Archives quotidiennes : 22 juin 2011

Synchronicités : petits miracles au quotidien

« Concomitance d’événements reliés par le sens et non par la cause. » Derrière la définition austère, se cache un phénomène lumineux que nous avons tous expérimenté.

Thierry Salmeron : « la vie donne tout, c’est ça le miracle »

Il y a des signes tout au long de la journée et le jeu de la vie consiste à les collecter sans chercher à comprendre.

Les coincidences fascinent les hommes depuis l’antiquité, mais elles n’ont pris le nom de Synchronicités que lorsqu’elles sont hautement signifiantes, que suites au travaux de Carl G. Jung, avec le Physicien Wolfgang Pauli.

L’épisode qui a mené le grand psycologue suisse sur la piste des Synchronicités est connu:

une patiente lui rapporte un reve dans lequel elle recoit en cadeau un scarabée d’or.
Jung entend alors un léger choc contre sa fenetre, il ouvre et receuille dans sa main un scarabée (cétoine) doré.

Il précise,dans Synchronicité et Paracelsica qu’un tel événement ne s’était jamais présenté a lui vant, ni ne s’est reproduit ensuite. Précisément ! pointe les sceptiques : Jung attribue du sens a ce qui n’est qu’une concindence, entierement du au hasard.

Qui n’a fait l’expérience de s’intérresser aux sunchronicité et d’en voir soudain partout? c’est donc bien que l’on projette du sens sur ce qui n’en a pas. Autrement dit, c’est de la pensée  » MAGIQUE  » ou du « DELIRE D’INTERPRETATION ».
A moin que le monde se mette réelllement a  » FAIRE SENS  » quand on le regarde autrement.
Certaine Synchronicités peuvent en effet relever d’une forme de  » MIRACLE  » lorsqu’elles permettent par exemple de déploquer une situation, de répondre a une question fondamentale, ou d’indiquer un chemin a suivre.

Ange Encyclopediques


J’ai personnelement trouvé dans une foire au livres d’occasion un ouvrage auquel j’avais pensé le matin meme, tout en ayant oublié le titre. N’y pensant plus l’après midi, je suis allé directement au fond de la salle et ce livre est le premier que j’ai sorti d’un carton. L’ecrivain Arthur Koestler parlait d’Anges encyclopediques à propos de ces aides inattendues qui jous mettent entre les mains ‘linformations livresque que l’on recherche. ainsi, un livre tombe parfois ouvert à la bonne page! de facon générale, beaucoup voit l’intervention de leur GUIDE dans ces coincidences signifiantes.

Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, Jean Moisset done des exemples pour distinguer coincidence, sérialité et Synchronicités. Au cours de vos vacance, vous rencontrez un ami: c’est une coincidence. en plus de cet ami, vous rencontrez deux autres connaissances pendant votre séjour : c’est une sérialité. Mais vous rendant sur votre lieu de vacances a Arcachon, vous voyez l’affiche des Antilles qui vous fait pensér a des amis partis vivre a la martinique et dont vous etes sans nouvelles depuis quinze ans. Arrivés sur place, vos voisins, immédiats sont ces memes amis :Synchronicités.

http://www.science-paranormal.com/t838-synchronicite-petit-miracle-au-quotidien

Cycles naturels?

http://www.suivi-soleil.com/article-cycles-naturels-77505706.html

oeil-geant-nebuleuse-helix.1184231920

Nous subissons tous le rythme des saisons, plus ou moins. L’hiver est plutôt calme, l’été bien furieux, avec ses apéros, ses barbecues et autres festivités, alors que les saisons transitoires nous emmènent doucement aux paroxysmes.

Tout ceci est naturel et je pense que les habitants des pays sur l’équateur, où il n’y a pas de saison, sont moins bipolaires que sous nos régions tempérées.

