Ces « mèmes » qu’on aime tant…


Sahttp://purenrgy.wordpress.com/2011/06/06/ces-%c2%ab-memes-%c2%bb-qu%e2%80%99on-aime-tant%e2%80%a6/


savez-vous quels sont les films les plus appréciés du grand public?
 Ceux qui ont le même thème ou plutôt le même «mème». Un mème fait référence à une idée, une croyance qui se réplique par la transmission d’une personne ou d’un groupe de personnes aux autres. Le concept vient d’une analogie avec les gènes transmetteurs d’informations biologiques, les mèmes transmettraient quant à eux des croyances. Le mème affecte ainsi l’esprit humain, modifiant sa perception et permettant sa propagation. Et une fois que vous êtes infecté par ce virus mental, votre vision du monde va se mettre en phase avec lui et par conséquent votre réalité…

Programmés dès la naissance

Le fait est qu’au sein d’une même communauté, nous sommes exposés aux mêmes mèmes. En effet, nous sommes programmés en continu depuis la naissance à travers l’éducation parentale et scolaire, les nouvelles médiatiques, la publicité, la télévision, les films bien sûr et donc nous partageons souvent les mêmes idées. Cela explique d’ailleurs pourquoi certains films peuvent être si populaires quand d’autres sont à peine remarqués mais aussi pourquoi ce sont toujours les mêmes thèmes qui reviennent.

Je pense au film basé sur le célèbre paquebot naufragé pour ne pas citer de nom. Voilà un film qui a connu l’un des plus grands succès de l’histoire du cinéma à ce jour en validant les croyances du grand public et en jouant sur les émotions : une histoire d’amour impossible, lui est pauvre mais heureux, elle bourgeoise au bord du suicide, forcée d’épouser quelqu’un de son rang pour une question de statut et d’argent. Lisez : l’argent ne fait pas le bonheur, les riches ne pensent qu’à l’argent et l’amour ne compte pas, etc.

Les idées récurrentes

Si vous cherchez à percer dans le monde du cinéma, réalisez un film qui rencontre les émotions et croyances du public et le tour est joué. Vous savez les films où le bon gars est pauvre, le méchant est riche, le « blanc » est honnête et travailleur, l’étranger n’est pas digne de confiance et est fainéant. Le héros est un orphelin courageux et capable de surmonter tous les obstacles et déplacer des montagnes, littéralement. Ce thème du héros parle aussi à notre propre « héros intérieur » qui manifeste du coup dans la « vraie vie » des obstacles et challenges afin d’être ce héros. Et non seulement ce n’est pas nécessaire mais cela sous-entend que le bonheur doit se mériter alors que c’est votre droit de naissance !
Vous avez aussi les extra-terrestres colporteurs d’ennuis, quand ils n’essayent pas de nous tuer, d’expérimenter sur nous ou de nous manger, ils volent nos gènes et essaient même de se reproduire avec nous ! (Ce qui en dit plus sur le comportement humain que celui des extraterrestres)  Et puis qui sauve toujours le monde? Les États-Unis d’Amérique bien sûr! Sans citer aucun film, je suis sûre que plusieurs titres célèbres vous ont traversé l’esprit.

Les mèmes les plus communs en fait dans le monde du cinéma et des séries télévisées sont les suivants : l’argent ne fait pas le bonheur et le riche a fait un pacte avec le diable, un étranger/extraterrestre/quelqu’un de différent est synonyme de danger ou de méfiance et quant à la pauvreté c’est en fait une valeur spirituelle.

Quant aux films qui avancent des idées hors du commun, ils sont souvent labellisés de controversistes ou n’obtiennent aucun support pour se produire à grande échelle. Bien que de ce côté les choses évoluent fortement, autant la diversité grandissante des canaux médiatiques prête parfois à confusion avec cette overdose d’informations pas toujours cohérentes, autant cela permet justement de se tenir au courant de sujets controversés ce qui pousse à une plus grande transparence.

