Sexe et Amour


Publié le 16 juin 2013 par Le Passeur

Bernard RomainPar Pamela Kribbe.

Chers hommes et chères femmes, je vous salue. Je suis ici parmi vous en tant qu’âme, femme et sœur. Je suis en unité avec vous, et comme j’ai été humaine, je connais de l’intérieur tous les sentiments que vous éprouvez aujourd’hui. Ils ne me sont pas étrangers.

Ce qui me frappe le plus, à présent que je regarde la Terre depuis ce côté-ci, c’est le caractère précieux de cette vie sur Terre. La vulnérabilité de l’être humain, la peine et les blessures que vous endurez autant que votre courage incroyable, votre désir persistant d’amour et de lumière, votre persévérance et vos joyeuses victoires. C’est cela qui pour moi caractérise la vie sur Terre. Je vous vois tels des anges courageux qui prennent sur eux cette expérience, cette aventure.

Lorsque vous descendez dans la vie terrestre, presque toujours vous provenez d’une sphère qui vibre à une fréquence plus élevée que celle où se trouve la société humaine. Quelque part au fond de vous, vous dites « oui » au fait d’affronter cette énergie terrestre. Vous prenez la décision de vous lancer dans cette danse avec la vie terrestre, qui est en partie une danse avec l’ombre, la peur, la résistance, la solitude, et le sentiment d’être perdu. Vous prenez ce risque et je peux maintenant voir pourquoi. En dépit de la souffrance, des efforts, de la lourdeur, il n’y a aucun autre lieu aussi profond, aussi riche, aussi intense que celui où vous êtes incarné dans la matière, la forme.

Souvent, cependant, vous avez envie de vous couper de la forme et d’aller au-delà d’elle, pour vous fondre dans quelque chose de plus grand, de plus élevé. Vous cherchez à être délivrés des contraintes de la vie terrestre. Mais je vois votre beauté, tels que vous êtes, en tant qu’êtres humains : homme, femme, enfant, adulte. Dans cette forme spécifique qui est la vôtre, vous émanez la Lumière de la création. Beaucoup de traditions spirituelles se sont focalisées sur la transcendance de la forme humaine. « Le corps n’est pas bon, ce n’est pas un messager de la Vérité, les émotions sont suspectes, les passions hors de question, la sexualité est une source de tentation, voire même empoisonnée. » L’existence terrestre toute entière a été en fait affaiblie  et privée de son caractère sacré par ce type de pensées et cela s’est fait par désir de contrôle.

Il y a eu des puissances sur Terre qui ont voulu prendre le contrôle de la vie. Et pour exercer leur contrôle sur les populations, sur la vie, la meilleure façon de procéder était de le faire mentalement : au moyen d’images et d’idées que l’on disperse, que l’on utilise pour endoctriner. Le contrôle mental est de loin plus puissant que la manipulation physique. On peut toucher les gens au fond de leur âme et les changer en leur présentant certaines images les concernant, montrant  qu’ils sont dignes ou indignes et que leurs instincts naturels sont bons ou mauvais.

Vous avez été profondément affectés de cette façon, et à cause de ce conditionnement, vous avez commencé à voir la vie sur Terre comme quelque chose d’indigne. Cela vous a été enseigné et inconsciemment, vous portez encore ces impressions en vous. Elles ont encore une influence sur la façon dont vous percevez et ressentez votre corps, vos désirs sexuels, vos désirs, vos émotions et vos passions.

Aujourd’hui, les choses commencent à se détendre, les vieilles idées sont sur le point de s’effondrer. Cela parce que de plus en plus de gens s’éveillent, ressentent le désir d’être vrais envers eux-mêmes. Cette vague nouvelle d’énergie éveille les gens individuellement, un par un, et à mesure qu’elle grossit, elle va affecter l’ensemble de la société. C’est un mouvement de retour à la Terre, pourrait-on dire, et de retour à votre être naturel, car vous faites partie de la Terre. Votre corps fait partie de la Terre. Votre sexualité, vos instincts, le langage de votre corps, font partie de la Terre. Votre nature terrestre ne peut être déviée indéfiniment, c’est une part viable de la Création.

