eau.
Déjà entendu parlé de la mémoire de l’eau ?
Tout corps émet une vibration sur une certaine longueur d’onde.
NB : Corps = molécule.
=> « Si les molécules peuvent émettre, elles peuvent alors recevoir. L’émission spécifique d’une espèce de molécules sera captée par une autre munie de la structure moléculaire en accord pour la recevoir. Benveniste appelle co-résonance cette correspondance et dit que cela fonctionne comme un poste de radio : à réglage différent : sons différents ».
http://quanthomme.free.fr/energiel […] ionEOM.htm

NB : Ses collègues ne voulurent pas le prendre au sérieux et il eu les pires ennuis avec sa hiérarchie qui le plaça sur une voie de garage ! IL persévéra …
En juillet 1995, il recommença la même expérience mais en enregistrant sur une disquette d’ordinateur. Cette disquette fut alors envoyée aux Etats Unis où elle donna les mêmes résultats … sans pour autant que BENVENISTE soit toutefois reconnu par ses pairs !

NB : La théorie de Benveniste reste controversée (principe de dilution à l’infini)… Mais d’éminents scientifiques pensent que la base de cette théorie est exacte, avec quelques nuances pour certains toutefois (…).

Benveniste donne une analogie assez anodine avec la musique. Deux cordes vibrant ensemble sur des fréquences proches produiront un battement (beat). La longueur de ce battement augmente quand les deux fréquences s’approchent l’une de l’autre, et quand elles sont les mêmes, le battement disparaît. C’est ainsi que les musiciens accordent leurs instruments, et que Benveniste explique sa théorie de la mémoire de l’eau. Toutes les molécules sont faites d’atomes qui vibrent constamment et émettent d’une manière très complexe un rayonnement infrarouge (détecté depuis des années et constituant pour les scientifiques une partie essentielle de l’éventail des méthodes d’identification des molécules).

– Présentons cela de manière plus simplifiée encore :
« L’eau serait ainsi capable de conserver le souvenir de molécules ayant été à son contact.
Mieux encore, elle conserve le souvenir de molécules qui n’ont pas été à son contact, et cela grâce au contact de l’eau qui a été au contact de ces molécules.
Mieux encore, l’eau conserve le souvenir de molécules par le contact de l’eau qui a été au contact de l’eau qui a été au contact de l’eau qui a été au contact… etc… qui a été au contact de ces molécules!»
Je comprends que certains puissent trouver cela inconcevable, et pourtant … C’est le principe de la dilution en homéopathie. C’est ce degré de dilution qui est contesté, pas le principe qui est universellement reconnu.
http://www.unice.fr/zetetique/arti […] e_eau.html

– Sceptique ? Armez-vous d’un enregistreur, d’un micro sensible et placez des écouteurs sur une bouteille d’eau, en position émission. Jouez qques notes de musique enregistrée, pdt un laps de temps supérieur à l’écho (sans qu’il y ait d’écho). Retirez les écouteurs et placez ensuite à nouveaux ces écouteurs, en position réception. Vous allez pouvoir réécouter le message d’origine …
Nestor
PS : J’ai condensé plusieurs recherches sur internet (copier / coller dans certains cas, ou réarrangé à ma sauce, afin de garder un sens global, très proche de ce que je pense).

Message édité par Nestor345 le 15-11-2006 à 21:49:18

2ème partie : La biodynamisation ou l’énergie vitale

Quelques citations avant de commencer :

– « Tout est vibration, rien n’est inerte. Tout vibre. »
Inscription sur les frontispices des Temples Egyptiens.

– « Tout vibre dans l’univers, la matière dite inerte, comme la matière vivante. »
H. Lorentz
Prix Nobel de Physique – 1902

– « L’eau constitue un oscillateur à haute fréquence. L’eau crée la vie sans arrêt
parce qu’elle est multivibratoire et hétérodyne (en physique, se dit d’un récepteur
capable de changer la fréquence des ondes qu’il reçoit), capable de vitaliser
la matière inerte à l’aide de toutes les vibrations reçues de l’univers. »
« Il n’existe qu’une médecine. Elle est royale : celle de la prévention par l’eau pure. »
Louis Claude Vincent
Biophysicien, créateur de la bioélectronique.

– « L’intensité et la durée de la vie dépend de la quantité d’ondes biologiques que nous recevons au cours de cette vie. »
Marcel Violet
Membre de l’Académie des Sciences
Titulaire du Laboratoire du Centre de Recherches Médicales de Paris.

– « A l’échelle vibratoire, la vie résulterait d’un équilibre dynamique entre l’influence des ondes reçues et celles des ondes émises ; l’interaction des deux types d’ondes étant totalement dépendantes de la nature des supports vibratoires constituant les cellules et en particulier de la nature des séquences de l’ADN. L’équilibre énergétique d’un individu va dépendre en premier lieu du maintien constant de cet équilibre oscillatoire de toutes les cellules qui le compose. »
Etienne Guillé
Docteur en Sciences à l’Institut Curie – 1988.
http://www.lafermedepaula.com/OlyDyn.php

xxxxx

Marcel Violet, ingénieur civil, raconte dans une conférence enregistrée, intitulée « La biodynamisation ou le secret de l’énergie vitale » ses conclusions au sujet des ondes vitales bénéfiques dégagées par l’eau vibrée.
http://chris.murray.free.fr/Marcel .html (1H28’ => en 2 parties de 45’).
IL a été démontré scientifiquement que « l’eau électro-vibrée de Marcel Violet » accélère, d’une part, la croissance et le rendement des végétaux, et, d’autre part, vitalise l’organisme humain.
Des centaines d’expériences effectuées, sur des cultures, pour le compte du ministère de l’agriculture ; sur les hommes (patients) à l’hôpital de Roubaix, avec la collaboration de nombreux médecins.
Ces études ont fait l’objet de rapports à l’académie de médecine, et d’expertises officielles (Bref, tout ce qu’il faut pour que cela ne prête pas à discussion)
Marcel Violet ajouta alors ce commentaire :
« Dites-vous bien que votre scepticisme n’a eu d’égal que le mien, et qu’il m’a fallu, année par année, accumuler les observations, les expériences, pour arriver à la période de conviction (je ne dis pas encore de certitude sur tous les points) où j’en suis actuellement ».

NB : Marcel VIOLET, grâce à son amitié avec le maire de ROUBAIX, a expérimenté « son eau VIOLET » sur les malades fréquentant l’Hôpital de LA FRATERNITE à ROUBAIX (dans les années 60). Il reçut alors la collaboration de la plupart des différents médecins de l’hôpital. Sachez que l’expérience a porté sur 3.600 lits pendant six mois. La durée des séjours ayant été réduite d’un tiers (….).
En 1967 il transmit ce résultat au Ministre JEANNENET, alors responsable de la Santé Publique, qui s’empressa de nommer une Commission qui, ne sachant pas mesurer les fréquences, déclara que ce n’était qu’un placebo sans valeur … et tout ceci resta sans suite, d’autant plus que, entre temps, le ministère avait changé de ministre! Amen …

Marcel VIOLET est décédé ; cependant il existe encore à PARIS un laboratoire portant son nom et qui continue à fabriquer de l’eau VIOLET.
M. VIOLET a vécu jusqu’à 92 ans et, comme ses amis buvant de son eau, il possédait un corps présentant un vieillissement de 20 ans de moins que l’âge réel.

