Se libérer des dépendances


Publié le 24 juin 2012 par Le Passeur

Conversation intuitive avec Erena.

Quand l’être, sur Terre, devient dépendant d’un produit médicamenteux, d’une substance toxique telle que les drogues, d’un comportement, d’une habitude jugée malveillante envers lui-même ou autrui, quand il s’aventure sur des terrains de non compréhension de son chemin et qu’il devient toxico-dépendant de tout produit ou comportement excessif, Nous disons que son chemin risque de prendre des tournures très divergentes, trop tendues, parfois destructrices, souvent déstabilisantes…

Quand cela tourne au cauchemar, au drame, aux besoins affectifs tels qu’il ne s’en sort pas, Nous disons que le chemin sera parsemé de difficiles prises de conscience, mais Nous disons aussi que tout est en soi, et que lorsque ce chemin semble bouché ou est mis en attente, entre parenthèses, il y a fort à parier que l’être sera aidé, que des moyens seront placés devant lui, que tout pourra être changé…

Nous savons combien il est difficile pour un être humain, de se sortir de ses dépendances, quelles qu’elles soient… Mais Nous savons et disons aussi que, tel un ermite, tel un initié, il traversera ses déserts, se rencontrera, trouvera des buts à sa vie, trouvera une opportunité plus porteuse que d’autres, ne pourra rester en l’état, dès lors qu’il le demandera, qu’il avancera pour obtenir de lui-même, pour obtenir de la vie…

Il est toujours donné une occasion de dépassement, de grandir, d’évoluer, mais si la personne est arrivée à un stade trop éloigné de son âme, de son être, de sa personnalité, la difficulté sera énorme, parfois insurmontable sans l’aide de thérapeute… Tout ce qui peut être apporté, alors, cherchera à montrer la voie plus juste, et nul, ici-bas, ne peut dire qu’il n’a pas trouvé une main tendue sur son chemin, sauf s’il ne l’a pas vue…

La dépendance alcoolique, par exemple, peut être difficile à transformer, mais souvent, les familles font des pas pour la personne concernée, à moins que ce soit des amis qui tendent la main… Par contre, cette personne peut ne pas vouloir changer, peut s’accrocher à ses déboires, refuser l’aide, refuser de regarder les situations en face, par culpabilité, dégout de soi, refus, rejet… Mais toujours, une aide sera proposée, quels que soient les mécanismes d’involution, avancés ou moindres…

La dépendance physique, lors d’accidents graves, est d’un autre domaine, mais demande toutefois une attention particulière de l’entourage, et pourra apporter de grands moments d’amour et de fraternité… Nous disons que le cas est toujours pris en considération par les thérapeutes, médecins, ergothérapeutes, etc… Si la personne se replie sur elle-même, il y aura une main tendue, qu’elle acceptera ou refusera…

Une dépendance médicamenteuse demandera une attention particulière de la part du corps médical, mais aussi de l’entourage, et sera longue à évider de soi, car la mémoire cellulaire agit fortement… D’ailleurs, dans d’autres dépendances, cette mémoire agit aussi, y compris par la mémorisation de faits, tels que « faire la bringue », « boire entre copains », etc…

Toute forme de dépendances est toxique pour la vie quotidienne, elle enferme, emprisonne, détruit, mais seule, une personne est impuissante, car elle tourne en rond, se culpabilise, se refuse la joie d’exister, souvent voudrait en finir, mourir, partir, et souvent se tait, par peur du jugement d’autrui, du jugement de la famille, par peur de ne pas être comprise, et tout simplement non aimée…

Citons également la dépendance au jeu, tous les jeux, vidéos, sur internet, jeux de société, tarots, belotes répétitives, et cela peut commencer dès le plus jeune âge, jeux virtuels, jeux d’argent, courses, etc…, toute forme de jeu, émotivement, émotionnellement, est une compensation, et naturellement, la dépendance alcoolique l’est également… La dépendance médicamenteuse vient parfois des prescripteurs qui ne cernent peut-être pas suffisamment la fragilité de leurs patients, ou bien ne savent pas comment agir mieux, et nul ne les condamne… Nous observons simplement les comportements humains…

Une compensation, par émotion non guérie, non aboutie à une clarté de vision ou un apaisement, verra toujours un moyen mis à la portée de la personne, par un choix à faire, une décision à prendre, un pas à faire… Pourra-t-elle le faire ?… Ce n’est pas sûr, car elle tourne encore et encore des problématiques affectives en elle, et s’en veut très souvent, de ne pas savoir comment s’en sortir, comment guérir, comment accepter le passé, aller vers la Vie…

