Archives de Catégorie: Santé & bien-être

Avertissement : Tous les conseils et exercices donnés sur ce site ne vous dispensent en aucun cas de la consultation chez votre médecin, spécialement en cas de maladie ou de troubles graves. L’auteur n’accepte aucune responsabilité en cas de blessures ou autres problèmes qui pourraient résulter des exercices ici proposés.

Quels que soient votre âge, vos antécédents, votre état de santé actuel, il est TOUJOURS possible d’améliorer votre forme, votre silhouette, votre bien-être et votre joie de vivre.

La santé est une affaire très sérieuse, c’est l’affaire de TOUS.
Loin d’être un choix égoïste et personnel, la prise en charge individuelle de notre santé physique et énergétique, l’élaboration d’une vie saine et harmonieuse, est une obligation. L’état de santé individuel et collectif est sous la responsabilité personnelle de CHAQUE individu…

Geoarmonie L’Art de la Guerre Hyper Dimensionnelle

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 154

[French translation of The Art of Hyperdimensional War ]

Publié en Novembre 2006 dans le magazine UNDERCOVER N°28 Pour s’abonner ou obtenir le sommaire des anciens numéros: Publié en Novembre 2006 dans le magazine UNDERCOVER N°28 (http://crom.be/fr/boutique/undercover28)

A travers ce texte, Montalk, un jeune américain de 24 ans, très perspicace, indique quelques tactiques pour faire face à ces forces qui vivent sur un plan supérieur de la réalité et que l’on doit pourtant combattre car elles sont les terribles gardiennes de la « Matrice ».

Voici un résumé de ce que j’ai appris de mes rencontres avec les démons intérieurs et extérieurs. Que cela vous donne matière à réfléchir, mais gardez-vous de prendre mes paroles aux pieds de la lettre : adaptez-les à vos propres expériences.

Tout d’abord, comprenez bien que vous ne vivez que ce que vous avez besoin de vivre, et que cela a été choisi par vous-même à un autre niveau de votre être. Vous êtes responsables de tout ce qui vous arrive, que vous l’ayez créé ou simplement permis. Chaque attaque sert à vous enseigner quelque chose, et votre attitude vis-à-vis de ces attaques détermine la facilité avec laquelle vous dépassez ces épreuves.

De plus, ayez bien conscience que, d’un point de vue absolu, la Matrice permet d’accélérer votre évolution et que, bien que ses agents vous voient comme leur ennemi, vous pouvez les utiliser comme des professeurs. Vous n’avez pas besoin d’aller les chercher car ils se mettront sur votre chemin. Et surtout, gardez en tête qu’on ne vous présentera jamais des épreuves que vous n’êtes pas capables de réussir.

Cela dit, la probabilité d’une attaque dépend de deux facteurs :

a) leur désir d’attaquer – l’attention que vous attirez

b) leur capacité d’attaquer – les faiblesses de vos défenses.

Avoir de bonnes défenses et devenir une proie moins attractive réduit la probabilité d’être attaqué.

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 151

Pour avoir de bonnes défenses

Ê tre conscient de ses faiblesses intérieures et les observer de près – défauts de l’ego, déclencheurs d’émotions, manque de connaissances ou fausses suppositions, ressentiments et envies, dépendance émotionnelle envers une source d’autorité, etc.

Ê tre conscient de ses faiblesses extérieures et les observer de près – personnes qui dépendent de vous ou dont vous dépendez, et qui peuvent devenir les instruments d’une attaque ; aspects de vos finances qui peuvent être sabotés, déclenchant une cascade de problèmes ; faiblesses au niveau de votre santé qui peuvent vous affaiblir au cours d’une attaque ; problèmes mécaniques comme un accident de voiture… et si tout cela ne marche pas, alors les personnes qui comptent pour vous seront attaquées dans les mêmes domaines.

Ê tre résolu et sage dans ses décisions – ils attaquent surtout pour biaiser les décisions que vous n’avez pas encore prises ou pour renforcer les mauvaises décisions que vous avez déjà prises. Cela est dû à la Loi du libre-arbitre : ils laissent leur cible se jeter volontairement dans leur piège. Ainsi, avant de faire le juste choix, vous serez attaqués pour être empêché de le faire. Mais une fois le choix fait, puisque toute attaque additionnelle ne pourrait que confirmer que vous avez fait le bon choix, ils arrêtent immédiatement.

Si vous êtes hésitant ou conservateur dans votre prise de décision, peut-être par peur de faire des erreurs ou d’être définitif, vous serez particulièrement attaqué car vous serez comme sur le bord d’une barrière et c’est là qu’on peut vous faire tomber le plus aisément. Ils attaquent le lien le plus faible à son moment le plus critique.

Il est préférable de prendre une décision ferme et de se tromper (puisque les résultats vous montreront votre erreur et vous pourrez la rectifier), plutôt que craindre constamment d’avoir tort, ce qui introduit de l’incertitude dans toutes vos actions et vous rend totalement indiscipliné dans votre avancée.

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 149

Pour devenir une proie moins attractive

Arrêter tout ce qui fait de vous une menace pour la Matrice n’est évidemment pas une option, vu que cela défait le but même de votre existence. Tout pas vers votre indépendance et celle des autres va naturellement diriger les projecteurs de la prison sur votre personne. Pour réduire les attaques, ne fuyez pas le projecteur en revenant à votre ancienne personnalité, mais avancez plutôt avec une défense toujours plus solide.

Avoir le désir d’apprendre de toutes vos expériences – Si vous êtes ouverts, plus ils attaqueront, plus vous devien-drez sages. Ils prennent un risque chaque fois qu’ils attaquent – soit ils gagnent et vous vous affaiblissez, soit ils perdent et vous devenez plus forts. C’est votre choix.

Garder une fréquence émotionnelle positive – Si vous êtes facilement anxieux ou craintif, vous devenez une machine à réaction, une personne si sensible qu’il suffit de lui faire « Bouh! » pour qu’elle déverse toute son énergie émotionnelle. Non seule-ment ils se régaleront de votre force vitale, mais ils pourront pénétrer plus aisément dans votre microcosme la prochaine fois. Vous pouvez ainsi devenir une marionnette qu’ils contrôlent facilement, et ils n’hésiteront pas à utiliser vos réactions à leur avantage.

Bien que ces entités puissent voir au-delà du temps linéaire et analyser nos futurs probables, leur perception est limitée à cause du spectre étroit de leur âme. Ainsi ils ne peuvent prédire que ce qui réside dans leur propre sphère de choix.

Si vous êtes d’humeur négative, votre futur probable se trouve dans cette sphère ou, dit autrement, vous êtes en résonance avec ce secteur de la réalité hyperdimensionelle qui est leur territoire.

Donc, garder votre fréquence émotionnelle à un certain niveau ne veut pas dire que vous bloquez la vérité (car, si vous le choisissez, vous pouvez gagner des connaissances tout en restant positif), mais il s’agit plutôt d’une tactique nécessaire lorsqu’on est engagé dans la guerre hyperdimensionelle. C’est une manière de parfaire votre armure et votre camouflage métaphysique.

Quelques conseils généraux

Une attaque peut réussir de plusieurs manières – En repousser une ne veut pas dire qu’on les a toutes parées et, dans ce cas, vous pouvez être votre pire ennemi. Lorsqu’ils utilisent un agent pour vous saboter ou vous harasser, ils peuvent gagner, soit en sabotant directement vos efforts, soit en vous laissant vous saborder vous-même par une réaction exagérée ou paranoïaque. Dans de telles situations, vous avez deux ennemis : eux et vous-même. « Connais-toi, connais-les, et tu ne succomberas jamais » – c’est le conseil que donne Sun Tzu dans son traité sur l’Art de la Guerre.

Vous avez plus de pouvoir que ce qu’ils veulent vous faire croire – Ils ont introduit d’innombrables mensonges au moyen des religions, de la philosophie, de la politique, de la culture, tous conçus pour vous désarmer en créant en vous un manque de foi en ce que vous pouvez accomplir. C’est cette attitude de laisser-faire qui permet aux prédateurs de courir les rues : ce n’est pas parce qu’ils sont particulièrement puissants, mais parce que les gens se rendent faibles en n’osant pas s’affirmer. Cela vaut toujours la peine d’essayer, car au moins, on teste ses limites plutôt que de les imaginer.

Vous les vaincrez rarement dans l’obscurité – C’est là leur territoire et il existe des milliers de directions depuis lesquelles ils peuvent vous attaquer. Ces êtres n’hésitent pas à faire des coups bas, à exploiter la moindre faille, car pour eux la fin justifie les moyens. Mais si vous les attirez dans la lumière rendant ainsi leurs tactiques visibles, ils s’enfuient ou deviennent fou, révélant à tous leur véritable nature.

Surveillez votre dépense d’énergie émotionnelle – Les émotions ouvrent des portes vers d’autres mondes. Normalement, elles vous aident à élargir votre champ d’action et ainsi à pénétrer dans des niveaux supérieurs d’expériences. Cependant vos émotions négatives ou vos pensées mal dirigées peuvent également être utilisées par des forces occultes pour pénétrer dans votre microcosme. Bien que les émotions négatives soient parfois utiles pour vous avertir d’un danger, évitez de vous y complaire au-delà de leur fonction initiale d’alarme.

Faites usage de votre intuition – Prêtez attention à cette petite voix qui, dans le passé, vous a toujours mis en garde des dangers et des mauvais choix : c’est votre Soi qui tente de communiquer à travers votre subconscient. Si rien n’entre en contradiction avec cette intuition, vous ferez bien de la prendre au sérieux. L’intuition et la logique sont vos outils les sûrs.

Faites appel aux « puissances supérieures » – L’aide que vous recevrez sera sous forme de connaissance ou de force, et occasionnellement d’une mise à l’écart de votre adversaire si vous êtes vraiment trop désavantagé au combat. Elles ne peuvent pas toujours vous aider directement, mais elles peuvent vous aider à vous aider vous-même d’une manière dont vous n’êtes pas forcément conscient au début. Dans l’incarnation, vous êtes très limité, mais vous pouvez vous mettre en ligne avec des puissances qui ont bien plus de force que ce que vous pourrez générer par votre stratégie et vos efforts personnels. Ayez de la gratitude pour leur assistance.

Vous ne pouvez gagner en saisissant les choix que vous donnent vos adversaires – Ayez toujours un œil sur la troisième option, la manière de dépasser, contourner les règles qu’ils essaient de vous imposer. Le meilleur moyen de gagner un jeu, c’est de ne plus suivre ses règles. Leurs jeux sont élaborés selon ce qu’ils savent de vos réactions. Alors, changez vos méthodes selon la situation. En réajustant vos manières d’agir, vous êtes toujours en avance. Mais, plus généralement, il vaut mieux ne pas entrer dans leur jeu et rester sur votre terrain.

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 147

vu sur :   http://montalk.net/french/130/lart-de-la-guerre-hyper-dimensionnelle

Publicités

geoarmonie Chaleur : trop boire est mauvais

 

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys stephane barmes 0660560777 geoharmonie 11321/06/2018

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 139.jpeg

Buvez-vous trop d’eau cet été ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Les Autorités de Santé nous incitent à boire beaucoup, surtout quand il fait chaud.

Combien exactement ?

Pas de chiffre précis, mais une affiche qui indique « boire beaucoup d’eau plusieurs fois par jour ».

Sur cette affiche, 3 bouteilles d’eau, soit 3 à 4,5 litres !! (l’histoire ne dit pas si ce sont des bouteilles d’un litre ou 1,5 litres) sont représentées :

Je vais être direct.

