Ralentir le vieillissement


On sait comment empêcher la peau de se rider, de se distendre (visage, cou), et de pendre (sous les bras, entre les cuisses), grâce à des aliments ciblés et à des compléments alimentaires naturels. 

Mais ce traitement exercera forcément un effet rajeunissant sur vos autres organes, et en particulier vos artères, vos yeux, et vos poumons.

Vous allez comprendre pourquoi :

L’origine des rides

Si la peau vieillit, c’est d’abord à cause du phénomène de « glycation ».

Je vous présente mes excuses de vous embêter avec un terme compliqué comme ça. Mais la glycation, c’est important, et vous allez voir que c’est facile à comprendre. C’est un phénomène qui concerne notamment la peau, où ses effets sont évidents (rides, peau distendue, perte d’épaisseur), mais tous les organes sont concernés.

La glycation s’apparente à la caramélisation : lorsque vous avez du sucre dans le sang, ou que vous mangez des aliments grillés, le sucre vient se coller à vos tissus et les font « caraméliser ». Au bout d’un certain temps, ce processus est irréversible. Vos artères, vos reins, votre cataracte ont caramélisé, ils perdent leurs fonctions, vous ne pouvez plus rien faire.

Or, votre peau est pleine de protéines. Elle est donc très vulnérable à la glycation.

Les deux principales protéines de la peau sont le collagène et l’élastine, des fibres normalement souples et élastiques. Les fibres de collagène et d’élastine forment le derme, le matelas sous l’épiderme qui lui donne son épaisseur et sa souplesse.

Lorsque les fibres de collagène et d’élastine sont « glyquées », ou caramélisées, elles se rigidifient, puis se brisent. Petit à petit, le derme perd en élasticité et en tonicité. En surface, les rides s’installent et se creusent, l’hydratation cutanée s’affaiblit. Votre peau vieillit.

La glycation des protéines s’accélère fortement chaque fois que vous avez trop de sucre dans le sang et quand vous mangez des aliments grillés : viandes grillées (surtout au barbecue), fritures, huiles cuites à plus de 180 °C et même légumes brunis à la cuisson. Les effets se cumulent avec le temps.

Les jumeaux ne vieillissent pas à la même vitesse

C’est pourquoi on peut avoir 40 ans, être rayonnante et compter ses rides sur les doigts d’une main si on a une bonne hygiène de vie… et être extrêmement ridée et relâchée à 45 si l’on ne prend pas soin de son organisme et de son alimentation.

De même, des jumeaux qui ont le même patrimoine génétique et la même apparence à la naissance, peuvent paraître d’un âge radicalement différent quand ils vieillissent. A 45 ans, l’un peut avoir l’air 10 ans plus vieux que l’autre.

Il est pourtant possible de diminuer la glycation et donc de ralentir le vieillissement de votre peau :

Ralentir le vieillissement de la peau

D’abord, évitez les aliments qui font monter le niveau de sucre dans le sang, comme les sucres, les farineux, les féculents (pain, pâtes, céréales, pomme de terre, haricots secs).

Ensuite, arrêtez de manger des aliments grillés, surtout au barbecue. Préférez la cuisson basse température, à la vapeur, et surtout même les légumes crus.

Enfin, prenez un complément alimentaire de carnosine à 1000 ou 1500 mg par jour (par exemple ces gélules-ci). La carnosine est un acide aminé naturel qui est le plus puissant inhibiteur connu du processus de glycation (1). Les études scientifiques ont montré qu’elle aide à préserver l’intégrité structurelle, fonctionnelle et génétique de la peau, mais aussi du reste de l’organisme, d’une manière naturelle et sans aucune toxicité.

En soignant votre peau, vous rajeunissez aussi vos artères

Mais comme je vous le disais, en soignant votre peau de cette manière, vous rajeunissez aussiforcément vos organes vitaux.

L’alimentation sucrée, la cuisson haute température, le manque de carnosine, qui provoquent la glycation (caramélisation) du derme, entraînent également la glycation des protéines des yeux (cataracte), des reins (insuffisance rénale), des neurones du cerveau (maladie d’Alzheimer), et des artères (athérosclérose, facteur de maladies cardiaques).

D’où l’incroyable puissance des techniques naturelles anti-âge :

Tandis que vous voyez, jour après jour, votre visage devenir plus lisse et plus ferme dans le miroir de votre salle-de-bain, vos artères et vos reins, sans que vous ne vous en aperceviez, se mettent eux aussi à rajeunir ! Vos artères, qui étaient peut-être rigides, voire en train de se boucher, retrouvent leur souplesse, leur élasticité. Vous commencez à mieux respirer tandis que s’éloigne le risque d’infarctus ou d’AVC.

