Archives quotidiennes : 30 juin 2011

Les Huiles Essentielles au Service de Votre Énergie

Avez-vous parfois envie de vous épurer ou de remonter votre énergie, besoin de purifier un espace? Chasser les réminiscences de certains rêves, vous libérer ou encore vous protéger émotionnellement? Si les huiles essentielles sont connues pour leurs propriétés préventives et curatives grâce à leur riche biochimie, elles possèdent aussi des vertus métaphysiques. Vous avez peut-être déjà entendu parler d’aromathérapie vibratoire ou spirituelle. Je l’entends comme une interaction entre les énergies de la plante et nos propres énergies.

Parce Que Tout Est Énergie

Comme vous le savez, physiquement toute matière peut être assimilée en termes d’énergie. Pas évident cependant de comprendre ce qui est invisible à nos yeux. L’œil humain ne perçoit par ex pas la lumière ultraviolette et pourtant sous l’effet des rayons ultraviolets du soleil, notre peau brûle. Nous percevons par contre d’autres ondes du spectre électromagnétique comme le rouge ou le vert et comme chaque couleur a sa propre longueur d’onde, chacune représente en fait la perception subjective de l’œil de cette onde lumineuse. Ce n’est donc pas tant la couleur en soi qui a un effet sur nous (le bleu qui calme, le rouge qui dynamise…) mais l’onde propagée c’est à dire une vibration du champ électromagnétique qui nous entoure.

Bref, c’est un peu ce qui se passe avec nos huiles essentielles, d’une part elles agissent grâce à leurs propriétés physiques (par ex la lavande calme, apaise la douleur, soigne les brulures…) et d’autre part l’énergie même des plantes utilisées résonne avec notre propre énergie (la lavande procure un sentiment de paix, libère les chagrins, favorise la médiation et ouvre à de nouvelles perceptions). On peut également utiliser les huiles essentielles dans le cadre d’un travail sur nos centres énergétiques (ou chakras en sanscrit). Souvent les propriétés physiques et métaphysiques sont cohérentes mais ce n’est pas spécialement toujours le cas. Récemment, il m’est apparu que cet aspect de l’aromathérapie était peu connu alors qu’il pourrait bénéficier à beaucoup que ce soit pour accompagner un travail émotionnel ou énergétique, dans le but de favoriser une guérison, afin d’augmenter nos facultés (extra)sensorielles ou encore dans un cadre professionnel (accompagnement des mourants, travail psychothérapeutique, …). Vous seriez étonné de ce qu’une simple diffusion de bergamote et/ou d’orange douce (alliant ainsi olfactivement les vertus physiques et métaphysiques) peut faire à l’atmosphère d’un lieu et à l’état d’âme de ceux qui s’y trouvent ;-)

Comment les utiliser? C’est l’intention qui compte…

Vous aurez besoin de très peu d’huile essentielle puisque nous travaillons non pas sur un plan physique mais vibratoire. Diverses méthodes se présentent à vous mais chacune devra s’accompagner d’une intention précise. Voici les méthodes les + simples:

  • En massage : soit physique soit de l’aura (champ d’énergie autour de votre corps) en commençant par la tête. 2-3 gouttes d’HE dans les mains suffisent.
  • Le bain de 20’ avec une huile essentielle préalablement diluée (sel, huile végétale, gel neutre, lait en poudre) (il est dit du citron qu’il équilibre les corps subtils tout en guérissant les déchirures de l’âme…).
  • En diffusion aérienne 15-20’ (diffuseur électrique dans la pièce)
  • Application directe sur les centres énergétiques ou les méridiens (le long du méridien ou en rapport de l’organe): 1 seule goutte suffit. (Ex : bergamote sur le plexus solaire protège de l’extérieur –idéal pour ceux qui ont facilement cette sensation de ‘coup’ au niveau du plexus lorsque confronté à certaines personnes ou situations –d’où l’expression « comme un coup de poing dans le ventre » lorsqu’on reçoit une mauvaise nouvelle ou que quelqu’un nous attaque verbalement).