Et comment les choses se présentent-elles pour vous par rapport à cette connexion entre le haut et le bas ? Traditionnellement, on vous a dit que la spiritualité avait affaire avec « le haut » et que souvent, elle était assortie d’une servitude à un idéal. Vous mettre au service de quelque chose de supérieur à vous, votre prochain ou votre communauté. Et « le bas » était assimilé à ce qui est orienté vers l’ego, le nombrilisme, la satisfaction de vos désirs. Si vous suivez vos inclinations naturelles, vous sortez des rails, ce qui est orienté vers l’ego est chargé de péchés et de jugements.

À présent, cependant, votre pensée concernant la spiritualité est en phase de transformation. Vous ressentez cet appel au changement de tout votre être, et vous êtes venus sur Terre pour y soutenir l’éveil de la conscience. Avant de faire le saut dans votre vie actuelle, vous avez ressenti le potentiel d’une avancée essentielle. Votre âme a ressenti son impulsion et vous avez décidé : « Je veux faire partie de ça ! Je vais donc y aller encore une fois. »

La domination de l’ancienne conscience s’est étendue jusqu’à l’extrême limite. Les choses devraient être différentes maintenant. La survie-même de l’humanité et de la nature en dépendent, ainsi que l’harmonie avec la Terre.

Matti KlarweinCe processus d’éveil et de transformation nous demande de nous tourner vers ce qu’on appelle « le bas » et de lui assigner une valeur complètement différente. Et que signifie se tourner vers le bas ? Établir une connexion avec votre corps, avec votre ventre, avec vos ressentis, reconnaître votre nature animale. En tant qu’être humain, vous vivez dans votre mental depuis si longtemps que vous avez perdu la connexion avec ce que vous pourriez appeler votre « animalité », la part animale instinctive qui se trouve en vous. Ce terme évoque immédiatement certaines associations, mais en réalité, qu’est-ce que l’animalité ? Les animaux n’ont pas d’énergie mentales comme celle des humains. Ils vivent selon leur instinct, mais cet instinct est beaucoup plus sophistiqué, c’est un outil beaucoup plus raffiné que ce que l’on croit généralement.

L’instinct se trouve dans votre ventre. L’instinct vous sert à ressentir directement comment les choses vous paraissent : si c’est bon ou mauvais pour vous, si ça vous apporte quelque chose de désirable ou si vous préférez que cela s’en aille. Mais ce qui est difficile pour les humains, c’est de faire confiance en leur instinct, et parfois ils ne parviennent pas à le percevoir. Vous avez tellement vécu dans votre tête que vous avez perdu la connexion avec la sagesse de votre nature animale.

Votre relation perturbée avec votre animalité, avec l’animal qui est à l’intérieur de vous, se montre clairement dans le domaine de la sexualité. Que se passe-t-il lorsque les gens entrent dans une relation sexuelle intime avec leur partenaire ? En amitié, là où il n’y a pas de sexualité, vous pouvez demeurer jusqu’à un certain point en-dehors de la nature animale, instinctive. Vous pouvez établir une connexion à partir de la tête, et lorsque cette connexion s’approfondit, aussi à partir du cœur. Mais une fois que la sexualité s’ouvre entre deux personnes, d’autres forces sont en jeu. Il y a une attirance physique instinctive, une attirance entre deux polarités, qui n’a pas grand chose à voir avec la tête, ni avec le cœur, d’ailleurs. La puissance de leur passion sexuelle effraie les gens et ils réagissent alors de manière double : soit cette attirance leur inspire une telle peur de perdre le contrôle, de se perdre, en fait, qu’ils se referment et se retirent de la relation, soit ils suivent le fil de leur attirance mais ils restent focalisés sur les sensations du sexe physique et leur cœur ne s’ouvre pas à l’intimité profonde à laquelle la sexualité est capable de les initier. Il est rare que deux personnes puissent être intimes et vivre une reliance à la fois de leur nature animale et de leur cœur.

C’est une telle honte, car la sexualité peut vraiment ouvrir la voie à un bel amalgame d’amour humain et d’amour spirituel. Pourquoi est-ce si difficile aux hommes et aux femmes de connaître cet aspect sacré et porteur de guérison de la sexualité ?