Mais s’il est intéressant d’avoir une peau plus jeune, un véritable programme de rajeunissement global de votre organisme ne peut se limiter à ralentir ou stopper la glycation.

Le programme complet anti-âge fruit des dernières recherches

En effet, pour rester véritablement jeune, il faut vous préoccuper d’agir sur tous les plans.

Il n’y a pas un mécanisme du vieillissement, mais plusieurs simultanés, comme le montre le diagramme ci-dessous :

 Les mécanismes du vieillissement. Pour visualiser les images, veuillez les charger. width=

La médecine naturelle ne prétend jamais tout résoudre avec une simple pilule miracle. Par contre, un programme global anti-âge naturel a des effets beaucoup plus sûrs, beaucoup plus durables, et beaucoup plus profonds sur votre organisme qu’une crème rajeunissante ou quelques coups de bistouris.

Voici ce que l’on sait aujourd’hui sur l’ensemble des processus de vieillissement du corps humain.

En plus du phénomène de glycation dont nous venons de parler, le vieillissement est aussi le fruit de :

  • l’oxydation, autrement dit la « rouille » des cellules ;
  • l’épuisement hormonal ; l’intoxication par les métaux lourds : plomb, mercure en particulier ;
  • les maladies dégénératives ou infectieuses, provoquées par des bactéries, virus, parasites ;
  • le manque d’exercice physique.

Cela signifie que, théoriquement,

    • Si vous parvenez à empêcher la glycation et l’oxydation,

 

    • Si vous maintenez un bon taux d’hormones,
    • Si vous vous débarrassez des métaux lourds,

 

    • Si vous renforcez votre système immunitaire pour qu’il vous protège des infections

 

  • Et si vous faites régulièrement les bons exercices physiques.

Vous pouvez considérablement augmenter votre durée de vie en bonne santé.

Et le fait est que chacune de ces choses est possible tout naturellement, en consommant ce qu’il faut comme vitamines, acides aminés, lipides indispensables, minéraux, antioxydants, fibres, probiotiques et en évitant les aliments ou les produits chimiques qui vous empoisonnent.

Je vais tout vous révéler. Vous pourrez ensuite choisir de suivre toutes les indications, pour un effet maximum sur votre longévité. Si mon programme vous paraît trop complet, vous pourrez décider d’agir seulement sur certains points, ceux qui vous paraissent les plus agréables et les plus faciles à suivre.

J’ai déjà parlé ci-dessus des moyens d’éviter la glycation : il faut limiter au maximum les sucres, y compris les céréales, éviter les aliments surcuits, grillés ou brûlés, et prendre un complément alimentaire de carnosine.

Mais je vais maintenant vous indiquer comment :

  1. vous protéger de l’oxydation ;
  2. maintenir de bons taux d’hormones ;
  3. vous débarrasser des métaux lourds ;
  4. renforcer votre système immunitaire ;
  5. faire les bons exercices physiques.

Rassurez-vous, cela sera très rapide car j’irai toujours directement à l’essentiel, en quelques phrases.

Alors commençons par les moyens de vous protéger de l’oxydation :

Protégez toutes les cellules de votre corps de l’oxydation

Les cellules de votre corps sont soit de la chair et des os, qui sont des protéines, soit des graisses (notamment le cerveau, constitué à 80 % de graisses).

Dans les deux cas, ces cellules peuvent être endommagées ou détruites par des molécules agressives, appelées radicaux libres. Ce phénomène s’apparente à la rouille, et provoque lui aussi le vieillissement.

L’oxydation est provoquée par :

  • le tabac, l’alcool en excès, et la pollution atmosphérique (particules fines, ozone…) ;

 

  • le stress, qui produit du cortisol ;

 

  • les pollutions chimiques et les radiations, y compris du soleil ;

 

  • et le simple phénomène de la respiration : lorsque vous respirez, vous absorbez de l’oxygène qui vient « brûler » vos nutriments pour produire de l’énergie cellulaire. Comme un moteur produisant de la fumée, cette combustion entraîne la production de radicaux libres.

Lorsque ce sont vos réserves de graisses qui sont oxydées, on peut comparer le phénomène au « rancissement », comme le beurre qui rancit lorsqu’il est exposé à l’air et à la chaleur.