Nous connaissons toutes les difficultés de chacune et de chacun… Comprenez que la Lumière aide en permanence, à la mesure de ce que l’individualité accepte de recevoir, à la mesure vibratoire de la réceptivité inconsciente, parfois consciente… Nous savons que vous avez tous à comprendre le sens des évènements vécus, mais lorsque la dépendance devient criarde, vous risquez fort de vous trouver pris dans des goulets d’étranglement, et seule votre conscience pourra aider réellement, par des impulsions directement versées dans votre mental… Cette aide s’ajoute à l’aide de la Lumière, de vos Guides Subtils Supérieurs, à l’aide de vos Proches… Ne jamais rejeter cette aide des proches, ils vous connaissent, et savent souvent qui se cache en vous, quelles souffrances vous avez vécues, quels sentiments d’infériorité vous masquez, quels sont vos problématiques de santé, de manque de joie, de peur d’être rejetés…

Soyez simplement conscients de vos dépendances, y compris au chemin spirituel qui, parfois, est envahissant… Puis, dans une observation, évaluez vos sensations d’exister, par exemple sur une échelle de 1 à 10, et selon le chiffre qui vous viendra à l’esprit, vous saurez comment agir pour trouver l’aide appropriée… Si vous avez déjà cette aide, si vous suivez une thérapie, ne vous découragez pas, ne vous enfermez pas davantage, la solution apparaîtra tôt ou tard… C’est toujours par la persévérance que vous êtes tombés dans un piège conduisant à une dépendance, c’est par la persévérance que vous en trouverez la sortie, et ce, quelle que soit la dépendance dont vous souffrez…

Pour vous aider, fermez vos yeux… Voyez une esplanade, une estrade, un lieu sympathique, et beaucoup de personnes autour de vous, que vous voyez en cet endroit… Observez vos sentiments et sensations par rapport au regard d’autrui… Puis, dédramatisez… et sachez accueillir la part inférieure en vous, reptilienne, qui a subi un affront, une défaite, un manque de confiance, une peur… Cette part se sentira déjà plus à l’aise, puisque vous vous rendrez compte que le regard d’autrui est votre propre regard qui vous est renvoyé par votre conscience…

Accueillir est le premier pas de la guérison !… Quand vous refusez l’évidence, quand vous pensez pouvoir vous en sortir seuls, quand vous croyez que tout est contre vous, vous rejetez tout : vous-mêmes, la situation, la dépendance, les autres, et l’ensemble de la vie… Acceptez, acceptez ce qui est là, et vous rencontrerez la guérison… C’est le second pas… Le suivant se fera ensuite, par l’association de votre accueil et de votre confiance en un Moi Supérieur qui sait comment agir, comment vous libérer, comment faire ce que votre personnalité ne sait pas faire…

Nous disons qu’en ces temps, la conscience évolue, les changements arrivent, les dépendances seront flagrantes… Il y a tant à valoriser en vous tous !… Tant de chances vous seront données d’aller vers votre vie, pas contre elle !… Tant de fois vous êtes et serez soutenus !… Tant de fois vous comprendrez que toute forme de dépendance est le reflet de la misère que votre Terre traîne depuis des milliers d’années… Tant de fois vous comprendrez que toute forme de dépendance vient du fait que vous vous aimez mal, que vous croyez ne pas l’être suffisamment, que vous êtes tout simplement pris dans vos propres mécanismes d’involution, d’autodestruction, et qu’il est temps d’en sortir, tête haute évidemment, et sans perdre de temps à tergiverser dans les culpabilités, celles-ci ne pouvant plus servir dans les plans de la 4e Dimension de votre être…

Nous disons qu’il vous reste encore du temps devant vous, et que tout peut s’allier, au cœur de vos sens, et quelles que soient les dépendances, puisque l’être indivisé en vous se réveillera… Il se révèlera à votre conscient… Il émergera… Il sera plutôt sensible aux éclats de vos sentiments, et à la puissance créatrice…

Donc, ne doutez pas que les forces de Vie vous amèneront à ressentir la joie d’exister, et que les formes de dépendances viendront à éclater les structures auxquelles elles avaient donné vie… Nous vous informons de cela, afin que tous, vous soyez plus circonspects dans vos choix, plus libres, et déjà moins dépendants… Oui, la dépendance sera vaincue, Je vous l’assure…, puisque tout est Un, et que ce que l’un guérira, l’autre le recevra, et par voie de conséquence, en sera lui aussi guéri, quand bien même les dépendances seront différentes…

