Les gesticulations des marionnettistes


Publié le 21 février 2012 par Le Passeur

Par le Passeur.

Une petite incursion dans la situation du monde qui s’effrite. Je ne parle que rarement, par choix, des évènements en cours en ce moment-même à travers les systèmes de pouvoir en place car ce serait interminable et d’autres sites le font. Cela dit, de temps à autre, un point limité de la situation me semble utile pour bien comprendre jusqu’où vont de plus en plus ouvertement les tentatives des marionnettistes d’assujettir en esclavage les peuples en fonction de leurs intérêts privés.

Indécence est un bien faible mot au regard de leur turpitudes. Mais n’oublions pas qu’au vu de l’endormissement de la majorité, il faut donc que tout aille au bout pour que tout soit révélé et que les paupières se soulèvent, non pour remplir les regards de colère, mais pour prendre son destin en mains et quitter enfin la pré-humanité. C’est une période d’instabilité généralisée qui s’annonce qui va réclamer un bon centrage en soi et une confiance absolue dans ce vers quoi tout ceci nous amène. Cette sérénité est notre rôle. Même s’il semble incompris de ceux qui réagiront encore dans la colère, nous avons choisi d’incarner autre chose que la réaction dans la dualité pour aider efficacement à la transition du plus grand nombre vers le nouveau monde.

Pour en revenir donc aux marionnettistes, comme cela avait été prévu et annoncé dès la mascarade meurtrière du 11 septembre, la liste des cibles prioritaires serait l’Irak, l’Afghanistan et l’Iran. La campagne de presse occidentale contre l’Iran fait rage depuis de nombreux mois à présent et le couple américano-israélien avec la complicité plus ou moins prononcée de l’Europe tente de déclencher une guerre majeure avec ce pays. Sans entrer dans les détails, des forces bienveillantes, présentes y-compris chez les agresseurs, ont pu jusque-là empêcher que cela arrive.

Les engrenages économiques huilés par des législations opportunistes sont dans cette entreprise de mise au pas du monde l’arme la plus efficace, car souvent non vue du grand public. Souvenez-vous du MES dont j’avais parlé dans cet article, actuellement ratifié par l’Europe après avoir été validé par nos parlementaires et qui rend chacun d’entre vous sommé de payer sur ordre des cartels banques internationaux leurs propres dettes.

Pendant que le peuple grec est exsangue et littéralement affamé (le taux d’intérêt du bon du Trésor Grec est de … 640%), le dernier lapin à sortir du chapeau est ce coup visant l’Iran, particulièrement tordu, passé en catimini et surtout pas médiatisé. Je vous le laisse découvrir sous la plume de la revue de presse économique internationale de Pierre Jovanovic.

Le Passeur.

Par Pierre Jovanovic.

L’information majeure de la semaine : Swift devient une arme de guerre !

La banque-Finance est officiellement devenue une arme de guerre depuis vendredi (17 Février 2012).
La Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication, SWIFT (l’organisme qui gère les virements interbancaires dans 210 pays avec 550 millions de virements par mois, ici wiki) a pondu un communiqué (lien) et l’a donné à la presse en toute discrétion en fin de journée de vendredi 17 février afin que cela passe totalement inaperçu (le jour des départs en vacances à 16 heures… Et Swift déclare qu’il va effacer l’Iran de ses circuits informatiques indispensables aux « voyages » monétaires.

Un virement fait de Londres et qui arrive sur votre compte à Paris a emprunté les circuits de Swift. Cela veut dire quoi ?

Si vous êtes interdit de chéquier, vous n’êtes pas pour autant exclu du circuit financier puisque vous pouvez recevoir et émettre des virements et par conséquent retirer l’argent de votre compte. En revanche, si votre banque par exemple est exclue de Swift, eh bien vous ne pouvez même plus recevoir un virement.

Pour l’Iran, c’est la mort par exclusion des circuits informatiques financiers. Et c’est une vraie première. En effet, même pendant les deux Guerres Mondiales, la Suisse avait servi de point central aux banques… et aucun des pays en guerre n’a été exclu du circuit financier, pas même l’Allemagne.

Agence Reuters: « Swift said it was ready to block Iranian banks from using its network to transfer money. Expelling Iranian banks from the Swift would shut down Tehran’s main avenue to doing business with the rest of the world ».

Swift a pris cette décision à la demande des US et de l’UE… Donc attention, là vous allez voir des choses extraordinaires se passer en Iran qui ne pourra plus commercer comme avant. Cela équivaut à une mort lente de la population. Ajoutez à cela que l’Iran ne pourra plus vendre son pétrole aux pays de l’UE, et vous obtenez une situation de mise à mort d’un pays, qui n’aura que solutions : se coucher ou faire la guerre… Et vous le savez, c’est exactement ce que veulent les Américains. Lire l’info passée inaperçue… ici Swift et ici Reuters.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

Source originale.

© Le Passeur – 21 Février 2011 – http://www.urantia-gaia.info Cet article est autorisé à la copie à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s