A suivre …
Nestor

Message édité par Nestor345 le 15-11-2006 à 21:42:17

Bonjour,
En effet Nell. Voici un passage relatif aux ondes, que j’ai trouvé intéressant (copier / coller en grande partie), et que j’ai arrangé à ma sauce.

Nous sommes soumis principalement à l’influence de 2 types d’onde :
1) Celles venant de l’espace, d’abord : les ondes cosmiques. Une énergie importante émanant des différents points du cosmos, qui entraîne autour de notre Terre des phénomènes lumineux, électriques ou magnétiques, parfois très violents.
Les ondes cosmiques transmettent leurs vibrations à tout ce qu’elles rencontrent : végétaux, animaux et minéraux. Leurs fréquences sont si élevées qu’elles ne sont pas mesurables (il paraît que l’être humain peut supporter des ondes de 10 puissance 24, à 10 puissance 40 hertz.
Difficile toutefois de le prouver sans s’exposer …
Ces ondes mettent en résonance tout ce qui existe, selon la matière qui les reçoit : les fréquences vibratoires sont captées et converties dans une fréquence propre à chaque récepteur, comme ces cristaux de quartz qui vibrent à une fréquence régulière qu’on utilise en horlogerie. La matière agit comme un catalyseur (bon ou mauvais conducteur).

2) Les énergies vibratoires telluriques, ensuite. La géobiologie étudie les effets sur les organismes de rayonnements divers issus de l’environnement souterrain. « Selon les terrains, et leurs failles, leur densité, leur degré d’hydratation ou de pollution, selon des maillages précis reconnus par tous les radiesthésistes, des phénomènes vibratoires (le plus souvent de mauvais augure) touchent en permanence les individus à la surface du sol ».

« L’eau dans la nature est un liquide aux molécules en permanente en agitation. L’eau, qui laisse passer ces rayonnements sans aucune résistance, garde sa fréquence naturelle de 10 puissance 11, à 10 puissance 14 hertz.
Mais l’eau n’est jamais seule : elle est en contact avec des éléments (sédiments, roches granitiques, métaux, etc.) qui eux, vont entrer en résonance avec les ondes d’hyperfréquence, pour en délivrer à l’eau des harmoniques plus basses : l’eau est alors activée. On peut le vérifier au microscope électronique : L’eau a modifié sa structure moléculaire : elle acquiert ainsi des propriétés vitales ».

IL suffit d’observer la nature qui semble avoir tout prévu : l’eau vibre à une certaine fréquence au point source de sa nappe ou de la montagne, jaillit et coule au travers de cascades à cause du dénivelé.
N’avez vous pas remarqué qu’il est interdit de pêcher au pied des cascades, pour cause les poissons savent bien où est le meilleur de l’eau ».
=> « L’eau électrovibrée et la dynamisation par électrodes »
http://www.auroville.com/aquadyn/fr/page05_fr.html

Certains diront qu’un simple mixer à main réénergise l’eau. Cela me paraît effectivement vrai (bien que moins performant) à condition de ne pas couper l’électricité avant de retirer le batteur (prise à la terre). Dangereux de procéder ainsi
Cela donnerait de meilleurs résultats avec des aimants ou des électrodes.

Toutefois il faut encore faire la distinction entre :
une vibration harmonique et une vibration néfaste. Les réseaux telluriques sont en général plus puissants lorsqu’ils croisent un cours d’eau souterrain et les endroits où ils se croisent sont souvent qualifiés « géopathogènes ».
Le Feng Shui essaye d’harmoniser les différents paramètres qui peuvent perturber cette harmonie vibratoire, sachant que tous les individus ne sont pas sensibles de la même manière …
Mais là nous entrons dans un autre domaine …
Nestor

3ème partie : Eau vibrée. Technique de fabrication.
L’EAU VIBRÉE
« Point n’est besoin d’un appareillage compliqué pour retrouver les qualités de l’eau de pluie d’orage. Il suffit de prendre une bouteille (de préférence en verre) et de la remplir d’eau. On perce de part en part un bouchon de liège approprié à la dimension du goulot de la dite bouteille de façon à ce que une brochette en bois de 20 à 30 cm de long puisse y être introduite sans qu’elle glisse.
L’extrémité basse et pointue de la brochette va tremper dans l’eau sur deux ou trois cm ».
Au bout d’une quinzaine de minutes, l’eau sera transformée :
– plus du tout de fréquences du champ magnétique terrestre.
– taux vibratoire au maximum.
– étalonnage possible des 3 valeurs suivantes :
1) pH compris entre 6 et 7 (degré d’acidité).
2) Le pouvoir d’oxydation-réduction de l’eau (=> RH2 ou le potentiel redox pour les spécialistes).
3) La résistivité électrique de l’eau (rô => soit le pouvoir de conduction de la solution étudiée (propriétés conductrices ou isolantes)

« Toute tige de même dimension peut être utilisée, que ce soit une aiguille à tricoter, une tige de laiton, etc. Si nous recommandons la brochette en bois c’est qu’elle est facile à trouver et qu’elle n’apporte aucune pollution secondaire par effet d’électrolyse comme le ferait une tige métallique ».
Par contre nous préconisons l’eau osmosée de préférence à l’eau du robinet. Il vaut mieux travailler avec de l’eau aussi pure que, possible (à défaut, prendre une eau très faiblement minéralisée, comme la Mont Roucous ou Volvic, ndl).

***
Technique de l’osmose inverse http://site.voila.fr/osmose_inverse

*) Valeurs (échelles) :
L’échelle du pH va de 0 à 14 : la neutralité est à 7 (solution acide si pH 7).
L’échelle du rH2 va de 0 à 42 : neutre à 28 (solution réductrice si rH2 28).
L’échelle du rô est très étendue selon la concentration du liquide en électrolytes (minéraux).
Exemples :
– urine très chargée: rô =30 ohms
– sang très fluide : rô = 220 ohms
– eau de Volvic : rô = 6000 ohms etc…
http://www.bevincent.com/principe.php

Nestor345
Profil : Doctinaute de diamant Posté le 14-11-2006 à 14:15:13
*) 4ème partie : Emploi de l’eau vibrée
Dilution
»IL est curieux de remarquer qu’une seule goutte d’eau vibrée déposée dans un seau de 10 litres rempli d’eau de la ville, transforme la qualité de cette dernière qui se trouve répondre aux mesures de celles de l’eau de pluie d’orage. Cette faculté de dilution peut être mise à contribution pour arroser d’eau ainsi vivifiée les plantes de nos balcons ! » (On conseille généralement de garder 1/10ème de la dernière eau vibrée et de l’inclure dans la nouvelle eau de ville, ndl).
Effets
»La prise d’eau vibrée agit sur notre eau organique au point de voir cette dernière se modifier au bout de 15 jours à trois semaines. Nous pouvons alors constater :
une évolution de la qualité de l’eau organique qui atteint rapidement son plafond
– le pH qui se stabilise à 7
– le rH2 qui se stabilise à 28
– les pourcentages d’eau pure aussi bien dans les solides (os et muscles) que dans les liquides (sang et lymphe) qui frôlent ceux mesurés chez les nouveaux-nés
la remise à zéro de la pollution médicamenteuse, même pour les cas de traitements lourds de chimiothérapie par exemple ».
Conclusion
»Il est fort regrettable que l’on ne soit pas davantage attentif aux écrits des Anciens. Pourquoi nous obstinons-nous à re-inventer la brouette ? »
Source : Henri Simon FABRE (musicien et naturopathe).