Sauf si vous courez le marathon, il est inutile de vous forcer à boire autant.

L’obsession moderne pour l’eau n’est que le fruit du marketing efficace des grands groupes agro-alimentaires (Danone, Nestlé…) qui gagnent beaucoup d’argent à vendre un produit qui avait, jusqu’à nos jours, toujours été gratuit :

Le marketing de l’eau en bouteille

Vendre de l’eau en bouteille est un des commerces les plus rentables du monde.

La matière première (l’eau), ne coûte rien. Il faut simplement la mettre dans une bouteille et on peut la vendre.

La difficulté évidemment est de convaincre les gens de payer cher pour un produit qui coule gratuitement ou quasi-gratuitement de tous les robinets, fontaines, cours d’eau, etc.

Mais le moins qu’on puisse dire est qu’ils ont réussi :

Aujourd’hui, l’eau est souvent vendue plus chère que l’essence : 1,50 €, parfois plus, pour 33 cl !!

Les 33cl d’eau sont vendus 1,60 € dans les distributeurs de la Gare Montparnasse.

C’est pourquoi les grands groupes agro-alimentaires ont massivement investi ces dernières décennies pour persuader la population de boire plus d’eau en bouteille.

Leur stratégie a consisté à faire croire aux grand public que :

  • Boire beaucoup d’eau maintient jeune, ce qui est FAUX
  • Boire beaucoup d’eau fait maigrir, ce qui est FAUX
  • Boire beaucoup d’eau est bon pour la santé, ce qui est FAUX également
Boire beaucoup d’eau ne fait pas maigrir, ni rajeunir, et n’est pas spécialement bon pour la santé, même chez les personnes âgées.

Leur stratégie a bien fonctionné. Aujourd’hui, de nombreux enfants ne se déplacent plus sans leur bouteille d’eau. Ils sont persuadés, en classe par exemple, qu’avoir soif ne serait-ce que quelques minutes est dangereux pour la santé !

Beaucoup d’enfants sont élevés dans l’idée qu’avoir soif, ne serait-ce que quelques instants, est dangereux pour la santé.

Bien entendu, ce n’est pas le cas

Nos corps ont au contraire une résistance remarquable à la déshydratation. La soif est un simple message qui nous invite à boire, pas un signal d’alarme.

Elle est d’ailleurs le meilleur indicateur qui soit : « boire à votre soif » est la meilleure règle pour savoir combien vous avez besoin de boire !!

Trop boire d’eau est mauvais pour la santé

Dès que vous vous forcez à boire de l’eau, vous imposez un travail supplémentaire et inutile à vos reins, et vous perdez de précieux minéraux.

Les personnes qui se forcent à boire 3 litres par jour, alors qu’elles n’ont pas soif, souffrent de devoir aller uriner trop souvent, et peuvent être victimes d’incontinence urinaire (impossibilité de se retenir car la vessie se remplit trop).

Si vous buvez deux tasses (thé, café) le matin, et à nouveau le soir, plus un verre d’eau pendant le repas et que vous mangez une soupe, vous couvrez probablement déjà vos besoins en eau. Si vous n’avez pas soif, vous n’avez pas besoin de vous forcer à boire plus (sauf si vous avez une maladie particulière qui vous oblige à boire plus).

Cette quantité d’eau suffit à éviter le risque de calculs et d’infection urinaire causés par le manque d’eau. Attention, ces problèmes peuvent toutefois avoir d’autres causes.

Rappelons en outre que les légumes et les fruits contiennent en moyenne 90 % d’eau. Un alimentation riche en fruits et légumes vous apportera également beaucoup d’eau. Ne vous étonnez pas de ne pas avoir envie d’eau supplémentaire dans ce cas.

Boire de l’eau ne fait pas maigrir

Les urines contiennent de l’urée et des produits d’oxydation des aliments. Elles ne contiennent aucune graisse (l’eau n’est pas soluble dans l’eau) ni sucre, ni protéines. Vous n’éliminerez ni les excès de graisses ni les excès de sucre en vous forçant à boire plus.

Vous éliminerez par contre les excès de sel : mais là encore, vous n’avez pas à vous en soucier. En effet, dès que vous avez trop de sel dans le sang, cela vous donne soif, et envie de boire. Votre corps vous donnera envie de boire jusqu’à avoir retrouvé le bon équilibre de sels minéraux.

Si jamais vos urines contiennent du sucre, c’est un signe d’une grave maladie (le diabète sucré) et c’est une mauvaise nouvelle.

Pourquoi les personnes âgées meurent de déshydratation

Lors des canicules, on déplore le décès de nombreuses personnes âgées qui meurent de déshydratation parce qu’elles n’ont pas assez bu.

La « solution », nous dit-on, est de veiller à les faire boire quand il fait chaud.

C’est le cas typique de l’arbre qui cache la forêt.

En effet, le problème des personnes âgées n’est pas qu’elles « oublient de boire », ni qu’elles ne « ressentent plus la soif », comme on le lit partout.

Ce qui se passe est beaucoup plus grave que ça.

Ces personnes âgées qui se laissent mourir, lors des canicules, n’ont pas seulement perdu l’envie de boire. Elles n’ont plus non plus envie de manger, de parler, ni de vivre, parce qu’elles souffrent et qu’elles sont souvent abandonnées à une atroce solitude.

Elles sont, logiquement, profondément déprimées, ne se lèvent plus, ne sortent plus, personne ne se soucie d’elles.

Alors évidemment, quand il fait chaud, beaucoup meurent de déshydratation seules chez elles.

On accuse la canicule. On passe des messages à la télévision et sur les autoroutes pour rappeler aux gens de boire.

Mais la vraie utilité de ces campagnes, c’est de nous pousser à frapper à la porte d’un voisin ou d’une voisine isolés. Ce n’est pas l’eau, mais le temps, l’attention, le sourire que nous pouvons leur apporter, qui fait la plus grande différence.

Alors oui, cet été, dès qu’il fera chaud, allons nous soucier des personnes seules pour savoir si elles ont assez bu. Mais en vérité, il n’y a pas de bonne raison d’attendre et nous pouvons le faire dès maintenant, car cela leur fera tout autant plaisir !

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

vu sur :  https://www.santenatureinnovation.com/chaleur-trop-boire-est-mauvais/

Savez-vous qu’il est épuisant d’écouter les gens qui se plaignent ?

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys stephane barmes 0660560777 geoharmonie 113

 

Savez-vous qu’il est épuisant d’écouter les gens qui se plaignent ?

Être entouré de personnes qui se plaignent tout le temps épuise, et peut dégrader le moral et nous nuire même lorsque le problème n’a rien à voir avec nous.

La vie actuelle est exigeante, et ce dans chaque domaine, c’est pour cela que presque tout le monde finit par se plaindre face à ce que nous devons affronter.

Même s’il s’agit d’une réaction humaine et naturelle qui nous permet de nous libérer de la tension dans des situations plus ou moins compliquées ou douloureuses, c’est aussi un sentiment qui nous soutire de l’énergie.

S’il n’est pas mauvais d’avoir de l’empathie et de la compassion quand les personnes proches de nous traversent une mauvaise situation, écouter celles et ceux qui se plaignent de tout est plus nocif que ce que l’on peut penser.

Le plus inquiétant, c’est que leur attitude devient si toxique et manipulatrice qu’elle nous fait penser que nous sommes insensibles ou égoïstes car nous n’avons pas envie d’être là où nous sommes.

C’est pour ça qu’il est primordial de savoir les identifier, de comprendre et connaître les effets de leur négativité dans notre vie et comment réagir pour y faire face.

Le profil des personnes qui se plaignent

Ces personnes vivent en refusant la vie qu’elles ont, elles veulent toujours se positionner ou être les victimes, elles se plaignent constamment pour rien et surtout, elles ne font jamais rien pour modifier ce qui les tourmente tant.

Même si au début, cela nous peut nous paraitre tout à fait normal, avec le temps qui passe, nous nous rendons compte que la plainte est avant tout une routine puisqu’elle fait partie du genre de vie des personnes en question.

Elle devient un acte délibéré ou inconscient de manipulation, avec lequel la personne qui se plaint essaie de provoquer de la culpabilité, de la solidarité ou de la compassion, presque tout le temps pour ne pas avoir à assumer ses propres responsabilités.

Puis soudainement, nous sentons que nous sommes obligés de lui venir en aide pour résoudre ses problèmes ou du moins, être le soutien de tous les instants.

Découvrez aussi : Les conséquences des pensées négatives sur la santé

Les conséquences de ceux qui se plaignent sur le moral des autres et de leur entourage

Les comportements des personnes qui se plaignent de tout sont si négatives que soudainement, on commence à se sentir plus épuisé que la normale.

Même si l’on a la capacité d’aider ou de conseiller ce genre de personnes, être exposé à leur façon d’être nous enlève une grande partie de notre énergie.

Et même si ce n’est pas facile de le remarquer, notre esprit souffre de changements à cause des émotions qui sont entraînées par la condition de l’autre.

Des sentiments tels que la culpabilité, la frustration, et la tristesse modifient des processus qui libèrent des hormones dans notre système cognitif et augmentent le risque d’avoir :

  • Des déséquilibres émotionnels
  • Des difficultés à résoudre des problèmes propres
  • La diminution de la concentration
  • Des pensées négatives

Que peut-on faire pour faire face au comportement d’une personne plaintive ?

Dans la vie, tout ne se passe pas comme nous le voudrions, et souvent, nous devons affronter des défis que nous ne voulons pas et que nous n’attendons pas.

Cependant cela ne sert à rien de vous cloîtrer dans la frustration et l’amertume, puisque ce sont des comportements qui nous empêchent d’avancer.

L’énergie dont nous nous servons pour nous plaindre est celle dont nous avons besoin pour dépasser ces situations qui semblent être des barrières.

C’est pour cela qu’en plus d’éviter de faire partie de l’entourage de ce genre de personnes, il est important de comprendre que personne n’est obligé d’écouter ou de donner des conseils à ceux qui se plaignent.

Nous ne pouvons pas vouloir résoudre les problèmes de la vie des autres personnes quand nous avons besoin d’énergie pour résoudre les nôtres.

Alors, voici comment vous pouvez y parvenir :

1. Prenez vos distances

Dans la mesure du possible, éloignez-vous au maximum de ces gens, car avec leur comportement, ils essaieront de vous manipuler.

Moins vous leur donnerez d’attention, et plus ils comprendront vite que vous ne souhaitez pas mettre votre énergie dans l’écoute de leurs paroles et pensées négatives.

2. Faites comprendre à ces personnes que c’est leur problème

Même si vous prenez le temps d’écouter leurs plaintes, faites leur savoir que les problèmes proviennent de leur manière de penser.

Faites votre possible pour que la situation vous affecte le moins possible et conseillez à cette personne de prendre des mesures pour solutionner ses problèmes par ses propres moyens.

Lire aussi : Comment reconnecter son cerveau pour se débarrasser des pensées négatives

3. Ne montrez pas d’empathie

Puisque ces gens ont la capacité de manipuler avec leur comportement, il est important d’avoir un bouclier pour ne pas montrer que l’on est disposé à les aider coûte que coûte face à tous les problèmes possibles et imaginables.

S’il est parfois inévitable d’avoir l’empathie, il est essentiel de contrôler la situation pour ne pas ressentir le besoin urgent d’aider quand le problème ne nous concerne pas.

4. Établissez des limites saines

Vous avez le droit de lui demander de ne pas partager ses plaintes et ses tragédies avec vous.

