La pierre


Publié le 22 avril 2012 par Le Passeur

Entrer dans la danse de l’Esprit et du corps.

Pamela Kribbe transmet Jeshua.

Mes chers amis,

Je suis Jeshua. Je vous salue tous. Vous êtes tous des êtres de Lumière. Vous êtes venus sur Terre pour répandre votre lumière. En faisant cela, vous rencontrez dela résistance. Vous êtes confrontés à l’ombre. En quoi consiste ce jeu entre la lumière et l’ombre ? Quel est le sens de cette résistance et de l’ombre dont vous faites l’expérience ?

Être dans la Lumière signifie être dans un état de conscience où vous réalisez votre unité avec tout ce qui est. Si vous êtes dans la Lumière, si vous êtes la Lumière, vous vous sentez complètement libres et illimités. Vous savez que vous faites partie d’un tout plus vaste et vous vous sentez profondément aimés à l’intérieur de cette toile de conscience vivante. La lumière est votre connexion à l’Un.

Par nature, la Lumière est sans forme. Elle ne dépend d’aucune forme matérielle. Elle est libre des contraintes de temps et d’espace. Vous n’êtes pas la forme matérielle en laquelle votre conscience réside en ce moment. Vous n’êtes pas votre corps, vous n’êtes pas la chair et le sang qui composent votre corps, ni le genre, ni les caractéristiques qui appartiennent à votre personnalité actuelle. Ils font partie de vous, mais vous êtes bien plus que cela. Vous en êtes l’origine, le créateur divin.

Votre âme infinie a résidé dans de nombreuses formes de vie et elle a expérimenté un grand nombre de vies dans tout l’univers. Ces expériences vous ont enrichis de façons que vous ne reconnaissez pas encore. Votre voyage parfois ardu à travers l’incarnation n’est pas quelque chose d’insignifiant dans le chemin d’expansion divin. Votre voyage à travers la forme a un sens, car il permet à la création entière de s’étendre et de proliférer de multiples façons nouvelles et enrichissantes.

Je sais que bien souvent, cela ne vous semble pas être ainsi. Il vous arrive d’être submergés par le manque de lumière et de communion sur Terre. Je le sais. Je suis ici pour allumer en vous une étincelle de retrouvailles en votre âme. Si vous vous souvenez de qui vous êtes en réalité, vous réalisez que votre cœur divin est encore entier et indemne, en dépit de tout ce que vous avez traversé. Le fait de ressentir votre entièreté peut vous donner une impression de soulagement, voire un sentiment d’extase. Cela arrive lorsque vous touchez à la vérité. Vous vous souvenez de la vérité de votre être : une âme divine aux possibilités infinies. Je suis ici pour vous remémorer qui vous êtes, et vous inspirer à infuser cet état d’esprit dans votre vie quotidienne.

En vous, il n’existe pas de réel fossé entre le divin et l’humain. Votre soi divin n’est pas quelque part ailleurs. D’abord, il n’est pas localisé dans le temps et l’espace. Si vous souhaitez vous connecter à lui dès à présent, il vous suffit pendant un instant de laisser de côté les questions qui préoccupent votre mental et vos émotions. Imaginez que votre conscience s’agrandit à mesure que vous vous retirez de ces préoccupations et que vous entrez dans un espace ouvert. Dans cet espace, il n’y a pas de besoin ni de désir, il n’y a que l’être. Il se peut que vous ayez l’impression que cela ne va pas vous aider à résoudre vos problèmes, néanmoins, je vous invite à essayer simplement. Pouvez-vous changer d’état d’esprit ? Juste vous observer de manière calme et détachée ? Pouvez-vous rester présent à vous-même sans juger ni interférer ? Vous constaterez que cela vous calme et vous détend. Si des émotions, des pensées ou des sensations physiques vous sortent de cet espace calme, ne vous inquiétez pas. Laissez faire. Observez ce qu’il se passe. Avec le temps, vous allez découvrir que l’entrée dans cet espace de présence silencieuse est un outil puissant pour vous remémorer qui vous êtes.

Cet outil est toujours disponible pour vous. Vous pouvez rester en contact avec votre entièreté, avec l’espace de liberté en vous, en gardant toujours une certaine distance avec ce qui vous importune, ou même ce qui vous passionne de manière positive. En maintenant une certaine distance, vous gardez présent à l’esprit que ces choses ne vous définissent jamais complètement, même si elles sont importantes dans votre vie. Vous êtes plus que les émotions et les évènements qui traversent votre vie. En vous, il y a une présence qui observe en silence et néanmoins avec intensité les allées et venues de tous ces évènements et expériences. Cette présence est indestructible. C’est la fontaine de vie elle-même.

