Les dernières transformations du feu


Publié le 29 juillet 2013 par Le Passeur

Nicholas RoerichPar Bertrand Duhaime.

Les dernières transformations du feu : phase de ravages ou de purification ?

Constat des fluctuations énergétiques, cliché du 28 juillet 2013.

Depuis le 26 juillet, ce qui se poursuivra jusqu’au 12 août, vous traversez le Portail du Lion qui, au terme d’ajustements aussi insécurisants qu’épuisants, vous permettra de vous embraser et de vous sentir véritablement vivants comme vous ne vous êtes jamais sentis depuis votre naissance. Mais, d’ici là, dans votre crise de croissance et d’expansion, vous pourriez connaître des états perturbants de dichotomie entre la version illusoire de votre ancienne réalité et celle, tellement plus réelle, de votre Réalité cosmique, ce qui pourrait vous induire dans des états émotionnels surgissant comme de nulle part, et s’accompagner de symptômes divers, pas toujours agréables, mais plutôt différents pour chacun, selon la position qu’il occupe dans la Spirale cosmique. Mais l’émotivité et les palpitations cardiaques devraient signaler un nouveau mode de socialisation qui implique jusqu’à votre matière.

À partir de maintenant, certains jours, dans cette phase douloureuse ou déstabilisante, mais transitoire, vous pourriez en venir à croire que vos aspirations les plus profondes n’ont jamais tenu d’autre réalité que celle de vains fantasmes, ce qui ne parviendra jamais, pour autant, à vous faire perdre complètement espoir puisque, dans le secret de votre cœur, vous sentez une autre réalité, plus prometteuse, se confirmer, s’approcher.

Cette phase évolutive signale que le temps est venu pour chacun de permettre à son Centre divin de devenir l’autorité absolue dans sa vie, de le prendre en charge et de le mener, par la voie du cœur, dans son Retour à la Maison du Père-Mère. C’est de cette manière que vous parviendrez à réaliser que vous êtes un Esprit divin qui vit dans un corps, un Temple de Lumière divine. Déjà, vous pouvez constater que, dans une intensité accrue, vous complétez l’œuvre de nettoyage et de purification des réalités désuètes et stériles, particulièrement dans le domaine émotionnel, ce qui vous permet de vous sentir, un peu déconcertés, comme tout autre, comme un être tout neuf.

Toute transformation accélérée implique sa part de complications et d’incompréhensions. C’est un peu comme si vous sortiez tous vos tapis à l’extérieur pour découvrir ce que vous pouvez avoir choisi de cacher dessous, à un moment où l’autre de votre long passé, mais surtout pour bien les battre, pour les nettoyer, ce que vous ne pouvez faire sans remplir l’air qui vous entoure d’un nuage de poussière plus ou moins étouffante, selon leur degré de saleté.

À travers un certain brouillard, résultat du dernier ébranlement de vos fondations, vous devez vous former une image puissante de Qui vous êtes, un Être de Lumière, pendant que vous achevez de vous libérer du paradigme du vieux monde et que vous vous insérez davantage dans la trame du Monde nouveau. Abandonnés à la Lumière divine, vous devez laisser ce travail de purification se poursuivre jusqu’à ce que vous soyez complètement libérés des vestiges des anciens modes de pensée et de ressenti, ce qui doit s’accomplir jusqu’au plus profond de votre inconscient et de vos cellules physiques.

Pour l’heure, chacun est engagé sur la Voie du Retour à la pureté originelle de sa Source divine qui vibre dans l’Absolu. À vrai dire, tout est déjà accompli pour rendre possible la vision du Paradis, sauf qu’il vous reste à en attester au sein de votre densité. Le Paradis terrestre ne représente-t-il pas la fusion du Ciel et de la Terre?

Actuellement, par moments, vous sentez fatigués et démotivés, mais, la plupart du temps, vous vous percevez plutôt comme le génie de l’une ou de l’autre de ces fables arabes, soit comme un être rempli de pouvoir qui viendrait tout juste de sortir de sa bouteille, mais qui ne sait pas trop comment s’en servir ou en quoi l’investir. C’est-à-dire que vous avez l’impression de vous libérer de plus en plus des limitations et des entraves sans pour autant parvenir à oublier que, au fond de la bouteille, se meurent les anciennes parties de vous-mêmes pendant que d’autres, prises dans son goulot, vous amènent encore à éprouver de la souffrance et à passer à travers de fortes émotions. C’est ce qui explique que, certains jours, des bouffées d’émotions vous restent prises dans la gorge.