Si vous en avez assez d’écouter tout le temps des pensées négatives, dites à cette personne que cela ne vous plaît pas et que vous préféreriez ne pas être cette épaule sur laquelle elle pleure habituellement.

Vous avez un proche ou un ami qui se plaint toute la journée ? Il est temps d’agir !

Évitez de rentrer dans leur petit jeu car, et il y aura un moment où vous commencerez à ressentir l’impact de sa négativité sur votre propre vie.

 

vu sur : https://www.sain-et-naturel.com/saviez-vous-quecouter-les-gens-qui-se-plaignent-est-epuisant.html

Geoarmonie NaturaGreen

La spiruline cocktail exceptionnel
en micronutriments
Aujourd’hui, la spiruline est considérée comme
l’aliment le plus riche en micronutriments au
monde. Elle est une source exceptionnelle de
caroténoïdes variés (bêta-carotène principalement,
mais aussi cryptoxanthine, lutéine,
zéaxanthine, etc.). Elle contient autant de
vitamine E que les germes de blé, et autant de
calcium, phosphore et magnésium que le lait.
Le NaturaGreen:
une formule exclusive
La formule du NaturaGreen® est exclusive. Pour la première fois la
richesse nutritionnelle de la spiruline est proposée en bouteille pour
faciliter sa prise, son absorption et son assimilation. Contrairement
aux formes connues et proposées jusqu’ici (poudre, paillettes,
gélules ou comprimés) la forme liquide du NaturaGreen arrive
plus rapidement dans l’intestin. Quand les formes conventionnelles
tombent dans le renflement de l’estomac immergées dans le liquide
gastrique à pH acide, le NaturaGreen s’écoule le long du bord le
plus court de l’estomac pour être déversé dans le duodénum sans
encombre.
Un procédé technologique unique
Le procédé mis en oeuvre garantit une absorption optimale des
différents micronutriments, facilite leur assimilation et réduit le coût
énergétique lié à leur digestion. Sa forme exclusive et son procédé de
préparation en font un produit unique. Le NaturaGreen c’est 100%
des micronutriments et 100% des proteines contenus dans la spiruline
sous forme facile à absorber, facile à délivrer et facile à assimiler.
• Le NaturaGreen® est le premier complément alimentaire à la
spiruline liquide qui contient 100% des micronutriments et
100% des protéines de la spiruline.
• Un complexe unique qui associe la richesse en micronutriments
à un procédé technologique innovant qui en garantit leur
parfaite assimilation.
• Non filtré, sans tensioactifs et sans conservateurs

Geoarmonie Bon plan à découvrir : Soyez payé sur tous vos achats avec Emrys la carte

( geoarmonieEmrys sur  Tweeter), votre enchanteur et conseiller Emrys la Carte

Soyez payé sur tous vos achats smiley

Donnez du pouvoir à vos achats !

Une fois inscrit, vous avez le choix entre les 3 statuts ci-dessous:

Carte Orange « Acheteur »: 10€/An: Pour bénéficier de primes de 15€, 75€, et 375€

– Faites vos achats de tous les jours et construisez votre plan retraite consommateur sur 5 à 7 ans

Carte Bleue « Acheteur Enchanté » 40€/An: Pour bénéficier de primes de 15€, 75€, 375€, et 1875€ plus 4% sur les remises de vos filleuls sur 4 niveaux !

– Construisez votre plan retraite consommateur à long terme et obtenez à court terme du crédit d’achat grâce à la recommandation

Carte Noire « Enchanteur »  100€ /An: Pour devenir VDI et faire carrière avec Emrys La Carte

– Profitez d’une véritable opportunité financière et faites carrière avec Emrys La carte en construisant un réseau d’Acheteurs par le bouche à oreille. Statut VDI et Formation assurée.

  Emrys la Carte a été établi en partenariat via un système de paiement avec un réseau multi-enseignes (800 à ce jour) de plus de 60 000 points de vente, ce qui va vous permettre de récupérer de l’argent sur chacun de vos achats dans tous les secteurs de consommations.

humiugyLihJflYDKd88i5P3Hz8OA4xnH 2.jpg

Vous pourrez utiliser Emrys la Carte dans tous les domaines de consommation que ce soit dans l’alimentaire, l’habillement, le sport, le carburant, le bricolage, l’auto, la décoration la restauration etc …

maxresdefault2.jpg

Emrys la Carte est une coopérative mutualisée 100% française au service de valeurs humaines fortes, nous sommes dans l’économie solidaire et sociale. En effet, les coopératives sont des entreprises qui appartiennent à leurs membres aux personnes qui l’a font vivre, à la différence des entreprises classiques qui elles, appartiennent à un groupe d’actionnaires qui seul tire profit des bénéfices. Une particularité de la coopérative c’est qu’elle est aussi une entreprise de marketing relationnel ou MLM et la 1er au monde à fonctionner sous cette forme, la forme d’économie solidaire et sociale. (Mutualisation)

19225647_10213747696312995_4996380526420340557_n 2.jpg

A ce jour nous sommes déjà prés de 10000 membres et la croissance d’Emrys la Carte est autour de 35% ce qui est bien parti pour réaliser l’objectif de 2020 qui est de 144 millions d’euros de volume de transaction et de 200 000 membres clients.

Aujourd’hui tout le marché est à prendre, vous avez une chance exceptionnelle de découvrir Emrys la Carte maintenant, c’est une immense opportunité parce que tout est à faire, c’est vraiment votre chance !

Courte vidéo explicative:

Vous créez votre propre entreprise clés en mains GRATUITEMENT
et profitez d’un retout de 93% sur tous vos achats !

maxresdefault (2).jpg

Vous faites le bon choix si ce marketing inédit vous a convaincu puisque vous êtes sur un marché très stable :

– Les consommateurs auront toujours besoin d’acheter

– Les entreprises auront toujours besoin de vendre

Prenez dès aujourd’hui des parts de marché sur le plus grand marché du monde, celui de la consommation en devenant membre développeur et contribuez à un système économique équitable et solidaire.

Pourquoi n’être payer que sur certains produits alors qu’avec Emrys la Carte vous regroupez tous les marchés, tous les produits sans avoir rien à revendre vous-même. Les membres pourront eux-même valoriser leur pouvoir d’achat en se motivant tout seul à faire des économies en dépensant leur argent ou et quand ils le souhaitent. C’est l’énorme différence qu’il y a entre tout autre MLM et Emrys la Carte, pour moi c’est ce qui m’a convaincu.

10X10  2.png      Résultat de recherche d'images pour       Résultat de recherche d'images pour

Pour faire partie d’Emrys la Carte, 3 statuts vous sont proposés, tous permettent à des degrés différents de constituer votre épargne en faisant vos courses.

Vous allez pouvoir choisir parmi 3 statuts en fonction de vos attentes personnelles et à tous moments vous pourrez, si vous le souhaitez; évoluer au statut suivant.

– Acheteur : (Carte Orange à 10€ par an) Vous récupérez 93% du montant de vos achats à terme !
– Acheteur enchanté : (Carte Bleue à 40€ par an) Vous pourrez en plus sponsoriser les membres de votre famille et connaissances, en bénéficiant de bonus de parrainage en temps réel de part la consommation de vos filleuls !
– Enchanteur : (Carte Noire à 100€ par an) Ce statut est spécialement étudié pour ceux qui souhaitent développer l’aspect le plus lucratif de notre coopérative en fidélisant les commerces de proximité, associations…etc

Contrat VDI et plan de carrière exceptionnel pour les plus motivés

Infos complètes sur demande

Cordialement

Stéphane Barmes  ENCHANTEUR Emrys-La-Carte
Mobile:  0660560777
accès directe au site :   http://myemrys.net/7751

La maladie, LE MAL A DIT… Relation entre les émotions et les maladies

Le ressentiment, les regrets, la haine, forment dans notre être une accumulation de nœuds, tout comme la petitesse, les envies, la jalousie. Nos peurs et nos sentiments négatifs forment des nœuds, des barrières, des kystes émotionnels… Ces nœuds, tout comme des détritus dans un ruisseau, forment des barrages, et empêchent la force de vie et le flux d’énergie de circuler harmonieusement. Cette stagnation d’énergie, comme des déchets au fond d’une poubelle, finissent par créer des maladies, le mal a dit….ce que nous ne disons pas…. Niveler ces nœuds par la sérénité, l’acceptation de ce qui est, l’oubli, le pardon, c’est laisser à nouveau circuler la vie, l’amour, et la laisser irriguer tout notre être. « Tout m’est donné, et je redistribue tout ce qui m’est donné… » « Je vis sans peur, ni de la pauvreté, ni de la maladie » Cette affirmation, quand elle est dite avec confiance, irradie, propulse un merveilleux échange, tout le mystère de la charité y vibre et cette vibration empêche l’écoulement dans le néant. Tout m’est donné, je donne tout….rien ne se perd. Voilà le grand mouvement dans lequel il faudrait s’incorporer pour être serein, confiant.

Relation entre les émotions et les maladies

« Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime! » Toutes les émotions que vous refoulez à l’intérieur de vous-même parce que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties de votre corps.

Les émotions génèrent des symptômes physiques, par exemple LA PEUR, L’ANGOISSE donnent des palpitations cardiaques, vertiges, sueurs, tremblements, mains moites.

  • LA PANIQUE peut provoquer des diarrhées.
  • LA COLÈRE retenue,
  • LA RANCUNE : une crise de foie.
  • LA DIFFICULTÉ A TROUVER OU A PRENDRE SA PLACE peut provoquer des infections urinaires à répétition.
  • QUELQUE CHOSE QU’ON NE VEUT PAS ENTENDRE OU QUAND ON NE VEUT PAS S’ÉCOUTER, des otites, douleurs d’oreilles.
  • QUELQUE CHOSE QU’ON N’A PAS OSE DIRE, QU’ON A RAVALE, une angine, des maux de gorge.
  • UN REFUS DE CÉDER, DE PLIER, D’OBÉIR OU DE SE SOUMETTRE, des problèmes de genoux.
  • PEUR DE L’AVENIR, PEUR DU CHANGEMENT, PEUR DE MANQUER D’ARGENT, des douleurs lombaires.
  • INTRANSIGEANCE, RIGIDITÉ, douleurs cervicales et nuque raide.
  • CONFLIT AVEC L’AUTORITÉ, douleurs d’épaules.
  • TOUT PRENDRE SUR SOI, également douleurs d’épaules, sensation d’un fardeau.
  • SERRER LES DENTS POUR AFFRONTER QUELQU’UN OU UNE SITUATION SANS RIEN DIRE…douleurs dentaires, aphtes, abcès.
  • PEUR DE L’AVENIR, DIFFICULTÉS A ALLER DE L’AVANT, OU BESOIN DE « LEVER LE PIED »: douleurs dans les jambes, les pieds, les chevilles.

Bien sûr, il ne faut pas généraliser, ça peut être tout simplement un problème mécanique, faux mouvement, coup de froid….mais si vous ne trouvez pas d’explications, essayez de réfléchir à ce qui se passe dans votre ressenti.

Au besoin, faites la thérapie par l’écriture, écrivez ce qui vous préoccupe, et brûlez ou déchirez. Ça permettra à l’émotion de s’évacuer.

En voici quelques extraits :

– Origines émotionnelles possibles de la FIBROMYALGIE

Les personnes qui souffrent de fibromyalgie se sentent souvent « de trop », ou se rendent malades pour attirer l’attention, pour qu’on s’occupent enfin d’elles, qu’on remarque leur existence (ceci inconsciemment, bien sûr.)

