Archives quotidiennes : 26 juin 2011

« LE DISCERNEMENT »

 
 
« Etoile » de Dominique Fihey

« Soyez à vous-même votre propre flambeau, votre propre refuge »
*Siddharta Gautama

Lorsque l’on découvre le chemin spirituel, nous avons tendance à nous émerveiller de nos premiers ressentis, de nos prises de conscience. Tout ceci est nouveau et révolutionne notre esprit. Nous voudrions que tous sachent ce que nous ressentons. Un tel enthousiasme crée l’esprit du missionnaire, qui souhaite faire partager à tous ses découvertes spirituelles, parfois en imposant son mode de pensée à autrui. Dans ce tourbillon d’énergie naissante nous recherchons parfois de manière frénétique des ouvrages multiples, des écrits de toutes sortes dans le but d’apaiser notre soif nouvelle de savoir spirituel. Il arrive que nous recherchions même un « maître », que nous pensons plus éveillé que nous et qui nous guiderait afin de nous aider à canaliser toute notre énergie vers une voie juste et honnête. Bien qu’il soit légitime de trouver un tel guide pour nous permettre d’avancer il ne faut pas oublier cette citation d’une des grande figure du bouddhisme chinois, Hui Neng :  » C’est un non sens de soutenir que nous ne pouvons obtenir l’illumination sans maitres instruits et pieux. Parce que la sagesse est innée, nous pouvons tous nous illuminer nous-mêmes ».

Dans cette quête de soi, le novice a tendance à se jeter parfois corps et âme dans un enseignement, et rentre sans y faire attention dans une sorte d’assistanat spirituel. Il laisse le maître penser à sa place, l’écrit « saint » lui dicter sa conduite. Le drame des religions est rempli de cette attitude où l’on abandonne son propre pouvoir créateur au nom de la religion ou d’une divinité qu’on croit extérieure à soi. C’est un sujet délicat car bon nombre de nos semblables sont prisonnier de l’appartenance qu’ils ont désirée à leur premier pas sur le chemin. Certains ont renoncé à vivre leur divinité, on renoncé à leur pouvoir créateur, car créé, être libre impose d’être aussi seul devant l’inconnu et l’ego à peur de ce qu’il ne connaît pas. On n’a pas laissé à ces êtres l’opportunité de travailler leur esprit de discernement, non pas l’esprit critique mentalisé qui tente de trouver la faille pour justifier ses certitudes, mais le discernement véritable.

Le Bouddha en son temps, dans le célèbre Kalama Soutra, en parlait déjà, devant le doute permanent. Il exhortait au discernement, à ne pas croire un écrit parce qu’il est « sacré » ou parce qu’une autorité l’a imposé, mais regarder en soi-même comment l’être intérieur réagit. En quelque sorte ne pas prendre des vessies pour des lanternes. Facile à dire devant la multitude d’enseignements, de maîtres, des voies spirituelles parfois contradictoires où l’on trouve de tout et surtout n’importe quoi. Evidemment le doute fait peur au pratiquant novice, il ne sait plus où donner de la tête, qui écouter, il passe souvent sa vie d’un maître à l’autre, d’un bouquin à l’autre sans aller à l’essentiel des choses. Il est perdu et l’angoisse le tenaille, alors il se raccroche à la première bouée de sauvetage spirituelle, puis il aliène son propre pouvoir créateur et subit le statut de victime dépendante d’un système spirituel.

Mais alors qu’est-ce qui permet de créer le discernement en nous ?

Bonne question, oui, c’est sûr, je vais essayer d’y répondre alors tant que j’y suis.