Nb : lire aussi l’article sur l’usage des HE et les précautions à prendre car certaines HE doivent impérativement être diluées dans une huile végétale avant d’être appliquées sur la peau, tout dépendra de leur chémotype !!!

On peut y croire ou pas mais d’expérience, je peux dire que les huiles essentielles peuvent réellement nous aider à lâcher le mental et à mettre en évidence les sentiments/mémoires/croyances refoulés dont nous devrions nous libérer si nous voulons avancer.

© Heloise De Smet and Purenrgy.wordpress.com

Un crâne de crystal découvert à Berlin

 29 juin 2011 | Auteur: Jo

Un crâne de cristal authentique aurait été retrouvé.

Le photographe Bux Dean a fait une étonnante découverte au marché aux puces à Berlin. Si cela est confirmé, ce crâne de cristal nouvellement découvert pourrait une fois avoir été la propriéité de l’ eminent historien de l’art allemand et conservateur Arnold Wilhelm von Bode.

 

.

.

.

SOTT

Le 13ième? Si c’est lui, les décompte y est! on les a tous pour la grande révélation promis pour 2012 :)

Merci Neiluj!

Jo ^^

L’ÉDUCATION – 2

 29 juin 2011 | Auteur: Jo

Ecole_primmaire

 

L’envers de la médaille c’est reconnaître la sagesse innée qui est l’héritage de tous les êtres humains.  Encore aujourd’hui il y a un adage qui dit : « la vérité sort de la bouche des enfants ». Ceci est le reflet de la compréhension que l’enfant est un être à part entière et qu’il est encore plus pur et plus près de la source que l’adulte.  Les sages d’autrefois n’enseignaient pas aux enfants, ils leur posaient des questions pour vérifier leur propre pureté intérieure.  La question servait de point de départ à la réflexion de l’enfant qui découvrait ainsi par lui-même les réponses.  De cette manière il n’apprenait non pas seulement les vérités essentielles de la vie, mais aussi la manière dont on y parvient. Ici la démarche éducative vient de l’intérieur et non de l’extérieur.

IL FAUT REDONNER L’ÉCOLE AUX ENFANTS! L’attitude du professeur doit être d’accompagner l’enfant dans sa découverte et non de chercher à lui enseigner quelque chose.  L’éducation doit montrer à l’enfant comment penser, comment découvrir la vérité, comment vérifier ce qu’il découvre pour le valider et le mesurer.  Juste mémoriser des données c’est bon pour les machines.  Ont parle ici d’êtres humains. Ils peuvent apprendre beaucoup plus vite et beaucoup mieux s’ils font tout le chemin de la découverte plutôt que de leur donner un tas de chiffres et de faits à mémoriser.

 

Je vous donne 2 faits pour valider cela.  Combien de parents travaillent assez intensément pour montrer à leurs enfants à être propres, c’est-à-dire a dormir sans couches? Le problème ici c’est qu’ils abordent cela comme une tâche, et l’enfant comme un être sous-développé.  Bien sûr leurs pensées sont reflétées par l’enfant qui s’empresse par amour de répondre aux pensées de ses chers parents en prenant plusieurs jours à maîtriser cet apprentissage anodin.  J’ai réussi cela avec ma fille dans une seule nuit, et cela me prit environ 5 minutes de mon temps.  J’ai attendu que sa mère, qui n’avait pas ma compréhension de l’éducation, soit absente.  Avant de coucher ma fille qui avait environ 11 mois je lui ai dit : »cette nuit, tu vas être bien, tu pourras dormir sans couche.  Seulement si tu as envie tu te lèves pour aller faire pipi ». Vers 2 heures du matin, je me suis levé, je l’ai amené à la toilette afin qu’elle réalise qu’elle pouvait faire ça la nuit.  Et c’est tout.  Elle n’a plus jamais eu besoin de couches et elle n’a jamais fait dans son lit.