Temporairement, vous avez choisi de relier votre conscience à un corps, une forme, dans votre vie sur Terre. Il y a une raison à ce choix. Le corps est très précieux. C’est une prouesse extraordinaire de pouvoir focaliser votre conscience de manière à vous identifier partiellement à un corps, à la personne que vous êtes à présent, homme ou femme, avec tous les talents et traits caractéristiques qui vous appartiennent. Toutefois, veuillez ne pas commettre l’erreur d‘être cet assemblage de caractéristiques. Vous êtes la conscience qui en fait l’expérience. En être conscients peut vous libérer.

Le divin vous, votre êtreté dépouillée jusqu’au cœur, est semblable à un vaste espace ouvert, vide et cependant plein de vitalité et de potentiel. C’est la part de vous qui est Dieu. C’est le Foyer. Si vous vous reliez à cette part de vous, vous ressentez du réconfort, de la joie et de la liberté. Vous êtes en sécurité. Être dans l’ombre signifie que vous vous sentez séparés de votre coeur, de votre connexion au tout. Vous vous sentez éloignés de ce vaste espace intérieur qui seul peut vous donner la paix et la joie que vous recherchez. Toute souffrance tire son origine de cette sensation de déconnexion. C’est la pire douleur que votre âme puisse expérimenter.


Comprendre le pourquoi de l’ombre

Pourquoi les âmes choisissent-elles un jour de faire l’expérience de la séparation ? Au moment où vous choisissez de vous incarner et de vivre dans une forme matérielle, votre lumière se trouve limitée et soumise aux contraintes. Votre conscience se rétrécit et vous perdez le sens de l’infini. Vous avez tendance à perdre la connexion avec le vous réel, qui est sans forme, libre et illimité. Spécialement pour les jeunes âmes, celles qui sont dans la première phase de leur voyage d’incarnation, il leur est facile d’oublier et de s’identifier à la forme qu’elles habitent. C’est un signe de maturité, qu’une âme soit capable d’habiter pleinement un corps humain et en même temps, de réaliser qu’il ou elle n’est pas ce corps, mais ce qui en fait l’expérience et lui donne vie. À mesure que l’âme mûrit et évolue, une prise de conscience a lieu, selon laquelle il existe quelque chose qui transcende le corps, cette forme matérielle focalisée dans le temps et l’espace. L’âme mûre s’ouvre à la dimension du sans-forme et commence à reconnaître que son essence véritable y demeure. C’est ainsi que l’âme évoluée sera capable d’infuser la conscience de l’unité dans la sphère de la forme matérielle.

Pourquoi une âme choisirait-elle de s’embarquer dans ce voyage d’incarnation ? Pourquoi avez-vous choisi de vous confiner dans une forme matérielle, de passer par le cycle de naissance et de mort, et tout ce qui l’accompagne ? Ne serait-ce pas plus jouissif de rester tout le temps dans un état d’unité illimitée ? Posez-vous ces questions. Certains d’entre vous diraient tout de suite que s’ils le pouvaient, ils ne se réincarneraient plus jamais. Vous me diriez que la vie sur Terre est trop dure, trop sombre, et que vous languissez affreusement de revenir à la Maison et d’y rester à jamais. Néanmoins, je vous dis que votre âme a choisi d’expérimenter cette tranche de vie que vous vivez actuellement sur Terre, de même qu’elle a choisi de vivre toutes celles que vous avez vécues auparavant sur Terre. Une part de votre âme adore danser avec la matière, et je vous dis que c’est la part de vous la plus divine,  sacrée et créatrice.

Dieu désire infuser la lumière dans la forme matérielle. L’Esprit (terme que j’utilise comme synonyme de Dieu) a créé la matière pour que la Lumière prenne forme et s’expérimente. La création de la matière a amené à l’existence la danse de la conscience et de la matière : la danse de l’Esprit et du corps. L’interaction entre l’Esprit et le corps est la manière divine de créer. Vous, en tant qu’Esprit habitant un corps – êtes l’expansion de la création divine. À mesure que votre âme évolue et mûrit, elle devient de plus en plus capable de soutenir la lumière de l’Esprit et de l’exprimer par un corps. L’art de vivre dans un corps est de manifester la liberté de l’Esprit dans la dimension matérielle. Tout ce qui dans cette dimension matérielle est éclairé de l’intérieur par la conscience de l’Esprit, rayonne de beauté et de vitalité et ajoute quelque chose d’important à la vie. La lumière incarnée est la lumière la plus précieuse qui existe. En incarnant la lumière de votre âme sur Terre, dans une forme matérielle, vous participez à l’expansion de la création divine. Vous créez quelque chose de neuf, et offrez au tout une contribution qui n’aurait pu exister sans votre présence unique.

