GEOARMONIE de l’ EAU


L’eau

Picture

« L’eau est notre principal aliment et notre principal médicament », comme le souligne le Docteur Thierry Hertogue (président de l’association mondiale de médécine anti-âge), dans sa lettre d’information d’avril 2014.

Le corps humain, selon notre âge, est composé de 50 à 75 % d’eau. La qualité de l’eau que nous buvons est donc tout à fait primordiale pour préserver tant notre bien-être que notre santé.

Il y a plus d’un demi-siècle que la science s’est penchée sur certaines eaux thermales réputées « miraculeuses », comme l’eau de Lourdes en France, l’eau de Nordenau en Allemagne, l’eau de Tlacote au Mexique ou encore l’eau de fonte des glaciers de l’Hymalaya, consommée par la peuplade des Hunzas, réputée pour son exceptionnelle longévité. Ces « eaux de santé » ont trois points en commun : elles sont alcalines, microstructurées et fortement anti oxydantes.

L’alcalinité est le contraire de l’acidité (Voir la page « un peu de chimie »). On mesure l’acidité ou l’alcalinité d’une eau par son Potentiel Hydrogène ou PH, qui varie sur une échelle de 0 à 14. Une eau est neutre lorsque son PH est de 7, elle est acide lorsque son PH est inférieur à 7 et alcaline (on dit également « basique ») si son PH est supérieur à 7.

Les eaux réputées « miraculeuses » ont en commun un PH supérieur à 8, donc légèrement alcalin à alcalin.

La seconde caractéristique commune des eaux dites miraculeuses est qu’elles sont des eaux vives, ce qui favorise leur organisation en micro clusters (Voir la page « parlons de la structure de l’eau »).

Leur troisième caractéristique commune est leur pouvoir anti oxydant élevé, mesuré par leur teneur  élevée en ions négatifs  (Voir la page « le plus puissant antioxydant naturel »).


Picture

Dans la nature, l’eau en mouvement des ruisseaux et cascade de montagne, souvent issue de la fonte des glaciers est énergisante. Elle rebondit sur les rochers, ramasse des minéraux alcalins, se charge électriquement en ions négatifs à fort pouvoir antioxydant. Elle est dynamisée et structurée par le magnétisme de la terre, les rayons infrarouges etl’énergie des photons du soleil. Dans sa forme naturellevierge, avant que l’homme ne la recueille, ne l’assainisse et ne la transporte, l’eau naturelle est vivante et énergisante!

Mais voilà, l’eau qui coule de votre robinet ou d’une bouteille a perdu ces précieuses caractéristiques…

Alors, comment bénéficier vous aussi chaque jour d’une eau de boisson aux caractéristiques bénéfiques ?

Le dispositif portable N4EWater®, qui est capable de filtrer l’eau du robinet, de la minéraliser légèrement, de la restructurer et de la rendre alcaline en une seule opération et en quelques instants, pourrait bien être votre solution pour consommer au quotidien une eau de bien-être plus abordable et bénéfique que beaucoup d’eaux en bouteilles…

Cliquez ici pour découvrir les caractéristiques de N4EWater®.


Un peu de physiologie

Sans eau, la vie est impossible. Sans une hydratation de qualité, le bien-être à long terme est impossible. Boire quotidiennement une eau de qualité est donc essentiel si vous souhaitez rester en pleine forme pour le restant de vos jours. Et la quantité de phénomènes physiologiques rendus possibles ou plus efficaces par la présence d’une eau de qualité dans notre organisme explique le caractère vital de la qualité de l’eau que nous buvons.La physiologie est la partie de la biologie qui étudie les propriétés et les fonctions des organes et des tissus des êtres vivants. Selon Claude BERNARD, qui est considéré comme le père de la médecine expérimentale, la physiologie concerne le milieu intérieur du corps et particulièrement la stabilité de ce milieu, ou homéostasie. Cette stabilité peut être remise en cause par des phénomènes biologiques intérieurs au corps, ou par les interactions entre le corps et le milieu extérieur.

L’eau joue le premier rôle dans le maintien de l’homéostasie, ou équilibre des phénomènes biologiques internes au corps humain.