Voytek NowakowskiDans la présente phase plus ou moins périlleuse, qui pourrait s’étirer sur quelques mois et s’accompagner, en nouvelles semonces, de désastres naturels, d’accidents étranges, de drames collectifs et d’actes de débilité d’une violence et d’une aberration incomparables, vous gagneriez à vous maintenir dans votre Centre sacré, concentrés sur votre But ultime, pour vous rappeler que, quoi qu’il arrive, tout se démontre infiniment bienfaisant et évolutif.

Cela implique évidemment que vous appreniez à vous aimer tels que vous êtes, dégagés du regard d‘autrui et de toute autorité extérieure, en vous rappelant que vous représentez bien davantage que ce que les apparences permettent de réaliser. Comme vous avez choisi de vivre à la présente période, il importe que, par la qualité de vos vibrations, malgré les aléas du quotidien, vous restiez un facteur de changement afin de produire la différence qui permettra au monde de se libérer plus rapidement de rets de la dualité et de ses dernières velléités matérialisantes.

Actuellement, à travers le chaos apparent, vous devez faire preuve d’une adaptabilité sans précédent, ce qui vous appelle à cultiver la souplesse par un état constant de neutralité et de renoncement afin de poursuivre votre ascension, à la manière que vous suggère votre cœur, tout en restant solidement ancrés dans la Terre. Il importe que vous mainteniez en tout temps un état de sérénité joyeuse ou de joie sereine et que vous gardiez le cœur ouvert, ce qui représente le plus beau présent que vous puissiez faire à l’humanité, dont tant de membres pourraient connaître des moments difficiles. Car, désormais, lorsque la Causalité empoigne un être, pour lui faire réaliser ses choix inconséquents dans le miroir de la Vie, elle ne lâche plus qu’il ait fait la bonne prise de conscience.

Pour certains d’entre vous, la présente phase devient si intense en tristesse que, parfois, vous avez l’impression d’avoir plongé dans un trou noir dont vous pourriez avoir du mal à vous tirer. D’autres sentent plutôt monter en eux des accès de forte colère, aussi soudains que brefs, mais qui leur ressemblent si peu, qu’ils commencent à se demander s’ils ne seraient pas psychiquement un peu déséquilibrés, en danger de sombrer dans la névrose ou la psychose ou au risque de retarder leur évolution. Votre psychisme, mais encore plus votre corps, ne sont pas habitués à recevoir des vagues d’énergie récurrentes aussi puissantes que celles qui vous atteignent présentement, ce qui vous tire souvent, dans l’étonnement le plus complet, des moments de douceur et d’harmonie, de plus en plus fréquents, que vous vivez.

Il est vrai que le fait que de nombreuses activités continuent de solliciter constamment votre attention, sans pouvoir en compléter une avant qu’une autre, bien que courte, ne s’impose par son urgence, ne vous aide pas, vous empêchant de prendre le repos qui semblerait s’imposer. Pourtant, vous finissez toujours par trouver l’énergie ou par découvrir une nouvelle manière de vous y prendre qui vous permet généralement d’atteindre vos objectifs. N’empêche que, par moments, vous avez l’impression de pouvoir atteindre un point de rupture tellement les diverses situations vous maintiennent dans la surcharge et la surtension, surtout avec ce retour d’anciens ennemis déguisés qui ne se pointent de nouveau dans votre vie que pour reprendre leur petit jeu de vous compliquer de nouveau l’existence par leurs manigances et leurs intrigues.

En fait, les événements servent à vous induire dans des situations extrêmes qui permettent d’interrompre le contact de vos vieilles synapses fragmentées, comme si elles permettaient de les brûler, ce qui vous permet de renaître dans un état différent. Ainsi, votre quotidien ne manque pas d’expériences qui, de toute évidence, vous amènent à approfondir vos émotions. Même lorsque vous en avez terminé d’une crise d’émotivité, parce que les circonstances qui l’entretenaient ont disparu, dans le registre de la sensibilité, vous conservez de la profondeur, comme si cette réalité était devenue un élément de la texture de votre être. Comme phénomène, cette expérience ressemble assez à un territoire qui a été inondé et qui, même après le retrait des eaux, conserve la marque indélébile du changement qui s’y est produit.

Désormais, vous constatez que les nombreuses tempêtes intimes que vous avez essuyées au cours des plus récentes années, qui vous ont tant perturbés lors de leur passage, ne représentaient que des jeux d’enfant par rapport à ce qui se prépare.

Avec ce qui vient, certains jours vous ne pourrez que vous demandez si vous êtes éveillés, plutôt qu’en train de faire un cauchemar, ne sachant trop si vous devez gémir ou vous réjouir.