L’abondance des formes de vie existant sur Terre dans les règnes animal, végétal et minéral, reflète le désir de l’Esprit de se manifester dans une grande variété de formes. L’abondance et la variété des formes sur Terre sont nées de la danse de l’Esprit et de la matière, de la conscience et de la forme. Dieu aspire à s’exprimer en différentes formes, car cela enrichit la création et permet à tous les êtres d’expérimenter la beauté, la joie et l’aventure dans leurs cycles de vie. Tous les êtres sont des étincelles d’Esprit. Le voyage sous différentes formes et l’approche de la vie selon de nombreux points de vue différents apportent de la sagesse et de la profondeur à votre âme. Même l’expérience de la séparation, de l’ombre, peut aider à enrichir la création.

Vous êtes Dieu. Un jour, vous avez fait le choix de descendre dans la matière et de faire briller votre lumière tout en demeurant dans une forme limitée. Ce n’est pas une punition que vous avez à endurer. C’est le résultat d’un choix sacré que vous avez fait, en égaux de Dieu. Vous êtes Créateurs, en vérité. Sous-jacent à la résistance que vous éprouvez peut-être envers votre vie terrestre actuelle, il y a dans votre âme un désir tenace d’infuser votre lumière dans la dense réalité de la Terre. La véritable aspiration de votre âme est d’éclairer de votre lumière les aspects sombres de la réalité terrestre, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Si vous le faites, vous allez vivre une plénitude qui touchera votre cœur plus profondément que toute autre chose. En comparaison, même la notion d’être au paradis dans la béatitude et la paix éternelles semble fade à côté. Parce que c’est dans votre nature, en tant qu’être divin, de danser entre l’Esprit et le corps. C’est cette danse qui constitue l’essence de la créativité. Vous qui vous sentez parfois découragés de vivre dans un corps humain sur Terre, serez heureux à nouveau, non en vous écartant de la danse, mais en sachant comment imprégner l’ombre de votre lumière.

L’ombre et la densité font partie de la vie terrestre. Si vous expérimentez l’ombre ou la densité dans votre vie, cela signifie que l’énergie semble lourde, lente et figée. Vous avez l’impression d’un manque de mouvement, de liberté et de fluidité. Et toujours, lorsqu’il y a ce type de densité, il y a des pensées ou des émotions négatives, qui trahissent un sentiment de déconnexion et de séparation. J’ai dit auparavant que le sentiment d’être déconnecté de l’Esprit, c’est-à-dire se sentir séparé de son essence, est la pire douleur qu’une âme puisse vivre. Comment remédier à ce sentiment de séparation, qui vous donne l’impression d’être blessé dans vos émotions et vous fait douter du sens de la vie ?


Imprégner l’ombre de votre lumière

Aujourd’hui, je vous invite à rencontrer ce qu’il y a de plus dense en vous et à l’accueillir d’un cœur ouvert. Dans la vie quotidienne, vous vivez ce qu’il y a de plus dense en vous dans des aspects de la vie où l’énergie peine à circuler. Ce peut être le travail, les relations, la santé ou tout autre aspect de votre vie. Dans ce secteur, il vous est très difficile de vous accepter ou d’accepter ce que la vie vous offre. C’est quelque chose d’embarrassant pour vous, quelque chose qui n’aurait pas dû exister. Vous vous sentez bloqué, coincé, et vous pouvez visualiser cette densité sous la forme d’une pierre que vous traînez, comme cette « meule autour du cou » proverbiale, ou encore d’un boulet.

Il se peut que vous ayez l’impression que cette densité soit due à des circonstances extérieures. Qu’elle ait été causée par le rejet, la trahison ou la violence de la part d’autres personnes. Ou bien, vous pouvez penser : je ne suis pas adapté à la vie dans un lieu aussi dense et aussi sombre que la Terre. Il est compréhensible qu’une part de vous réagisse ainsi. C’est la part de vous désorientée et choquée qui se sent traumatisée et qui a oublié la véritable puissance qui est en votre être. Cet enfant se sent victime, mis à l’écart et déconnecté. Je vous invite à reconnaître la part de vous la plus sage et la plus lumineuse, dont le seul propos est deramener cet enfant à la Maison. Vous avez un choix à faire : Vous identifiez-vous avec votre enfant intérieur traumatisé, ou avec la part de vous lumineuse et intacte qui est capable de guérir cet enfant ?

L’origine de votre souffrance ne se trouve pas dans la densité ni dans l’ombre de la réalité extérieure. Elle se trouve dans l’incapacité que vous ressentez à ne pas pouvoir vous élever au-dessus de ce qu’il y a de plus dense en vous et à l’embrasser avec votre lumière et votre véritable rayonnement. Vous sentant victimisés par cette densité, vous éprouvez du ressentiment envers elle et voulez vous en débarrasser. Ce rejet cause un sentiment de déchirement en vous. Votre âme ne sera pas en paix tant que l’enfant perdu ne sera pas rentré à la maison.