 

En Russie, à Tekos, il y a une école qui est gérée par les enfants.  C’est eux qui bâtissent tous les divers bâtiments, qui sont d’une beauté stupéfiante, et qui écrivent les manuels de cours qui sont utilisés. Ils décident ensemble, avec les professeurs qui les accompagnent dans leur cheminement, quelles matières ils étudieront.  Ceux qui ont l’envie et l’inspiration de préparer les manuelles de cours étudient ensemble au cours des jours qui suivent tout ce qu’ils peuvent trouver chez leurs professeurs, dans des manuels et autres informations sur Internet jusqu’à ce qu’ils comprennent la matière a fond. Ils écrivent ensuite les manuels qui serviront à transmettre la matière aux autres enfants.  Pendant ce temps les autres enfants sont fort occupés dans la construction des nouveaux locaux, dans l’entretien des bâtiments existants, dans les jardins, dans la cuisine et dans les activités de sports, des arts martiaux russes qu’ils pratiquent tous, dans les danses traditionnelles qu’ils apprennent tous, dans le chant et la musique auxquels ils participent tous.  Lorsque les enfants qui ont senti le désir d’apprendre ont terminé leurs processus de compréhension et d’écriture de manuels de classe, toute l’école de la première à la 11 années se met à l’étude de cette matière.  En trois mois toutes les enfants de tous les niveaux auront la maîtrise, c’est-à-dire la connaissance et la compréhension de 11 ans d’études dans la matière en question!  Qui de mieux pour transmettre aux enfants que des enfants, car ils savent comment ils pensent.  Dans un documentaire (DVD) sur cette école qui montre justement ces enfants qui apprennent en quelques mois toute la biologie, il y a le témoignage saisissant d’un professeur de 25 ans qui n’avait jamais vraiment compris un élément des cours de biologie qu’il avait étudiée dans une université de la Russie.  En regardant cela avec un enfant de 9 ans qui préparait les manuels de cours, ce jeune avec enthousiasme et feu dans les yeux entreprit d’expliquer à l’adulte ce qu’il n’avait pas compris et réussit à lui transmettre la compréhension de cet élément de la biologie.    Saisissaient bien que ces enfants à leur sortie de l’école auront maîtrisé la construction, le jardinage, le chant, la danse, ils seront des athlètes accomplis, auront appris a réfléchir et à trouver par eux-mêmes les réponses à n’importe quelle question qui les intéressent, en plus d’avoir la connaissance et la compréhension de toutes les matières qu’ils auront étudiées. Sans parler du travail d’équipe!

 

Ce sont eux qui nous sortiront de la situation épouvantable dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui.  Vous voyez c’est pas compliqué.  Il s’agit de considérer l’enfant comme un être à part entière, avec toute la sagesse et la lumière du monde en lui.  C’est le dieu ou la déesse du nouveau monde.  Agissez envers lui ou elle avec respect, considération, donnez leur le temps de penser, de réfléchir, de parvenir eux-mêmes aux conclusions qui seront alors des éléments constituants de leur psychologie.  Ces conclusions serviront à les libérer du poids de nos conditionnements millénaires pour appréhender de suite la vérité et la réalité.  Il ne faut rien cacher aux enfants et il faut leur donner un environnement ou ils sont les maîtres de leurs destinées, où ils ont leur mot à dire sur la manière dont l’école est gérée et la manière dont les enseignements sont transmis.  On a alors toute leur sagesse qui nous accompagne et plus tôt que résister au processus d’apprentissage qui leur est actuellement imposé de force, ils voudront apprendre et pourront contribuer à tous les aspects de la vie scolaire.  Une chose que j’ai trouvé vraiment déplorable dans l’école que fréquentais ma fille, et c’étais une école avec la pédagogie Frenette et des professeurs et directeurs relativement plus conscients que dans la plupart des écoles, était la piètre qualité de l’air, de la lumière et la saleté des corridors et des locaux (qui était pas plus mal que les autres écoles, mais pour un guérisseur qui est préoccupé par l’environnement de vie c’était pour moi pas assez).  J’en ai parlé avec le directeur, mais les budgets ne permettaient pas d’installer les équipements qui auraient permis d’améliorer l’environnement de vie des enfants. À Tekkos en Russie, l’école est dans la nature et c’est les enfants eux-mêmes qui font les corvées du ménage et de l’entretien.