En ce qui concerne les instincts physiques, sexuels, vous avez grandi avec toutes sortes de tabous et d’interdits. Cela change depuis quelques décennies, mais il n’y a pas encore de liberté réelle dans ce domaine. Êtes-vous capable de vous sentir à l’aise avec les sensations de désir sexuel que vous ressentez ? Êtes-vous capable d’y prendre plaisir ? Ou bien est-ce en fait quelque chose de dérangeant dont vous avez envie de vous débarrasser, soit en ayant du sexe physique (ce qui équivaut à « se gratter là où ça vous démange »…), soit en vous fermant à cela par la contrainte mentale ? Il est encore difficile pour la plupart des gens d’accueillir leurs désirs sexuels de manière ludique et joyeuse. Ce qu’il se passe, c’est soit qu’ils restent prisonniers de jugements et de peurs à ce sujet, et ils restent dans leur tête, soit ils s’adonnent à la satisfaction de leurs désirs sexuels de manière coupable, en cachette, faisant du sexe quelque chose qui se passe dans le noir. Dans les deux cas, il ne peut y avoir de connexion entre le cœur et la bête, entre le haut et le bas, entre le désir sexuel et l’amour. Le fait de ne pas accorder de valeur à votre part animale vous coupe aussi de votre part affective et spirituelle.

Comment réunir ce qui a été séparé et vous sentir plus libre avec votre nature animale et sexuelle ?

Bernard RomainTout d’abord, honorez votre corps et laissez tomber les vieux jugements concernant le désir et la sexualité. Le désir sexuel est un courant naturel d’énergie généré par le corps. Il est innocent et n’est pas dangereux en soi, ni destructeur. Essayez de l’accueillir avec joie et plaisir. Chaque fois que vous ressentez une envie de sexe, prenez plaisir aux picotements que vous ressentez dans votre corps, voyez-les comme quelque chose d’agréable en soi, sans avoir à agir dessus. Il y a une sensualité basique de votre corps qui est comme un courant souterrain et qui vous permet de goûter différentes sortes de sensations corporelles, telles que celles ressenties quand vous mangez, buvez, touchez, dansez, vous baignez ou marchez au soleil. La sexualité, le fait d’avoir des relations sexuelles, est une expression de cette sensualité basique qui vous appartient, en tant qu’être humain. N’en ayez pas honte, prenez-y plaisir. Votre nature sensuelle est quelque chose de précieux et de délicieux. Si vous l’accueillez l’esprit ouvert ainsi que les sensations qui accompagnent le désir sexuel, vous vous amuserez ! Vous pourrez le partager avec une autre personne et s’il y a une connexion plus profonde entre vous, vous remarquerez que le désir vous rapprochera d’elle, permettant ainsi à vos cœurs de s’ouvrir l’un à l’autre et de s’unir non seulement sur un plan physique, mais aussi émotionnel et spirituel.

Le sexe peut mener à l’amour et à une intimité authentique. Ce que j’aimerais souligner c’est que le sexe n’est pas le contraire de l’amour sacré et serein entre deux personnes. Le désir sexuel et l’amour peuvent aller ensemble et le sexe peut en fait vous aider à atteindre un haut degré d’intimité si vous vous y abandonnez sans honte ni réserve. Vous avez cette notion solidement ancrée que si vous vous laissez aller, si vous surfez sur la vague de vos émotions ou de vos passions, les choses vont vous échapper. Mais bien souvent, c’est exactement l’inverse qui se produit. Si vous essayez de réfréner ou de contrôler quelque chose comme la passion sexuelle, vous contrez une force naturelle qui est si puissante que vous serez perdant, de toutes façons. En la réfrénant, vous obtenez des expressions tordues et même perverties de la sexualité. Les formes de sexualité avilissantes accompagnent toujours des jugements rigides et malsains sur la nature humaine. C’est pour cela que la ferveur religieuse et la perversion sexuelle vont souvent main dans la main.