Un pareil désarroi peut s’ajouter au fait que, déjà, le travail particulier que vous effectuez au cours de certaines nuits, pendant votre sommeil, peut devenir si exigeant que vous vous réveillez complètement à plat et que, au matin, vous retrouvez difficilement l’énergie pour vous tirer du lit et passer aux tâches qui vous attendent. Pourtant, la nuit d’après, vous pouvez si bien dormir et reposer que, pour avoir refait le plein d’énergie et réparé votre corps, autant que votre psychisme, vous effacez toute trace d’une pareille accumulation de fatigue.

dragon02Cependant, alors, le fait de pouvoir vous dire que tout finit toujours par se passer à merveille ne revient pas à dire que tout est resté comme auparavant. Jour après jour, maintenus dans le feu de la purification, vous subissez le traitement spirituel qui permet de brûler les reliquats de vos diverses phases d’expériences sur la planète, alors que vous vous y retrouviez en état de service commandé, et qui ont souvent pris l’apparence d’ordures, ce qui vous facilite le choix de vous en départir, tout en vous aidant à vous préparer, comme le Phénix légendaire, à prendre votre envol à la manière d’une flèche tirée vers le Soleil.

Au cours des prochaines semaines, vous devriez pouvoir commencer à battre des ailes, pour vous libérer des derniers tisons dont vous êtes recouverts, dans votre auto-combustion, avant de les déployer tout grandes, ce qui vous permettra de leur découvrir une envergure insoupçonnée. Dès lors, dans un regain de courage, de confiance et d’amour, vous devriez pouvoir prendre votre envol pour vous élever dans une Vérité sans cesse grandissante. Alors, préparez-vous à vous tirer du feu, à déployer vos ailes et à entreprendre le plus grand envol de votre histoire vers la Maison originelle.

À chaque moment, sur la Voie de l’Évolution, chacun reçoit ce qui lui revient, conformément au projet de son âme, déterminé par son Esprit divin, alors qu’il ne cesse de rétablir sa reconnexion à la Source unique. C’est par son positionnement intime que chacun peut déterminer la vitesse de sa réalisation et la facilité de son parcours, d’où il importe que vous évitiez la tension et la résistance. Désormais, par un étrange paradoxe, ce n’est que dans un abandon complet et inconditionnel à la Lumière divine que vous pouvez obtenir ce que vous espérez. Aussi gagneriez-vous à vous soumettre à la prise en charge de la Lumière unique.

Enfin, le moment est vraiment venu où chaque être humain peut redevenir, en s’éveillant, un être pleinement conscient, capable de réaliser qu’il ne fait qu’un avec l’Absolu et avec toutes les créatures, ce qui requiert l’abandon complet des anciennes conceptions, surtout des anciennes habitudes de jugement et de ressenti, de même que des sentiments de culpabilités, du mépris de soi, des peurs inutiles, des doutes stériles.

Dans ces circonstances, vous devriez vous abstenir de juger de la qualité de l’un de vos semblables ou de la voie qu’il suit parce que vous ne pouvez obtenir aucune idée des raisons pour lesquelles il a choisi de la suivre ni de la destination où elle peut le mener, puisque, comme vous, il l’a déterminée avec beaucoup de soin avant de s’incarner, à la lumière de son âme, pour l’adapter à ses propres besoins évolutifs, dans un système où l’Absolu à choisi de connaître tout ce Qu’il est, dans tous les registres positifs et négatifs de son Être infini. Cela ne devrait-il pas inviter chacun à vivre et à laisser vivre, à la manière de son Créateur, sans jugements, sans attaches et sans attente de résultats précis?

Chacun a reçu la vie afin qu’il parvienne à se connaître, à s’aimer et à s’accomplir, ce qui implique qu’il en vienne à aimer et à bénir toutes les autres formes de vie, en évitant de se les approprier, de les asservir, de les domestiquer, de les manipuler, de les exploiter, de les dominer. Un être n’est libre que dans la mesure de son degré d’éveil ou d’ouverture de conscience, ce qu’il réalise en apprenant à se connaître, en récupérant sa propre liberté et en exerçant sa propre souveraineté et en accordant en tout temps le même privilège à autrui. En cela, il n’acquiert la Sagesse qu’au rythme de son ouverture à la vie, plutôt qu’aux activités de la survie, car seul l’idéal le plus élevé amène à échapper aux limitations et aux illusions et à entrer dans la plénitude.

Bertrand Duhaime© 2013 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Ou emprunté, avec permission de l’auteur, à https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s