Ces personnes vivent souvent une vie qui n’est pas la leur, qu’ils n’ont pas vraiment choisie, mais ils la vivent pour suivre des principes, ou faire ce qu’on attend d’elles, mais qui ne correspond pas à leurs vrais désirs.

Ce n’est pas la vie qu’ils aimeraient vivre.

Alors ils ne veulent plus avancer, se coupent de leurs émotions.

C’est souvent de la violence retournée contre soi, de la trop grande sévérité envers soi-même. Ou se sentir pris en étau entre ses parents, ou vivre de la colère refoulée depuis longtemps.

Il semblerait que les sources de la fibromyalgie remontent très souvent à l’enfance, à la suite d’un événement ou d’un contexte qui a généré de la culpabilité.

Il est bien clair que ça n’explique pas toujours tout, mais c’est juste pour soulever une question, une possibilité éventuelle qu’il y a quelque chose de non réglé derrière cette blessure.

La fibromyalgie semble atteindre surtout chez les personnes qui culpabilisent, qui ne se donnent pas le droit d’exister et même parfois, qui regrettent d’être nées car elles pensent que leur naissance ne rend pas leurs parents heureux, ou qu’ils seraient bien mieux sans elles.

La FIBROMYALGIE est la conséquence d’une grande douleur intérieure, de l’anxiété, du perfectionnisme poussé au-delà des limites. On sent de la pression de l’entourage, ou on se la met soi-même, on a de la peine à s’affirmer, à se faire reconnaître, à recevoir de l’amour.

Comment inverser la tendance ?

Se permettre d’être qui on est, avec ses imperfections, ses faiblesses. On n’a pas à être parfait, d’ailleurs la perfection n’existe pas. C’est un chemin, et non pas un but à atteindre, comme le dit la citation de sagesse orientale.

Prendre soin de soi, se donner de la douceur, se traiter avec bienveillance.

S’épanouir dans des activités qui nous plaisent, qu’on a choisies, se faire plaisir.

Se donner le droit d’exister, on est sur terre, il y a une bonne raison, à nous de faire que notre vie nous corresponde le mieux possible, faire du mieux qu’on peut avec ce qui est.

Se donner un but, soutenir une cause, donner un sens à sa vie.

– Causes émotionnelles des maladies du FOIE ET DE LA VÉSICULE BILIAIRE

Maladies du foie : le foie représente les choix,  la colère, les changements et l’adaptation.

Causes émotionnelles possibles :

On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux. Difficultés d’ajustement à une situation.

Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.

Colère refoulée.

Personnes sujettes aux maladies du foie : personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Cirrhose : causes émotionnelles possibles : souvent une maladie liée à l’alcoolisme, mais l’alcoolisme est aussi maladie en rapport avec ces émotions : forme d’autodestruction, rejet de soi-même et de sa vie, culpabilité de vivre. Trouver que la vie est injuste, être au bout de ses limites.

Hépatite : cause émotionnelle possible : se faire du mauvais sang, situation personnelle difficile, relations tendues, sentiment d’échec, d’injustice.

Impression de se perdre, ne pas distinguer le bien du mal.

Avoir été obligé de faire quelque chose.

Maladies de la vésicule biliaire :

La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage.

Se battre. Esprit de conquête.

Quelles émotions refoulées peuvent provoquer des maladies de la vésicule biliaire ? 

  • Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser. Sentiment d’injustice.
  • Colère, rancune.
  • Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.
  • Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.
  • Se retenir de passer à l’action.
  • Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Calculs biliaires lithiases biliaire :

Les pierres ou calculs sont des dépôts de cholestérol agglomérés et durcis.

Émotions refoulées qui peuvent provoquer des calculs ou de la lithiase biliaire :

Ces calculs peuvent résulter de pensées ou de jugements top durs envers soi-même, envers son entourage ou envers la vie, ou craindre les jugements des autres.

  • Amertume intérieure, mécontentement envers soi-même ou quelqu’un de l’entourage.
  • Désir de revanche, détester quelqu’un.
  • Envie ou jalousie non avouée. Désir de montrer au monde entier de quoi on est capable.
  • Être décidé à aller de l’avant, en étant conscient de ses capacités, mais se sentir arrêté ou limité par quelque chose ou par des peurs.
  • Peur de perdre, ou de perdre la partie, de quitter quelqu’un ou une situation, sensation de devoir se justifier.
  • Désir de clarifier une situation ou refus de d’y voir clair.
  • Difficultés à accepter ses sentiments et émotions, surtout s’ils sont négatifs.

Reconnaissez et acceptez ces émotions, si vous les éprouvez, mettez des mots dessus, acceptez votre ressenti, écrivez une lettre à la personne qui vous est la cause de ce que vous éprouvez, puis brûlez-la ou déchirez et jetez dans les toilettes, c’est libérateur. Une fois les émotions négatives reconnues, acceptées et évacuées, le corps peut cesser de vous envoyer ce message de « mal a dit. »

-Cause émotionnelle des Problèmes d’ESTOMAC

 

BLOCAGE PHYSIQUE

L’estomac est un organe important de la digestion, situé entre l’œsophage et l’intestin grêle. Grâce aux sucs gastriques qu’il sécrète, il transforme les aliments en liquide. Les problèmes d’estomac les plus courants sont les ulcères, les gastrites (brûlements), les hémorragies gastriques, les cancers et les problèmes de digestion(vomissements, indigestions, etc.) Vérifie la description individuelle du problème en question, en plus de la description qui suit.

 

CAUSES ÉMOTIONNELLES (désirs bloqués)

Tous les problèmes d’estomac ont un lien direct avec la difficulté d’accepter ou de bien digérer une personne ou un événement. Le fait d’en souffrir indique une ou plusieurs des attitudes suivantes.

  • Tu vis de l’intolérance et de la peur face à ce qui n’est pas à ton goût.
  • Tu résistes aux idées nouvelles, surtout celles qui ne viennent pas de toi.
  • Tu as de la difficulté à t’ajuster à quelqu’un ou quelque chose qui vient contredire tes plans, tes habitudes ou ta façon de vivre.
  • Tu laisses trop souvent ton « critiqueur intérieur » t’influencer, ce qui t’empêche de lâcher prise et de laisser parler ton cœur qui, lui, ne veut qu’accepter inconditionnellement.
  • Il se peut que tu sois du genre à t’accuser de manquer d’estomac, c’est-à-dire de manquer d’audace.

 

CAUSES MENTALES (peurs et croyances)

Que crois-tu qu’il t’arriverait si tu arrêtais de résister aux idées des autres? Crois-tu que tu passerais pour un vulnérable, un faible? Au lieu de croire que tu es impuissant parce que tu ne peux pas changer les autres ou une situation, deviens conscient de ta propre puissance pour créer ta vie.

Tu n’as pas besoin de dire à ton corps comment être un corps et comment faire son travail de digestion. Il en est ainsi pour ton entourage. Tout un chacun a une façon différente de voir la vie. Ce n’est pas pour rien que l’estomac est placé dans la région du cœur. Nous devons tous accepter avec amour, c’est-à-dire accepter la différence de tout un chacun. Les pensées du genre « c’est injuste » ou « pas correct » ou « idiot », etc. que tu alimentes ne sont plus bénéfiques pour toi. Elles bloquent ton évolution comme ton estomac bloque la digestion de ta nourriture. En devenant plus tolérant face aux autres, tu deviendras plus tolérant face aux aliments que tu absorbes.

Ton estomac t’envoie le message d’arrêter de vouloir tout contrôler. Tu as besoin de faire davantage confiance aux autres, tout comme tu dois faire confiance en la capacité de ton estomac de digérer tes aliments.

 

BESOIN ET MESSAGE SPIRITUEL

Ton grand besoin est de t’AIMER, d’accepter tes peurs du moment. Prends le temps de trouver ce dont tu as PEUR POUR TOI dans cette situation. Ton Dieu intérieur t’invite à accueillir cette peur qui te pousse à agir ainsi, en te rappelant que tout est temporaire. Il te dit d’accueillir tes limites actuelles et de reconnaître davantage ta propre valeur. Ce n’est qu’après t’être accueilli dans tes peurs et tes limites que tu pourras te diriger vers ce que tu veux vraiment. Souviens-toi que cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger. Si tu te sens capable d’assumer les conséquences de vivre selon les besoins de ton être, rassure-la.

– Causes émotionnelles des maladies : LA GLANDE THYROÏDE

 

Quelles émotions et quelles circonstances de la vie sont susceptibles d’occasionner des problèmes à la glande thyroïde ?

  • Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.
  • Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.
  • Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse.
  • Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.
  • Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté.
  • Difficultés à s’affirmer.
  • Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.
  • Chagrin non reconnu par l’entourage.

Hyperthyroïdie :

  • Désir de vengeance, besoin de prouver ses capacités.
  • Trop en faire pour être aimé.
  • Croire que tout est urgent, il faut tout « faire vite ».
  • Colère et tristesse de ne pas avoir dit ce qu’on aurait aimé ou voulu dire à une personne, ou dans une situation. Dans ce cas, on peut essayer de faire la thérapie de la lettre à brûler
  • Se sentir dépassé par les événements.
  • Non-dits accumulés.

Hypothyroïdie :

  • Profond découragement, à quoi bon ?
  • Aimerait en faire plus mais ne se demande pas quels sont ses vrais besoins.
  • Personne ne nous comprend.
  • Rancune tenace et nourrie pendant des années.
  • Résignation, abandon de la vie.
  • Désir de fuir les réalités, se mettre en retrait.
  • Rancune ancienne non réglée.

– Causes émotionnelles des maladies : LES HERNIES

L’hernie est une partie d’un viscère, pour les hernies inguinales ou du noyau gélatineux, pour les hernies discales qui saille hors de la cavité qui le contient et qui passe à travers la paroi musculaire, formant une petite boule qu’on sent sous la surface de la peau.

En règle générale de la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.

  • Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.
  • Auto-punition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.
  • Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.

Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire : 

Hernie inguinale : (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer.

On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien.

Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.

Refouler ses émotions.

Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie  mais la contrôler.

Causes émotionnelles des maladies des GENOUX

Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.

  • Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.
  • Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.
  • Devoir s’incliner pour avoir la paix.
  • Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,
  • Entêtement, humiliation.
  • Culpabilité d’avoir raison.
  • Colère d’être trop influençable.

Les problèmes au genou droit mettent souvent en cause un conflit avec un homme (refus de céder ou de se soumettre ou inflexibilité envers un homme) tandis qu’au genou gauche, ça peut être un problème avec une femme (refus de plier devant une femme).

– Causes émotionnelles des maladies : LES ENTORSES

La personne qui est sujette à une entorse peut se sentir obligée d’aller dans une direction contraire à ce qu’elle voudrait vraiment.

Elle se laisse diriger, va plus loin que ses limites et s’en veut de ne pas pouvoir dire NON aux autres.

Elle a peur de faire une entorse au règlement ou à ce qu’on attend d’elle.

Cette entorse lui donne l’excuse nécessaire pour prendre un temps d’arrêt.

RÉFLEXION

Il y intérêt à être plus flexible, car tu te fais mal en insistant pour voir les choses à TA façon…il serait bien de chercher à t’informer sur la motivation des autres et voir peut-être les choses d’une autre façon que la tienne.

Peut-être devras-tu apprendre à dire NON, et cesser de répondre aux attentes des autres. Si tu t’imposes toi-même une certaine direction, vérifie quelle peur te motive ou quelle raison?