Le premier pas vers une connexion intime à l’autre est de vous sentir en sécurité avec votre nature sexuelle. Vous appréciez votre corps et la sorte d’expériences qu’il veut vous offrir. Bien sûr, le fait de vous connecter intimement à l’autre requiert plus que cela. Vous avez affaire à un autre être, formé et façonné par un contexte et une histoire différentes. Pour que vous soyez tous deux en confiance, vos cœurs ont besoin de s’ouvrir l’un à l’autre. Vous avez tous deux érigé des défenses pour vous protéger contre le fait de vous abandonner à quelqu’un d’autre, des défenses contre la confiance. Vous portez tous en vous des blessures émotionnelles. Chacun de vous a de telles défenses et il est important que vous les reconnaissiez en vous. L’intimité émotionnelle s’installe lorsque vous avez la bonne volonté de faire face à vos peurs et quand vous voulez vraiment comprendre vos peines mutuelles. Avec cette bonne volonté, il y a de la joie dans vos cœurs et un courant de guérison circule entre vous. Vous allez vous rapprocher sur le plan physique et sur le plan de l’âme. Ce processus délicat de rapprochement est en fait l’art de faire l’amour. Il implique de la dévotion, de la patience, de l’honnêteté et du courage. Il est à la fois passionné et hautement spirituel.

Lorsque j’ai évoqué tout à l’heure le caractère précieux de l’expérience humaine sur Terre, je faisais aussi référence à l’art de faire l’amour. En tant qu’âme, vous n’êtes lié à aucune forme. Dans votre essence, vous n’êtes ni homme ni femme, ni enfant ni adulte, ni malade ni bien portant, ce ne sont là que des manifestations temporaires. Néanmoins, ces formes impermanentes offrent une variété d’expériences qui sont potentiellement exquises et profondément spirituelles. Être un homme ou une femme vous offre la possibilité de faire l’expérience de l’amour physique humain et d’en jouir physiquement, émotionnellement et spirituellement.

Il existe beaucoup de confusion au sujet de la sexualité dans la société humaine. Dans la rencontre entre un homme et une femme, il peut se faire une ouverture à une communion sacrée, à un espace dans lequel vous vous sentez élevés à une globalité qui vous transcende tous les deux, en tant qu’humains. On peut appeler cela l’âme, Dieu, mais ce qui est remarquable, c’est que cette expérience sacrée ne ressemble pas du tout à du sexe, même si le désir sexuel, l’exploration physique mutuelle, en est l’accès. Votre nature terrestre n’est ni basse, ni vile, la sexualité et la spiritualité peuvent être partenaires. C’est pourquoi je vous encourage à vous sentir à l’aise avec vos passions, vos désirs corporels, votre sexualité. Explorez cela à votre rythme. En fait, j’aimerais vous inviter maintenant à permettre à votre conscience de descendre dans votre ventre. Votre conscience n’est autre que votre attention. Dirigez donc maintenant votre attention sur votre ventre. Faites l’expérience de ce qu’il se passe dans cet endroit et plongez davantage dans vos organes sexuels et le chakra racine, dans le coccyx, dans votre pubis. Descendez dans cette région avec une attention neutre et objective. C’est une merveilleuse partie de votre corps, ressentez-y la source de la force de vie. Il se peut que vous perceviez une couleur. Voyez de quelle façon vous pouvez faire descendre cette force de vie, de sensualité et de physicalité le long de vos jambes et la connecter avec la Terre. Ressentez comme cette expérience est bénéfique et naturelle.

Si vous le pouvez, observez si votre corps a besoin de quelque chose maintenant, si vous permettez à votre corps de vivre tout ce qu’il a envie de vivre. Peut-être y a-t-il quelque chose que votre corps aimerait expérimenter plus souvent dans votre vie quotidienne ? Ce peut être quelque chose de simple, quelque chose que vous évitez avec votre tête. Prenez ces besoins au sérieux. Le corps veut vous ramener chez vous. Il n’est pas en opposition avec l’âme, puisqu’il est l’âme sous sa forme matérielle. C’est votre tête, plutôt que votre corps, qui vous bannit de votre âme. Faites la paix avec votre corps et jouissez de ses nombreuses offrandes.

Pamela Kribbe© Pamela Kribbe transmet Marie Madeleine – Traduction Christelle Schœttel.

Source originale.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

– See more at: http://www.urantia-gaia.info/2013/06/16/sexe-et-amour/#sthash.c5J3BhRK.dpuf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s