Dans les deux cas, l’oxydation fait perdre aux protéines et aux graisses leurs propriétés. Vos cellules fonctionnent mal, s’intoxiquent puis meurent. Dans le pire des cas, l’oxydation provoque des mutations de votre ADN, et débouche sur des tumeurs cancéreuses.

Heureusement, il est possible d’agir tout de suite, et sans que cela ne vous coûte de l’argent, pour réduire ou stopper l’oxydation dans votre corps.

Lorsque vous êtes jeune, tout se passe sans que vous ayez à faire quoi que ce soit : votre organisme produit naturellement des anti-oxydants en grande quantité : les principaux sont l’acide alpha-lipoïque, le superoxyde dismutase (SOD), le Coenzyme Q10, le glutathion preoxydase (GPx), l’acétylcistéïne. C’est pourquoi une personne jeune est moins vulnérable à un mode de vie malsain.

Mais la production de ces antioxydants diminue avec l’âge, et plus encore avec la prise de certains médicaments. Les statines par exemples, médicaments contre le cholestérol massivement consommés par les Français, font drastiquement chuter le niveau de Coenzyme Q10 ce qui fragilise fortement les muscles. Autre exemple, le paracétamol, médicament anti-inflammatoire utilisé couramment contre les douleurs ou la fièvre est toxique pour le foie. Pour le détoxifier et l’éliminer, celui-ci utilise l’acétylcystéine. Mais en retour nos réserves naturelles de cette substance antioxydante s’épuisent.

Heureusement, le relais peut être pris en augmentant vos prises d’antioxydants alimentaires, que l’on trouve dans les légumes frais (surtout les légumes colorés), les petits fruits rouges et noirs (myrtilles, cassis, groseilles…), le raisin (resvératrol), les tomates (lycopène), les noix (sélénium), les épices (curcumine), le thé vert (EGCG), les œufs (une bonne source de cystéine) et également sous forme concentrée dans de nombreux compléments alimentaires.

Vous pouvez donc apprendre, selon votre cas, quels sont les antioxydants à favoriser. Vous augmenterez vos apports par le choix de vos aliments et par la prise de compléments alimentaires adaptés. Des complexes antioxydants de plus en plus riches sont aujourd’hui en vente dans le commerce, comme par exemple le Resveratrol Synergy, le NuPower ou Antiox-Nut (cliquez sur les produits qui vous intéressent).

Quels sont vos taux d’hormones ?

Mais même si vous stoppez la glycation (caramélisation) de vos protéines et l’oxydation (rouille, rancissement) de vos cellules, vous continuerez malgré tout à vieillir si vous ne tenez pas compte de vos hormones.

La plupart des fonctions de votre organisme sont dirigées et régulées par des messagers chimiques appelés hormones. Ces hormones sont produites par des glandes qui se trouvent dans le cerveau, la gorge, sur les reins et dans les organes génitaux. Ces glandes s’appellent des glandes endocrines. Elles fabriquent des substances qui font pousser les cheveux, grossir les muscles, fortifier les os, et ont un énorme impact sur nos émotions.

Ainsi une femme ayant beaucoup d’œstrogènes aura tendance à être très féminine et maternelle. Un homme produisant beaucoup de testostérone sera viril et facilement agressif. Une personne pleine d’ocytocine sera très sociable et affectueuse, et se fera facilement des amis. Une personne riche en DHEA aura beaucoup d’énergie. Un jeune qui grandit et se muscle aura beaucoup d’hormone de croissance.

Mais les hormones agissent aussi d’une heure sur l’autre :

Lorsque vous avez faim, c’est parce que le niveau de différentes hormones a changé. La ghréline, le peptide YY et la leptine, des hormones de la satiété et de la faim, ont diminué depuis votre dernier repas. Si ces hormones ne sont pas produites correctement alors vous avez faim sans que votre organisme ait un réel besoin de manger. Les obèses par exemple ne ressentent plus l’effet de satiété de la leptine, ce qui contribue au cercle vicieux de la maladie. Lorsque vous avez sommeil, c’est aussi parce que votre cerveau a produit une hormone : la mélatonine (voici une bonne source). Lorsque vous éprouvez du plaisir, c’est souvent grâce à des hormones appelées endorphines, et lorsque vous vous sentez calme et détendu, c’est grâce à la sérotonine

Je pourrais continuer à l’infini sur les hormones mais pour aller droit au but, il faut comprendre que, en général, plus vos glandes endocrines, qui fabriquent les hormones, fonctionnent bien, mieux vous vous portez. Plus vos hormones sont bien équilibrées entre elles, plus vous vous sentez jeune et plus vous paraissez jeune.

