La nouvelle ligne du Temps


27 mai 2011 | Auteur: Jo

par Le Passeur

 

 

Comprendre ce que sont les lignes du Temps participe de notre libération. Les épreuves rencontrées et la sensation de subir les évènements font que tout le monde ne reconnaît pas que la vie est surtout ce que nous en faisons. Ou dit avec plus de précision, que le déroulement de nos vies résulte à la fois de schémas cosmiques qui nous dépassent et des choix que nous mettons en œuvre dans le vaste champ des possibilités qui s’ouvre à nous à tout instant. Ce champ pourrait être représenté par une multitude de sillons qui sont autant de lignes du Temps aptes à répondre en résonance à notre élan. Ou encore à une multitude d’aiguillages dont nous sommes à la fois les gardiens et la main qui les actionne, individuellement et collectivement.

 

Ce qui est capital dans le schéma évolutif de la collectivité humaine, c’est d’intégrer qu’il n’y aucune fatalité à suivre une ligne du Temps qui ne nous convient pas. Il nous est possible à tout moment de sauter d’une ligne à l’autre et de quitter ainsi le flux qu’elle représente pour le collectif qu’elle emmène. Représentez-vous une multitude de filaments lumineux aux nuances différentes qui filent à perte de vue devant vous selon des trajectoires plus ou moins parallèles. C’est à peu près ainsi que se dessine ce que l’on perçoit dans notre dimension comme l’avenir. Vous êtes sur l’un de ces filaments et en réalité tous existent simultanément, ce qui permet de passer de l’un à l’autre quelles que soient vos conditions de vie. Même emprisonné dans un cachot pour vingt ans, il est possible de changer sa ligne du Temps par un travail sur soi d’Eveil et de reconnexion avec sa conscience supérieure.

 

Le premier constat est que tout ce qui relève du conditionnement humain nous incite à penser qu’il n’y a qu’un filament, qu’une seule ligne du Temps, et qu’elle est immuable. Le second constat est que nous vivons en ce moment même une convergence de plusieurs cycles, de rythmes différents, dont neuf concernent directement les Âges de l’humanité, vers leur point culminant commun. Lorsque de telles conditions extrêmes sont réunies, ce qui est très rare, les dimensions s’entrechoquent et s’interpénètrent et les lignes du Temps se rapprochent considérablement jusqu’à ouvrir des passages qui sont autant d’accélérateurs puissants de notre évolution, pour tant est qu’on en saisisse l’extraordinaire opportunité.

 

Depuis l’époque Sumérienne il y a environ 6.000 ans, de nombreuses prophéties nous sont parvenues pour décrire les évènements de l’époque que nous vivons. Chacune de ces prophéties n’est que l’expression de la vision d’une ligne du Temps. Donc chacune d’elles a été émise à un moment où le collectif humain dessinait les probabilités maximales d’une telle ligne. Clairement, même si les grandes lignes de l’horlogerie cosmique sont respectées, cela veut dire qu’aucune de ces prophéties n’est immuable, pas plus que ne l’est le chemin de vie de chaque être. Ce qui est immuable dans cet « espace » d’expression, c’est le point de focalisation de l’évolution de la Création : tout, sans exception, remonte à sa source. Et chaque manière de suivre le courant jusqu’à la Source représente une ligne du Temps.

 

Les prophéties peuvent donc être dépassées et pour quelques unes d’entre elles c’est tant mieux. Celles-là n’ont été émises que pour avertir des risques inhérents à emprunter certaines lignes du Temps plutôt que d’autres qui mènent plus directement à la prochaine étape de notre évolution. Mais les probabilités restent ce qu’elles sont. Elles sont en ce domaine la somme d’une quantité, d’une volonté et d’une soumission.

