Ne gaspillez pas votre argent avec le sirop d’agave


Parmi les plus grandes réussites marketing de l’industrie agro-alimentaire ces dernières années, le sirop d’agave pourrait gagner la médaille d’or.

Totalement ignoré du grand public (et même de beaucoup d’experts) il y a dix ans, le sirop d’agave a conquis une place de choix dans les magasins bios, pour partir ensuite à la conquête des rayonnages de supermarchés, avec une fougue qui n’a jamais faibli.

Vous trouvez du sirop d’agave aujourd’hui partout dans le commerce. Rares sont les foyers qui ne l’ont pas essayé. Des millions l’ont adopté.

Pour quelle raison ? Parce que les « marketeurs » qui ont lancé le sirop d’agave ont eu l’idée de génie de le faire passer pour une substance d’un nouveau genre, au pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre, sans plus d’effet sur la glycémie (taux de sucre sanguin) que l’aspartame, donc recommandé pour les diabétiques, tout en étant entièrement « naturel » et, bien entendu, « biologique ».

De plus, les campagnes de communication qui ont accompagné le lancement du sirop d’agave ont habilement laissé entendre qu’il s’agissait d’un produit traditionnel, utilisé de longue date au Mexique.

Cette opération a permis de faire avaler au consommateur le prix exorbitant du sirop d’agave, tout en multipliant les lignes de produits alimentaire dont il entre dans la composition : on trouve aujourd’hui des boissons, des barres de céréales, des desserts et de nombreux autres produits au sirop d’agave, et tout cela dans les rayons diététiques ou bio des magasins.

Et pourtant, en réalité, le sirop d’agave n’est ni traditionnel ni bon pour la santé.

Son index glycémique (effet sur le taux de sucre dans le sang) peut être aussi élevé que celui du glucose pur. Et il n’est ni recommandé pour les diabétiques, ni pour les personnes qui cherchent à perdre du poids ou retrouver un équilibre alimentaire.

Qu’est-ce que l’agave ?

L’agave est une plante qui pousse principalement au Mexique, mais on la trouve aujourd’hui dans toutes les régions chaudes et sèches, ainsi que dans les pays méditerranéens. La plante n’était connue jusqu’à très récemment que comme composant principal de la tequila.

Lorsque la plante atteint l’âge de dix ans, les feuilles sont retirées, pour extraire le coeur de la plante, qui peut peser 25 à 75 kg, et a la forme d’un gros ananas. La sève qui se trouve à l’intérieur est extraite et transformée en « sirop d’agave », en la faisant bouillir plusieurs heures, ainsi que les Canadiens font bouillir la sève de l’érable pour en faire du sirop d’érable.

Le produit que vous obtenez de cette manière est appelé inuline, à forte teneur en fructose, un des pires sucres qui soit pour l’organisme.

Idées fausses sur le sirop d’agave

Le consommateur imagine souvent que le sirop d’agave contient peu de calories.

C’est faux. Une cuillère à café de sirop d’agave contient 16 calories, soit autant que du sucre.

Les diabétiques et pré-diabétiques consomment du sirop d’agave parce qu’ils pensent que son index glycémique est faible, et que sa consommation n’entraîne pas de pic de glycémie dans le sang.

Attention : en réalité, tout dépend de la façon dont le sirop d’agave a été fabriqué. Suivant les modes de fabrication, l’index glycémique (IG) du sirop d’agave peut varier de 55 (comme des spaghetti bien cuits) à 90, soit autant que le sucre blanc, et vous ne trouverez probablement pas l’information sur l’étiquette.

Si vous êtes diabétique, il est important de savoir que très peu d’études ont été faites sur les rapports entre sirop d’agave et diabète, et la plupart d’entre elles ont été faites sur des rats, non des êtres humains.

Pourquoi le fructose pose problème

Permettez-moi d’abord de clarifier un point important. Le fructose concentré ne se trouve pas naturellement dans les fruits, ni d’ailleurs autre part dans la nature. Quand on trouve du fructose dans la nature, il est toujours accompagné d’enzymes, de vitamines, de minéraux, de fibres et de pectine, et il est naturellement mélangé à d’autres sucres.

Le fructose concentré, lui, est obtenu par un processus de raffinement, de façon artificielle.