Le discernement m’apparaît comme proche de la vision pénétrante chère à Krishnamurti, c’est lui à mon sens qui en a le mieux parlé, je le laisse introduire mes propos : « Toujours nous voyons les choses partiellement. D’abord parce que nous sommes inattentifs, secondement parce que nous les regardons à partir de nos préjugés, d’images verbales et psychologiques accompagnant ce que nous voyons. Jamais nous n’observons quoique ce soit d’une façon complète. C’est chose ardue que de regarder objectivement même la nature. Regarder une fleur sans qu’il n’y ait aucune image, aucune notion botanique, simplement l’observer. Cela devient assez difficile parce que notre esprit vagabonde et ne s’intéresse à rien. Et même s’il s’intéresse, il contemple la fleur avec certaines appréciations, certaines descriptions verbales qui donnent à l’observateur le sentiment d’avoir vraiment regardé. Regarder de propos délibéré, c’est ne pas regarder. Donc jamais nous ne voyons la fleur, nous la voyons seulement à travers son image. »

Nous voyons ici que le manque de discernement vient du fait que notre mental est embrumé d’un tas de conditionnement sociaux, de préjugés, de certitudes toutes faites. Si nous tombons dans le piège du manque de discernement c’est que nous avons laissé le mot, l’image, l’émotion, la pulsion prendre le dessus sur le réel. Par exemple, si une personne sur le chemin ressent une angoisse, elle va vite prendre son livre « saint » pour y puiser une parole de réconfort, un enseignement et ainsi perdre de son autonomie. Au lieu de systématiquement avoir recours à cette béquille mentale, la personne pourrait laisser l’angoisse prendre toute son ampleur, la regarder calmement et voir ce qu’elle apporte comme compréhension. Tout de suite elle pourrait écrire une solution psycho spirituelle bien plus évoluée j’en suis sur que dans son livre « saint ». Car elle aura laissé agir en elle sa part de divinité, elle aura ressentit Dieu ou un autre mot, agir en elle et ainsi la voie de la maturité spirituelle s’ouvre à elle. Mais nous sommes conditionnés depuis des millénaires à croire qu’il existe un Dieu, une entité parfaite extérieure à nous, et que nous ne valons rien et devons nous soumettre à la bonne parole. Tout ceci est une machination qui a trop duré, on a brisé l’humain depuis des millénaires, on lui a arraché son droit de créer. La vie n’est pas une vallée de larmes.

Le discernement, c’est aussi accepter la part d’ombre qui vit dans le monde et aussi en nous. Par peur de cette « part de ténèbre » , certains se réfugient dans un idéal fantasmatique de pureté, d’amour inconditionnel, alors qu’ils n’en vivent même pas le quart. Ils veulent de l’amour et de l’harmonie uniquement pour les protéger du réel, pour les utiliser comme les verrous de leurs pulsions internes non résolues. Un cache misère, voila ce que c’est, si l’on refoule ce côté obscure celui-ci s’infiltrera sournoisement dans l’attitude en apparence altruiste mais dont le fond est gangrené par l’angoisse de vivre. Cette attitude créée les gourous, les illuminés et les missionnaires. Sous couvert de beaux apparats, de mots doux, on ne se rend pas compte du mal qui peut filtrer par le manque de discernement. Car on ne peut apprendre à discerner si l’on ne veut voir qu’une facette de l’existence : discerner c’est aussi intégrer toutes ces parties et en extraire la vue juste, la pensée juste, la parole juste, l’action juste, le moyen d’existence juste, l’effort juste, l’attention juste et la concentration juste. C’est ce que le Bouddha nommait le noble sentier octuple, tout un programme.

Lorsque l’aptitude au discernement commence à être ancrée, la sérénité n’est pas loin, car la confusion s’est éloignée. On a plus peur de se tromper, ou d’être absorbé par un enseignement. Le discernement permet de lire tout, de rencontrer toutes les personnes sans peur de perdre notre esprit créateur. Car souvent les pratiquants qui manquent de discernement ont peur de rencontrer des personnes qui cheminent différemment. Ils appréhendent la lecture d’ouvrages qui viendraient ébranler leurs certitudes spirituelles. Ceci est un manque de compréhension de la nature des êtres et de l’existence. Ne comprenant pas le fond commun qui unit toutes choses, le novice par son manque de discernement se perd dans la forme, dans le concept, dans le mot et en oublie le fond. Il prend encore de vessies pour des lanternes. Le pratiquant qui discerne lui, peut tout lire, rencontrer toutes les personnes sans avoir peur de se perdre, il sait que tout unit les êtres et que seul la forme les divise. Il sait faire la part des choses, ne s’attache pas au folklore, au discours pompeux sur la nature de Dieu, à la mission des prophètes et à tout le fatras ésotérique qui va avec. Grâce à sa vision pénétrante, il voit au cœur des cœurs et reste naturel. Il sait la voie qu’il arpente, elle lui convient mais il comprend aussi que la voie de l’autre, même si elle lui parait imparfaite, est celle qui lui convient à un instant T de son parcours de vie. Alors il ne tente pas d’influencer, comme le dit la sagesse taoïste : « Le sage ne ressent pas le besoin d’influencer les êtres, qui viennent à lui naturellement. » Ah, merveille du non-agir !

