De la dualité à la conscience unitaire


Publié le 30 avril 2012 par Le Passeur

Par Zingdad.

Bonjour à tous. Je m’appelle Zingdad. Beaucoup d’entre vous m’ont demandé ces derniers temps comment augmenter leur taux vibratoire à la fréquence de la conscience unitaire. Pour certains, il s’agit d’élargir leur conscience afin de constater l’existence de nos voisins galactiques; pour beaucoup d’autres, ce n’est qu’un souhait de leur propre croissance spirituelle. Je voudrais répondre à cette question de mon propre point de vue avant de céder ma place à Adamu et lui permettre d’aborder ce sujet également.

Jusqu’à présent, la plupart d’entre nous ont aspiré à la polarité positive, également appelée « Service aux autres » ou encore conscience d’Amour et de Lumière. Une des raisons pour lesquelles la polarité positive est si attrayante c’est parce qu’elle nous permet de chasser toutes les «mauvaises» choses de nos vies à l’extérieur de nous-mêmes. Nous les mettons toutes dans le même panier «là-bas» en les attribuant aux «forces obscures», puis nous nous auto-satisfaisons en jugeant lesdites « forces obscures » et nous tenons au-dessus d’elles pendant que nous sommes assis dans la Lumière et nous faisons des cadeaux les uns aux autres.

Mais le seul moyen pour nous de réussir à continuer de maintenir cette attitude est de refuser d’examiner les «ténèbres» à l’intérieur de nos propres âmes. Nous nous cachons à nous-mêmes que nous sommes aussi capables de faire du mal et nous rejetons les pensées et les émotions liées à la peur, la colère, la négativité et la destruction qui sont en nous. Nous ignorons soigneusement toutes les blessures que nous avons causées aux autres et nous nous séparons de notre propre passé – lié à cette vie ainsi qu’aux précédentes – dans lequel nous avons causé du tort aux autres.

En fait, dans le but de maintenir l’illusion que nous sommes uniquement Lumière, nous nous appliquons à nous diviser en deux pour ensuite n’aimer que l’une des deux moitiés tandis que nous nous dissocions de l’autre ; dans le seul but de nous féliciter et de nous dire à quel point nous sommes bons tout en jugeant les autres ô combien mauvais : tout cela est alléchant, n’est-ce pas ? Je sais que je suis aussi passé par là et je ressens encore le besoin, parfois, de penser comme cela.

Cependant, j’ai été dans la dualité assez longtemps pour m’apercevoir que raisonner de la sorte n’est pas seulement de l’auto-illusion… sinon également de l’autodestruction. Dans ma vie, j’ai vu que tous les traumatismes psychologiques, spirituels, émotionnels et physiques que j’ai eus trouvaient leurs racines dans un choix que j’avais fait longtemps auparavant (et que j’avais oublié depuis) de juger et de rejeter une part de moi-même, parce que j’avais décidé qu’elle était mauvaise et indigne d’être aimée. La méditation profonde et la régression de vie antérieure m’ont permis d’en prendre conscience. Ces pratiques m’ont permis de trouver un grand nombre de fragments de ma propre psyché cassés, blessés et mal-aimés, puis de les aimer, les guérir et les ramener à la maison de l’Unicité; pour chacun d’entre eux, elles m’ont apporté une guérison en profondeur. Je ne suis pas un cas isolé car, depuis quelque temps déjà, je propose un service de guérison appelé «Soul Re-intégration» (Ndlt : réintégration de l’Âme)et en offrant ce service à d’autres, j’ai eu le privilège de voir exactement le même scénario se dérouler encore et encore avec tous ceux avec lesquels j’ai travaillé : des choix profonds et souvent anciens et des vœux fondés sur la conscience duelle provoquent une fracture dans l’âme. Cette fracture perdure avec nous et continue à nous causer douleur et inconfort jusqu’à ce que nous soyons disposés et capables de libérer cette décision et de prendre une nouvelle décision plus aimante basée sur la conscience unitaire. Ce faisant, la vraie guérison commence instantanément.

C’est pourquoi j’en viens à cette ferme conclusion : la conscience duelle nous fait du mal et nous tue. Diviser la vie en créant une séparation illusoire entre le bien et le mal, le juste et l’injuste, l’aimable et l’indigne d’être aimé… est une chose profondément autodestructrice. Vous pouvez le faire, mais il vous en coûtera. Et comme nous vivons dans une réalité duelle, c’est quelque chose que nous avons tous fait. Et si nous jetons un coup d’œil au gâchis que nous avons fait de nos vies et de notre monde, alors il ne fait aucun doute que nous sommes en train d’en payer le prix. Chacun d’entre nous, personnellement, en paie le prix à travers la peur, la colère et la douleur; nos corps en sont malades et nos relations avec nos proches en pâtissent. Et notre société dans son ensemble paie pour cela également dans la façon dont nous permettons aux sociétés de brutaliser notre planète et aux politiciens de provoquer la division et la guerre entre les nations. Cette façon de penser duelle est littéralement en train de nous tuer et de détruire notre monde.

