Stop aux « 5 fruits et légumes » par jour


Une partie de vos impôts est utilisée par le ministère de la Santé pour vous seriner sur tous les tons que vous devez manger cinq fruits et légumes par jour. J’ai déjà souvent écrit que cinq portions de fruits et légumes ne me paraissent pas assez, et qu’il en faut au moins huit, ce qui est d’ailleurs plus que facile à atteindre dès que vous vous décidez à faire attention à ce que vous mettez dans votre caddie.

Mais il y a un autre grave problème avec ce slogan : manger des fruits ou des légumes est complètement différent.

En réalité, ce sont les légumes qu’il faut manger en quantité importante. Les fruits sont bien moins utiles, et vous pouvez même facilement vous nuire si vous en mangez trop.

L’abus de ces fruits et légumes est dangereux pour la santé

Dans la catégorie des fruits, ceux dont il faut vous méfier sont les fruits riches en fructose, un sucre qui est mal métabolisé par l’organisme, qui provoque des pics de glycémie (sucre sanguin) et l’accumulation de graisses malsaines dans vos cellules.

Il s’agit des ananas, et surtout des oranges, des bananes et des raisins. Vous pouvez en manger de temps en temps, mais prenez soin d’en prendre de petites portions, surtout s’ils sont très mûrs.

Concernant les légumes, il faut limiter votre consommation de tous les féculents : pommes de terre, riz, légumineuses (pois, haricots secs, fèves, lentilles), céréales. Tous contiennent de fortes quantité d’amidon, qui n’est au fond qu’une chaîne de molécules de glucose, que votre système digestif a vite fait de séparer (dès le contact avec la salive, l’amidon se change en glucose).

Bons légumes et bons fruits

En revanche, tous les petits fruits rouges et noirs, des groseilles aux cassis, en passant par les fraises, les framboises, les myrtilles, et les mûres, contiennent peu de fructose, et doivent être consommés régulièrement.

Ils préviennent de nombreuses maladies car ils sont bourrés d’antioxydants, des composés qui protègent vos cellules et votre ADN de l’agression des radicaux libres.

Côté légumes, ce sont les légumes colorés qui doivent être privilégiés. Ils contiennent toujours du glucose sous une forme ou sous une autre (amidon ou saccharose), mais leur forte teneur en antioxydants et en fibres en font des aliments qui ont un effet positif sur votre santé.

Tous les « légumes » qui sont techniquement des fruits, comme les tomates, les courgettes, les poivrons, les aubergines, sont bons pour la santé. Si on les appelle « légumes », c’est justement parce qu’ils contiennent peu ou pas de fructose.

Jus de fruits : les faux aliments santé

Les jus de fruit, et en particulier le jus d’orange et le jus de raisin, sont des bombes à sucre qui font exploser votre sucre sanguin quand vous les absorbez.

Boire du jus d’orange au petit-déjeuner est devenu courant. La mode est venue des Etats-Unis.
Aujourd’hui, on suspecte pourtant que cette forte consommation de jus d’orange contribue à de nombreuses épidémies, dont l’épidémie d’obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires, et même du cancer de la peau (mélanome malin, mortel à 50 % sur 10 ans).

Selon une étude très sérieuse de chercheurs en dermatologie à l’Université de Memphis, aux Etats-Unis, le jus d’orange est riche en différents fucoumarines et notamment en psoralènes, qui sont des substances hautement cancérigènes pour la peau en présence du soleil. (1) Depuis vingt ans d’ailleurs, les crèmes solaires à la bergamote sont interdites, car la bergamote est riche en psoralènes.

La plupart des menus petit-déjeuner proposés dans les bars et les hôtels comportent un jus d’orange. Sur les boîtes de Kellogg’s, le petit-déjeuner idéal présenté aux enfants est une portion de céréales plus un jus d’orange.

Mais avez-vous déjà fait attention à votre réaction après avoir conclu votre petit-déjeuner par un jus de fruit ?

Loin de vous rassasier ou de vous donner de l’énergie, vous vous sentez écœuré, avec parfois des remontées acides dans l’œsophage. Si vous avez avalé, juste avant votre jus d’orange, un pain au chocolat et du café au lait, alors votre estomac produira toutes sortes de bulles, gaz et renvois, qui sont tous sauf le signe d’une alimentation qui fait du bien à votre corps.

Si, après une demi-heure, vous vous sentez fatigué, c’est normal : votre taux de sucre sanguin est en train de monter en flèche et votre pancréas tourne à plein régime pour secréter de l’insuline, une hormone qui transforme ce sucre engraisse, qui va se stocker dans votre foie et vos cellules.