Mais le maître peut avoir un rôle dans ce travail du discernement, il permet de recadrer, structurer le disciple et offrir un support stable à son évolution. Mais ce maître alors n’est pas une béquille (comme le perçoivent certains disciples qui s’y réfèrent sans cesse), mais un tremplin et c’est là la différence, on s’appuie sur une béquille car on manque de force. Sur un tremplin il faut apprendre à générer la vitesse et l’amplitude nécessaire pour pouvoir décoller de manière harmonieuse, c’est une différence cruciale à mon avis. Dans cet article je m’adresse à l’esprit occidental et son attrait à la gouroutisation, à la perte de son pouvoir créateur au nom d’une autorité : « Quand le disciple est prêt, le maître apparaît. » certes, mais on peut y ajouter, quand le maître est apparu, le disciple prépare son envol.

Au final, il faut une bonne dose de discernement pour arpenter le chemin, pour éviter les pièges tendus par les sectaires, mais aussi les pièges où l’on se fourvoie soi-même. On ne peut arriver au bout d’un chemin si la graine du discernement n’a pas fleurie, car l’on est ainsi démuni. La vie n’est pas difficile, mais elle n’est pas facile. Nous avons des défis à relever en ce monde et le discernement est notre sabre affûté qui brille de mille feux dans les ténèbres de l’ignorance. Des guerriers de la lumière voilà ce que nous sommes comme l’expose paulo coelho dans son livre du même nom. Nos combats sont intérieurs, la voie du guerrier est une école de vie, elle permet par la suite d’appréhender la voie du sage avec sérénité. Yoda fut un vaillant guerrier de la lumière avant d’être le sage aux axiomes énigmatiques que nous connaissons dans Star Wars. Quand nos combats seront terminés, nous pourrons ainsi goûter à la félicité, au repos du guerrier… Mais chaque chose arrive quand il est temps, et à chaque étape son défi à relever. Travaillez, affûtez votre discernement, il vous sauvera la mise dans de multiples combats, en attendant le jour ou il restera dans son fourreau pour laisser infuser l’être tout entier au-delà des mots et des hommes.

http://serenagaia.blogspot.com/Référé par SERENA

 
Publié par LaPresseGalactique dimanche, juin 26, 2011

Une nouvelle réalité sur Terre

par Sandy Stevenson

Il y a une nouvelle situation sur Terre. Les Elohim ont fait la déclaration d’une nouvelle directive. Celle-ci permet qu’un niveau de réalité soit dissous afin de rendre l’état du jeu sur Terre plus équitable. Depuis pas mal de temps maintenant, les forces négatives sur Terre utilisent des tactiques tout à fait injustes dans la marche à suivre de leur plan. Cela a été maintenant arrêté sur Terre en raison des requêtes répétées des Forces de Lumière demandant l’intervention de l’Ordre Divin.

Le niveau particulier en dissolution comporte de l’énergie très dense et inclut un plus large spectre de beaucoup de situations visibles sur Terre en ce moment comme des scénarios de catastrophes climatiques, l’utilisation de technologies abusives telles que le génie génétique, produits chimiques et alimentaires, rayonnement et longueurs d’ondes ; projet HAARP, technologie médicale, puissances gouvernementales etc. Même si ces concepts existent aussi dans d’autres fourchettes de réalité, ils sont beaucoup moins sévères dans ces dernières.

