La politique et le droit.


La politique et le droit, deux domaines que peu de gens comprennent, et pour cause, c’est contre la nature humaine. Pourquoi ? 


Le droit est le résultat de l’incapacité de l’homme à agir avec amour et de manière juste. Il règle les oppositions entre les hommes, c’est-à-dire les oppositions entre leurs égos. Les hommes n’agissent pas par amour envers eux-mêmes ni par conséquent envers leurs prochains. Le droit existe pour règlementer les imperfections de l’homme, agissant par égo, il s’oppose à ses prochains pour sauvegarder ses intérêts matériels. De plus, n’agissant pas par amour mais défendant ses intérêts sauvagement, un compromis à l’amiable n’est pas envisageable. Agissant par égo l’homme refuse d’admettre qu’il a tort, donc il préfère agir en justice plutôt que d’accepter que son prochain a raison.


Le droit est donc par essence inutile car la manifestation des dérèglements de notre société et de notre nature humaine. De plus le droit ne fait pas évoluer la société, il suit son évolution. Prenons l’exemple des droits de l’homme, le peuple voulait abolir le servage et voulait plus de liberté, ce ne sont pas les juristes qui ont décidé d’inventer les droits de l’homme, le peuple l’a décidé. Des juristes faisaient certainement parties des révolutionnaires en 1789 ou des hommes politiques américains lors de la création de la constitution américaine. Cependant ce n’est pas grâce au droit ou à un raisonnement juridique qu’ils ont élaboré les droits de l’homme, c’est parce que leur coeur le souhaité. Ils ont tout simplement transposé dans le droit les évolutions que leur coeur souhaitait.


Dans une société ou les gens agiraient par amour, le droit serait inutile car il y aurait beaucoup moins de litiges et ceux-ci se règleraient à l’amiable, sans égo et avec du bon sens. D’autres disciplines doivent au contraire exister car utiles et non basées sur les imperfections de l’homme. Prenons les sciences de la nature, les sciences de l’hommes ou tout le domaine artistique, la physique, la sociologie ou la peinture ne sont pas construites sur les imperfections de l’homme. La physique a des conséquences dramatiques si elle est mal utilisée mais il est nécessaire d’étudier la nature sous l’angle de la physique. La sociologie observe et étudie les sociétés, elle ne contribue pas ni ne se construit sur leurs imperfections, si les sociétés étaient harmonieuses, les sociologues étudieraient des sociétés harmonieuses. Enfin pour la peinture et l’art en général, c’est la manifestation de la créativité de l’homme, de son coeur, non de son mental ou de son égo, même si certains artistes à tort en tirent de la fierté et flattent ainsi leur égo.

 


Concernant maintenant la politique, on peut la diviser en 2 domaines. La politique au sens de s’intéresser et d’agir pour la chose publique, donc avoir le sens de la vie en communauté. Effectivement dans ce sens la politique est nécessaire et est inhérente à l’homme, chacun de nos actes, de nos projets est politique car influent sur la destinée de l’humanité. Fonder une association pour rassembler des gens autour de telle ou telle activité est politique. Toute activité dans la société est politique, elle influence la vie de la communauté. Dans son deuxième sens je parle de la politique en tant que carrière, de relations entre Etats et de calculs d’intérêts. Les politiciens, notion absurde car tout le monde est politicien, c’est comme si on faisait une carrière de « mangeur de nourriture », tout le monde mange. L’existence de politiciens est déjà un asservissement de l’homme autour d’une caste dirigeante, que l’on soit en dictature ou en démocratie. Les politiciens sont plein d’égos et n’agissent pas pour la collectivité mais pour leurs égos et selon leurs idées et doctrines bien établies. Comment peut-on dire agir selon les idées de la droite ou de la gauche, il faut agir pour le bien de l’ensemble de la société et ce bien commun ne nécessite pas de doctrines, il nécessite du coeur et du pragmatisme car la société est contingente et un jour il faudra une politique de « gauche », un autre jour une politique de « droite ».


La politique c’est aussi un calcul d’intérêts. La raison d’Etat de Machiavel, l’Etat à des intérêts indépendants du peuple, c’est du mental à l’état brut. Comment un Etat peut-il avoir des intérêts propres, le peuple a des besoins, pas des intérêts, mais des besoins, besoin de manger, besoin de paix, besoin d’avoir un toit, etc. Pas un Etat, un Etat est l’expression juridique, on y revient, de la société. Tel pouvoir fera ca, et l’autre ca, etc. C’est une organisation juridique de la société dont les hommes n’ont pas besoin, mais pour cela il faudrait qu’ils agissent avec le coeur. Pour être acteur de leur vie les hommes ne devraient pas avoir un Etat au-dessus d’eux. Bien sur une organisation est nécessaire mais une organisation souple, locale, proche des gens et plus réactive. Pas un Etat centralisé loin des besoins du peuple et agissant pour ses propres intérêts souvent très peu moraux.


Enfin les relations entre Etats se caractérisent bien par cette absence d’amour sur Terre. Tel pays a attaqué tel autre et selon le droit internationale il n’a pas le droit. Nul besoin du droit, c’est une évidence que l’on a pas le droit d’attaqué un pays voisin, c’est comme si on s’attaquait soi-même. On attaque des êtres vivants, vivant comme nous et ayant les mêmes besoins. La seule raisons des conflits armés et le manque d’amour des hommes envers leurs prochains. Lorsque l’homme cessera d’utiliser son prochain pour s’enrichir ou satisfaire ses besoins, qu’il agira par amour et avec son mental, il n’y aura plus de guerres, ni entre les hommes, ni par conséquent entre les pays. Prenons un exemple d’actualité, les Etats puissants se battent se plus en plus pour posséder le pétrole, les oléoducs, les sites de productions, etc. Pourquoi ? Pourquoi lutter pour garder une technologie obsolète, destructrice, polluante et appauvrissante. La coopération ne serait-elle pas meilleure. Tous les Etats coopérant ensemble pour investir dans les nouvelles technologies, la dépollution de la Terre, donner à manger à tout le monde, offrir un accès décent aux soins à tout le monde, etc. Ce serait possible, croyez-y, si les Etats n’entretenaient plus d’armées inutiles, tout cert argent sauvé pour être utilisé dans les domaines précités.

 


La politique n’est donc utile que dans son premier sens, c’est-à-dire agir en collaborant avec son prochain pour la collectivité.

 


Pour résumer tout est une question d’amour, seul l’amour est nécessaire sur Terre, le reste n’en est que sa manifestation ou au contraire la manifestation de son absence. Arrêtons de vouloir une humanité et une Terre harmonieuse en nous comportons comme des sauvages. Aucun peuple n’est civilisé sur cette planète, nous sommes tous barbares, nous sommes guerriers, nous mangeons des animaux, nous coupons des arbres et polluons nos eaux. Alors coopérons pour nous sortir de notre primitivité et accéder à l’éveil.

 

Yake.

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s