La culture, le moyen idéal de propager un mème

Il n’en reste pas moins que la culture reste le moyen idéal à la propagation d’un mème qui peut ainsi nous manipuler à notre insu telle une véritable programmation subliminale sans aucune technologie de pointe. Donc à moins de bien choisir nos sources de programmation mentale, nous partagerons les mêmes mèmes. Le cinéma et la télévision, les journaux, les paroles de chansons, etc. Même notre vocabulaire et nos expressions populaires véhiculent parfois des idées peu favorables à notre bonheur. Ne dit-on pas à quelqu’un qui est de mauvaise humeur dès le matin, qu’il s’est levé du pied gauche ? Une expression qui nous vient d’une croyance populaire où jadis le côté gauche du corps évoquait quelque chose de malsain. Tout comme dire de quelqu’un qu’il est gauche sous-entend qu’il est maladroit. Cherchez d’ailleurs les synonymes du mot « gauche » et vous serez épaté !

Un Être sacré

De même que certains mots et sentiments sont exclusivement réservés au «divin» et presque blasphématoires s’ils venaient à viser l’être humain. Je pense au mot adoration qui sous-entend une expérience de loyauté et de dévouement pour quelque-chose de supérieur à l’homme. Ou encore le mot sacré qui se dissocie directement de l’humain.  Cela évoque une croyance assez commune à savoir qu’il faut souffrir dans la vie pour un jour être heureux ou carrément que la vie est souffrance. S’il est vrai qu’une expérience douloureuse peut nous aider à évoluer, elle n’est cependant pas indispensable à notre évolution! Votre vie n’est-elle pas sacrée ? Votre vie et votre bonheur sur terre sont sacrés et ne pas chercher à réaliser votre plein potentiel en tant qu’humain serait, selon moi, un réel sacrilège. Vos croyances religieuses sont une chose, la foi en vous-mêmes en est une autre et c’est celle qui nous préoccupe ici. Être heureux, être exalté, vénérer la vie, vous aimez vous en tant qu’individu unique et total, ça aussi c’est votre droit -et oserais-je dire devoir – de naissance.

Et vous, vous arrive-t’il de détecter des mèmes? Êtes-vous attentif aux idées qui tentent de se programmer en vous ?

© Heloise De Smet and Purenrgy.wordpress.com
(pOur info sur le copyright: http://purenrgy.wordpress.com/about/blog-copyright/ )

Publicités

4 réponses à “Ces « mèmes » qu’on aime tant…

  1. Merci de partager mon article, c’est un sujet très intéressant.
    Pourrais-tu cependant indiquer la source de l’article et ma note de copyright stp? certains de mes articles font partie d’un livre sur lequel je travaille donc il est important que s’ils se retrouvent ailleurs que sur mon blog, qu’il soit clairement indiqué la source et l’auteur. Le + simple quand tu aimes un article et souhaites le partager via ton blog, serait de faire un « ping » (ex du blog http://histoiresfilles.wordpress.com/ où mon article se retrouve du coup chez elle mais si on clique dessus pour le lire il redirige vers le lien d’origine, par contre si on commente ça reste sur ton blog : ) Merci.

  2. Ps: voici le lien direct pour cet article
    http://purenrgy.wordpress.com/2011/06/06/ces-%c2%ab-memes-%c2%bb-qu%e2%80%99on-aime-tant%e2%80%a6/
    que tu peux donc insérer dans le texte + mon copyright:
    © Heloise De Smet and Purenrgy.wordpress.com
    (pOur info sur le copyright: http://purenrgy.wordpress.com/about/blog-copyright/ )

    merci

  3. MERCI Heloise….quand je fais un copier/coller je prend toujours les liens…. mé la…j’ai du faire une erreur…ou oublier de reprendre ton lien/article en copier/coller que je place en début ou à la fin….

    encore désolé…

  4. Merci de l’avoir refait, moi-même je ne savais pas que c’était possible de copier/référer des notes jusqu’à avant-hier lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s