Nous pourrions considérer les réalités parallèles comme des escaliers s’élevant jusqu’aux cieux. Un niveau spécifique de cet escalier a été désintégré. Au même moment, les autres réalités de cet échéancier se sont déplacées vers le bas pour remplir le vide, comme un paquet de cartes. De ce fait, un univers parallèle de moins est en existence.

Cela signifie que les projets négatifs denses commenceront à disparaitre car ils ne disposent plus de l’impulsion énergétique pour les soutenir. Toutefois, quelques-uns de ces projets se sont déjà intégrés à la 3D. Nous devons faire quelque chose pour retirer ces « projets déjà en cours » des mondes de la 3D. Il existe un décret à venir qui peut gérer ceci, pourvu qu’un nombre suffisant de travailleurs de la lumière l’appliquent.

Initialement, il y avait un terrain de jeu sur le même pied d’égalité sur la planète Terre. Il consistait en deux forces (Lumière et Ombre) disposant de technologies similaires et dont chaque partie avait des buts opposés concernant le futur de la Terre et de l’humanité. Les Forces de la Lumière assistaient la Terre sur son chemin d’évolution, particulièrement pendant son ascension à la 5e dimension avec tous ses règnes de vies. Les forces de l’ombre ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour empêcher son avènement, principalement en répandant la peur pour maintenir leur contrôle.

Avec la continuelle utilisation abusive de technologies extra-terrestres par les forces négatives et les violations répétées de la Loi Universelle, le terrain de jeu sur Terre ne respectait plus le niveau d’équité. La technologie de pointe négative étant utilisée, comme les ondes négatives détruisant la structure de la vie sur Terre, provenait de sources extérieures à la Terre et n’est par conséquent, pas permise par la Loi Universelle. L’humanité s’est donc trouvée dans une position où elle était mal équipée pour comprendre ou traiter avec ces nouvelles technologies.

Avec l’utilisation accrue de l’une des technologies de pointe qui crée synthétiquement de graves conditions météorologiques, une énergie encore plus dense a commencé à s’infiltrer dans le plan terrestre. Les gens ont cru qu’il s’agissait de catastrophes naturelles, mais la plupart de ces scenarios récents ont été provoqués par les forces négatives qui les ont déclenchés par le biais de leur technologie. Bien sur, des catastrophes naturelles ont également lieu et peuvent se produire encore tant que notre Mère la Terre en éprouve la nécessité. Puisque l’humanité, y compris les travailleurs de la Lumière, ont observé les catastrophes et entendu ou lu des prédictions négatives, plus d’énergie a été fournie à la réalité des catastrophes se produisant en ce moment, la déplaçant plus près encore d’une réalité devenant possible pour la Terre. Des prédictions similaires ont fait surface dans les années passées, mais ont été fermement rejetées par la majorité de la Force de Lumière, qui a maintenu sa certitude que nous étions capables de nettoyer la dense énergie de notre Terre par la Lumière.

Les réalités parallèles restantes possibles sur Terre sont d’une nature bien plus légère et impliquent de continuer à nettoyer les denses énergies de la Terre avec l’usage des fréquences de Lumière. Elle a besoin de nettoyer toute énergie d’une vibration plus dense qui ne peut être emportée dans la 5e dimension. Il en est de même pour nous et toute l’humanité.

La Terre fait son ascension maintenant. Rien ne peut stopper cette ascension. Mais la manière dont cela se passe peut changer. Si nous voulons que cette planète demeure intacte et continue son nettoyage par la Lumière nous devons observer nos propres pensées. Les pensées ont un grand pouvoir et les pensées des Travailleurs de Lumière encore plus car beaucoup portent le Droit de parler pour leur propre groupe d’âmes. Jetez un coup d’œil à vos pensées. Voyez si vous avez donné votre accord pour que la Terre fasse l’expérience de grandes inondations ou séismes, etc. Savez-vous que si nous visualisons tous la Terre dans un état total et parfait se mouvant doucement dans une belle Lumière vers sa nouvelle position dans la 5e dimension sans qu’aucun désastre ne survienne, c’est exactement ce qui se produira. La Loi d’attraction dit « ce que nous envoyons, nous reviendra en retour ». Ce qui existe est ce à quoi nous donnons notre accord pour qu’il existe.