« Si vous aviez les hormones d’une personne de 20 ans, vous auriez l’apparence et vous sentiriez comme à 20 ans »

« Si vous aviez les hormones d’une personne de 20 ans, vous auriez l’apparence et vous sentiriez comme à 20 ans », disent les médecins spécialistes des hormones (endocrinologues).

Or, le problème est que les taux d’hormones diminuent fortement avec le temps, un phénomène encore plus accentué dans notre monde moderne car les produits chimiques se fixent dans le cerveau et sur nos récepteurs hormonaux pour détraquer encore plus rapidement cette machine de haute précision.

Vos niveaux d’IGF-1 par exemple (une hormone de croissance) sont les plus élevés vers 18/20 ans. Dès 25 ans ils ont fortement chuté. Conséquence : alors que vous pouviez manger tout et n’importe quoi sans impact visible sur votre physique, voilà que vous stockez facilement de la graisse corporelle au niveau abdominal et vous peinez à gagner de la masse musculaire malgré l’entrainement physique. Un effet d’autant plus marqué que votre niveau de testostérone aussi ne cesse de chuter dès l’âge de 30 ans. Et cela ne concerne pas que les hommes : les femmes aussi produisent un peu de testostérone : chez elles, cette hormone contribue fortement à la libido et la tonicité des muscles : à 18 ans, les dessous de vos bras et l’intérieur de vos cuisses étaient d’une fermeté remarquable !

Cela tient au vieillissement de vos glandes endocrines et à leur épuisement sous l’effet du stress, de la mauvaise alimentation, des polluants et des médicaments.

Pour conserver, ou retrouver, une apparence plus jeune, il est en particulier essentiel de vous préoccuper de votre niveau de DHEA, de mélatonine, de progestérone, de prégnénolone, de testostérone, d’insuline, d’hormones thyroïdiennes et d’hormones de croissance.

En cas de déséquilibre, vous pouvez compenser en adaptant votre régime alimentaire mais un bon médecin vous prescrira également des hormones bio-identiques (exactement semblables à celles que vous produisez naturellement) à des doses physiologiques, c’est-à-dire les doses que vous auriez normalement dans votre corps si vos glandes endocrines fonctionnaient correctement.

Dans ces conditions, les rééquilibrages hormonaux ne comportent pas de risque, mais vous permettent de retrouver l’énergie et la santé que vous aviez il y a 5 ans ou même 10 ans.

Vos glandes endocrines sont toutefois très vulnérables, comme vos autres organes, aux métaux lourds. Il n’est donc pas raisonnable de suivre ce programme si vous ne vous préoccupez pas également d’éviter de laisser s’accumuler les métaux lourds dans votre corps :

Eliminez les métaux lourds

L’air, l’eau des océans, et par conséquent notre alimentation sont de plus en plus chargés en métaux lourds, comme le plomb, le mercure, le cadmium et l’arsenic, qui s’accumulent dans notre organisme.

Ces métaux sont facteurs de nombreuses maladies mortelles, comme le cancer. Ils nuisent au fonctionnement de plusieurs organes vitaux, comme le cerveau et les glandes endocrines (qui fabriquent les hormones). Il est donc nécessaire d’effectuer régulièrement un véritable « nettoyage » pour éliminer ces poisons. C’est possible grâce à des substances qui piègent les métaux lourds et les emportent avec elles lorsque nous les éliminons naturellement (par l’urine essentiellement). Sans ces molécules, notre organisme serait incapable de se débrouiller seul pour se débarrasser de certains produits toxiques.

Le DMSA, acide dimercaptosuccinique, est un produit naturel qui était à l’origine utilisé comme antidote contre les empoisonnements aux métaux lourds toxiques.

Depuis les années 50 de vastes études cliniques chinoises, japonaises et russes ont démontré que le DMSA accélère l’élimination du mercure du cerveau et qu’il élimine efficacement le mercure du sang, du foie et des reins. Administré par voie orale, il est plus efficace et a moins d’effets secondaires que le DMPS, qui est généralement donné par voie intraveineuse, est considérablement moins efficace que le DMSA et a davantage d’effets secondaires. Aux Etats-Unis, l’utilisation du DMSA dans le traitement des intoxications au plomb chez l’enfant a été approuvée et il est commercialisé comme produit pharmaceutique sous les noms Chemet et Succimer.