 

J’attends vos questions pour compléter ces articles sur l’éducation et en attendant il y a quelques photos des enfants et de l’école de Tekos au site web qui vend le DVD ci-haut mentionné.   La photo ci-dessous est celle d’un bâtiment de cette école ou les enfants ont peinturé l’arbre de vie.

school-icon0

Le Blog d’Aigle Bleu

J’aurais tant aimé aller à cette école!!! mais je lisais l’article et on croirait que c’est sur une autre planète tellement c’est à des années lumières de notre système d’éducation.

Jo ^^

ÉDUCATION – CONSTAT DE L’ÉTAT ACTUELLE

 28 juin 2011 | Auteur: Jo

Par Aigle Bleu

Pour pouvoir bien parler de l’éducation, il nous faut créer le contexte dans lequel cette conversation peut avoir lieu.  Il nous faut parler de ce que nous avons vécue avant de pouvoir regarder de quelle manière l’éducation peut se faire afin de permettre le développement maximum de notre intelligence, de nos capacités, de notre compréhension et de notre sagesse.  Il n’est pas très agréable ni inspirant de parler du système d’éducation actuelle.  Mais il est nécessaire de le faire et ce sera l’objet de ce premier article. Désolé de devoir plonger au cœur de l’ombre ce matin, mais c’est une étape nécessaire. Demain nous regarderons les aspects plus beaux et agréables de l’éducation basée sur la nature véritable de l’être et la sagesse.

 

Le bût du système actuel n’est pas de contribuer au développement de l’enfant, mais bien de formater l’enfant pour qu’il s’intègre au système.  Un enfant a besoin de courir, de jouer, de découvrir de nouveaux insectes et animaux, de se dépenser, de voir de nouveaux lieux, de nouvelles personnes et d’être dans de nouvelles situations afin de découvrir la vie.  Dans les écoles on le force a s’asseoir pendant de longues heures derrière un bureau, loin de ses parents, parmi des étrangers, à étudier des sujets qui la plupart du temps le laissent indifférent, loin de la réalité du monde naturel, a regarder l’irréalité des valeurs du système.  Il faut se poser la question; pourquoi? En fait, le système n’a pas intérêt à ce que l’enfant puisse réfléchir et comprenne la réalité.  Le système est bâti sur des valeurs artificielles. Il faut donc plonger l’enfant dans un monde artificiel pour qu’il trouve normal et soit habitué a évolué dans un système artificiel si nous voulons qu’il soit apte plus tard a devenir un rouage de cedit système.  Si un enfant a le temps de comprendre la réalité, de réfléchir par lui-même, de comprendre les vérités immuables du monde pensez-vous qu’il serait d’accord a ce qu’on vienne lui prendre le travail harassant de ses meilleures années de vie (sous la forme de taxes et d’impôt) pour nourrir un système qui détruit la nature et le milieu de vie qui sera celui des enfants de ses enfants? Non, un être qui sait voir la réalité, la vérité, est un être libre et sera toujours opposé à un mode de vie qui détruit la nature et asservit les humains.  Car il ne faut pas se le cacher, les taxes et les impôts sont non seulement illégaux, elles sont une forme d’esclavage.  Prenez le temps de réfléchir à cela profondément, si vous en êtes capable, et vous parviendrez aux mêmes conclusions.

 