En étant plus flexible envers toi-même et envers les autres, tu pourras mieux répondre à TES besoins.

– Origine émotionnelle possible des maladies LA PEAU, eczéma, acné, psoriasis

Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication.

Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma : anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer. Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété. Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher. Chez les enfantsl’eczéma des enfants peut résulter d’un sevrage trop rapide ou difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi.

Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité,  il faut rassurer l’enfant sur l’amour qu’on lui porte et lui expliquer pourquoi on retourne travailler, et s’il y a des disputes et des querelles, lui parler, lui dire que c’est un problème entre adultes et que ça vous appartient.

Acné :  manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas. Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence. Honte des transformations corporelles. Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Vitiligo : séparation difficilement acceptée ou vécue, sensation de rejet. Souvent une personne qui veut sauver les autres, peur de perdre la face. Se sent sans défense et sans protection. Désir de disparaître, de devenir « transparent », passer inaperçu. Ou au contraire, avoir peur de ne pas être remarqué, se sentir invisible. Souvent un conflit avec le père, se sentir dévalorisé par lui ou en se comparant à lui. Culpabilité envers lui. Devoir se conformer à ce modèle paternel, mais sans vraiment vouloir lui ressembler.

Psoriasis : personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre. Besoin de se sentir parfait pour être aimé. Souvent une double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation. Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau. Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

– Origine émotionnelle possible des maladies DES SEINS

Les seins ont un rapport direct avec notre façon de « MATERNER », soit nos enfants, notre famille, notre conjoint ou le monde en général.

Materner signifie traiter l’autre comme s’il était son enfant, dépendant de sa mère. Etre trop protectrice, trop « mère poule » ou dominatrice avec ses enfants ou son conjoint.

La personne qui a un problème au sein peut être du genre à se forcer pour avoir l’air maternelle, et pour être une bonne mère

Ou elle s’en fait trop pour ceux qu’elle aime, au détriment de ses propres besoins, ne laisse pas ses enfants devenir autonomes et prendre leur envol. Elle veut les protéger, les empêcher de vivre et veut prendre les décisions à leur place.

Ou alors qu’elle s’en demande trop, à elle-même, par manque de confiance ou d’estime de soi.

Elle peut souffrir d’une trahison conjugale ou affective, culpabilité envers un enfant ou avec sa mère, chagrin affectif, relationnel ou conjugal, avec un sentiment d’abandon.

Elle peut éventuellement aussi éprouver un sentiment d’échouer en tant que mère, ou de la culpabilité de voir souffrir sa mère.

Ou elle a été séparée d’une personne chère, qui est partie du foyer, ou qui est décédée.

Le sein droit a un lien avec le conjoint ou la famille (pour une personne droitière), ceux qu’on materne. Difficultés avec son mari ou un de ses enfants.

Le sein gauche est plutôt lié avec son enfant (ou son enfant intérieur), et l’affectif, ceux qu’on tient sur son coeur. Ca peut être aussi un « conflit de nid » avec un élément masculin, mari ou fils.

Pour une gauchère, c’est l’inverse.

Une exception, toutefois : une forte émotion liée à une douleur de séparation d’avec son partenaire peut affecter le sein droit (chez une droitière) et une émotion avec une résonance de douleur d’abandon vécue dans notre enfance peut atteindre le sein gauche.

RÉFLEXION : Il y a peut-être aussi un pardon à faire avec sa propre mère, ou avec la personne qui te cause de la peine…

Il est aussi possible que tu maternes ta mère, ou une autre personne, et que ça te cause un problème. Ta mère ou quelqu’un d’autre te demande de l’aide au-delà de ce que tu peux donner, au delà de tes limites.

Au lieu de te forcer ou de te plaindre de ce que tu vis, essaie de ne donner que ce que tu peux faire DANS L’AMOUR ET DANS LA JOIE, et dans le respect de ce que tu peux donner.

Ton sens du devoir est trop grand, tu dois apprendre à lâcher-prise de ceux que tu aimes. Donne toi le droit de ne pas pouvoir ou vouloir en faire plus, et avoue-le sans culpabiliser.

Tes limites actuelles ne seront peut-être pas les mêmes toute ta vie.

L’amour maternel peut exister en toi, sans que tu sois obligée de materner continuellement.

– Origine émotionnelle possible des douleurs de JAMBES, HANCHES, BASSIN

  • Problèmes aux cuisses : manque de confiance en soi, traumatismes vécus dans l’enfance. 
  • Mal aux jambes, problèmes de jambes : peur d’avancer, d’affronter l’inconnu.Faire face à l’avenir, se propulser en avant, aller de l’avant, peur d’avancer dans la vie ou de dépasser une situation, que ce soit dans le domaine du travail, de l’amour, s’engager dans une nouvelle relation, ou même en prévision d’un voyage.Si on a surtout mal quand on ne bouge pas : peut-être qu’on culpabilise de prendre du repos, on ne se permet pas de s’arrêter.
  • Accumulation de gras aux cuisses : colère refoulée dans l’enfance, souvent en relation avec le père, ou culpabilité par rapport à des événements du passé.
  • Accumulation de gras aux hanches : colère persistante dirigée contre les parents.
  • Douleurs fond du dos, douleurs lombaires : déception, échec. Autocritique. Contrariété ou colère. : peur de manquer, peur du changement, difficultés financières
  • Hanches : indécision, peur de passer à l’action, peur d’aller jusqu’au bout de ce qu’on désire, peur que ça ne serve à rien, peur de s’engager. C’est aussi l’autonomie, et les interdits que l’on s’impose.
  • Bassin : représente le foyer, le pouvoir et la sécurité, l’indépendance, les besoins de base. Des problèmes de bassin peuvent être en rapport avec des frustrations liées aux parents, ou à la mère. Ou peut-être qu’on voudrait être la mère de tout le monde et qu’on porte trop de responsabilités qui ne nous incombent pas.

– Émotions en relations avec les douleurs DES BRAS

Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.

Les bras sont le prolongement du coeur et sont liés à l’action de FAIRE et de RECEVOIR, ainsi que l’autorité, le pouvoir.

Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.

  • Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.
  • Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.
  • Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l’affection.
  • Je m’empêche de faire des choses pour moi-même, parce que je me souviens des  jugements négatifs et des interdictions durant mon enfance, ce qui m’avait blessé.
  • Je ne me permets pas de prendre ou je regrette d’avoir pris quelque chose, ou je pense que j’ai obtenu quelque chose que je ne méritais pas.
  • Ou quelque chose me revient de droit , que je n’ai pas pris, je ressens de la colère.
  • Se rapporte au fait d’avoir été jugé par ses parents.
  • Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple…).

Si j’accepte de laisser partir la personne, de ne pas vouloir la retenir, si je parviens à lâcher-prise, je peux aussi laisser aller la douleur.

Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Essayez de modifier, clarifier ou de lâcher-prise par rapport à la situation qui vous perturbe. « Le mal a dit » = votre douleur essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en vous, d’attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie.

– Émotions en relation avec les douleurs des ÉPAULES

Les douleurs des épaules et des bras sont très répandues, et ont bien souvent une origine émotionnelle. Il y a de nombreuses possibilités, essayez de voir si quelque chose vous interpelle parmi ces causes émotionnelles possibles de ce que votre « mal a dit »….de ce que ce mal cherche à vous dire. Les accidents qui occasionnent des douleurs aux épaules peuvent aussi avoir une origine émotionnelle. Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime !

LES ÉPAULES : c’est ce qui PORTE. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.

Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas…

On se rend responsable du bonheur des autres, on prend  tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.

Ou quand on a peur de l’avenir. Ou quand on manque de motivation, on se dévalorise suite à des efforts accomplis, et qui n’ont servi à rien.

Pour les femmes, ça peut souvent résulter d’une culpabilité de ne pas avoir pu retenir sous leurs ailes une personne qui leur était chère,  leur mari, leur enfant…elles ont du remords, elles s’en veulent.

Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, on nous impose des choses.

Ou qu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire de passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.

On manque d’appui, on manque de moyens. On ne sent pas aidé.

Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.

Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.

Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent  dominé sans oser réagir.

On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).

Épaules rigides et bloquées : blocage de la circulation de l’énergie du coeur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et  reçoit (le bras gauche).

Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).

L’énergie doit circuler du coeur vers les bras pour permettre de FAIRE, de réaliser ses désirs.

On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). parfois envers soi-même.

On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.

Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

– Émotions en relation avec les douleurs de LA NUQUE.

Les problèmes de nuque peuvent traduire une inflexibilité chez certaines personnes, de la rigidité et de l’entêtement, des principes qu’elles ne veulent pas remettre en cause, un contrôle absolu des choses et des situations qui doivent se passer comme elles le désirent.

Quand il est difficile ou impossible de tourner la tête vers l’arrière, ça peut être la peur de voir ou d’entendre ce qui se passe derrière son dos, ou de quelque chose du passé….ça peut aussi vouloir dire « ne pas oser dire NON », car le mouvement de tête pour dire NON est impossible ou douloureux.

Au contraire, si c’est le mouvement de hocher la tête de haut en bas qui est douloureux, c’est la difficulté à dire OUI, à accepter ce qui est, ou avoir envie de dire OUI à quelqu’un ou quelque chose, mais ne pas se l’autoriser.

La raideur de la nuque peut aussi indiquer un manque de soutien, ou une situation d’injustice, la sensation de ne pas avoir toutes les qualités nécessaires à la réalisation d’un projet.

– Cause émotionnelle des maux de GORGE

 

BLOCAGE PHYSIQUE

La gorge est un carrefour aérodigestif en forme de cheminée, permettant la communication des fosses nasales avec le larynx et de la bouche avec l’œsophage. Elle joue un rôle essentiel dans les phénomènes de la respiration, du langage et de la déglutition.

 

CAUSES ÉMOTIONNELLES (désirs bloqués)

On peut voir, dans la description ci-haut, que la gorge a un rôle important. Son message est triple. Si le mal de gorge est accompagné d’une difficulté à respirer, il t’indique que tu as de la difficulté à aspirer la vie. Réfère-toi alors à POUMONS.

Si le mal de gorge t’empêche de parler correctement parce que tu as perdu la voix, réfère-toi à LARYNGITE.

S’il s’agit d’un serrement à la gorge, tu te sens probablement pris à la gorge c’est-à-dire que tu te sens contraint de faire quelque chose pour quelqu’un ou de dire quelque chose à une autre personne. Tu te sens sous pression.

Si ta gorge fait mal lorsque tu avales, demande-toi si tu as de la difficulté à avaler quelqu’un ou quelque chose en ce moment? Quel est le morceau qui ne passe pas? Ce peut être une simple émotion qui est devenue un drame, donc tellement grosse qu’elle ne passe pas. Tu peux aussi avoir de la difficulté à accepter une situation que tu as toi-même créée. Cela te fait vivre de la colère et de l’agressivité envers toi-même ou quelqu’un d’autre. Lorsqu’un morceau ne passe pas, il se peut que ce soit parce que tu entretiens une attitude de victime dans un domaine en particulier, une attitude de « pauvre moi ».

Tu dois apprendre à accepter avec amour ce que tu crées au lieu de t’en vouloir d’avoir créé ou décidé quelque chose. C’est ainsi que tu en arriveras à ta véritable individualité. Il est intéressant de remarquer que la gorge est le passage entre le cœur et la tête, donc, en métaphysique, entre l’amour de soi et le je suis. En créant ta vie selon tes vrais besoins, tu t’ouvres à ton je suis véritable ainsi qu’à l’abondance. Te donner le droit de créer ta vie comme tu la veux t’aide à développer ta créativité.