Il existe différents protocoles d’administration du DMSA. Le régime de dosage recommandé en médecine conventionnelle pour la toxicité du mercure est de 10 mg par kilo divisés en 5 à 10 doses ou plus en cycles de trois jours suivis de 15 jours d’arrêt du traitement. Les chercheurs estiment qu’il faut entre 5 et 10 cycles selon l’ampleur de l’intoxication mais il a l’avantage d’être très sûr d’après toutes les recherches actuelles, y compris chez des enfants de moins de 10 ans (2, 3). Voici une source fiable de DMSA (lien ici).

Mais fort heureusement notre organisme élimine aussi de petites quantités de métaux tous les jours. Pour la plupart d’entre nous le simple fait de limiter notre exposition à ces substances suffira à les éliminer progressivement.

Pour diminuer votre exposition aux métaux lourds commencez par éviter de manger de gros et privilégier les plus petits. En effet, les poissons accumulent les métaux tout au long de leur vie : plus vous consommez un important prédateur plus il a de métaux dans le sang. Privilégiez donc les sardines, maquereaux et anchois au saumon, thon ou espadon.

Si vous vivez dans une habitation dont la construction est antérieure aux années 50, il y a de fortes chances pour que du plomb se niche dans vos canalisations : à chaque fois que vous buvez de l’eau du robinet vous vous intoxiquez un peu plus. Envisagez la consommation d’eau filtrée ou d’eau en bouteille (les bouteilles d’1,5L ne contiennent pas de bisphénol).

Mais la vérité c’est que la plupart des polluants chimiques stockés dans notre organisme ne peuvent pas être éliminés ni par un médicament ni par un complément alimentaire : on retrouve dans cette catégorie les PCB, les phtalates, les bisphénols, les composés perfluorés ou les retardateurs de flamme bromés.

C’est pourquoi malgré tous nos efforts pour se débarrasser des produits chimiques il est souvent inévitable de voir apparaitre un épuisement de nos fonctions hormonales, que l’on pourra compenser par un programme adéquat (voir plus loin).

Prévenir les maladies liées à l’âge

Une alimentation et un mode de vie vous protégeant de la glycation et de l’oxydation, de bons taux d’hormones et une moindre exposition aux polluants diminueront votre risque concernant la plupart des maladies liées à l’âge. En effet, le cancer, les maladies cardiaques, le diabète et même l’arthrose sont souvent liés à ces phénomènes.

Maintenant, il y a un élément supplémentaire qui vous permettra d’améliorer encore votre longévité en bonne santé : renforcer les défenses naturelles de votre corps.

La première chose à faire est de vous assurer d’avoir assez de vitamine D.

Un bon taux de vitamine D diminue le risque de plusieurs cancers, de sclérose en plaque, de dépression et de maladies infectieuses.

On ne l’enseigne toujours pas aux enfants dans les écoles mais, plus que les radars sur les routes, un meilleur taux de vitamine D dans la population sauverait des dizaines de milliers de vies chaque année.

La vitamine D est fabriquée naturellement dans notre peau sous l’effet des rayons UVB du soleil en été. L’hiver, toutes les personnes vivant au nord de Rome et qui ne prennent pas de vitamine D sont en déficit de vitamine D, voire en carence (moins de 10 ng/mL).

Cela est vrai également l’été pour les personnes qui sortent peu de chez elles, et celles qui ne s’exposent pas assez au soleil, qui mettent trop de crème solaire ou qui ont plus de 65 ans, autrement dit : presque tout le monde !

Une supplémentation en vitamine D est alors indispensable. Elle est de plus extrêmement simple et bon marché (vous pourrez en trouver ici).

Evitez les mégadoses prescrites par les médecins (50 000 ou 100 000 UI d’un coup, comme dans les Uvédoses par exemple). Cela revient à se prendre trente jours de soleil intense dans la figure, et personne ne connaît les effets réels d’un tel traitement de choc.

Préférez la vitamine D naturelle à prendre en gouttes quotidiennement, à raison de 1500 à 2000 UI par jour.

Visez un taux sérique (taux dans votre sérum sanguin) de 40 à 50 ng/mL, qui est le taux constaté dans toutes les populations humaines qui vivent encore selon le mode de vie traditionnel, passant l’essentiel de leur temps à l’extérieur et légèrement vêtus. Par contraste, en Europe, 90 % de la population souffre d’un taux de vitamine D inférieur à 20 ng/mL, ce qui pourrait expliquer l’incidence beaucoup plus élevée des maladies modernes (cancer, diabète, dépression…).