Lorsque vous mangez du fructose des fruits, il est digéré dans votre intestin en même temps que les autres composants. En revanche, si vous consommez du fructose concentré, ou purifié, il est absorbé directement dans votre sang et c’est votre foie qui doit faire le travail d’assimilation.

Si vous avez bien lu ce dernier paragraphe, c’est là que vous avez la clé du mystère qui vous explique pourquoi manger des fruits est bon pour vous, et manger du fructose très mauvais.

Lorsque le fructose se retrouve directement dans votre foie, sans avoir d’abord été digéré dans l’intestin, il est transformé en triglycerides ou stocké sous forme de graisse. Il n’est pas converti en glucose sanguin comme les autres sucres. Donc il ne fait pas monter ni s’écrouler votre glycémie. D’où l’idée que le sirop d’agave, très riche en fructose concentré, serait bon pour les diabétiques.

Ce n’est en réalité pas le cas.

En effet, le fructose inhibe votre niveau de leptine, l’hormone de la satiété qui indique à votre corps que vous n’avez plus faim. En d’autres termes, le fructose vous donne envie de manger plus. Et non seulement il vous fait gagner du poids, mais le fructose charge votre corps de graisse à l’endroit le plus dangereux pour votre santé : entre vos organes vitaux et vos viscères (graisse viscérale), dans la zone du tronc/ du ventre.

C’est ce qui a été très clairement établi par une étude de mai 2009 dans le Journal of Clinical Investigation. (1)

La conclusion : le sirop d’agave est riche en fructose, et le fructose est mauvais pour vous. Le sirop d’agave n’est pas traditionnel, pas naturel et hautement raffiné: c’est donc un aliment à éviter.

Alors que faire ?

Je vais vous donner des indications mais je suis obligé de vous dire que, de toutes façons, quoi qu’il arrive, il faudra bien que vous vous habituiez à manger moins sucré.

Le Français consomme en moyenne 35 kg de sucre par an et c’est beaucoup trop. Pour une alimentation saine, il ne faudrait pas aller au-delà de 8 kg par an.

Mais en attendant de prendre les décisions (forcément radicales) pour atteindre ce niveau, plusieurs points importants doivent être rappelés :

  • évitez les édulcorants artificiels. Ils causent de toutes façons plus de tort que le sucre naturel ;
  • Remplacez le sucre dès que vous le pouvez par du miel, qui est un aliment complexe qui se digère lentement et qui apporte à votre corps, en même temps que les calories du sucre, de nombreuses substances bienfaisantes pour votre système immunitaire, des antioxydants, des enzymes, des acides aminés et des minéraux (mais attention : ceci ne doit PAS être considéré comme une permission de consommer de grandes quantités de miel. Comme tous les sucres, le miel doit être consommé avec parcimonie) ;
  • Avez-vous déjà essayé la stévia ? C’est un édulcorant naturel utilisé par les indiens Guarani du Paraguay et du Brésil. Celui-là est compatible avec les régimes hypoglycémiques et les régimes pour diabétiques. Nous y reviendrons prochainement dans Santé & Nutrition.

En attendant,
A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Publicités

9 réponses à “Ne gaspillez pas votre argent avec le sirop d’agave

  1. bonjour, pouvez-vous donner le lien de l’etude sur les effets nefastes du Fructose?
    J’en ai trouver quelques unes negatives mais la quantite de glucose donnee aux sujets de test etait d’au moins 100g par jour. Il est bien qu’il soit su qu’a surconsomation egales le fructose donne de pires resultats car cela responsabilise les consommateurs mais je tiens a dire que j’ai trouve une autre etude disant que la consomation normale, cad comme vous l’avez indique, moderee de fructose, n’a pas d’incidence sur le taux de triglycerides.
    De plus, j’ai trouve ca : »Le plus efficace des prébiotiques, l’inuline, est le choix par excellence des gens soucieux de leur alimentation et de leur santé. Formée d’un mélange de polysaccharides, l’inuline appartient à la classe des fibres alimentaires appelées fructanes. Les fructanes ne sont pas digérées par notre organisme et n’ont donc pas d’impact sur les sucres sanguins. » Cela correspond a ce que j’avais lu il y a a peu pres 10 ans sur le topinambour et pourquoi sa consommation etait source d’inconfort.
    Merci pour l’info sur le sirop d’agave notament sur la fabrication.
    Cordialement,
    hm

  2. Bonjour,

    Parmi les imprécisions et incohérences de votre article (relisez car vous avancez beaucoup de conclusions sans argumentations c’est dommage) m’a préférée est celle ci: « Lorsque le fructose se retrouve directement dans votre foie, sans avoir d’abord été digéré dans l’intestin »
    Je suis embêtée, mon organisme doit être différent du votre car sur la grande route de la digestion chez moi le foie se situe avant l’intestin… Pas facile de faire remonter le fructose de l’intestin vers le foie….