Nous aussi sommes en train d’ascensionner dans la 5e dimension. Nous devons garder à l’esprit, en tant que Travailleurs de Lumière, que notre concentration est à présent vitale. Nous devons demeurer positifs en toutes choses, aimant chaque chose et chacun, ne jugeant pas et nous débarrassant de nos vieux débris et de nos schémas de croyance, afin d’augmenter notre propre vibration lumineuse en suffisance pour ascensionner.

La Nouvelle Directive est vraiment magnifique. Elle aide considérablement la Force de Lumière et repousse les Forces négatives bien loin de leurs plans. Mais maintenant nous devons maîtriser nos propres pensées afin de nous assurer que la réalité que nous préférons pour la Terre devienne celle que nous vivons. Cela est impératif.

La véritable raison pour laquelle les Travailleurs de Lumière ont accepté l’idée des désastres Terrestres
Comme vous le savez, lorsque nous sommes arrivés ici, les Semences d’étoiles étaient chargées d’accepter d’affronter chaque schéma, chaque peur, chaque maladie, etc., qui existait sur Terre et ce, afin de créer le plan original qui permettrait à l’humanité d’être en mesure de se libérer de ces mêmes peurs, maladies, etc. Avant la Terre, aucun plan n’existait dans l’univers pour une planète d’une telle densité.

Quand l’Atlantide sombra, La Force des Lumières imprima un plan dans le projet de la Terre qui traitait en détail de ce scénario du désastre. Cela permettait à l’humanité de relâcher des peurs issues de pensées d’une Terre en train de couler et de personnes en train de se noyer. Toutefois, ce plan ne traitait pas en détail du genre de scénario auquel nous sommes maintenant en train d’assister. Maintenant, les gens éprouvent collectivement de la peur au sujet de toutes sortes de choses sur un même motif de pensée – i.e. tremblements de terre, tsunamis, éruptions volcaniques, feux, radiations, inondations, noyades, mutilations, tornades, famines, nul endroit où vivre, être avalés par la terre, frappés par des débris etc. Alors, un nouveau plan ou, pour être exact, une extension du premier (créé après l’Atlantide) doit être réalisé pour aider l’humanité à relâcher ces schémas de peur. Il nécessite qu’un nombre spécifique, mathématique de Travailleurs de Lumière acceptent ce nouveau mode de pensée, l’étudient et ensuite le relâchent.

Quelques Travailleurs de Lumière ont libéré leurs pensées de désastres détruisant la Terre. Plus de Travailleurs de Lumière doivent agir ainsi. Beaucoup sont dans le processus de s’en libérer et quelques-uns sont coincés dans ce processus. Nous devons tous nous en affranchir afin de permettre au plan de s’accomplir.

Rappelez-vous, les prédictions des peuples concernant le futur sont simplement des opportunités de voir ce que nous sommes en train de créer de telle sorte que nous puissions changer nos idées et placer notre énergie dans quelque chose que nous préférons. La réalité pour notre propre vie ou la vie sur la planète change tout le temps selon l’endroit où l’énergie de la pensée la plus forte est placée. Les personnes qui prédisent le futur doivent eux aussi abandonner leurs idées fixes et se mettre constamment à jour. Il y a également des prédictions négatives délibérées depuis longtemps.

Que faire ?
Nous devons énoncer plusieurs décrets pour protéger ce qui est nécessaire. Un décret est votre Droit en tant que Travailleur de Lumière sur Terre pour demander à la Conscience Divine (Tout ce qui Est) d’agir pour vous. Sous la Loi Universelle, dans beaucoup de cas concernant les affaires terrestres, les royaumes élevés n’ont pas la permission d’intervenir. Ils doivent demander la permission des habitants de la Terre afin qu’ils puissent agir. C’est l’une des principales raisons pour laquelle nous nous sommes incarnés ici et sommes devenus des habitants. Beaucoup de Travailleurs de Lumière agissent également au nom de leur famille d’âmes sur Terre, laquelle donne un grand pouvoir à leur volonté et à leur pensée.