Pour réduire votre risque de cancer, consommez régulièrement des légumes de la famille des choux (crucifères), qui contiennent des indoles anticancer. N’oubliez pas que les radis et le cresson sont des crucifères.

Ajoutez aussi à votre cuisine, si vous ne le faites pas encore, de l’ail et des oignons, qui contiennent des organosulfures comme l’allicine qui protègent contre les maladies cardiaques.

Un autre moyen essentiel d’éviter les maladies infectieuses est de renforcer votre système immunitaire en prenant de bons probiotiques. Les probiotiques sont des bactéries qui ont un effet favorable sur votre santé, en s’installant dans votre côlon (gros intestin) où résident 90 % des cellules du système immunitaire (vous pourrez vous en procurer ici).

Si vous avez une digestion difficile, des diarrhées ou de la constipation, des gaz ou des ballonnements, c’est un signe que votre flore intestinale n’est pas saine. Vous n’avez sans doute pas une bonne immunité, et il ne serait pas étonnant que vous souffriez d’inflammation chronique de l’intestin, d’allergies, de douleurs, et peut-être même d’une maladie auto-immune comme la maladie de Crohn, l’arthrose, ou la sclérose en plaque.

Exercice physique modéré

Enfin, il est essentiel de pratiquer un exercice physique modéré à raison d’une heure par jour en moyenne. Si vous ne pratiquez pas de « sport » en tant que tel, faites de la marche à pied, du vélo, du jardinage, du bricolage ou même du ménage ou de la cuisine.

L’essentiel est de limiter au maximum le nombre d’heures que vous passez en position assise, et plus encore à regarder la télévision.

Chaque heure supplémentaire passée devant la télévision réduit en effet votre espérance de vie de 20 minutes. Nous ne sommes absolument pas faits pour ce rythme de vie. L’homme est adapté pour parcourir la campagne, les forêts, traverser les rivières et escalader arbres et rochers. Le mode de vie sédentaire moderne a des effets catastrophiques sur sa musculature et son ossature.

Vos os, comme vos muscles, ont besoin de subir des pressions et des tensions. Moins vous les sollicitez, plus ils deviennent fragiles. Vous n’avez pas besoin de transpirer ni d’être essoufflé, mais il est important de faire des mouvements variés, chaque jour. L’exercice modéré contribue aussi à éliminer les toxines, à renforcer le cœur, et à augmenter la masse musculaire par rapport à la masse grasse.

Lutter contre la glycation, contre l’oxydation, contre les métaux lourds, favoriser votre production hormonale et votre système immunitaire, et enfin faire de l’exercice physique sont les piliers d’un vrai programme anti-âge naturel et efficace, qui agira en profondeur sur votre organisme.

Commencez à rajeunir maintenant !

Vous avez donc toutes les clés pour commencer maintenant. Dès votre prochain repas, vous pouvez décider de cuire à la vapeur plutôt que dans une poêle brûlante, réduire les céréales et le sucre, ajouter des légumes frais et colorés, manger des fruits rouges plein d’antioxydants, ou encore de commander de la DMSA pour vous détoxifier, de la carnosine pour lutter contre la glycation, de la vitamine D pour la plupart des maladies, puis d’aller vous promener, par exemple aller acheter des produits frais au marché à pied.

Vous pouvez vous arrêter ici mais, si vous souhaitez aller plus loin sur tous ces sujets, mon meilleur conseil pour démarrer vraiment est de vous abonner à la Lettre du Dr Hertoghe.

Vous accompagner pas à pas

Je vous ai déjà parlé à de nombreuses reprises du Dr Hertoghe, donc vous savez certainement qu’il est le président de la société mondiale de médecine anti-âge (World Society of Anti-Aging Medicine).

Il est spécialisé dans le domaine crucial, mais mal connu de la plupart des médecins, du rééquilibrage hormonal.

Dans sa lettre, qui paraît une fois par mois, il vous accompagne pas à pas pour détecter et corriger les manques.

Il est aussi spécialiste de la nutrition anti-âge. C’est un sujet absolument essentiel également.

Prenez les principaux nutriments dont une carence peut provoquer des maladies ou un vieillissement accéléré.