Xxxxx

*) eau organique. Importance de l’eau pour la vie
L’eau est le premier constituant de l’organisme. Le corps d’un adulte en contient environ 66% d’eau, soit pour un homme de 75 kg, le poids de 50 kg d’eau ! La proportion varie même de 75% pour un nouveau-né à 60% pour un vieillard. Certains tissus en contiennent jusqu’ à 85% (matières grises du cerveau) et d’autres seulement 25% (tissus adipeux).

L’eau a un rôle fondamental pour préserver la santé. C’est elle, en effet, qui permet de réaliser toutes les fonctions de l’organisme : digestion des aliments, circulation du sang, élimination des déchets, régulation de la température interne, etc… Mais chaque jour notre corps perd environ 2 litres et demi d’eau :

– par la respiration : 0,3 litre.
– par les matières (défécation et autres, ndl) : 0,2 litre.
– par la transpiration : 0,5 litre.
– par l’urine : 1,5 litre.

Les pertes dépendent aussi de l’activité musculaire et de la température ambiante. Elles peuvent atteindre parfois 4 à 5 litres lorsque la sudation est très intense par suite de gros efforts musculaires ou de température extérieure très élevée. Pour éviter la déshydratation, il est nécessaire de boire en moyenne 1 à 2 litres par jour, mais beaucoup s’imaginent répondre aux besoins de leur corps en buvant n’importe quelle boisson (soda, café, coca, bière etc…). A notre avis, du point de vue de la santé c’est une erreur.

L’eau est le seul liquide vraiment idéal car elle correspond aux nécessités profondes de l’organisme qui est de renouveler l’eau des cellules et de permettre les échanges cellulaires. Toutes les autres boissons ont des inconvénients.

-Les boissons sucrées et alcoolisées augmentent l’apport calorique et favorisent la déshydratation car la digestion du sucre et l’élimination de l’alcool exigent beaucoup d’eau.

-Les boissons diurétiques (café, thé, bière, vin blanc) stimulent les pertes d’eau dans les urines et contribuent à augmenter l’apport de toxines…

La question se pose alors de savoir si toutes les eaux sont valables pour préserver la santé. Deux opinions s’opposent : l’une fondée sur l’analyse chimique et l’autre sur la bio-électronique.

A suivre …

5ème partie : eau de source – source de vie.
« Les eaux de boissons favorables à la vie, devraient avoir un pH entre 6 et 7, un rH2 entre 25 et 28 (degré d’oxydation), et surtout une résistivité électrique supérieure à 6000 ohms, c’est à dire contenir pour cela moins de 120 mg de résidus secs par litre. Il en existe peu en France ! Mais ce sont les seules valables car l’eau agit plus par ce qu’elle emporte que par ce qu’elle apporte. Elles sont toutes issues de terrains granitiques ou volcaniques (Ariège, Bretagne, Vosges d’Alsace, Massif de Vire et Massif Central). Ces eaux pures conditionnent la santé puisqu’elles favorisent l’élimination des toxines et qu’elles protègent l’organisme des variations cosmiques périodiques suroxydantes (pleine lune, canicule, orages, tempêtes …). Cependant, l’état normal de l’eau dans la nature est d’être en mouvement. Ce sont les tourbillons créés par l’écoulement de l’eau qui conditionnent sa structure et ses différents potentiels. Elle perd ses propriétés vitales et s’altère très vite, par exemple, la stagnation abaisse la résistivité, le traitement chimique favorise l’alcalose et l’oxydation …etc. En dehors des eaux de sources parfaites, il sera possible d’obtenir une eau convenable en associant 2 techniques : la filtration et la revitalisation. On pourra par exemple filtrer l’eau d’adduction par osmose inverse ou bien récupérer puis filtrer l’eau de pluie, mais il ne faudra pas oublier de redonner à l’eau sa structure vitalisante par un procédé adapté (tourbillons, onde de forme, aimant, quartz …) ».
Source identique : http://www.bevincent.com/principe.php

NB : Attention toutefois, si vous placez un système « ioniseur » avec filtre calcaire : Ce filtre est source de nombreuses bactéries (ndl) …
En définitive, selon la Bio-électronique, l’eau de boisson devrait être pure et vitalisante. Ces 2 notions fondamentales sont soit controversées (pureté) soit totalement ignorées (vitalité) par les services officiels chargés de la distribution de l’eau. Il est vrai que leur problème principal est moins celui de la qualité de l’eau à produire que celui de la quantité d’eau à vendre, puisque 92% de la production est destinée à l’agriculture et à l’industrie.

Nestor345
Profil : Doctinaute de diamant Posté le 15-11-2006 à 15:36:00
*) 6ème partie : La dynamique de l’eau
« La bio-électronique appliquée à l’étude de l’eau a mis en évidence un aspect dynamique de ce liquide qui ne peut pas être pris en compte par l’analyse chimique. L’eau, liquide vital, possède en réalité une individualité biologique liée à trois facteurs distincts qui sont :

– La nature du milieu dans lequel elle circule, le facteur chimique.
– La vitesse d’écoulement dans le milieu en question, le facteur cinétique.
– La température, le facteur thermique.

Ces trois facteurs conditionnent une structure, qui lui confère une faculté de résonance, donc d’adaptation aux variations énergétiques du milieu extérieur. Ces variations d’origine cosmique sont de nature électromagnétique. Cette faculté de résonance confère à l’eau son rôle majeur d’élément vital, du fait qu’elle répercute cette faculté dans les milieux vivants, dont elle conditionne la morphologie et l’équilibre physiologique. (C’est ce que certains chimistes appellent la bio-dynamisation de l’eau, ndl).

Dans l’organisme, l’eau existe sous deux formes différentes : eau liée, intégrée aux structures moléculaires et eau libre ou circulante (sang, lymphe) qui assure à la fois l’apport nutritif aux cellules et l’indispensable élimination des déchets. Eau libre et eau liée diffèrent par leurs potentiels respectifs, tout comme diffèrent dans la nature les eaux vives de ces mêmes eaux devenues stagnantes. Ce double aspect constitue la bi-polarité de la matière et conditionne un équilibre morpho-physiologique oscillant, qui conditionne lui-même l’état de santé.