Ceux qui ont créé ce système ont donc mis en place, et cela depuis plus de 6 000 ans, une éducation basée sur la peur.  Je vois les parents employer ce système avec leurs petits enfants dès leurs premières années de vie. Je voyais par exemple la mère de ma fille lui dire: je compte jusqu’à 10 dans l’attente qu’elle obéisse aux ordres qu’elle avait reçus. La menace, l’autorité, la punition et la récompense sont les outils qu’utilise un système éducatif basé sur la peur. Le problème avec cette approche c’est qu’elle ne sait pas développer les capacités de réflexion de l’enfant pour l’amener a déterminer de lui-même ce qui est vrai, ce qui est bon, ce qui est mal, ce qui est faux.  Au contraire, ces valeurs, souvent conditionnées, sont imposées et doivent être acceptées sous les seules prémices d’une autorité souvent arbitraire puisqu’elle repose sur des conditionnements qui ont été transmis de cette manière depuis des millénaires.  Par exemple, dès la première année d’école ont fait subir à l’enfant a la fin de son année et même pendant l’année, des examens.  Malgré le fait que chaque enfant est différent des autres enfants, l’examen est la même pour tous. Premier conditionnement artificiel et extrêmement dommageable: le message que reçoit l’enfant c’est qu’il n’est pas important pour ce qui est, mais pour ce qu’il fait.  Avec les années ce conditionnement sera amplifié jusqu’à ce que l’enfant devienne un bio robot prêt à tous faire pour servir ce système artificiel qui détruit la nature et les capacités divines de l’homme véritable. Le système utilise la carotte et le bâton: la récompense et la punition.  Dans l’exemple que nous avons ici la récompense étant les bonnes notes et le succès de réussir son année d’école (dieu sait que les enfants ont pas envie de recommencer ce calvaire qu’est une année d’école) et la punition, de mauvaises notes qui conduisent à l’opprobre, au rejet, à doubler son année.

 

Ces techniques continuent toute la vie durant.  Une fois adulte nous sommes soumis à la même dynamique: si nous réussissons et suivons les édits du système nous auront argent et acceptation de notre entourage; sinon, pauvreté, opprobre et rejet. Si nous contrevenons aux lois et règlements, nous serons punis: amendes, prison, opprobre.  Pour avoir travaillé dans le système carcéral comme conseiller spirituel pour les autochtones incarcérés dans un établissement a sécurité maximum je peux vous assurer que ces techniques ne fonctionnent pas.  Les prisons sont remplies à capacité et les gens dans ces institutions deviennent à chaque année d’incarcération de meilleurs criminels.  Le système est rempli de gens insatisfaits, qui sont souvent dépendants de leurs consommations de drogues, d’alcool, de divertissements stériles, de sexe et de nourritures malsaines pour sentir une illusoire euphorie qui est tout ce qui reste de la joie, de l’amour de la paix de celui qui connaît sa nature profonde et sa sagesse inné.

 

Le problème avec cette approche basée sur la peur est qu’elle vient de l’extérieur.  Les balises sont artificielles et sont établies arbitrairement sans aucune logique.  La récompense et la punition viennent de l’extérieur.  Ainsi, le message que reçoivent les jeunes est aussi basé sur l’extérieur: « si je ne me fais pas prendre il n’y a pas de problème »! Ainsi est validée la récompense obtenue par la violence, comme on voit trop souvent dans le taxage que certains plus costauds imposent aux plus faibles dans les écoles d’aujourd’hui! Plutôt que d’amener l’enfant à déterminer en lui ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, on établit des stratégies de récompense et de punition.  Qu’on habille cela avec de beaux mots comme conséquences ne change rien dans la dynamique de coercition qu’elle comporte. Cela ne fonctionne pas. L’homme éduqué ainsi ne pense qu’à sa récompense, c’est comme cela qu’il a été éduqué, donc la vérité, la justice, la santé, l’amour véritable, l’harmonie avec la nature, ces valeurs n’ont aucune place dans sa vie artificielle. On a ainsi une société qui sert les plus fortunés, où se multiplient injustices, criminalité, corruption, mensonges, destruction de l’écologie pour le gain et le profit des grosses compagnies, guerres qui servent les intérêts d’une petite minorité de gens très puissants, irrespect envers ceux qui sont différents, racisme, etc., etc.

À suivre!

Le Blog d’Aigle Bleu

Pourquoi j’ai resté avec ce gout amère quand je pense à l’école, et que j’ai la net impression qu’on m’a voler les plus belles années de ma vie, et brisé tout mes rêves. Quel temps perdue! Quel gâchis!!!

Merci Sarah!

Jo ^^