Toutes nos cellules sont reliées entre elles par un liquide interstitiel dans lequel elles baignent. Ce liquide physiologique est composé à plus de 90 % d’eau. Son rôle est capital dans la transmission des informations entre cellules.
A l’intérieur des cellules, le liquide est également majoritairement composé d’eau.

En tant qu’excellent solvant, l’eau joue un rôle essentiel dans la digestion des aliments. Le rôle de la digestion est de décomposer les aliments en leurs différents  composants afin de permettre au sang de se charger du transport des micronutriments essentiels vers les cellules.

L’eau joue par ailleurs en elle-même un rôle significatif en matière de micro nutrition en tant que source de minéraux et d’oligo-éléments.

Le sang lui-même est composé d’eau à plus de 90%. Pour jouer pleinement son rôle et favoriser la bonne absorption des nutriments par les cellules, l’eau doit avoir une certaine organisation moléculaire que nous détaillons plus bas (ici, lien vers le paragraphe « parlons de la structure de l’eau »)

Dans le sang toujours, c’est l’eau qui transporte les globules rouges porteurs de l’oxygène vital.

Une fois à l’intérieur de la cellule, l’eau va encore une fois utiliser ses caractéristiques de solvant, aidée par certains micronutriments, pour littéralement nettoyer la cellule et entraîner les déchets du métabolisme cellulaire hors de celle-ci, afin qu’ils soient ensuite éliminés par les voies naturelles. C’est le rôle détoxiquant de l’eau, tout à fait essentiel à votre santé à moyen et long terme.

L’eau favorise également le transit intestinal en luttant contre la constipation. Buvez un grand verre d’eau pure le matin au réveil et vous constaterez rapidement que votre transit devient parfait !

L’hydratation de notre organisme en profondeur est tout à fait vitale parce que l’énergie et l’influx nerveux sont transmis par les fluides qui circulent à travers les méridiens, chers aux médecins asiatiques et aujourd’hui admis par la médecine occidentale.
Sans eau, votre cerveau, composé à plus de 80% de ce liquide, ne pourrait pas fonctionner. Une bonne hydratation favorise les fonctions cérébrales, et inversement une déshydratation, même légère, provoque des troubles de l’attention, puis des hallucinations.

Enfin, l’eau joue encore le premier rôle dans le maintien de l’équilibre interne au cours des interactions permanentes entre votre corps et le milieu extérieur. Quelle que soit la température extérieure, celle du corps doit rester très proche de 37 degrés. Selon les besoins du moment, l’eau jouera le rôle de bouclier thermique ou de liquide de refroidissement, grâce au mécanisme de la transpiration.

S’hydrater ou mourir !

On peut vivre plusieurs semaines sans manger, à condition de boire de l’eau. Par contre, la mort est certaine après 3 à 4 jours sans boire d’eau. En effet, le cycle de l’eau dans notre corps est permanent, et les entrées d’eau doivent compenser les sorties permanentes dues aux excrétions (selles et urines), à la respiration (vapeur d’eau) et à la transpiration.

A 1% de déshydratation, vous ressentez la soif, à 10% de déshydratation votre cerveau n’assure plus toutes ses fonctions et vous êtes victime d’hallucinations, au-delà vous sombrez dans le coma et à 15 % de déshydratation, c’est la mort certaine.

Bref, pour préserver votre bien-être et votre santé à long terme, vous devez absolument utiliser une eau de qualité afin de vous hydrater en profondeur jour après jour.

Un peu de chimie

Vous avez dit pH ?

pH signifie « potentiel Hydrogène ». C’est à partir de la fin du dix-neuvième siècle qu’on a commencé à mesurer l’acidité des solutions aqueuses à l’aide de la notion de pH. Il faut savoir que la molécule d’eau (H²O) se divise assez facilement en ion Hydrogène (H+) et ion Hydroxyde (OH-). Il se trouve que plus la concentration en ions H+ est élevée au sein d’une solution aqueuse, plus elle est acide. Inversement, plus la concentration en ions OH- est élevée, plus la solution est alcaline (ou basique, ce qui est équivalent). Lorsque la concentration en ions hydrogène et équivalente à la concentration en ions hydroxyde, la solution est neutre.