Toute altération de l’eau, même à dose infime, au delà de ce que peut déceler l’analyse chimique, se répercute au niveau des structures. Les capacités de résonance, donc d’adaptation, se modifient et les modalités nouvelles interviennent à leur tour en provoquant une altération de l’équilibre physiologique des milieux vivants, qui entraîne une dégradation progressive de l’état de santé ».
Source identique : http://www.bevincent.com/principe.php

NB : Selon Marcel VIOLET, l’eau possède, en dehors des oligots éléments qui sont nécessaires mais néanmoins accessoires (car ils peuvent être obtenus via l’alimentation), une charge de radiations vitales et un état vibratoire, à l’état naturel (eau de source exposée aux radiations telluriques et du cosmos par exemple).
Dans certaines conditions, ces radiations produisent un effet bienfaisant pour la santé de tout un chacun …
Tandis que l’eau courante est pour ainsi dire morte.
=> Préférez l’eau de source Mont Roucous (achat en magasin de diététique), voire Volvic (eaux peu minéralisées). Toutefois, après stockage pdt 8 jours, cette eau achetée sera considérée comme dévitalisée (…).
Attention à ce sujet, à la mauvaise habitude de certains grands producteurs et grands distributeurs à irradier les aliments pour éliminer toute source de contamination (ionisation). Très néfastes => aliments morts …
L’état vibratoire de l’aliment naturel est donc souvent fortement altéré lors de la récolte et / ou du conditionnement …
Or donc, si tout élément naturel possède une charge de radiations vitales, qui lui est propre, les différents traitements que les industriels font subir à l’aliment amènent souvent la dégénérescence et / ou la mort de l’aliment.
http://chris.murray.free.fr/Marcel .html conférence de 1H28’ de Marcel VIOLET sur
« La biodynamisation ou le secret de l’énergie vitale » ( 2 fois 45′) (Mp3).

=> Une eau bio-dynamisée augmente l’auto-défence, le tonus, l’action des médicaments et améliore grandement la qualité du sommeil.

Message édité par Nestor345 le 15-11-2006 à 15:43:29

7ème partie : Santé et terrain biologique
Deux grands facteurs interviennent dans une maladie. Le facteur d’agression, d’une part, (un agent pathogène ou un allergène par exemple) que les médecins (au sens large) prennent souvent en charge. D’autre part, le terrain : C’est à ce niveau de défense que la dynamisation va pouvoir jouer un rôle très important.
« La bio-électronique permet de caractériser les milieux liquides d’après leurs potentiels bio-physiques. Elle peut également caractériser les êtres vivants (humains et animaux) grâce aux mesures réalisées sur l’urine (eau libre), sur le sang (eau circulante) et sur la salive (eau liée). On peut ainsi définir sur le plan médical, l’état sain ou pathologique du sujet examiné ».
Par exemple :
Liquides – Mesures bioélectroniques d’un individu en bonne santé :
Unité de mesure : pH – rH² – rô.
Sang : 7,2 – 21 – 210.
Salive : 6,5 – 22 – 140.
Urine : 6,8 – 24 – 30.
« Les mesures permettent de faire des comparaisons avec des chiffres de normalité, établis à partir d’individus sains . Elles permettent de localiser les coordonnées sur un des secteurs du graphique et de préciser l’influence primordiale du terrain biologique. Cette notion de terrain a trouvé avec la bioélectronique une définition objective. Grâce à la mise en œuvre de nombreux mécanismes psycho-physiologiques (acido-basique, oxydo-réduction, assimilation-élimination, etc.), le milieu intérieur se maintient dans une grande stabilité qui se manifeste par une santé florissante. Au contraire, la maladie signale un déséquilibre qui se traduit par une altération des paramètres (pH, rH2, rô, …). Mais ces déviations (par rapport aux normes) précèdent toujours les affections les plus diverses. Le sens des déviations permet une prévision des évolutions pathologiques possibles et par conséquent de les éviter. On peut agir soit en supprimant la cause des anomalies (aliments et boissons inadaptés, pollutions, stress …), soit en orientant le praticien vers une thérapeutique adéquate (diététique, physique ou médicamenteuse). C’est le cas pour toutes les maladies et même pour la plus terrible d’entre-elles : le cancer ».

Liquides – Mesures bioélectroniques du cancer :
Unités de mesure : pH – rH² – rô.
Sang : 7,8 – 29 – urine trop acide).
« Pour obtenir une action remédiatrice efficace, les différents paramètres doivent revenir à la « normalité », ce qui correspond à l’état de bonne santé. Mais la rigueur et la prudence doivent guider tous les choix thérapeutiques car il est essentiel de ne jamais nuire. Attention donc à l’utilisation abusive de tous les produits et de toutes les techniques qui ont tendance de par leur nature à favoriser l’alcalinisation, la suroxydation et l’accumulation des toxines ou même des toxiques. La prudence impose donc, (selon la B.E.V.) le respect du principe de précaution pour l’emploi des vaccins, des antibiotiques, des radiographies, des transfusions sanguines mais aussi de nombreux médicaments et nutriments. Agir pour résoudre un problème de santé ? Oui, c’est parfois utile mais à condition de connaître les conséquences de l’action proposée et de toujours préserver l’intérêt du patient »
Source identique : http://www.bevincent.com/principe.php

Nestor345
Profil : Doctinaute de diamant Posté le 15-11-2006 à 21:48:13
*) 8ème partie : Alimentation et bio-électronique
« IL règne dans le domaine de l’alimentation humaine une assez grande confusion qui engendre un débat souvent passionné entre les partisans des divers régimes proposés. La bioélectronique propose une démarche rationnelle et constate que 4 types de recherches confirment ses propres analyses :

– l’épidémiologie qui définit l’alimentation des peuples sans maladies graves.
– la physiologie qui précise les possibilités digestives du tube digestif.
– la diététique moderne qui rend compte de l’intérêt croissant des anti-oxydants.
– la nutrition qui démontre la responsabilité de l’alimentation dans la genèse de nombreuses maladies.

Sans entrer dans le détail des nombreuses études bioélectroniques qui seront publiées prochainement nous pouvons cependant signaler 4 éléments de réflexion issus de ces travaux.

a – Le tube digestif constitue normalement un milieu plus ou moins acide et réducteur (càd sans oxygène). Il sera donc nécessaire de préserver les caractéristiques bioélectroniques de ce milieu fondamental pour la santé en évitant ou en limitant les aliments, les boissons et les médicaments qui pourraient favoriser l’alcalinisation et l’oxydation du milieu. Ces altérations favorisent en particulier la putréfaction (ballonnement, gaz nauséabond…) et la prolifération des parasites (colibacille…) etc.

b – La bioélectronique confirme la valeur des végétaux vivants comme base de la nourriture humaine. Ils regroupent 5 catégories de végétaux :
– les légumes crus (feuille, tige et racine : betteraves rouges, carottes, choux, radis, blette, salade…).
– les légumes lacto-fermentés (carottes, betteraves, céleri, choux verts; concombre…).
– les fruits juteux (pomme, poire, kiwi,…), secs (amande, noix, noisette…) séchés (abricots, figues…).
– les condiments (ail, échalote, ciboulette, persil, oignon, basilic, thym, romarin, safran…).
– les graines germées (radis, salade, alfalfa, petit épeautre…).