Imaginez que vous portiez réellement une pierre autour du cou. Observez et voyez sa taille et son poids. Lâchez la bride à votre imagination. Cette pierre contient toutes les émotions avec lesquelles vous avez des difficultés et toutes les croyances négatives à propos de la vie sur Terre, du style  »Je ne suis pas le (la) bienvenu (e) », « personne ne me comprend », etc. La pierre porte vos peurs ainsi que votre résistance envers la vie. Elle symbolise ce qui a été bloqué et qui est resté coincé en vous. Et donc, la pierre désigne aussi votre mission dans cette vie. C’est la mission de votre âme d’imprégner de votre lumière les aspects les plus denses en vous.

Le sens de votre vie est d’éclairer les parts de vous qui sont durcies et pétrifiées. Répandre votre lumière sur Terre commence par tendre la main à l’ombre en vous-même. Dès que vous aurez entrepris ce voyage en vous, votre lumière va automatiquement rayonner vers les autres et les inspirer à faire de même. Nul besoin de vous focaliser sur ce qui a besoin  d’être remédié dans le monde. Focalisez-vous sur votre pierre. En voyez-vous une image ? Quelle est sa couleur ? Quel effet cela fait-il de la soulever ? Saluez-la et tenez-la avec gentillesse. Permettez à votre conscience d’entrer dans la pierre et ressentez l’énergie présente en elle. Ressentez-vous de la colère, de la peine, ou de la peur ? Permettez à la pierre de vous raconter son histoire.

Rappelez-vous que vous qui tenez cette pierre, êtes un être de lumière vivante. Vous êtes entier et intact, en sécurité dans les bras de Dieu. Observez maintenant ce qu’il se passe pour la pierre, rien qu’en la tenant et en portant votre attention sur elle, de façon ouverte et accueillante. Elle va se transformer. En vous connectant à elle à partir de votre coeur énergétique divin, en l’entourant de votre acceptation et de calme compréhension, vous l’aspergez d’étincelles de lumière. La pierre s’éclaire de l’intérieur. Votre conscience imprègne la pierre de vie et de mouvement. Elle n’est plus dure et froide. Peu à peu, elle se transforme en pierre précieuse. La structure de la pierre a changé à cause de votre attention pleine d’amour. Regardez-la bien et voyez quelle couleur et quelle forme elle prend.

À présent, demandez à la pierre : « Quel est ton cadeau pour moi ? » Quelle sorte de qualité sentez-vous présente dans la pierre ? Ressentez-le de l’intérieur. Est-ce la compassion, la tolérance, l’aptitude à s’abandonner et à faire confiance ? Est-ce la tranquillité, le courage ou la joie ? Recevez ce cadeau. Cette pierre contient de l’énergie figée et sombre. Après l’avoir entourée de la puissance de votre nature véritable, elle se transforme en trésor. Elle ne sera pas seulement neutralisée, elle sera transformée en pierre précieuse, reflétant votre beauté intérieure et votre sagesse. Ce qui était auparavant une meule autour de votre cou se transformera en joyau. Prenez la pierre et voyez comme elle brille et étincelle d’une couleur qui reflète votre énergie unique. Permettez à la pierre précieuse d’entrer dans votre corps et voyez où elle va naturellement. Vers quel endroit de votre corps la pierre va-t-elle spontanément ? Quel effet a-t-elle sur vous ? Elle va avoir un effet guérisseur sur votre corps et votre esprit.

La vie vous invite continuellement à vous tourner vers ce qui est dense, sombre et coincé en vous. La danse de l’Esprit et du corps est comme une danse de la lumière et de l’ombre. Dès que vous reconnaissez votre vraie nature, la danse devient moins un combat. Elle devient une joie. En devenant conscient de la puissance transformatrice de votre vous divin, et en invitant l’ombre à sortir au grand jour, la danse de la lumière et de l’ombre fait jaillir de précieux joyaux qui montrent comment la lumière peut voyager dans la réalité la plus dense. Cette pierre précieuse est le résultat de l’intégration de la conscience et de la matière, le fruit de la danse entre l’Esprit et le corps. La vie vous invite encore et encore à entrer dans cette danse. Chaque fois que vous ressentez de la résistance dans votre vie, veuillez ne pas porter de jugement. Présentez la pierre à votre imagination. Accueillez-la et connectez-vous à cette part de vous qui n’est pas encore éclairée par votre conscience divine. Prenez soin de la pierre. Votre attention pleine d’amour est la clé pour illuminer la pierre à partir de l’intérieur. En projetant votre lumière sur ce qu’il y a de plus dense et de plus sombre en vous, vous entrez dans la danse de la création et Dieu naît sur Terre à travers vous.

© Pamela Kribbe – 2011 – Traduction française : Christelle Schoettel.

Source originale.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s