Vous avez notamment :

  • Les minéraux : calcium, fer, iode, magnésium, phosphore, potassium, sélénium, sodium, soufre, zinc;
  • Les vitamines : A (rétinol), B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B5, B6, B8 (biotine), B9 (acide folique), B12, Choline, C, D2, D3, E, K;
  • Les acides aminés : 8 acides aminés ne peuvent pas être produits par l’organisme et doivent donc impérativement être apportés par l’alimentation ;
  • Les lipides : de nombreux lipides (graisses) sont indispensables : stérols, tocophérols; phospholipides, sphingolipides, monoinsaturés CIS, polyinsaturés.

Ce sont des sujets très importants mais qu’on ne peut aborder que progressivement.

Et c’est pourquoi le Dr Hertoghe se consacre à triersélectionner et donner à ses lecteurs les informations les plus importantes, dans un langage simple et facile à comprendre.

Des conseils « tout simplement géniaux »

Les personnes qui suivent la Lettre du Dr Hertoghe apprennent par exemple les moyens de conserver, au-delà de 80 ans la souplesse de leurs articulations, conserver, et même améliorer leur mémoire, retrouver un cœur et des artères en meilleur état, le sommeil, le calme intérieur…

J’avais récemment publié le témoignage de Madame Elodie Vialle à ce sujet : 

    « Vous pouvez utiliser ce témoignage si vous le souhaitez : je suis abonnée à la lettre du Dr Hertoghe que je trouve ultra instructive. Je travaille dans le milieu esthétique et je suis en contact toute la journée avec des clientes qui ont divers problèmes : troubles du sommeil, mal de dos, fatigue chronique etc….
    Les dossiers réalisés par ce docteur sont tout simplement géniaux, ils répondent à beaucoup d’interrogations de ma clientèle et je n’hésite pas à les inciter à s’abonner.

Toutes celles qui ont franchi le pas sont ravies et me remercient de leurs avoir fait connaitre cette publication, certaines ont définitivement réglé leurs problèmes

Bien cordialement,

Elodie Vialle »

Je sais que cela fait très « publicitaire » de vous mettre un témoignage pareil dans ma lettre mais le fait est que c’est la réalité. Je l’ai reçu sans le solliciter et je vous le transmets tel quel, parce que c’est vrai que ça m’a fait plaisir de lire ça.

Voici également ce qu’écrit une autre lectrice, Madame Isabelle Borget. Comme pour le précédent message, je fais un « copier-coller » mais j’ai aussi raccourci certains paragraphes, faute de place. J’ai alors ajouté le signe (…) pour indiquer les passages supprimés. C’est elle qui a mis les caractères en gras :

« Je suis abonnée à La Lettre du Dr Thierry Hertoghe depuis plus d’un an et j’en suis très satisfaite. Je vous expliquerai plus loin comment cela a changé ma vie.Il convient de dire que je suis sourde depuis 10 ans à cause des médicaments (je pratique la lecture labiale), et que malgré mes très faibles revenus, je me suis abonnée. Et ça vaut vraiment le coup !En effet, cette publication est de très très grandes valeur. Je dirai mieux, c’est la découverte la plus intelligente et utile que j’ai faite sur Internet (et Dieu sait si je suis curieuse et avide d’apprendre !) »

Ce témoignage, comme le précédent, est absolument authentique et je peux mettre les personnes qui en doutent en relation directe avec ces lectrices, pour qu’elles confirment elles-mêmes que je n’ai pas changé une virgule à leurs messages.

Accès direct à une sommité internationale de la médecine anti-âge

C’est un grand privilège de pouvoir suivre directement le Dr Hertoghe à travers sa lettre mensuelle car il est sans cela très difficile d’avoir accès à lui. Il consacre la plus grande partie de son temps à former ses confrères médecins aux nouveaux traitements qui permettent de prévenir et d’inverser le vieillissement. Rien qu’en 2012, il a donné des conférences médicales à ce sujet à Paris, Bruxelles Rome, Varsovie et Cracovie en Pologne, en Australie à Melbourne, à Sao Paulo au Brésil, à Jakarta en Indonésie, à Bangkok en Thaïlande, à Kuala-Lumpur en Malaisie, dans plusieurs villes des Etats-Unis.

Le Dr Thierry Hertoghe est également l’auteur de nombreux ouvrages médicaux de référence pour les professionnels de la santé. Il est l’auteur du « Manuel des Hormones » (Hormone Handbook, ouvrage en anglais), où il explique aux médecins quels sont les traitements hormonaux sûrs et efficaces, et comment les utiliser, documenté par les publications scientifiques importantes dans ce domaine. Mais il a aussi écrit de nombreux ouvrages pour le grand public, dont « Comment rester jeune plus longtemps » aux éditions Albin Michel et « Le régime hormones » aux éditions Thierry Souccar.