Ces aliments possèdent des coordonnées bioélectroniques remarquables puisqu’ils sont tous acides et très réducteurs (certains avec un rH² 28). Il semble donc raisonnable de réduire la consommation des fromages et de faciliter leur digestion grâce, par exemple, à une salade (réductrice). Évitez enfin (si possible) tous les aliments très nocifs qui agissent en modifiant les coordonnées bioélectroniques (du pH, du rH2 ou du rô) : les matières grasses saturées, le sucre blanc et les produits sucrés, les aliments traités par irradiation ou chimie et enfin l’excès de sel.

d – Les boissons de santé seront composées d’eau pure, d’infusions (romarin, verveine…) de boissons lacto-fermentées (kwas, kéfir, kombucha…) et de vins de qualité qui sont tous réducteurs, grâce aux flavonoïdes qu’ils contiennent (resvératrol) (surtout le vin rouge, ndl).

Situation des fruits / légumes sur l’échelle de mesure bioélectronique (schéma) :
1° Pouvoir réducteur ou d’oxydation : échelle de 0 à 42.
2° pH de 0 à 14 (0 acide – 7 neutre – 14 alcalin) ».
Voir schéma : http://www.bevincent.com/principe.php
=> Légumes et fruits sont acides et très réducteurs : Ce sont presque tous des anti-oxydants qui préservent la santé contre les radicaux libres.

*) Conclusion
« La mise en évidence d’une dynamique d’ensemble de toute forme de vie sur terre, implique une liaison directe avec l’environnement cosmique de notre globe. Les théories officielles, s’avèrent souvent peu capables de fournir une explication des phénomènes de résonance. Le respect, et donc le maintien de ces théories, équivaut à une négation pure et simple de la réalité.

Il faudra donc procéder à une remise en cause pour les données relatives aux systèmes ionosphériques, pour les propriétés fondamentales de l’eau et de ses critères de potabilité, pour les normes de qualité des produits végétaux et animaux destinés à l’alimentation et enfin pour les conceptions de la médecine qui agit seulement pour supprimer les symptômes sans rechercher les causes des problèmes. Mais ces diverses remises en cause portent atteinte au prestige de scientifiques hautement spécialisés et à d’énormes intérêts financiers. Ceci explique l’obstruction systématique dont fut l’objet la bioélectronique dans tous les domaines. Malgré ces difficultés qui ont gêné sa diffusion et sa reconnaissance, la bio-électronique reste pourtant une technique d’avenir car elle permet de mieux comprendre certaines réalités actuellement passées sous silence et elle peut contribuer à proposer des solutions respectueuses de la vie ».

Bonsoir,
Voici la synthèse d’un site visité que j’ai trouvé très intéressant. J’ai filtré et adapté le contenu pour coller davantage à ce que je pense.
http://www.lovadoo.com/index15.html (même lien que celui donné par Phycèle).

*) Quelle eau boire ?
=> Une eau faiblement minéralisée (de 50 à 150 mg/litre de résidus). Evitez de boire des eaux de plus de 300 à 500 mg / litre, sauf avis médical et pdt une durée limitée.
Pas besoin de calcium ou de magnésium supplémentaire (à prendre via l’alimentation, sauf pathologie ou conseil du médecin …). Veillez à ce qu’elle ne contienne pas de nitrate (ou le moins possible : 1 à 2 mg par litre).
Si vous buvez l’eau courante du robinet (le corps humain est capable de s’adapter, mais cela demande une certain effort), laissez couler l’eau 2 à 3’ pour vider l’eau stagnante des canalisations (en début de journée). Remplissez une cruche d’eau (ou une bouteille thermos isolante en été) et laissez le chlore s’évaporez pdt 30’. Ne pas boire avant que le calcaire ne se soit déposé dans le fond (=> attendre une heure). Ne pas boire le fond de la cruche. Renouvelez l’eau toutes les 12 H. Perso je le fais le soir avant d’aller dormir, ou le matin, en débarrassant la table du petit déj.

*) Comment boire correctement ?
=> 3 Règles de base :
1° La première règle est de boire de l’eau pure au lever et entre les repas. L’eau bue pendant les repas ne sert à rien (=> elle n’entre pas en ligne de compte pour vitaliser l’organisme).
1 verre d’eau à jeun et 1 à 2 verres d’eau à la « collation » de 10H30 et 16H30’.
Prendre l’eau à 8° jusqu’à 15° de T°. Pour faciliter l’osmose. Moins il y aura de minéraux, plus l’assimilation sera rapide (+/ 15’ pour une eau très faiblement minéralisée). Pdt ce laps de temps lisez les nouvelles du jour (titres du journal) en faisant passer un percolateur de café (si vous êtes accroc, et seulement une tasse !). Ensuite prenez le petit déj et puis votre douche.Vous pouvez prendre un jus d’orange, juste avant de partir au boulot, mais mieux vaudrait manger l’orange au petit déj, en début de repas (crudités en début de repas si vous voulez évitez la fermentation).
Il faut éviter de trop boire pour ne pas diminuer l’effet de la sécrétion gastrique. Un verre par repas est raisonnable surtout s’il y de la viande au menu (protéines plus difficiles à se dégrader).
Le passage de l’eau, de l’intestin vers le sang, prend de 15 à 20′ si elle est faiblement minéralisée (légèrement dosée en glucose et électrolytes => sodium, potassium).

– LE CYCLE DE L’EAU :
L’eau est absorbée au niveau de la muqueuse du duodénum pour entrer dans le plasma sanguin. Ensuite, elle va alimenter le liquide interstitiel (qui sépare les cellules) et seulement ensuite les cellules.
En entrant dans les cellules, elle renouvelle progressivement celle qui s’y trouve et qui se retrouve, elle, dans le liquide interstitiel puis dans le plasma.
Cette eau « sale » est filtrée par les reins puis éliminée.
Cependant, en cas de déshydratation, une partie de cette eau « sale » peut être réabsorbée en partie après filtrage et elle ne sera éliminée alors que plus tard, au niveau de l’intestin grêle.
Suivant l’importance de la déshydratation, l’eau peut également être réabsorbée au niveau du gros intestin. On constate dans une majorité de cas, un dérèglement de la sensation de soif avec l’âge ou avec le vieillissement cellulaire.

– ASSIMILATION des nutriments dans le sang :
. « Tous les capillaires sanguins irriguant l’intestin se déversent dans des veinules qui se rejoignent dans la veine porte-hépatique. Cette veine transporte le sang chargé de nutriments directement au foie. Le foie reçoit donc la majorité des produits de la digestion et, de ce fait, joue un rôle primordial dans la transformation et la mise en réserve d’un certain nombre de substances dont il va assurer la régulation. Du foie, le sang veineux se dirige vers le coeur afin d’être distribué à toutes les cellules de l’organisme ».
http://cours.cegep-st-jerome.qc.ca […] rption.htm http://www.chambon.ac-versailles.f […] pp_dig.htm

2° La seconde règle est de ne boire que des eaux très peu minéralisées (Mont Roucous, Volvic, Cristalline, ou de l’eau filtrée par osmose inverse ; voir plus loin). Elle facilite l’homéostasie.
Vocabulaire : Homéostasie : mécanisme régulateur en vue de maintenir une stabilité dans les échanges cellulaires.
Si l’eau est chargée en minéraux, ou si vous prenez un jus d’orange, si vous prenez un café, le temps de passage est allongé.