∞ &∞&∞&∞&∞&∞&∞&∞

Les décrets sont indispensables pour :
1.    Amener la Terre à son Ordre le plus Haut ;
2.    Transformer les projets négatifs fomentés par les forces négatives ;
3.    S’assurer que nous sommes libérés de toute négativité personnelle.
Prenez, s’il vous plaît, ces étapes sérieusement. Si vous n’êtes pas dans le bon espace, cela peut ne pas arriver au lieu où cela doit parvenir. Nous devons chercher le calme et la sérénité, alignés avec la plus haute lumière, et pénétrer en notre plus haut point d’évolution. Cela signifie entrer pleinement dans notre maîtrise et fusionner dans la Présence JE SUIS de notre plus haute évolution.

Première étape
« Je demande à être maintenant pleinement aligné avec la Présence JE SUIS de ma plus Haute évolution.»

Décret n°1 : (doit être dit 3 fois)
« Par la toute puissance infinie de mon Être Suprême, J’ordonne aux royaumes les plus élevés de Lumière d’agir maintenant en ma faveur pour que l’Ordre Divin le plus élevé s’applique dans le nettoyage et la pleine Ascension de la Terre. »
Ayant énoncé le précédent décret jusqu’au bout à trois reprises, dites alors les phrases suivantes une fois
Cela est ! Cela est ! Cela est ! »

Décret N°2 : (à répéter 3 fois)
« Par la toute puissance infinie de mon Être Suprême, J’ordonne aux plus grands royaumes de Lumière de transmuter et d’enlever toutes infrastructures, programmes, champs d’énergie, signaux et longueurs d’ondes ainsi que tout autres appareillages négatifs qui ont été placés au sein ou autour de la structure de la Terre ou de ses corps subtils, à tout niveau ou dimension, dans l’intention de causer des perturbations négatives, la destruction ou le chaos dans la structure de la Terre et de ses peuples. L’autorisation pour ce décret est basée sur la décision récente des Elohim que ces actes sont considérés comme consistant en un avantage déloyal pris sur l’Humanité et les formes de vie sur Terre.

J’ordonne aux plus Hautes Forces de Lumière de ramener de telles activités dans l’alignement des nouveaux règlements des Elohim, fournissant ainsi le spectre complet de la directive des Elohim pour permettre à la Terre d’accomplir son résultat divin le plus élevé. »

Ayant dit le décret ci-dessus jusqu’au bout et à trois reprises, alors s’il vous plaît, prononcez la phrase suivante une fois – 
Cela est ! Cela est ! Cela est !»

Décret N°3 : (à répéter 3 fois)
« Par  la toute puissance infinie de mon Être Suprême, J’ordonne aux royaumes les plus élevés de Lumière de retirer et de transmuter de la manière la plus confortable possible, toute pensée négative, infrastructures, programmes, champs d’énergie, idées fixes, entités et autres appareillages de mon corps physique ou de mes corps subtils, à tout niveau ou dimension, qui n’est pas dans l’Ordre Divin pour mon plus grand bien et pour celui de l’ensemble.

J’ordonne aux plus Grandes Forces de Lumière de me mener dans la réalité qui comporte les résultats les plus élevés pour la Terre, pour mon plus grand bien et pour celui de l’ensemble. »

Ayant énoncé le décret ci-dessus jusqu’au bout et à trois reprises, alors s’il vous plait, prononcez la phrase suivante une fois –
Cela est ! Cela est ! Cela est ! »

∞ &∞&∞&∞&∞&∞&∞&∞

Avec l’introduction de la nouvelle Directive, l’état du jeu a changé. Puissions-nous maintenant amener délicatement cette planète tant aimée et toute la vie qu’elle contient dans un nouveau lieu d’harmonie et d’amour en 5e dimension.

Tout est bien et dans l’Ordre Divin.

Sandy Stevenson
www.lightascension.com/welcome.html
Traduit par Nicole pour LaPresseGalactique.com