L’échelle du pH va de 0 à 14. Le pH d’une solution très acide est de 0 (Exemple : acide chlorhydrique). Celui de l’eau pure est neutre (pH = 7), alors qu’une solution très alcaline, comme la soude, a un pH de 14. En synthèse : les solutions acides ont un pH inférieur à 7, alors que les solutions alcalines ont un pH supérieur à 7. L’échelle pH est logarithmique de progression 10, ce qui signifie que si le pH d’un liquide A est inférieur d’un point au pH d’un liquide B, le liquide A est 10 fois plus acide que le liquide B.

La séparation des molécules d’eau en ions hydrogène (H+) et en ions hydroxyde (OH-) joue un rôle capital dans le domaine de la chimie des solutions aqueuses, et par voie de conséquence dans tous les phénomènes biochimiques au sein de nos fluides vitaux, de nos tissus et de nos organes qui sont majoritairement composés d’eau.

En dehors du tube digestif, dont l’acidité contribue à la fois à décomposer les aliments en micronutriments assimilables par l’organisme et à empêcher la prolifération des bactéries et autres envahisseurs microbiens, nos tissus et fluides vitaux doivent rester légèrement alcalin pour que nous restions en parfaite santé, comme l’a énoncé Otto WURBURG (prix Nobel de médecine 1931) au cours de la première moitié du vingtième siècle.

Le sang, par exemple, doit rester légèrement alcalin, avec un pH compris entre 7,35 et 7,45, pour nous maintenir en bonne santé.

Or il se trouve que notre mode de vie a tendance à acidifier notre organisme. Le stress tout d’abord est un terrible facteur acidifiant. L’alimentation moderne ensuite, trop riche en graisses et protéines animales, en sucres et farines raffinés, mais trop pauvre en légumes verts,  accentue cet excès d’acidité, appelé acidose. Au sein de votre organisme, la lutte pour le maintien de l’équilibre acido-basique est donc permanente !

Quelles sont les stratégies de notre organisme pour lutter contre l’acidose ?

Il faut savoir que la baisse du pH sanguin en dessous de 7,3 provoquerait des troubles, au dessous de 7,2 le coma et au dessous de 7, la mort.

Un des objectifs vitaux majeurs de notre métabolisme est donc de maintenir, coûte que coûte, le pH sanguin dans la fourchette de santé, soit entre 7,35 et 7,45. Lorsque l’équilibre acido-basique du corps est correct, les déchets acides sont éliminés par la respiration (acides volatils), les urines, les selles et la transpiration.

Mais lors d’un apport d’acide trop important (mauvaise hygiène de vie ou stress excessif, par exemple), ces mécanismes normaux ne vont pas se révéler suffisant. Et les autres stratégies utilisées, si elles permettent effectivement de préserver le vital niveau du pH sanguin, vont avoir des répercussions sur d’autres domaines de votre santé…

Pour neutraliser l’effet de l’excès d’acide, le corps va aller chercher des minéraux alcalins présents dans les tissus et le squelette, comme le calcium, le magnésium ou le potassium. Un acide est neutralisé par une substance alcaline, également appelée base. La réaction chimique entre l’acide et la base crée un déchet solide (sous forme de sel ou de cristal) et de l’eau. Outre le fait que les minéraux ainsi utilisés sont détournés de leur usage initial et vont donc manquer à votre organisme, le corps devra ensuite stocker ces déchets solides.

L’endroit le plus évident où trouver des minéraux est votre squelette. Et l’acidose à long terme est donc une des principales causes de l’ostéoporose…

Mais le stockage des déchets solides issus de la neutralisation des excès d’acide peut causer des dégâts encore plus préjudiciables à votre santé. Par exemple, l’excès d’acide est la principale cause des calculs rénaux. Ensuite, le corps va stocker ces déchets solides dans des endroits où ils ne perturbent pas son fonctionnement… à court terme toutefois.
Une partie de ces déchets vont se retrouver stockés dans les cellules adipeuses. Ce qui explique que, lorsque vous commencerez à boire quotidiennement une eau alcaline, vous constaterez le plus souvent une perte de quelques kilos inexpliquée : votre corps ayant moins de déchets acides à stocker, la masse graisseuse diminue !

Les autres lieux de stockage utilisés sont les espaces interstitiels (entre les cellules), notamment dans les articulations et les artères. Les douleurs articulaires et les risques cardio-vasculaires s’en trouvent accrus.