3° La troisième règle est de choisir des eaux qui ont gardé leur énergie vibratoire (càd avec une structure moléculaire d’origine, non altérée par le transport ou la durée du stockage).
Ceci est possible directement à la sortie d’une source, ou par l’intermédiaire d’appareils spéciaux. L’eau d’orage est aussi excellente. Les animaux en raffolent. Reste plus qu’à sortir pdt l’orage et à servir de paratonnerre

Xxx

*) L’eau en tant que véhicule de transfert de l’information :
Le transfert de l’information est une des propriétés de base de l’eau et pour cette raison un soin extrême est nécessaire quand on s’en sert, car elle agit en temps que médiateur, ou tout le moins comme véhicule ….

Xxx

*) L’Eau Trimère seule est apte à participer à notre métabolisme :
Un phénomène généralement peu connu est celui de la polymérisation de l’eau. En effet, l’eau peut selon son état énergétique associer ses molécules par deux (eau dimère), trois (eau trimère), quatre (eau quatrimère) et enfin cinq (eau pentamère).
– L’eau pentamère : l’eau stagnante. Par exemple une eau minérale (trimère), mise en bouteille à la source, devient avec le temps une eau pentamère de mauvaise qualité, et c’est encore pire si cette eau est mal stockée (PVC) ou est traitée par le chlore.
– L’eau trimère : l’eau vivifiée. Prélevée à la source, par exemple.
Or, il se fait que seule l’eau trimère est apte à participer aux métabolismes intimes de notre informatique cellulaire. Les autres formes d’eau ne peuvent servir que comme élément de rinçage. L’eau trimère peut être obtenue de différentes manières. Il y a d’abord l’eau d’orage dont raffolent les animaux. Il existe maintenant des appareils qui fournissent de l’eau flashée à but thérapeutique (flashée = par un procédé de stimulation). La magnétisation de l’eau effectue la même transformation.

NB : Le corps est capable de s’adapter s’il ne reçoit pas ce dont il a besoin, mais cela demande plus ou moins de temps et d’énergie. Peut-être pourriez penser de temps en temps à le ménager au lieu d’ingérer un jus d’orange au lever, suivi d’un café après le petit déj.
Et si vous inversiez le processus comme déjà expliqué auparavant (un verre d’eau pure, ou faiblement minéralisée, au lever, à jeun. Vous prendrez votre café un peu plus tard … À moins que ce ne soit primordial. Si c’est le cas, ne désespérez pas. Le corps est capable de s’adapter. IL le fait déjà si souvent
Xxx

*) L’eau magnétisée possède les mêmes propriétés que les eaux de sources :
Plus facile à assimiler par l’organisme, elle a un effet diurétique en drainant l’organisme ; elle améliore les fonctions métaboliques en assurant une meilleure oxygénation du sang et en favorisant l’hydratation de la peau ; elle est particulièrement indiquée dans tous les troubles digestifs et rénaux. Elle peut être consommée en permanence. Mais il est recommandé de boire progressivement de l’eau magnétisée. Un verre à liqueur par jour, au début.
NB : il est préférable d’utiliser une eau de boisson de bonne qualité, peu minéralisée (ex : Mont Roucous, Volvic …).
Xxx

*) Le phénomène de l’osmose
Lorsque deux liquides de concentration différente sont de part et d’autre d’une paroi poreuse (une membrane), il y un transfert du liquide le moins concentré vers le plus concentré en vue d’équilibrer les concentrations. C’est ce qui se passe au niveau de la paroi intestinale qui est entourée de liquide lymphatique. Le système lymphatique étant le système d’égout de l’organisme, il est évident que le dégorgement lymphatique (en provenance de l’intestin) se fait d’autant mieux que les liquides internes sont clairs, peu chargés en toxines. C’est pour cela qu’il est recommandé de boire de l’eau et pas autre chose entre les repas, de préférence. Par la suite, le même phénomène va se reproduire entre les liquides extracellulaires et intra-cellulaires permettant aux cellules de se débarrasser de leurs toxines par dégorgement osmotique et remplacement par des liquides clairs.
http://www.lovadoo.com/index15.html
PS : Ne soyez pas trop perfectionniste quand même ! Le mieux est l’ennemi du bien : IL faut trouver un compromis qui tiennent compte de vos envies et de votre situation …
XXX

*) Comment faire de l’eau dynamisée :
Il existe plusieurs méthodes.
1) La première consiste à mettre une cuillère à café d’argile par litre d’eau, de bien agiter et laisser reposer. Ne pas boire le fond de la bouteille (sauf pendant une courte période : maximum 3 semaines).
2) Une seconde méthode consister à placer des cristaux de roche (quartz clair, transparent) dans l’eau pendant 2 à 8 heures.
3) Placez une soucoupe aimantée sous une bouteille de verre.
4) Etc.
xxx

*) Chaque cellule communique entre elle :
En 1992, A. Gutwitschi avait observé que les cellules communiquaient entre elles et s’apportaient une mutuelle assistance à distance. Ceci est appelé le rayonnement « mitogénétique ». Ce rayonnement cellulaire a été étudié dernièrement par le Dr Fritz Albert Popp. Chaque cellule communique et s’informe avec les autres par des flashes de lumières cohérentes ultra-violettes. Ce laser biologique ultra-violet utilise l’eau cellulaire comme support d’information pour les mécanismes de réparation de l’ADN. La cellule est véritablement une micro-centrale vibratoire et électrique qui construit toute son organisation et ses échanges atomiques et moléculaires à partir de ces résonances vibratoires.

Vocabulaire : rayonnement mitogénétique.
Les cellules et les tissus vivants génèrent une forme de rayonnement électromagnétique, certes extrêmement faible mais néanmoins biologiquement actif, en particulier dans le spectre ultraviolet, et que la présence de ce rayonnement est d’une manière ou d’une autre intimement liée à la nature des processus vivants eux-mêmes.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rayon […] C3%A9tique

Message édité par Nestor345 le 18-11-2006 à 09:12:33

Nestor345
Profil : Doctinaute de diamant Posté le 20-01-2007 à 12:55:06
Re,
Le sujet sur la mèmoire de l’eau est controversé. tout comme le principe de dilution (homéopathie). Mais ce n’est pas parce que le raisonnement est poussé à l’extrème que cela le rend inexact dans une situation courante …
Il y a 30 ans, les homéopathes étaient considérés comme des farfelus, des charlatans. On n’est pas obligé d’adhérer à tout, sans que cela remette en cause la validité des autres points.