Nous savons aussi, par des études des années 60 ( on étudie que les choses pointues, de nos jours, ou alors de la psychologie pratique et fortement normalienne ), que l’activité solaire influe largement sur nos comportements. Les influences sont électriques, de la même manière que l’est notre système nerveux. La connexion semble évidente.

Même si je suis assez perméable aux ardeurs populistes engendrées par les informations, je dois bien avouer que deux nouvelles m’ont fortement perturbé ces derniers jours, jours de flux solaires importants.

La jeune fille de 13 ans boxée à mort par un jeune de 14 ans et la jeune fille de 17 ans, enlevée, tuée puis brûlée ( j’espère dans cet ordre ) dans le Sud de la France.

J’ai été touché au plus profond.

Même si l’égalité des sexes est demandée de façon totalement surnaturelle depuis 40 ans, je me demande comment un homme, même jeune, puisse porter les mêmes coups qu’il le ferait en cas de défense légitime, face à un homme, sur une femme. Et là, ce n’était en aucun cas une légitime défense, c’était une agression pure.

Comme tout le monde, je ne connais pas les faits qui ont entraîné cet acte d’une rare violence, fatale. Je ne jugerais donc pas sur la forme, mais le fond est inquiétant. A force de demander ce qui n’est pas naturel, l’égalité des sexes, on en arrive à l’avoir, de la pire des manières.

Il n’y a pas et ne peut pas y avoir d’égalité entre les hommes et les femmes, tout simplement parce que ce ne sont pas des humains formulés de la même manière par la vie. Dans le cas contraire, nous serions hermaphrodites.

Loin de moi l’idée de dire qu’un genre est supérieur ou inférieur. L’époque et la politique, l’esprit du moment, s’en chargent.

Non, je veux seulement dire qu’il faut arrêter de demander ( sous prétexte de la pensée unique ) ce qui n’est pas possible, pas naturel. Un homme est un homme et une femme, une femme. S’il y a quelques exceptions pour confirmer la règle, elles ne font que la confirmer. Demander l’égalité des salaires, des droits, est légitime… Demander à ce qu’une femme soit un homme, et vice versa, est, pour moi, débile.

Pour ce qui est de la jeune femme de 17 ans, nous touchons là l’indicible. Car ce n’est pas une confrontation, un « pétage de plomb », c’est une affaire préméditée où l’on enlève un corps, on en abuse et on l’élimine. Il n’y a plus aucune humanité dans ces actes. Celui ou ceux qui ont fait cela ont perdu toute humanité. Ce ne sont plus des humains.

Ne vous attendez pas à un discours sur la peine de mort, réservée aux non-humains, car les théâtres successifs des guerres passées nous ont montrés que la plupart d’entre les hommes, et un certain nombre de femmes ( de plus en plus, voir Abhu Graïb ), sont capable d’être totalement déshumanisés dans une situation de chaos.

Viols, meurtres, génocides sont l’apanage de telles périodes.

Si les flux énergétiques universels agissent indéniablement sur nous ( Soleil, Lune, position des planètes, flux cosmique ), être et rester humain est surtout déterminé par la résistance que nous avons pour résister au flux incessant de cette pensée unique nous coupant irrémédiablement de la nature, de la vie, des étoiles.

L’humain se replie sur une conception totalement ethnocentrique des choses et en devient totalement aliéné, malléable, totalement contrôlable.

Rester humain est un combat de chaque jour, de chaque instant. C’est un combat de plus en plus difficile.

Le mouvement actuel d »‘éveil », largement manipulé, ne pourra arriver à terme que si nous retrouvons un équilibre intérieur, équilibre basé sur celui du système solaire, de l’Univers. En aucun cas, la Terre serait vivable s’il n’y avait pas un accord entre elle et le Soleil ( magnétosphère ), une symbiose, une harmonie….

Aujourd’hui, il n’y a plus de symbiose entre l’humanité et ceux qui la dirigent.

Et ce fossé, si nous ne réagissons pas très vite, se remplira de nos cadavres.

 
Par Ferlin – Publié