Mais à la différence des autres médecins anti-âge, le Dr Hertoghe essaye d’agir pour mettre ses connaissances à la disposition du public, sous une forme bon marché et accessible à tous. C’est pourquoi il publie cette lettre et l’envoie à tous ceux qui souhaitent s’abonner, même s’ils ne viennent pas (et ne viendront jamais) le consulter.

Les personnes qui s’abonnent à la Lettre du Docteur Hertoghe bénéficient de bien plus qu’une simple consultation médicale :

    • Elles reçoivent chaque mois des informations inédites sur les moyens de prévenir une partie du vieillissement – et même parfois de l’inverser ;

 

    • Tous les traitements qui sont recommandés sont à base de produits naturels : les médicaments chimiques sont exclus du programme.
    • Afin qu’elles puissent en parler avec leur médecin, le Docteur Hertoghe joint à toutes ses lettres une liste extensive de références scientifiques garantissant le sérieux de ses propos.

 

  • Les lecteurs peuvent à tout moment adresser au Docteur Hertoghe leurs remarques et questions. Lorsque le sujet est susceptible d’intéresser les autres abonnés, il répond de façon détaillée à votre question dans un numéro suivant (de façon anonyme).

Offre spéciale du moment pour les nouveaux abonnés : 4 dossiers gratuits

Les nouveaux abonnés du moment reçoivent, en plus de leur abonnement, quatre dossiers complets réalisés par le Dr Hertoghe sur :

    • Comment gagner 10 ans de vie en bonne santé

 

    • Comment éviter le cancer ou mieux y résister

 

    • Ocytocine : l’hormone de l’affection et du bonheur

 

  • Inverser les effets de l’andropause, la « ménopause des hommes »

Puis, chaque mois pendant un an, ils reçoivent la lettre d’information mensuelle du Dr Thierry Hertoghe, qui les informe sur les moyens de prévenir et traiter les maladies, que ce soit dans le domaine cardiaque, articulaire, digestif, de la mémoire, du sommeil, de la dépression, de la peau, de la vue, de l’ouïe, de la force, et même de la maladie de Parkinson, d’Alzheimer ou du cancer.

Tous les domaines de la santé sont traités, mois après mois, et le but est de vous aider à gagner des années de vie en bonne santé.

Vous ressentirez bien d’autres effets positifs sur votre santé, incluant moins de médicaments chimiques et d’opérations potentiellement douloureuses à l’hôpital.

Garantie de satisfaction intégrale

L’avantage supplémentaire est que l’abonnement à la Lettre du Dr Hertoghe est couvert par une garantie absolue de satisfaction.

Lorsque vous aurez reçu votre premier numéro, prenez bien le temps de l’examiner, et même d’appliquer les conseils qui s’y trouvent.

Assurez-vous que cela marche pour vous. Si, pour quelque raison que ce soit, vous décidez de ne pas continuer, vous serez remboursé intégralement de votre abonnement pendant trois mois, et votre place sera proposée à quelqu’un d’autre.

Vous pourrez néanmoins garder pour vous tout ce que vous aurez reçu, que ce soit vos numéros de la publication ou les quatre dossiers en cadeau que vous allez recevoir instantanément (par voie électronique).

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

Références :

(1) Wang AM, Ma C, Xie ZH, Shen F. Use of carnosine as a natural anti-senescence drug for human beings. Biochemistry (Mosc). 2000 Jul;65(7):869-71.

(2) Miller AL. Dimercaptosuccinic acid (DMSA), a non-toxic, water-soluble treatment for heavy metal toxicity. Altern Med Rev. 1998 Jun;3(3):199-207.

(3) Adams JB, Baral M, Geis E, Mitchell J, Ingram J, Hensley A, Zappia I, Newmark S, Gehn E, Rubin RA, Mitchell K, Bradstreet J, El-Dahr J. Safety and efficacy of oral DMSA therapy for children with autism spectrum disorders: Part A–medical results. BMC Clin Pharmacol. 2009 Oct 23;9:16.

******************************

Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de NPSN Santé SARL. Pour toute question, merci d’adresser un message à contact@santenatureinnovation.com

*****************************

2 réponses à “Ralentir le vieillissement

  1. je suis tres heureuse davoir lue jusquaux bout et je serais ravie de mabonner pour en savoir plus

  2. Merci pour cet article très complet ! Voilà plein de conseils et de techniques à mettre en oeuvre pour une meilleur santé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s