L’eau est un véhicule doté d’une mémoire. Personne ne conteste ce principe.
Par contre le degré et la durée, c’est autre chose …
Nestor

Voici un extrait intéressant:
LA MÉMOIRE DE L’EAU
Teruo Higa, le génial découvreur des EM ⎯ les «effective-microorganismes», décrit ainsi la mémoire de l’eau.
« L’eau de pluie s’imprègne de toutes les informations négatives des couches
atmosphériques polluées et transfère ces informations aux sols et aux nappes phréatiques et bien
que certaines de ces informations soient réduites en puissance au contact de certains sols et
minéraux, cette information ne sera pas totalement oblitérée. Pour cela, il faudrait qu’elle se
convertisse à nouveau à l’état de vapeur et soit exposée aux rayonnements solaires et à l’ozone. »
Gaston Bachelard disait « Une goutte d’eau pure peut suffire à purifier un océan, une goutte
d’eau impure suffit à souiller un univers. »
Le transfert de l’information est une des propriétés de base de l’eau et pour
cette raison un soin extrême est nécessaire quand on s’en sert, car elle agit en
temps que médiateur.
T. Higa ajoute : « Les effets varient considérablement en fonction du type d’information
inscrite dans les amas moléculaires de l’eau. Actuellement, ce qui rend les problèmes de l’eau
tellement importants, c’est qu’il n’est pas simplement question de qualité d’eau, mais de
l’information qui y est enregistrée et qui va déterminer sa nature à un moment donné. » (3)
Les photos de cristaux d’eau prise par un autre japonais, Masaru Emoto,
ont fait le tour du monde. L’eau enregistre le message de beauté, de laideur, la force, l’harmonie ou le chaos. Une simple exposition d’un tube rempli d’eau, aux sons d’une musique, à des noms inscrits sur le tube de verre ou de toute autre façon suffit à inscrire dans l’eau la vibration correspondante. Il en résulte des cristaux de glace d’une indicible beauté pour exprimer la solidarité, l’amour, la joie ou bien ses contraires qui se manifestent par des représentations chaotiques et
désorganisées. Les effets de la pollution sont ici très parlants et provoque le choc mérité ».

L’eau peut être un élément nettoyant / « détoxifiant », ai-je dit. L’eau équilibre l’acidité du corps, par exemple le matin à jeun. Ou à 16 Heures.
Un état acide diminuera la capacité du corps d’absorber des minéraux et d’autres aliments ; diminuera la production d’énergie dans les cellules ; diminuera la capacité de réparer les cellules endommagées ; diminuera sa capacité de « détoxifier » les métaux lourds, empêchera les cellules tumorales (tumeurs) de prospérer ; et sera davantage susceptible de fatiguer le corps et de le rendre malade.
Si vous avez un problème de santé, vous êtes très probablement acide. La recherche prouve que le corps ne peut pas guérir si le pH du corps n’est pas légèrement alcalin. Ainsi, peu importe les moyens ou la manière que vous choisissez pour prendre soin de votre problème de santé, Ils ne seront pas efficaces jusqu’à ce que le niveau de pH soit rehaussé. Si le pH de votre corps n’est pas équilibré, vous ne pouvez pas efficacement assimiler des vitamines, des minéraux et des suppléments de nourriture (nutriments). Le pH de votre corps affecte tout.
http://home.bluegrass.net/~jclark/coral_calcium.htm

Or donc, l’eau peut faire baisser l’acidité. Il en va de même en mangeant des fruits et légumes qui alcalinisent le terrain.
De manière générale, il faut surveiller le carré magique :
1) Le rapport calcium / magnésium qui doit être idéalement de 2/1 (voire 1/1). A ingérer de préférence via les aliments ou dans l’eau. Evian par exemple.
2) Le rapport sodium / potassium. Généralement nous trouvons suffisamment de potassium dans les fruits et légumes. Nous n’avons pas à nous en soucier si nous mangeons varié … Il suffit de modérer les sels (mauvais pour la tension, la rétention d’eau, …).
Mais là aussi, tu me diras que je suis un perfectionniste … Dommage que certaines personnes souffrent d’ostéoporose, alors qu’elles ingèrent du lait tout les jours ou presque. Elles ne comprennent pas qu’elles feraient mieux de s’abstenir … mauvaise biodisponibilité …
As-tu déjà testé l’eau magnétisée ? Non, évidemment. Tu ne crois pas à ces foutaises.
Perso, j’ai testé la version bricolée (cruche + bâtonnet + exposition au soleil). Aucun effet remarqué.
J’ai ensuite testé l’eau dans une carafe en inox avec un fond magnétisé (3500 gauss). Là je peux te dire que je vois la différence. Du punch toute la journée. Abstinence après 17 heures, sinon j’ai des difficultés à m’endormir …

Bonjour,
Pour pedrette :
Merci pour les encouragements. Je suis bien conscient que je risque de me faire railler par la moitié des lecteurs … Si la réponse est argumentée, j’explique ; sinon, je laisse couler.
Pedrette dit :
« Je voudrai quelques conseils. Je bois 1,5 litre d’eau par jour, mais je n’arrive pas à éliminer cette cellulite. Je n’en ai pas énormément, mais je me sens vraiment infiltrée et pleine d’eau ».
=> La cellulite trouve son origine dans une mauvaise évacuation des déchets. Les lymphes sont saturées.
Je n’ai pas de recette miracle mais je peux te donner qques clés. Cela améliorera la situation …
Une liposuccion ne fera que soulager le problème momentanément. En plus cela coûte la peau des fesses Mais la cellulite reviendra si tu ne surveilles pas les points suivants :

– Diminuer le sel
Si tu fais de la rétention d’eau, tu dois surveiller le sel. Diminue le sodium. Augmente le potassium (potassium que tu trouveras surtout dans les fruits et légumes).
Il est important pour la santé de diminuer considérablement le sel. Ainsi, certaines personnes remplace le sel de cuisine (chlorure de sodium) par du nigari (chlorure de magnésium) dans les potages, salades ou n’importe quel autre plat … J’achète le nigari en magasin bio (algue en cristaux ou en paillettes), par sachet de 100 gr de préférence, plutôt que par kilo, à cause de la conservation). Petit truc : Pour emmener du nigari au boulot, j’utilise un tube de compléments vitaminés vide, avec un bouchon anti humidité.
Je rappelle qu’il ne faut pas dépasser 2 gr de sel par jour (attention au sel caché) (=> hypertension et reins). Surtout attention au sel caché dans le pain. Vérifiez la composition de votre pain …A défaut, achetez un pain dont la composition est indiquée sur l’emballage.

– Palper-rouler
C’est assez douloureux dans un 1er temps, mais cela marche assez bien. Technique de « massage ». Tu prends le bourrelet de peau et tu essayes de détacher les adhérances entre le pouce et l’index.

– Faire des abdos et des exercices
Tu fais 10’ d’abdo 3 fois par semaine pour renforcer les muscles abdominaux (soutien).
1’ de trampoline équivaut à 15’ de marche. Marcher 30’ tous les jours (au minimum 5 jours sur 7). Ne pas marcher avec des chaussures de sport (coussins amortisseurs) mais avec des chaussures normales ; des chaussures où tu es à l’aise).