Nous disons aussi que toutes les personnes en parfaite santé, sans réelle dépendance, – mais qui n’est pas sous la coupe d’une force auto-dépendante ? – aideront mentalement, psychiquement, par télépathie automatique, tous ceux qui peinent ou peineront, tous ceux qui n’auront ni le courage de changer, ni la force de le vivre, parce que trop atteints dans leurs sensibilités et sentiments… Sachez, mes amis, voir clairs en vous, et définir de quelles dépendances il s’agit, y compris dans vos attachements matériels qui sont déjà une forme de dépendance, y compris dans vos attachements à certaines nourritures excluant d’autres tout aussi intéressantes, y compris dans vos attachements de collections diverses, de compulsions d’achats, de dépendances à la pratique de certains sports, etc… Qui n’a pas, dans le cours de sa vie, une façon d’être qui peut s’assimiler à une dépendance ?… Cherchez, et trouvez comment réaliser la Puissance Créatrice qui, déjà, a créé cela… Et puis, pardonnez-vous, pardonnez-vous les uns les autres, aimez mieux qui vous êtes… Vous serez déjà plus à même de grandir en Sagesse, en Puissance, en Liberté, et d’aider autrui…

Je rappelle que toute guérison viendra de l’acceptation, que toute acceptation de la situation aspirera une meilleure entente en vous, et que cela dénotera une foi en vous capable de vous amener sur le terrain de la compréhension de processus d’involution, et de joie de faire autrement… Le chemin est toujours là, ouvert, spontané, vivant, prêt à vous aider à passer des caps, votre conscience vous guide en permanence, vous pouvez construire votre devenir autrement, et sans calculer combien de temps cela pourrait bien prendre…

Je dis que vivre est une expérience de longue haleine, et que tout, absolument tout, est « expérience », vous apprend à communiquer avec la Vie, avec l’ensemble de vos composantes, avec votre humanité, vous-mêmes, et aussi avec l’Energie… Puisque tout, absolument tout, est Energie… Qui pourrait donc juger que telle expérience est plus néfaste que telle autre ?, bien sûr en excluant la destruction de vos sentiments, de votre personnalité, en plaçant haut votre constance quotidienne… Je dis que les dépendances sont aussi des moyens de communiquer avec soi, autrui, et le grand Tout, pour appeler au secours, pour dire son mal-être, pour se placer dans le sillage de la configuration menant à l’estime de soi, l’amour de soi, par autre voie qui tôt ou tard s’imposera…

Que chacune, chacun, ressente qu’il n’y a pas à se culpabiliser d’être dépendant de quoi que ce soit, voire même de qui que ce soit, puisque cela vous amène à faire le point, à prendre un autre chemin, une autre force, une autre valorisation, même s’il vous faut passer par le point noir que représente la peur de respirer, la peur de vivre, de continuer… Nous disons que vous êtes, de toutes façons, à un grand tournant, et que toutes les dépendances financières aux bourses, aux multiformes prises par les sociétés, ou même aux idéologies, seront destinées à s’effondrer, ce qui engendrera d’autres effondrements en cascades, tout devenant une structure interne et externe qui aura besoin de refaire le chemin de la confiance en soi et en la Vie… Cela va prendre quelques temps, le processus est enclenché, la peur de devenir mendiant tient déjà de nombreuses personnes en alerte, inutilement d’ailleurs, parce que le vent tourne en faveur de la justice, de l’équilibre, de la participation à la lumière, à l’amour, à la joie, et cela ne peut s’installer si vous co-dépendants de vos systèmes…

Prenez donc conscience de vos co-dépendances, de vos manques de liberté, de vos besoins et attentes, et comprenez comment vous devez agir, pour le meilleur et non le pire, pour la Lumière et non l’Ombre, pour le sentiment et non la peur, pour quitter les dépendances de forme ancestrale, d’impuissance, de manques d’estime de vous, manques de valeur, manques de foi en la Vie… Combien de dépendances peuvent ainsi être détrônées et libérées ?… Réfléchissez à cela…

Nous vous en remercions, au nom de la Vie, de l’Eternel, de la Puissance de votre Constance, et de votre Esprit…

Paix sur vos chemins !… Paix sur votre Planète !… Aimer est le vrai chemin de l’Indépendance totale…

Erena.

Source originale. Vu sur La Presse Galactique.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

Publicités

Une réponse à “Se libérer des dépendances

  1. C’est ce que fait la médecine traditionnelle, garder les patients sous dépendance, payer, payer pour toujours plus de médocs qui suppriment les symptômes et non les causes… C’est voulu, faut bien que l’industrie pharmaceutique continue à empoisonner le bon peuple pour lui fournir d’autres chances de payer. « Faut faire tourner le commerce », comme ils disent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s