Histoire de la Géobiologie


La géobiologie est une très très très vieille discipline.

Géobiologie: menhirs
Les menhirs de Carnac

Une vieille discipline puisqu’elle a été développée par la civilisation mégalithique, la civilisation qui a érigé, à partir du Vième millénaire avant notre ère, les mégalithes: les menhirs et les dolmens (mais aussi les cromlechs). Cette civilisation s’est développée sur toute l’europe occidentale, de l’Ecosse à la Turquie.
Les menhirs comme les dolmens se trouvent sur une conjonction de deux croisements de veines d’eau souterraine, sur un noeud de réseau Hartmann et de réseau Curry. Autrement dit, les hommes qui les ont dressés étaient capables de détecter des veines d’eau souterraine ainsi que des réseaux telluriques, et plus encore, capables de déplacer par la pensée ces réseaux, car ces conjonctions sont très rares dans la nature.

 

Géobiologie: église romane

Cette discipline a survécu jusqu’au XVIIième siècle. Cette affirmation s’appuie sur un simple constat: les réseaux Hartmann et Curry sous les églises (romanes et gothiques) ont été modifiés: les lignes Hartmann se situent sous les murs de l’église et les noeuds Curry au niveau des piliers. Un géobiologue confirmé constatera sans peine que les réseaux Hartmann et Curry, à l’extérieure des églises construites jusqu’au XVIIième siécle, sont déformés (normalement ces réseaux forment un quadrillage rectiligne à la surface de la terre). En fouillant un peu plus, on pourra trouver dans ces églises d’autres types d’éléments telluriques: vortex, carré magique, cheminée cosmo-tellurique, courant tellurique… De plus il faut savoir que les églises ont été bâties sur d’anciens sites religieux (gallo-romains ou celtiques). L’apogée de la géobiologie s’est concrétisée à travers l’édification des premières églises, où les bâtisseurs ont su réutiliser les sites primitifs pour en faire des lieux énergétiques et spirituels bien plus développés.
Les siècles des lumières auront eu raison de la géobiologie primitive jusqu’à ce que des personnes comme Peyré, Hartmann ou Curry redécouvrent ces éléments telluriques. Seuls les sourciers auront su transmettre, dans les campagnes, de génération en génération, l’art de détecter les veines d’eau souterraines.

Objet de la Géobiologie

L’objet de la géobiologie moderne est l’étude des impacts de l’environnement sur le vivant et la recherche de moyens qui peuvent limiter voire annuler les impacts négatifs: les nuisances.

Géobiologie: nuisances

Ces impacts, vous en avez déjà vu au cours d’une balade en forêt ou en ville. Vous avez ci-contre l’exemple d’un arbre qui a poussé au-dessus d’un croisement de veines d’eau souterraines. Le symptôme est l’éclatement du tronc. Il existe aussi des arbres qui poussent de travers et qui tournoient à la recherche d’une verticalité qu’ils n’arrivent pas à trouver, symptôme d’un noeudCurry ou encore des arbres avec des tumeurs sur le tronc, symptôme d’un noeud Hartmann.Ces nuisances ont une influence sur le vivant, et y compris sur les hommes. Une seule donnée scientifique: sur une nuisance, votre résistance électrique (mesurable avec un multimètre performant) peut tripler!!! Les exemples de maladies provoquées par un environnement malsain sont nombreux: insomnie (j’en ai été la victime pendant plus de 3 mois alors que je n’avais aucun souci psychologique), rhumatismes, sciatiques, cancers… Il ne faut pas sous-estimer ces nuisances: elles sont réelles et peuvent être détectées par des instruments de mesure (mesureur de champ électrique et magnétique par exemple).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s