    • je ne suis pas l’auteur de l’article..merci d’avoir relevé ces quelques incohérences( cela arrive de tant en tant et sont relevés par l’auteur lorsqu’il le peut..)…..par contre…..si vous dites que pour vous le foie se trouve avant l’intestin sur la route de la digestion…cela veut dire qu’il peut absorber le fructose dans le sang…..avant l’intestin….comme cela est stipuler dans l’article par erreur…….j’ai pas tout compris la….pouvez vous m’éclairer…?( pour moi le foie se situe après l’intestin sur la route de la digestion , vu qu’il filtre ce que l’intestin à récupérer et mise en circulation dans le sang…..) Merci…!

      pour ce qui est du fructose…il n a pas besoin d’insuline pour être assimilé…..!
      pour ce qui est du dextrose et glucose…la digestion commence dans la bouche avec la salive…puis dans l’estomac….pour etre enfin absorber par l’intestin grêle…..le fructose doit subir une transformation hépatique en glucose pour qu’il rejoint la circulation alors que le glucose passe directement sans transformation.

  3. Pour vous convaincre et comprendre le processus toxique du fructose rendez-vous sur le site de You tube et inscrivez Sugar: The Bitter Truth. Le médecin conférencier fait une démonstration d’une heure et demi, études à l’appui, des effets néfastes du fructose. Croyez-moi, après cette écoute vous n’en consommerez même pas 1 gramme!

  4. je tiens a signaler qu’il n’y a aucune incohérence a dire que « le fructose se retrouve directement dans votre foie, sans avoir d’abord été digéré dans l’intestin »
    sont digérés les aliments complexes.. hors le fructuose est très simplifié (comme tout les sucres raffinés)

    Je pense que cette personne parle du role des enzymes hépatiques dans la digestion qui se situe avant l’intestin grele. hors ici il est question de la régulation de la glycémie par le foie.

    la critique est facile lorsque les connaissances ne sont pas suffisantes..

    j’ai apprécié cette article, il a éveillé ma curiosité

    cordialement

  5. Bonjour,
    Cet article fait énormément réagir, et je le pense, en raison de sa radicalité. Désolé, mais je trouve l’article trop radical et peu fondé, surtout dans son titre !
    Il est faux de dire que le sirop d’agave n’est pas traditionnel au Mexique. Il s’agit de l’aguamiel obtenue depuis des siècles du maguey.
    La réputation des français dans le monde est celle de « tout savoir avant tout le monde », ça se vérifie encore me semble t’il, sans vouloir vous offenser. Le sirop d’agave est peut être effectivement mis en avant par une industrie qui profite de la vague, mais il existe aussi des vertus positives dans ce produit, quel dommage d’en parler ainsi. Je ne suis pas spécialiste mais je travaille quand même dans le monde des plantes comestibles. La précieuse inuline et le faible pouvoir en fructose sont des qualités indéniables du produit, qui est naturel. Le fructose est bien moins présent dans le sirop d’agave que dans le sucre blanc … et même s’il y est ajouté des enzymes, il reste naturel. Si vous ne voulez plus d’enzymes, ne buvez plus de vin, d’hydromel, ou de vins dits naturels.
    Sachez que le miel est également un sucre rapide. J’encourage personnellement les gens à consommer le sirop d’agave, et à l’acheter en gros en espagne où bio, il revient à environ 4€ le litre en conditionnement de 25 litres (j’habite en région frontière). Je n’ai pas compris d’où sortiez vous ces infos et quelles étaient vos sources, apparemment non mexicaines.
    Une dernière chose, achetez le dans du verre, c’est recyclable. Il n’y a pas que notre petit nombril dans la vie, il y a aussi notre empreinte autour, merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s