Donc, en ce qui me concerne, j’ai pris la décision de passer de la conscience duelle à la conscience unitaire. J’ai fait quelques progrès satisfaisants dans ce sens et c’est avec enthousiasme que je vous annonce que chaque pas que j’arrive à faire dans cette direction m’apporte une plus grande paix, joie, la guérison et Unicité. Je découvre toutes sortes de choses étonnantes à propos de la façon dont la vie fonctionne et de la manière dont nous pouvons tous être les puissants co-créateurs de la vie que nous voulons vivre, à condition de prendre conscience de ce fait. Cela, et bien plus encore, se trouve sur la route de la conscience unitaire.

Pour moi, le voyage a commencé avec une bonne dose de « être honnête avec moi-même ». Cela signifiait regarder sans rechigner mes propres « démons intérieurs », les accepter, les aimer, les guérir et les réintégrer. Je suis très loin d’avoir terminé mais plus j’avance, plus je commence à découvrir quelque chose d’étonnant : ce qui semblait être des « démons intérieurs » n’étaient en fait que des parts de mon être apeurées, blessées et perdues. En les guérissant et les ramenant à la lumière de mon amour-propre, j’ai découvert qu’ils détenaient entre leurs mains certains des joyaux les plus précieux de mon âme. Quelques-unes des meilleures parts de moi-même étaient perdues avec CES parts de moi. Une des choses que je découvre est la vraie compassion pour les autres : au cours de mes vies antérieures – et dans cette vie aussi – j’ai fait des choses vraiment blessantes aux autres; j’ai sans aucun doute été «du côté obscur». En en prenant conscience, je me rends compte que je ne peux pas juger les autres qui en font l’expérience actuellement. Je suis passé par là auparavant et ils jouent le même scénario en ce moment même : voilà qui m’apprend la compassion !

Et il en va de même pour ceux qui sont engagés dans le rôle de la victime. Je suis passé par là aussi. J’ai été une victime et je sais ce que ça fait. C’est pourquoi je ne peux pas juger ceux qui le font maintenant. Je ne ressens que de la compassion. J’ai vécu dans la polarité négative et j’ai appris à quel point on peut s’y sentir mal. Je m’en souviens bien. J’ai également vécu dans la polarité positive et joué le sauveur. Ce qui m’a troublé lorsque j’essayais d’être le bon et gentil sauveur, c’est que ça ne semblait pas fonctionner de la manière dont je le souhaitais. J’avais beau faire de mon mieux, je n’ai fait que me maintenir entraîné dans une danse avec des êtres de polarité négative : vous voyez, ces deux choses vont de paire ! Et donc j’ai également été victimisé par ceux que je tentais de sauver. Jusqu’à ce que je comprenne que cela ne fonctionnait pas pour moi et que je découvre un autre joyau de l’âme. J’ai découvert la sagesse que, en dépit de la grande compassion que j’éprouvais, cette danse n’est pas ma danse. Je ne suis pas ici pour sauver qui que ce soit. Sauver les autres ne fonctionne tout simplement pas. Cette sagesse m’apprend que je suis le seul être que je peux changer. MAIS SI JE ME REVEILLE et vis le changement que je désire voir dans le monde, alors presque comme par magie je me trouve être d’une aide à d’autres qui tentent de se réveiller aussi. Je les aide bien évidemment non pas en les sauvant, mais en les dirigeant toujours dans la direction de leur propre vérité, et en les guidant vers leur auto-guérison. Et en faisant cela, je découvre davantage de ma propre vérité et de mon auto-guérison.

C’est donc ce que je fais. Je me dirige vers l’Unicité et je partage ce que je sais et ce que je découvre au fur et à mesure.

Outre la sagesse et la compassion, certains des autres joyaux de l’âme que j’ai découverts incluent notamment le fait que nous sommes tous les créateurs très puissants de notre propre réalité via nos pensées et nos croyances sur nous-mêmes. En nous associant à travers ce processus, nous sommes presque littéralement en train de co-créer la réalité dans laquelle nous vivons. J’ai découvert qu’il existe des outils que l’on peut utiliser pour devenir davantage conscients de ce processus de création de la réalité et apprendre à créer plus de choses que nous VOULONS, et moins de gâchis destructeur et douloureux auquel nous accordons, peut-être, nos énergies créatrices en ce moment même.

Il existe de nombreux autres joyaux de l’âme et chacun d’entre nous les découvrira au fur et à mesure qu’il progressera. Mais le fait est que dès que nous commençons à VERITABLEMENT nous aligner avec la Source (pas seulement avec le côté rempli de bonheur, de barbe à papa, d’amour et de lumière de cette dualité, sinon avec toute l’Unicité de la Source), alors l’énergie de la Source commence à couler à travers nous : nous trouvons la guérison, la connexion, l’appartenance, le pouvoir authentique, la magie, des merveilles et des mystères. Et c’est le début du voyage de Retour à l’Unicité.

Je voulais vous dire cela à partir de mon point de vue. Du point de vue d’un autre être humain qui vit ici avec vous sur la planète Terre. Bien que les êtres des dimensions supérieures ont beaucoup de sagesse et de vérité à partager, ils peuvent peut-être avoir l’impression qu’ils sont un peu éloignés de nous qui travaillons dur ici-bas sur la planète Terre. Je partage donc avec vous un peu de mon propre point de vue avant de passer le relais une fois de plus à Adamu, pour que nous puissions bénéficier de sa sagesse et de ses enseignements.

(…) Je suis impatient de faire le voyage vers l’Unicité avec vous.

Je vous remercie de votre attention. Je suis Zingdad.

Traduit par Carlos Àlvarez pour La PresseGalactique.

Source originale

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s