Troubles bénins provoqués ou favorisés par l’acidose :

– Calculs rénaux,
– Problèmes buccaux-dentaires,
– Brûlures urinaires ou rectales,
– Douleurs articulaires,
– Fatigue,
– Manque d’énergie,
– Difficulté à récupérer,
– Douleurs musculaires,
– Peau sèche,
– Chute de cheveux,
– Ongles abimés,
– Tendance dépressive, irritabilité, nervosité,
– Crampes et spasmes,
– Allergies et baisse de l’immunité.

Troubles majeurs provoqués ou favorisés par l’acidose :

L’apparition et le développement de toutes les maladies dégénératives (notamment les cancers et les maladies cardio-vasculaires) sont favorisés par un terrain acide (acidose).

Vous comprenez maintenant pourquoi vous devez absolument trouver une solution permanente et durable pour éviter l’excès d’acidité à votre corps !

Acide ou alcalin ? Voici la réponse pour quelques aliments que vous consommez peut-être…

Picture

Alors que faire pour rétablir l’équilibre acido-basique indispensable à votre bien-être à long terme ?

Il existe des régimes alimentaires basés sur la consommation quasi exclusive d’aliments alcalinisants. Toutefois ils sont non seulement assez contraignants (notamment si vous devez régulièrement prendre vos repas à l’extérieur), mais encore ils sont potentiellement déséquilibrés et générateurs de carences. En conséquence, on peut difficilement les recommander.

En revanche, il est simple de réduire ou supprimer la consommation des aliments les plus acidifiants (les sodas, par exemple…) et de remplacer son eau de boisson par une eau légèrement alcaline, qui va aider votre organisme dans sa lutte quotidienne contre l’acidose.

Parlons de la structure de l’eau

En cette première moitié du vingt et unième siècle,  l’eau, ce composé chimique si simple, seulement deux atomes d’hydrogène et un d’oxygène (H²O), n’a pas encore livré tous ses secrets!

Reprenant les traces de Jacques Benveniste, le professeur Luc Montagné est en passe de prouver l’existence d’une « mémoire de l’eau », notamment à travers ses stupéfiantes expériences de transduction de l’ADN !
Mais sans aller jusqu’à ces extrêmes de la recherche de pointe, il est une caractéristique essentielle de la structure de l’eau, étudiée au moins depuis le milieu du vingtième siècle, mais largement ignorée et donc négligée par le grand public.

Du fait de leur polarité (pour simplifier, disons qu’au plan électrique, elles ont un « côté » positif et un « côté » négatif), les molécules d’eau stagnantes ou sous pression s’agglutinent entre elles, un peu à la manière d’aimants. Le côté positif d’une molécule d’eau attire le côté négatif d’une autre molécule. Les grappes de molécules ainsi constituées portent le nom scientifique de « clusters ».

Picture

Si l’eau est stagnante, dans une mare, dans des tuyaux ou en bouteille, les  clusters deviennent des macro clusters, qui peuvent regrouper de 15 à 80 molécules entre elles. Alors que dans l’eau vive des torrents de montagne, le mouvement permanent de l’eau empêche les macro clusters de se former. L’eau se compose alors de molécules libres et de micro clusters, composés de 2 à 6 molécules. On parle alors d’une eau micro structurée.

Picture

Cette notion de micro cluster est peut être un détail pour vous, mais elle change du tout au tout l’intérêt biologique d’une eau. En effet, l’eau agglutinée en macro cluster perd une partie de ses qualités de solvant. Elle participe donc moins efficacement à la digestion des aliments. Ensuite, elle véhicule moins facilement les micronutriments vers les cellules. Elle pénètre moins facilement à l’intérieur des mêmes cellules. A l’intérieur, elle joue alors moins bien son rôle essentiel de « nettoyant cellulaire », et son impact en matière de détoxication cellulaire s’en trouve amoindri.

Au vu des nombreux avantages physiologiques d’une eau structurée en micro clusters, si vous voulez mieux digérer, mieux nourrir vos cellules en profondeur, mieux hydrater votre organisme tout en le dynamisant par une détoxication permanente, changez dès maintenant votre eau de boisson pour une eau micro structurée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s