– Surveiller les reins
Tu soignes particulièrement les émonctoires (peau, reins et poumons).
Pour les reins je t’invite à aller l’article sur l’aloé vera (potion du père Zago, adaptée) :
« Recettes à base d’ingrédients pro-santé », sur le forum « Nutrition et santé »
http://forum.doctissimo.fr/nutriti […] tm#t111824
Sinon, tu peux prendre un jus de carotte bio dans lequel tu ajoutes 2 gr de curcuma (achat chez C.a.r.r.e.f.o.u.r, rayon épices) et 4 tours de moulin à poivre noir (pipérine => bio assimilation). Tu y ajoutes 1 gr de graines de fenouil et 1 gr de graines de cumin. Théoriquement 15 à 20’ avant le repas, 2 à 3 fois par jour, mais chez moi, cela passe mieux à la fin du repas.

– Manger alcalin
Tu dois manger moins acide (2/3 alcalin). Evite de prendre de la viande le soir, pour soulager tes reins. Ils pourront ainsi récupérer la nuit et drainer plus efficacement les saloperies ingérées.
Augmente progressivement les fruits et légumes (5 à 10 portions). Prends-les au début du repas, afin d’éviter la fermentation. A la collation tu prends une pomme.
Le petit déj idéal : 2 tr de pain complet à 50 % avec une noix de vrai beurre, une compote de pomme maison (dans laquelle j’ajoute de la cannelle et du gingembre) ou une banane (150 k, plein de magnésium).

« Quelle eau pourrai je boire, quels sont les moyens efficaces. Tes conseils me sont précieux. Je pratique 7h/semaine de sport. J’ai toutes les clés en main mais rien ne marche. Merci pour ton aide ».
=> Si tu bois l’eau à jeun ou en dehors de la digestion, c’est une eau « détoxifiante ». Elle doit avoir la composition la plus proche du sérum physiologique. Si tu prends ton eau après un repas (phase de digestion), c’est un aliment.

– Eau idéale
Donc l’eau devrait idéalement être à 8 – 15 ° de température, contenir 150 mg de minéraux maxi (avec peu d’électrolytes : donc peu de calcium / magnésium, peu de sodium / potassium, fer, etc.). Mais tâchons de rester pratique.
Mont roucous => http://biogassendi.ifrance.com/roucous.htm
Volvic ou valvert. Sinon, 500 mg de résidus secs est vraiment un max.

*) Aloé vera
J’ai expérimenté la potion du Père Romain ZAGO à base d’aloé vera (complément alimentaire).
Caractéristiques du gel d’aloé vera :
Le gel d’Aloe Vera de L.i.l.y D. présente une richesse exceptionnelle en nutriments essentiels : Vitamines, Minéraux, Enzymes, Anthraquinones (analgésique et antibiotique), Acides aminés, Substances antiseptiques, calmants articulaires, et les plus puissants renforts des défenses naturelles : les polysaccharides (Les polysaccharides sont aux sucres ce que les acides gras polyinsaturés sont aux graisses. ILs constituent les matières premières de base à partir desquelles le foie peut fabriquer les macromolécules intervenant dans les mécanismes de défenses de l’organisme.) (Plus d’info sur le sujet à : http://www.chronodiet.com/boutique/polysaccharides.php )
Extraction par pression à froid, filtrage du jus sur charbon végétal, haute teneur en polysaccharides sans rajout, sans colorant artificiel.
NB : Sans aloïne (toxique). Attention, pas le jus mais le gel (ou la pulpe en anglais). Ne pas se baser sur le % qui prête souvent à discussion.

Comme le goût de l’aloé vera est âcre, j’ai décidé de l’associer selon la formule du père Zago : 1/3 aloé – 1/3 miel – 1/3 whisky.
L’alcool permet la pénétration jusqu’au fin fond des petits vaisseaux sanguins (dilatation).

J’ai décidé de modifier légèrement la potion car bcp de personnes se plaignent du goût écoeurant dû au miel:
Pour 500 ml d’aloé, j’ajoute 200 ml de miel de montagne et 300 ml d’alcool de pomme artisanal (19° au lieu de +/ 40°).
J’y ai ajouté 150 ml d’eau frémissante (càd légèrement bouillie) et un jus de citron (50 ml) car ce n’était pas encore assez acidulé …
L’alcool de pomme donne un petit goût acidulé. C’est nettement mieux que le whisky (Cela équilibre les saveurs : aigre-doux).
Mélanger avec une cuillère en bois ou plastique et laisser reposer 3 jours au frigo (en remuant de temps en temps). Posologie : 1 càs 2 à 3 fois par jour pdt ou à la fin du repas. Vous allez chanter comme un pinçon.
NB : 29 K/calorie seulement par càs de la mixture (15 ml) dont 25 % d’alcool. Moins que dans un verre de vin …
Si j’ingère cela pendant un repas, la charge glycémique est supportable : un peu plus de 15 K/cal de glucides. Pas de quoi fouetter un chat !

En cas de problème de foie, ou d’ulcère, il vaut mieux s’abstenir d’ingérer de l’alcool. Mais il y a moins d’alcool dans ma mixture que dans un verre de vin. 3,75 ml d’alcool pour une càs. Une cuillerée à café fait 5 ml. C’est même excellent pour les cardiaques, selon les médecins (selon la dose de 1 verre d’alcool ou de 1 à 2 verres de vins par jour). Bien sûr, je n’ai pas les polyphénols du vin rouge … Dans le vin blanc, non plus, si je ne m’abuse
Je conseille de commencer progressivement par une seule cuillerée à café prise à midi à la fin du repas (ou après le petit déj), pdt une semaine. Puis augmenter la dose à une càs. Pq ? Certaines personnes constatent un dynamisme accru. Dans ce cas, limiter la dernière prise à la collation de 16H afin de ne pas avoir de problème d’endormissement. Mais je conseille plutôt 2 prises … chacun se fera sa propre religion …
Au début vous pourriez également ressentir les effets de décrassage du foie, dû à l’aloé vera qui exerce un effet rééquilibrant et protecteur du système digestif en profondeur. Un peu comme en homéopathie, les symptômes sont momentanément aggravés … Moduler la dose si nécessaire. Qui va piano, va sano … Moi j’ai commencé avec 1 càc pdt 8 jours, puis 2 fois 1 càc par jour …
PS : Pas de vin à la place de l’alcool car c’est un produit fermenté (tandis que l’alcool est distillé).
Comme je l’ai préparé, c’est bien. Le goût est assez agréable. Vous pourriez toutefois encore diminuer l’apport du miel à 150 ml. Mais je ne le ferais pas ; cela me convient comme cela.
Nestor
PS : Si vous êtes anxieux ou stressé, je vous conseille du miel de lavande (ou de tilleul). J’ai mis du miel de montagne.
Si vous voulez modifiez le goût acidulé (plus prononcé), utilisez 2 jus de citron.
Nestor

Message édité par Nestor345 le 21-01-2007 à 13:05:57

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s