Géobiologie: nuisances électromagnétiques


L’espèce humaine a évolué dans un champ électromagnétique naturel. Depuis quelques décennies, un champ électromagnétique artificiel s’est immiscé insidieusement dans nos vies de tous les jours, alors que vous croyez en être à l’abris.

Puisque l’effet du rayonnement sur notre métabolisme dépend de la fréquence, il faut prendre en considération les différentes types de fréquence. Pour les basses fréquences on prendra en compte la composante magnétique et pour les hautes fréquences on s’intéressera à la composante électrique.

Effets des basses fréquences

Dans les basses fréquences (de 50 Hz à 30 000Hz), les principaux émetteurs sont nos appareils électroménagers ainsi que les lignes à haute tension. Ils produiront un rayonnement à 50 Hz. Nos télés et écrans d’ordinateur émettront entre 300 Hz et 30 000 Hz. Les ampoules basse consommation pourront émettre jusqu’à plus 300 kHz (puisqu’elles sont capables de brouiller une radio).

Les effets sur notre santé seront les suivants:
– trouble de l’attention
– insomnie
– dépression
– certains cancers
– leucémie

Bien entendu, tout cela dépend de l’intensité des champs électromagnétiques et de la durée d’exposition. Le rapport bio-initiave (que vous trouvez sur internet), rapport élaboré par des chercheurs et des médecins, estime qu’au-delà d’une intensité de 1 milligauss (1 mG) il y a un risque sanitaire. Un intensité de 3 mG peut provoquer des leucémies chez des enfants (toujours d’après ce rapport).

Il faut savoir qu’il est très difficile de se protéger de ce type de rayonnement.

Effets des hautes fréquences

Dans les hautes fréquences, de 30 kHz (30 kilohertz, 30 milles Hz) à 300 MHz (300 mégahertz, 300 millions de Hz), nous trouverons les émetteurs radio: ondes courtes, moyennes ondes et longues ondes, et les émetteurs télé. Vos postes radio sont inoffensifs mais ce n’est pas le cas des émetteurs radio à cause des puissances d’émission.

Donc la nocivité de ces émetteurs concernera la population qui habite autour de ces émetteurs jusqu’à une distance de 10 km.

Les effets seront les suivants:
– troubles cardiaques (trouble de la pression sanguine)
– trouble de l’activité électrique du cerveau
– leucémie
– cancer du cerveau
– lymphome

Effets des hyperfréquences

Les hyperfréquences concernent les fréquences de 300 MHz (300 mégahertz) à 300 GHz (300 gigahertz, 300 milliards de hertz). On parlera pour ces fréquences de micro-ondes (du fait de leur longueur d’onde qui est de l’ordre du centimètre).

Les micro-ondes ont la propriéte de provoquer une rotation de la molécule d’eau sur elle même. Deux molécules qui tournent sur elles mêmes provoquent des frottements. Qui dit frottements, dit élévation de la température. Voilà comment fonctionnent les fours à micro-ondes. Autrement dit un téléphone portable à l’oreille vous chauffera l’oreille au bout de plusieurs minutes. C’est ce qu’on appelle les effets thermiques.

Mais il y a aussi des effets athermiques puisque la communication GSM par exemple émettent aussi des basses fréquences qui peuvent perturber notre système neuro-végétatif.

géobiologie: antenne relais Il existe beaucoup d’appareils qui émettent sur ce type de fréquence:
– les antennes relais (ci-contre)
– les téléphones portables (réseau GSM et DCS)
– le WIFI
– les clé 3G pour avoir internet sur téléphone mobile ou ordinateur portable (réseau UMTS)
– les téléphones numériques sans fil (DECT)
– le bluetooth (oreillettes sans fil)


Les effets sur la santé sont les suivants:
– céphalées
– cancers
– insomnies

Le comité de Salzbourg préconise une intensité maximale à ne pas dépasser de 0,6 volt par mètre (et ce quelque soit la fréquence), ce qui est très loin des doses tolérées par la législation française: jusqu’à 60 volt par mètre. Attention, il ne faut pas se dire que c’est 100 fois plus nocif car ce qui fait des dégâts est non pas l’intensité mais l’énergie mise en jeu. Donc il y a un facteur au carré à prendre en compte. Autrement dit, la nuisance est environ 10 000 plus élevée. C’est exactement la même chose avec la vitesse: les dégâts occasionnés lors d’un accident de voiture sont proportionnels à la vitesse au carré (la vitesse multipliée par cette même vitesse).

vu sur un excellent blog en la matière….à découvrir……: http://geobioetmagnetisme.free.fr/geobiologie/nuisances-electromagnetiques.htm
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s