 

CAUSES MENTALES (peurs et croyances)

La gorge est reliée au centre de la créativité. Il est donc important pour toi de te donner le droit de créer ce que tu veux et de vivre les expériences désirées sans te culpabiliser ou avoir peur de déranger les autres. Sache que, quelle que soit ta décision, tu peux toujours faire face aux conséquences. Ce n’est que lorsque tu laisses tes peurs prendre le dessus que tu crois ne pas pouvoir y faire face.

Voici un exemple personnel. À quelques reprises, j’ai eu de gros maux de gorge au début d’une série de conférences et de stages. J’avais de la difficulté à avaler le fait d’avoir plusieurs soirs de conférences dans la semaine en plus d’un atelier la fin de semaine sans compter mes autres occupations. Je croyais que mon corps me disait que c’était trop et je m’apitoyais sur mon sort. En réalité, c’était moi qui avais planifié cet horaire et personne ne m’y avait forcée. Aussitôt après avoir accepté ce fait, j’ai su que je pouvais faire mon travail avec amour et surtout que je pourrais assumer les conséquences. Même si je trouvais que mon horaire était très chargé, le mal de gorge a disparu avant qu’il n’empire et que je perde la voix.

Si tu te sens pris à la gorge, sache que c’est ta perception. Personne ne peut te prendre ainsi; il n’y a que toi qui a le pouvoir de te laisser prendre. De plus, ne te laisse pas déranger par les autres qui peuvent devenir des morceaux qui ne passent pas parce que tu ne peux pas les contrôler. En voulant contrôler les autres, il ne te reste ni l’énergie, ni le temps nécessaire pour créer ta propre vie.

Tu dois aussi laisser de côté l’idée que tu n’es pas normal ou que tu es égoïste lorsque tu décides de faire quelque chose qui ne convient peut-être pas à ton entourage.

 

BESOIN ET MESSAGE SPIRITUEL

Ton grand besoin est de t’AIMER, d’accepter tes peurs du moment. Prends le temps de trouver ce dont tu as PEUR POUR TOI dans cette situation. Ton Dieu intérieur t’invite à accueillir cette peur qui te pousse à agir ainsi, en te rappelant que tout est temporaire. Il te dit d’accueillir tes limites actuelles et de reconnaître davantage ta propre valeur. Ce n’est qu’après t’être accueilli dans tes peurs et tes limites que tu pourras te diriger vers ce que tu veux vraiment. Souviens-toi que cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger. Si tu te sens capable d’assumer les conséquences de vivre selon les besoins de ton être, rassure-la.

– Émotions en relation avec les douleurs aux talons, chevilles ?

PIEDS : représentent la capacité de s’adapter au monde, à la réalité, et symbolisent notre rôle social, officiel. Des douleurs aux pieds peuvent traduire une sensation de tourner en rond, ne pas avancer, piétiner.

Pieds plats : manquer d’appui et d’aide, manque de confiance en soi. Besoin d’être sécurisé, rassuré. Frontières personnelles mal délimitées. Parfois trop attaché à sa mère, collé à elle. (aucun espace entre soi et la terre-mère).

Pieds creux : personne recroquevillée sur elle-même par besoin de sécurité et de protection. Souvent des personnes hyperactives, pressées, impatientes, peur constante. Colonne vertébrale très chargée, porte des fardeaux, se tient à l’écart, silencieux, difficulté à aller vers les autres, communiquer. Fuit la mère pour être autonome ou différent d’elle.

Marcher les pieds tournés vers l’intérieur : refus de grandir, nature introvertie.

Orteils en marteau :

Se retenir d’avancer, attitude de peur ou de contrôle dans la vie, ou incarnation incomplète, personne qui n’accepte pas la vie

Hallus Valgus : (ou oignon)

Gros orteil tourné vers l’extérieur : peut traduire une personne qui peine à prendre sa place et qui se croit obligée de répondre aux attentes des autres

CHEVILLES :

Décisions à prendre, s’impliquer, être flexible (ou non). Des problèmes aux chevilles peuvent traduire le fait que nous devons prendre une orientation qui ne nous convient pas, et que nous refusons de s’y conformer, ou que nous culpabilisons de l’avoir suivie.

Ou aussi, lorsque nous ne pouvons pas aller dans la direction qu’on souhaite, mais qu’on n’ose pas l’affirmer, et que nous sommes découragés ou retenus.

Si on se blesse aux chevilles pendant nos loisirs, il est possible qu’on se permet pas de prendre du bon temps pour soi, de se faire plaisir ou s’amuser.

Entorse :

La personne qui est sujette à une entorse peut se sentir obligée d’aller dans une direction contraire à ce qu’elle voudrait vraiment.

Elle se laisse diriger, va plus loin que ses limites et s’en veut de ne pas pouvoir dire NON aux autres.

Elle a peur de faire une entorse au règlement ou à ce qu’on attend d’elle.

Cette entorse lui donne l’excuse nécessaire pour prendre un temps d’arrêt

TALONS :

Timidité masquée par une forte affirmation de soi (surjouée), attaché aux valeurs du passé ou parentales. Sentiment de ne rien avoir sous les pieds. Souvent une personne qui a le désir d’aller de l’avant, de réaliser des choses ou de commencer des projets, mais ne se sent pas appuyée, hésite car besoin de consentement, d’approbation ou de permission. Etre coincé dans son travail, parfois talonné par un supérieur, avec le sentiment de ne rien pouvoir faire d’autre. Situation de dépendance financière ou pour les besoins de base, ce qui peut donner l’impression de ne pas vivre sa propre vie mais chercher à plaire aux autres, faire ce qu’ils attendent ou à vouloir reproduire la vie de quelqu’un d’autre.

Épine calcanéenne :

Se sentir inférieur à des collègues ou des frères et soeurs, qui ont mieux réussi. Colère d’avoir fait des efforts pour rien. Sentiment de dévalorisation, de ne pas être reconnu.

Ne pas oublier que nous pouvons nous encourager nous-mêmes et être notre meilleur soutien !

Ne pas soucier du jugement des autres et faire nos propres choix.

– Lise Bourbeau et la sclérose en plaques:

Blocage émotionnel:

La personne atteine de sclérose en plaques est du genre à vouloir se durcir pour ne pas souffrir dans certaines situations. Elle perd toute souplesse ce qui l’empêche de s’adapter à quelqu’un ou à une situation. Elle a l’impression que quelqu’un joue avec ses nerfs et une révolte intérieure s’installe contre cette personne. Ayant dépassé ses limites, elle s’abandonne complètement et ne sait plus de quel côté aller.

On dit aussi d’une personne sclérosée qu’elle est figée, n’évolue plus. Elle désire que quelqu’un la prenne en charge mais elle se force pour ne pas paraître dépendante car elle ne veut pas avouer sa dépendance. C’est le genre de personne qui voudrait que tout soit parfait et qui s’en demande beaucoup. Elle veut plaire à tout prix. Comme elle ne peut y arriver seule à satisfaire cet idéal non réaliste, en devenant handicapée, cette personne se donne une excuse pour ne pas avoir la vie parfaite qu’elle désire. Elle a aussi beaucoup de difficulté à accepter que les autres qui en font moins qu’elle, en aient plus qu’elle.

Blocage mental :

Plus la maladie est grave et plus ton corps t’envoie un message important et urgent. Il te dit de laisser sortir ta douceur naturelle et d’arrêter de te durcir, c’est-à-dire d’être dur envers toi-même et d’avoir des pensées dures envers les autres. Donne-toi le droit d’être dépendant au niveau affectif avant de le devenir complètement avec ta maladie.

Lâche prise, tu n’as plus besoin de t’en demander autant. Je te suggère de regarder l’idéal de personne que tu essaies d’atteindre et de réaliser que cet idéal est au-delà de tes limites. Tu n’as rien à prouver à qui que ce soit. Tu n’as plus à entretenir cette grande peur de déplaire qui t’empêche d’être toi-même. De plus, cette attitude t’empêche d’évoluer comme ton coeur le désire.

Il se peut fort bien que tu aies tellement été déçu de ton parent du même sexe, que tu fais tout maintenant pour ne pas être comme lui ou elle, ce qui a pour effet de trop t’en demander. L’acceptation et le pardon (surtout envers toi-même pour avoir tant jugé ce parent) peuvent avoir un effet considérablement bénéfique pour ta guérison.

– Jacques Martel et la sclérose en plaques :

C’est comme si mon corps était piégé, placé dans une cage et de plus en plus limité dans l’enchaînement de ses mouvements. Si je suis atteint de sclérose en plaques, je suis généralement affecté par de grandes souffrances me faisant voir la vie avec découragement.

Quelque chose ou quelqu’un me paralyse, je me sens coincé.

Je ne suis plus fringant face à la vie.

La vie manque de douceur, de miel (sé-myel-inisation). Une profonde révolte anime tout mon être.

Je me sens obligé de devoir tout faire moi-même; étant très perfectionniste et intransigeant, je refuse de me tromper et j’accepte difficilement de l’aide.

J’accepte difficilement les contraintes, spécialement celles qui me proviennent de ma famille.

J’ai une volonté à toute épreuve.

Je prends conscience que je dois, pour ce faire, être très dur avec mes pensées et rester éloigné de mes émotions. La pensée de l’échec me terrorise.

J’ai de la difficulté à me pardonner et à pardonner aux autres. Je peux m’en vouloir d’avoir laissé filer une opportunité.

Je crains d’être laissé pour compte, d’être plaqué là. J’ai très peur qu’on me laisse tomber.

Je peux aussi avoir peur de tomber, autant au sens propre qu’au sens figuré, et craindre que cette chute entraîne la mort. Toutes ces peurs impliquent un déplacement vertical et qui peuvent m’amener à croire que ma vie est en danger peuvent déclencher la sclérose en plaques.

Ce peuvent être la chute d’une échelle, le risque de tomber dans un précipice, la perte abrupte d’altitude dans un avion, quelque chose qui me tombe sur la tête, etc…

D’une façon symbolique, « tomber en amour » ou « tomber enceinte » devient dangereux pour moi.

La chute peut dont être physique, morale ou symbolique. Je trouve toutes ces situations bouleversantesrenversantes et je suis sidéré.

J’ai peur de tomber de très haut ou « que la mort me tombe dessus.

Je peux aussi me sentir dégradé par quelqu’un d’autre ou j’ai peur de perdre mes grades, une position privilégiée par exemple dans mon travail.

J’ai l’impression de ne plus avoir aucun avenir.

Très souvent, je me juge ou je peux juger les autres très sévèrement, ce qui entraîne un grand sentiment de dépréciation, de dévalorisation et de diminution de ma personne.

Lorsque je me sens diminué, rabaissé, j’ai l’impression que la vie m’écrase et j’ai tendance à ramper au lieu de me tenir droit,

Je peux même m’arrêter, m’immobiliser n’ayant plus la force d’avancer, de me mouvoir.

Ainsi, c’est d’abord par mes jambes que la maladie manifeste ses premiers signes et que je peux avoir l’impression d’être écrasé. Être de moins en moins capable de marcher, de me déplacer, de bouger, peut me donner l’impression que je suis plus en sécurité ainsi.

Le fait de ne plus pouvoir avancer peut m’empêcher de faire face à une situation que je veux éviter à tout prix…

… Quel que soit mon âge, on ne m’autorise pas à avoir des projet, à grandir, à donner mon avis.

Je prends sur mes épaules de réaliser les désirs de ma mère ou de mon père: je deviens « leurs bras et leurs jambes ».