Le mythe de la vitamine C

Les pouvoirs publics ont fait un matraquage pour persuader les populations que le jus d’orange est bon pour la santé car riche en vitamine C.

Mais un verre de 200 mL de jus d’orange frais ne contient que 60 mg de vitamine C.

Cela ne représente qu’un dixième de la dose quotidienne dont vous avez besoin. Les spécialistes mondiaux de la vitamine C de l’Institut Pauling (université de l’Oregon) recommandent de prendre au moins 400 à 600 mg de vitamine C, ce que vous ne pouvez obtenir qu’avec des aliments réellement riches en vitamine C :

Le poivron rouge cru contient 180 mg de vitamine C par 100 g. Le radis noir contient 150 mg de vitamine C par 100 g. Le cassis et le persil contiennent 200 mg de vitamine C par 100 g. Il existe par ailleurs des « super aliments », généralement des baies exotiques, qui contiennent des concentrations bien plus élevées encore : la baie de goji fraîche (2500 mg/100 g), l’acérola (1000 à 2000 mg de vitamine C par 100 g), le camu-camu, qui est une baie d’Amazonie (2000 à 3000 mg de vitamine C par 100 g).

Alors, si vous voulez améliorer votre santé et celle des personnes dont vous avez la charge, arrêtez d’acheter du jus d’orange, limitez votre consommation de fruits sucrés, de féculents, et mangez plus de baies et de légumes verts, à feuille, légumes racines et légumes-fruits colorés.

Et retenez que boire du jus d’orange est toujours moins bon pour la santé que de manger une orange, celle-ci contenant plus de fibres qui vont ralentir la vitesse d’absorption du fructose par votre organisme.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

Publicité :

L’action conjointe de l’Union Européenne et des lobbys de l’industrie pharmaceutique menace les médecines naturelles. Bientôt, non seulement les traitements alternatifs risquent d’être interdits, mais les sources d’information sur les médecines naturelles disparaîtront elles aussi.

Prenez dès aujourd’hui les devants ! Abonnez-vous à Santé Nature Innovation et restez en permanence au courant des dernières découvertes en pointe de la médecine naturelle.

Découvrez les nouveaux traitements que Bruxelles n’a pas encore eu le temps d’interdire en cliquant ici.

******************************

Voici quelques livres sélectionnés dans la bibliothèque de Jean-Marc Dupuis :

– Sur le cancer, Anticancer : Les gestes quotidiens pour la santé du corps et de l’esprit, de David Servan-Schreiber.
– Sur l’ostéoporose, Lait, mensonges et propagande, de Thierry Souccar.
– Sur le diabète, Nouveau régime IG Diabète, de Jacques Médart et Angélique Houlbert.
– Sur la maladie de Lyme, Maladie de Lyme : Mon parcours pour retrouver la santé, de Judith Albertat.
– Sur l’alimentation, Les surprenantes vertus du jeûne, de Sophie Lacoste.
– Sur le cancer et les maladies cardiovasculaires, Vitamine D : Mode d’emploi, du Dr Brigitte Houssin.
– Sur l’amincissement, Le Nouveau régime Atkins, d’Eric Westman.
– Sur la maladie d’Alzheimer et le diabète, Boire mieux pour vivre vieux, du Pr Roger Corder.
– Sur la vivacité cérébrale, Un cerveau à 100%, d’Eric Braverman.
– Sur le cholestérol, Cholestérol, mensonges et propagande, de Michel de Lorgeril.
– Sur la fibromyalgie et les maladies chroniques, Les clés de l’alimentation santé : Intolérances alimentaires et inflammation chronique, du Dr Michel Lallement.

Cliquer sur l’un des liens ci-dessus vous emmènera directement vers le site Amazon.fr qui offre les conditions les plus avantageuses pour vous procurer l’un de ces livres.

******************************

Sources :

(1) Sayre R. M. Dowdy J. C., « The increase in melanoma : are dietary furocoumarins responsible ? », Med Hypothesis, 2008, 70 (4), p. 855-859.

******************************

Si vous n’êtes pas encore abonné et que vous souhaitez vous aussi recevoir cette newsletter gratuitement, cliquez ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir la lettre Santé et Nutrition sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, cliquez ici.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, vous pouvez vous rendre sur : http://www.santenatureinnovation.fr/5-fruits-et-legumes

******************************

Publicités

3 réponses à “Stop aux « 5 fruits et légumes » par jour

  1. Merci pour toutes ces indications, je vais désormais bannir certains fruits et légumes à la maison sauf exception pour le plaisir gustatif.

  2. Réponse à l’article, je ne sais pas si vous l’aviez écouté ? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s