 

Actuellement, si une majorité d’êtres humains restent calqués sur le modèle comportemental auquel ils sont soumis par le collectif dès leur naissance, la ligne du Temps qu’il suivent se nourrit de leur énergie et se renforce sans cesse de nouvelles âmes. Le monde ainsi bâti et rebâti sans cesse poursuit donc sa course autodestructrice jusqu’au fond de l’abîme. La mauvaise nouvelle, c’est qu’une bonne part de l’humanité s’accroche à l’egrégore qui l’a vu naître et ne le remet toujours pas en question ou pas suffisamment pour quitter cette ligne du Temps qui a été décrite dans certaines prophéties peu riantes.

 

En revanche, si un nombre suffisant d’êtres a pu se libérer peu à peu de leur conditionnement et reconnecter le véritable héritage de leur naissance présent en eux, alors ce collectif en mouvement investit une autre ligne du Temps en résonance avec ses aspirations inédites. Littéralement, il co-crée son existence dont il reprend le gouvernail sur une nouvelle Terre. La bonne nouvelle, c’est que justement c’est ce qui en train de se réaliser pour un nombre grandissant d’âmes. Et qu’après que certains paliers aient été franchis quant aux évènements terrestres, de nombreux indécis les rejoindront en marche.

 

Globalement donc, vous qui lisez cela et vivez un certain éveil, nous tous de cœur à cœur, nous sommes bel et bien en train de changer collectivement de ligne du Temps. Nous œuvrons par notre intention soutenue à ne plus vouloir de l’ancien monde et à imaginer le nouveau non pas comme une projection dans l’avenir, mais déjà comme une réalité du présent sur laquelle nous verrouillons notre fréquence individuelle comme le tuner d’un poste radio, puis en incarnant cette énergie dans nos vies, en la maintenant dans son intensité et en l’enracinant dans notre Terre à travers nos actions. C’est ainsi que nous intégrons cette ligne du Temps, c’est ainsi que nous amenons irrésistiblement l’aventure humaine à l’avènement de cette ère, et c’est l’engagement que nous avons pris avant de naître une nouvelle fois ici.

 

Il est dit que c’est dans les heures qui précèdent l’aube que la nuit est la plus noire. Nous sommes en ces heures d’obscurité et celle-ci va s’épaissir encore un court moment. Mais surtout, quoi qu’il arrive et quelles que puissent être les impressions que tout va de plus en plus mal, ne vous découragez pas, ne doutez pas que nous avons tenu notre engagement.

 

 

Le processus d’ascension de la Terre est en marche avec ou sans nous puisqu’il dépend des grands cycles cosmiques. Mais ce sera avec nous, parce que notre effort sans relâche nous a placé sur cette ligne du Temps où les hommes ont réveillé leurs consciences, soigné leurs blessures et se sont mis en accord avec eux-même et avec la Terre qui les porte. Les lucioles ne sont plus solitaires et cet accord vibratoire que nous émettons collectivement à présent, est un chant nouveau et unique, perçu à travers les Univers où toutes formes de vies unifiées se tournent avec joie vers Urantia Gaïa. L’aide reçue est donc considérable. Quelques uns ne voient peut-être pas encore nettement tout cela et d’autres, gros dormeurs, pas du tout, mais quelque chose de nouveau est arrivé ici, presque in extremis, surtout n’en doutez plus, et soyez bien conscients que de cette lumière née nous portons dorénavant l’héritage.

 

Fraternellement,

 

Le Passeur – 27 Mai 2011 – http://www.urantia-gaia.infoCet article est autorisé à la copie à la seule condition de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

J’aime aussi comparer ces lignes de temps aux branches d’un gigantesque arbre. Il y en a une multitude, et à chaque décision de prise, à chaque choix, se greffe une nouvelle branche, par contre celle du choix opposé que l’on aurait pu prendre aussi, existe quand même, et vit sa propre vie dans cette ligne de temps, ce qui explique le principe des mondes parallèles. Les excellentes séries télé Fringe, Slider et blackout démontre très bien cette théorie.

Jo ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s