Environnement et abondance


 
février 23rd, 2011 Bruno

Moi qui suis considéré (et qui me considère comme tel) comme « écolo », ma recherche de la richesse est mal perçu par certains de mes amis. Moi-même, je me demande s’il n’y a pas un problème entre dire que la vie est abondance et le discours sur l’écologie où les ressources sont limités qu’il faut les « préserver »…

L’abondance, nous dit le dictionnaire est une grande quantité, la richesse, plus même puisque une vivre dans l’abondance signifie que nos ressources disponibles dépassent nos besoins. Et c’est bien mon objectif : vivre dans l’abondance.

Manipuler par la peur grâce à l’environnement

Selon un sondage de Psychologies, 38 % de la population a peur de la dégradation de l’environnement. Cette peur arrive en tête chez les 25-34 ans (53 %).

Faire peur est une technique de manipulation très efficace dont les Américains (et bien sûr d’autres pays ou sociétés) usent et abusent. Il faut dire que leur culture est née avec la peur des indiens et ensuite, il y a eu la peur des communistes, des islamistes…

La peur est un moyen de contrôle qui permet de gérer plus facilement une population.

Depuis quelques années, la France s’est mise au goût du jour en jouant sur la peur du chômage, des islamistes (très à la mode, car très très méchants), de l’insécurité et des problèmes environnementaux.

L’environnement comme justification de son avarice

« L’avarice est un état d’esprit qui consiste à ne pas vouloir se séparer de ses biens et richesses. »

Acheter des produits d’occasions, faire attention à tout ce qu’on achète en ayant des critères complexes pour s’assurer que les produits sont écologiques. Ce sont des gestes qui sont écologiques et qui sont aussi économiques…

Il est important de savoir quelle est la véritable raison qui sous-tend ses gestes.

Derrière l’avarice, il peut y avoir une autre peur, celle de manquer…Mais l’avare est aussi une personne qui aime profondément l’argent, et qui entretient avec lui une relation très forte. Signe de pouvoir, de domination, d’invincibilité : il pense ainsi être protégé.

Manipuler par le manque

Lorsqu’on parle d’environnement, on parle aussi de la fin des ressources, elles sont limitées, il va bientôt manquer de pétrole et autres ressources…

L’avantage du manque c’est qu’on peut vendre plus chère des produits tout en ayant à peut près les mêmes coûts de production, hormis les matières premières. Mais on a bien vu que les prix des produits manufacturés ne suivent pas véritablement les prix des matières premières… Regardez les produits technologiques qui sont bien plus chères durant les 6 premiers mois de vente et baissent rapidement alors que les coûts de fabrications n’ont pas changer…

Le manque est une question de point de vue : certaines personnes ont l’impression de manquer alors que pour certain, la même situation serait luxueuse ! Demander à une personne du tiers-monde ce qu’il pense de votre situation !

« Quand il voit un homme jouir d’une grande richesse, l’homo sapiens suspecte son congénère d’en disposer aux dépends des autres. Pour lui, il existe une certaine quantité de biens, une certaine masse monétaire disponible. Si quelqu’un a plus, d’autres ont automatiquement moins. Si l’autre réussit, j’ai moins de chance de réussir moi-même. C’est en tout cas le raisonnement qui sous-tend la jalousie. Si vous considérez la matière comme la réalité première, les ressources disponibles en ce monde sont effectivement limitées. » Denis Labouré

Pour ma part, je veux croire que la matière n’est pas la réalité première. Hélas, je ne suis pas encore certain de cette affirmation. La recherche de la richesse est un moyen de vivre le fait que la matière n’est pas la réalité première. Car les conséquences de ce point de vue me paraissent bien plus attrayantes que croire qu’il n’y a que le monde matériel.

L’environnement est une question d’amour

Pour moi, faire attention à l’environnement est une question d’amour. Pour respecter la nature, il est d’abord important de se respecter soi-même, de respecter les êtres humains…

C’est parce qu’on aime la vie qu’on la respecte !

Quant à la question de la « protection » de l’environnement, la nature (la vie) est suffisamment forte pour se protéger elle-même. A travers cette idée de protection de l’environnement, c’est l’humain qui veut se protéger. La terre a déjà vécu 6 extinctions massives et on suppose qu’elle est en train de vivre la septième… (voir extinction massive sur wikipedia)

En conclusion, c’est l’amour de la vie qui doit nous pousser à respecter l’environnement, pas la peur du lendemain. De plus, l’idée du manque est un moyen de nous faire peur, ce qui est réel si l’on se situe qu’au niveau matériel. A un niveau supérieur, l’abondance est la réalité…

A quel niveau voulez-vous vous situer ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s