Je me rends vite compte que je suis impuissant à jouer ce rôle. J’en viens à ne pas me trouver assez bon pour eux.

Ma défense à toutes ces peurs qui m’habitent sera de vouloir tout contrôler, de vouloir que tout se passe comme je le veux.

La critique, qui est souvent dirigée vers moi-même, emprisonne ma vie. Je crois que la souffrance fait partie de mon lot de tous les jours et que je ne mérite pas le repos.

Mes efforts pour me dépasser sont constants et, malgré tout, toujours insuffisants.

Mon corps fatigué refuse ainsi de poursuivre cette lutte du plus fort et veut me faire comprendre que je peux aussi avoir besoin des autres et que j’ai à apprendre à faire confiance.

Je résiste au bonheur, à ma valorisation .

Je me renie.

Le fait qu’on m’ait déjà dénigré et abaissé me fait croire que je ne vaux pas grand chose.

Je suis comme un arbre qui plie. Je me sens anéanti.

Je me détruis tellement avec ma pensée que c’est maintenant la maladie qui me détruit.

L’inflammation implique une rage brûlante et très émotionnelle, pouvant affecter toute mon existence. Je peux me questionner : « Est-ce que je souhaite vraiment être libre? »

Je peux inconsciemment, de cette façon, me venger de quelqu’un qui gravite dans mon univers et qui ne m’a pas manifesté suffisemment d’amour!

Cette forme de cage, dans laquelle mon corps se retrouve, me protège peut-être de devoir admettre  mes vrais sentiments!

En me taisant ainsi, je me sens dans l’obligation d’emprunter certaines routes pour faire plaisir aux autres au lieu d’avancer dans la direction que je veux prendre.

Au lieu d’être dans le mouvement et le changement, je suis dans la stagnation, l’inertie.

Puisque je ne veux plus rien sentir, mes nerfs sensitifs sont atteints. La répression émotionnelle peut me conduire à une incapacité d’aller de l’avant dans mes émotions, entraînant ainsi une confusion musculaire et mentale.

Lorsque je suis atteint de sclérose en plaques, je deviens dépendant des autres. Je deviens comme un enfant qui a besoin de quelqu’un pour s’occuper de ses besoins de base. Je dois m’accrocher aux autres, m’agripper pour ne pas tomber, autant physiquement qu’émotionnellement.

Je dois me demander si mes responsabilités en tant qu’adulte sont trop lourdes à porter.

Je préfère peut-être retourner dans un état de dépendance au lieu de toujours avoir à faire les efforts pour acquérir ou garder ce que je possède.

J’étais tellement bien quand ma mère veillait sur moi… Je la trouvais admirable. Mais je ne verrai plus jamais la douceur de ces yeux… J’ai maintenant l’impression que ma vie est sans cesse agitée, en pleine effervescence.

Mon corps me dit de lâcher prise, de me libérer de mes chaînes. La clé se trouve à l’intérieur de moi.

J’accepte de faire confiance à mon guide intérieur et je reconnais en chacun la présence de ce guide, qui amène chaque personne à agir au mieux de sa connaissance. Je manifeste alors plus de flexibilité et de compréhension.

J’accepte de donner un sens à ma vie. Je reprends la maîtrise de ma vie en assument pleinement mes sentiments. L’approbation des autres n’est plus nécessaire . J’accueille les sentiments qui m’habitent. Ils font partie de moi. Je laisse derrière moi les commentaires négatifs qu’on a pu avoir à mon sujet, autant de ma famille que de tout mon entourae. Je me donne plus de douceur. Je suis le flot de la vie et de ces douceurs, ce qui me permet d’évoluer harmonieusement. Je laisse mon costume de clown pour laisser transparaître ma lumière intérieure. La paix intérieure grandit chaque jour.

– Cause émotionnelle des ACOUPHÈNES

BLOCAGE PHYSIQUE

Ce malaise est une sensation auditive de sifflement, de tintement ou de bourdonnement perçue par quelqu’un et qui ne vient d’aucunes stimulation extérieure. Ces bruits ne sont perceptibles que par cette personne. Ce n’est pas une hallucination. Ce malaise est directement relié au centre d’équilibre, c’est-à-dire à l’oreille interne.

 

CAUSES ÉMOTIONNELLES (désirs bloqués)

Ces sensations sont causées par un trop plein de bruit mental. Se peut-il que tu te laisses trop déranger par ce qui se passe en toi, par tes pensées, t’empêchant ainsi de bien écouter ce qui se passe à l’extérieur? As-tu peur de perdre l’équilibre, le contrôle de toi-même? Il est fort possible que tu veuilles donc donner l’impression d’être équilibré et que tu fasses tout pour cacher tes peurs alors que tu désires, au plus profond de toi-même, laisser voir ta vulnérabilité.Se peut-il en plus que tu aies de la difficulté à entendre des critiques à ton sujet sans te dévaloriser? Après les avoir entendues, tu es toujours libre d’en faire ce que tu veux. Personne d’autre ne peut détenir la vérité à ton sujet.Il est aussi probable que tu aies de la difficulté à écouter le silence, car pour toi, le silence peut représenter une personne fermée, froide, alors que ton âme a besoin de périodes de silence.

 

CAUSES MENTALES (peurs et croyances)

Il est important de réaliser que tu as tendance à te méprendre entre ton intellect et ton intuition. Ce que tu crois être ton intuition est en réalité un truc de ton ego. Ce que tu écoutes est davantage ton ego qui est une création mentale. Regarde quelle est la peur en toi qui t’empêche de lâcher prise sur les petites voix dans ta tête et de faire confiance à l’Univers pour ce qui vient dans ta vie. Tu veux tellement te montrer courageux et équilibré que tu te laisses diriger par ta perception mentale de ces qualités. Ton intuition n’arrive pas à percer la cacophonie de tes pensées, ce qui affecte ton équilibre intérieur. Écoute davantage ce qui vient de l’extérieur, ce qui te permettra de mieux utiliser ton discernement. Accepte que ta perception du silence vient probablement d’expériences vécues étant jeune et qu’il peut être très sage parfois de demeurer silencieux plutôt que de dire n’importe quoi.

 

BESOIN ET MESSAGE SPIRITUEL

Ton grand besoin est de t’AIMER, d’accepter tes peurs du moment. Prends le temps de trouver ce dont tu as PEUR POUR TOI dans cette situation. Ton Dieu intérieur t’invite à accueillir cette peur qui te pousse à agir ainsi, en te rappelant que tout est temporaire. Il te dit d’accueillir tes limites actuelles et de reconnaître davantage ta propre valeur. Ce n’est qu’après t’être accueilli dans tes peurs et tes limites que tu pourras te diriger vers ce que tu veux vraiment. Souviens-toi que cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger. Si tu te sens capable d’assumer les conséquences de vivre selon les besoins de ton être, rassure-la.

– Cause émotionnelle des MAUX DE TÊTE

La tête est le centre de communication et est reliée à l’individualité.

La tête est souvent appelée le centre de contrôle. C’est par elle que passe toutes les émotions.

Les maux de tête peuvent avoir leur origine dans différentes parties du corps. C’est pourquoi un soin Reiki traite toujours la personne dans sa globalité.

Il y a plusieurs causes de maux de tête. Par exemple: le stress et la tension, quand je m’efforce tant bien que mal « d’être » d’une certaine

façon ou de faire telle chose.

Le mal de tête apparait souvent quand j’essaie trop fort mentalement d’accomplir quelque chose. Je peux aussi réagir à des fortes pressions exercées par des situations ou des événements qui m’entourent. Je veux peut-être trop comprendre, aller trop vite, vouloir savoir ou avoir réponse à mes questions trop vite.

Un mal de tête au niveau du front aura plus attrait à une situation dans mon travail ou liée à mon rôle social tandis que s’il se situe sur le côté de la tête (près des tempes), c’est plutôt mon côté émotionnel (famille, couple) qui est impliqué.

Quelle quand soit la cause, le mal de tête est directement lié à l’individualité et j’ai à apprendre à être plus patient et plus flexible envers moi-même et envers les autres.

Les migraines sont souvent associées à des troubles de la vision et de la digestion. Je ne veux plus voir et je ne veux plus digérer ce qui se passe dans ma vie. Ce sont des angoisses, de la frustration face à une situation où je suis incapable de prendre une décision. Je peux avoir le sentiment de quelque chose qui doit être accompli ou qui m’est demandé.

La migraine expose ma résistance reliée à mon incapacité d’accomplir ce qui m’est demandé. Ma tête surchauffe et me fait mal juste à l’idée de du but à atteindre qui me semble inaccessible. Je dois comprendre que, lorsque j’ai une migraine, j’ai une prise de conscience à faire, j’ai des choses à changer et je dois être capable de les changer, c’est-à-dire de passer à l’action. La migraine me donnant un temps d’arrêt, cela peut aussi être une façon d’obtenir davantage d’amour et d’attention.

Les migraines sont le deuxième type le plus rencontré de l’enseignement primaire des maux de tête. Les migraines affectent les enfants comme les adultes. Avant la puberté, les garçons et les filles sont également touchés par la migraine, mais après la puberté, plus de femmes que d’hommes sont touchés. On estime à 6% les hommes et jusqu’à 18% les femmes qui feront l’expérience d’une migraine.

Habituellement les maux de tête se produisent sporadiquement, mais ils peuvent se produire fréquemment et même tous les jours chez certaines personnes.

Sources : Article de Josette Sauthier (www.josettesauthier.ch), basé sur les ouvrages suivants :
Ton corps dit Aime-toi, Lise Bourbeau ; Dictionnaire des malaises et des maladies Jacques Martel ; La maladie cherche à me guérir, Philippe Dansart Métamédecine,et Claudia Rainville.

 

vu sur : https://www.zenensoi.com/2015/08/27/la-maladie-le-mal-a-dit-relation-entre-les-%C3%A9motions-et-les-maladies/

Le taux vibratoire du globe terrestre est en train d’s’élever à grande vitesse. 

Quelles sont les conséquences sur l’être humain?

Comme nous le savons, notre planète est composée d’un noyau dense, d’une croûte et d’un manteau plus ou moins solide que d’un magma liquide situé entre le noyau et le manteau. La vitesse de rotation du noyau diffère de celle de la croûte et du manteau. Ce phénomène physique de double vitesse génère un mouvement du magma conducteur d’électricité et crée ce que nous appelons le champ magnétique terrestre, qui a découvert découvertes par le physicien allemand WO Schumann dans les années 1950.

Autrefois, la fréquence de la résonance de Schumann était de 7,8 Hertz (Hz). Mais depuis 1980, celle-ci ne cesse de s’accroître.

Les

Partager

Chemin :  Articles   > L e champ magnétique terrestre

Au-delà des apparences il existe un grand champ d’énergies fait d’ondes, de vibrations reliant tous les éléments de l’Univers ne nous sommes partie intégrante.

S’est développé lentement au départ, s’accélère actuellement au point d’atteindre 13 Hz. Surtout depuis 2007 la planète connait une élévation de sa fréquence vibratoire que les physiciens nomment résonnance de Shumann, permettant à la Terre de passer lentement d’une dimension à l’autre ce qui est déstabilisant pour nous terriens.

Ce phénomène est dû à d’autres, à la baisse de la vitesse de rotation planétaire qui a un effet sur le rendement du champ magnétique avec l’intensité de celui-ci est directement proportionnelle à la vitesse de rotation.

La fréquence de la résonance de Schumann pourrait être comparée aux battements d’un cœur humain. C’est lui qui donne le rythme à toutes les formes de vie existant sur cette Terre, y compris celui des êtres humains. Cette augmentation importante de la fréquence (de 7.8 vibrations par seconde à 13 hertz) influe donc considérablement sur nos vies sans que nous n’en ayons conscience.

Chaque cellule, chaque particule de notre corps, possède sa fréquence harmonisée depuis les millénaires avec la fréquence terrestre. Cette modification brusque fréquente engendre un stress considérable sur tout notre être et notre survie dépendra de notre capacité à nous adaptateur rapidement à cette nouvelle réalité. Ce passage sera plus que pénible que la personne résiste au changement en cours, et un mode de vie déséquilibré. Si l’individu ne parvient pas à s’adapter, il périra. La nature est ainsi faite. C’est pourquoi nous devons trouver des moyens pour nous aider dans ce processus d’adaptation.

Les

Nous ne parlons pas seulement de l’adaptation physique de nos cellules et de nos organes mais aussi de l’adaptation de notre pensée et de notre émotivité ainsi que de notre spiritualité. Et cela s’étend aux relations entre les individus, à la société, ses politiques, ses économies, ses valeurs.

Il ya donc une décélération du mouvement de la Terre et une accélération de sa fréquence. Ces phénomènes se produisent de plus en plus rapidement à tous les niveaux, physiques, psychiques et spirituels, ou en d’autres mots, une accélération du processus évolutif.

Les cellules sont minuscules piles électriques, elles peuvent être facilement influencées par un changement de fréquence de l’environnement.De plus, notre cerveau produit des ondes qui vibrent en harmonie avec la fréquence terrestre, notamment les ondes alpha (8 à 12 hertz).Chez les êtres humains, les fréquences inférieures à 12 hertz correspondant aux états de détente, de somnolence, d’hypnose … et qui sont celles qui prédominent actuellement – correspondant aux états d’énervement, d’anxiété, de travail cérébral intense … ce qui se rencontre chez beaucoup de personnes aujourd’hui. Le changement de vibration terrestre va perturber, ce qui aura une incidence sur le fonctionnement des organes mais aussi des hormones, induisant divers troubles fonctionnels.

Il est probable que l’abondance des champs électromagnétiques artificiels (téléphonie mobile, radio, télévision, radar, antennes relais, courant électrique, écrans, wifi, bluetooth, ligne haute tension, téléphone sans fil …) dans ces baignent de manière permanente les êtres humains, ne facilite pas cette harmonisation avec les fréquences de la Terre. Ils ont tendance à brouiller les réceptions vibratoires du corps, aggravant encore pour les troubles ressentis.

Quelques symptômes sont très évocateurs de cette transformation:

Les

  • Une fatigue qui se déclenche par des réveils souvent difficiles, des chances de temps pour retrouver ses esprits. La fatigue va rendre les activités de la journée éprouvant, demandant des efforts pour être accomplis. Elle se caractérise par la qualité du travail et l’accompagnement d’un besoin de dormir plus longtemps.

Les

Les

  • Des troubles de la concentration, des troubles de la mémoire, des désorientations transitoires …

  • Des troubles du sommeil qui se caractérisent par des réveils fréquents durant la nuit, pas besoin de dormir plus longtemps, des réveils matinaux fatigués.

  • Des vertiges et des pertes soudaines de l’équilibre, qui sont des passagers fréquents mais qui peuvent devenir plus fréquents et plus intenses. Ils peuvent apparaître dans toutes les positions: coucher, assis ou debout. Ils sont transitoires et ne durent généralement que quelques secondes. Ils sont dus aux changements vibratoires, mais aussi aux changements du magnétisme terrestre.

  • Une grande émotivité qui a été traduite par des réactions aux côtés des événements, des moyens faciles, des tristesses soudaines, mais aussi un stress, des angoisses sans raison et une irritabilité plus grande

  • Et de nombreux petits symptômes:

Les

  • des sueurs nocturnes et des bouffées de chaleur,

  • des démangeaisons sur le corps et surtout aux yeux,

  • une sensation de soif plus importante,

  • des troubles de la vue: vue trouble, brouillée, hébergement difficile …

  • des sifflements d’oreilles,

  • une modification du goût,

  • des ongles et des cheveux poussants rapidement,

  • des acidités, des aigreurs et des troubles digestifs: lenteur, ballonnement, troubles du transit, nausée, etc.

  • des palpitations,

  • des douleurs et des courbatures notamment au niveau de la colonne vertébrale et du cou,

  • des contractures, des spasmes et des crampes.

Les

Ces symptômes sont les signes que l’organisme réagit aux changements de la fréquence et de l’adaptateur de l’adaptateur.

Si les troubles persistent, cela peut favoriser l’apparition des maladies .

Les troubles et les diverses manifestations sont normalement passagers, même si souvent rémanents. Mais chez certaines personnes, ils persistent. Au début, ils ne perturberont que légèrement le fonctionnement des organes, des hormones, du cerveau … Puis peu à peu avec le temps, ils peuvent induire de véritables maladies comme:

  • Un syndrome de fatigue chronique entraînant une diminution importante de la capacité à réaliser des activités habituelles. La vie devient efforts et souffrances.

  • Des allergies. Des expériences ont établi qu’il existe des fréquences électromagnétiques capables de déclencher une crise

allergique, alors une autre fréquence supprime les symptômes. Cette expérience pourrait expliquer le nombre impressionnant de personnes allergiques qui s’accroissent depuis quelques années dans nos pays. On estime que train, where it have one person upon two who sera allergique in France in one dizaine years … La présence d’allergies est un bon indicateur que l’organisme doit être adapté aux élévations Vibratoires Actuelles.

  • Le syndrome de l’intestin irritable (SII) mais aussi les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI – rectocolite hémorragique et maladie de Crohn) qui sont très répandues de nos jours. Elles provoquent une irritation de la muqueuse intestinale, une destruction de la flore et une hyperperméabilité intestinale (dysbiose) ce qui ouvre de grandes portes aux organismes aux polluants (pesticides et autres), aux toxiques et aux germes. Ce phénomène est à l’origine des maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, thyroïdite de Hashimoto, sclérodermie …), des candidoses et des infections chroniques.

  • Des problèmes de poids induisant essentiellement des surpoids importants, consécutivement au stress (grignotage), aux problèmes intestinaux et aux désordres hormonaux.

  • Des états d’angoisses, des phobies, des dépressions, des schizophrénies (psychoses), une agressivité … qui deviennent plus fréquentes, notamment chez les jeunes, avec des insomnies, des idées noires et suicidaires.

  • Des maladies neurologiques et neurodégénératives à l’origine de l’inflammation des neurones induits par les nouvelles vibrations plus élevées: maladies de Parkinson, maladie d’Alzheimer, sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique … mais aussi troubles de la fibromyalgie, syndrome des jambes sans repos.

  • Des cancers. Certains auteurs remarent que les dysharmonies peuvent également induire des mutations génétiques à l’origine des cancers.

  • L’électrosensibilité qui est aussi une maladie nouvelle comme de nombreuses autres sur cette liste. Les champs électromagnétiques artificiels sont la cause, mais les changements vibratoires de la Terre peuvent aussi y contribuer.

  • Les troubles chroniques chez les enfants: troubles de l’attention, hyperactivité, fibromyalgie, obésité, allergie, asthme, troubles du comportement, troubles de l’apprentissage, anorexie, cancer … le changement vibratoire la terre est sans doute, une des causes principales à ce phénomène mondial.

Bien sûr tous les troubles et toutes les maladies précédemment, ne sont pas redevables que de la simple élévation du niveau vibratoire de la Terre. Cependant, un certain nombre d’entre eux sont d’origine récente, ce qui fait le coïncider avec le début de l’élévation vibratoire.Quoiqu’il en soit, même si ce ne sont pas les seuls responsables, les changements de la fréquence de l’apparition de ces maladies et d’expliquer le nombre grandissant des personnes en mauvais état.

Les

Qu’est-ce qui peut faciliter cette transition?

Notre manière, en tant qu’individu ou collectivité, de réagir à ce déséquilibre va déterminer la qualité de notre passage dans cette nouvelle vibration. Plus nous serons en harmonie avec les nouvelles énergies, plus nous pourrons facilement passer à travers ce chaos temporaire et nous adapter à cette fréquence plus élevée.

Notre capacité d’adaptation dépendra de notre ouverture d’esprit, de la prise de conscience que nous ne sommes pas, en tant qu’humains, des êtres supérieurs, des dominateurs et des indépendants mais que nous faisons partie d’un tout que nous sommes tout simplement des maillons de la grande chaîne cosmique.

Dans cette démarche adaptative, nous pouvons également profiter des outils que la tradition spirituelle et la science moderne à notre disposition:

Dans cette démarche adaptative, nous utilisons des techniques d’autoréalisation comme la méditation, le yoga, le tai-chi, etc ou bien profiter des outils que la science moderne rencontre à notre disposition.

Le Correcteur d’Etat Fonctionnel constitue une technologie nouvelle génération l’induction d’une fréquence désirée, l’harmonisation de nos fréquences à celles du champ d’énergie terrestre, ainsi que la protection contre les pollutions vibratoires environnantes venant de nos maisons, voitures et des lieux de travail super-électrifiés, de la téléphonie mobile, etc Plus d’information sur ce dispositif est ici.

Ainsi, pour rester en bonne santé nous avons besoin de vivre dans un lieu sain et d’avoir une alimentation saine et équilibrée

 

vu sur : https://www.alter-naturel.com/champ-magnetique-terrestre

Documentaire fantastique sur les guérisseurs !

Ils sont magnétiseurs, rebouteux, coupeurs de feu ou guérisseurs. Ils «soufflent» le chaud, le froid, «imposent» les mains, manipulent…
Ce film est le fruit d’une enquête de 4 années à travers le monde et nous fait découvrir des guérisseurs en Europe, au Brésil et aux Philippines. Ce documentaire évoque également les liens entre les guérisseurs et la médecine allopathique. Qui sont donc ces praticiens empiriques qui n’ont pour tout diplôme que les témoignages de reconnaissance de leurs patients ? Ces guérisseurs qui, à mains nues, à l’aide de leur seul don redonnent aux malades équilibre et santé ? Un film signé Jean-Yves Bilien
Documentaire fantastique sur les guérisseurs !by scienceparallele

vu sur :http://stopmensonges.com/documentaire-fantastique-sur-les-guerisseurs/

Le stévia tue le pathogène de la maladie de Lyme mieux que les antibiotiques, confirme une étude

Publié par wikistrike.com sur 5 Mars 2018, 19:12pm

Le stévia tue le pathogène de la maladie de Lyme mieux que les antibiotiques, confirme une étude

Avec l’été qui va bientôt arriver, le risque de rencontrer des tiques, ces bestioles nuisibles responsables de la propagation de la maladie de Lyme, est en hausse. La maladie de Lyme est une maladie insidieuse et compliquée à traiter, tant pour le monde de la médecine allopathique que pour les praticiens de médecine alternative, en raison de ses capacités à changer rapidement de forme.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), environ 300 000 personnes sont diagnostiqués de la maladie de Lyme chaque année aux États-Unis seulement. Alors que les tiques existent dans la moitié des états américains, les cas de maladie de Lyme sont concentrés dans le Nord-Est et le Haut Midwest, avec 14 états représentant plus de 96% des cas signalés aux CDC.

Le CDC affirme que si 80 à 90 % des cas signalés sont considérés comme résolus par le traitement aux antibiotiques, 10 à 20 % des patients développent la forme chronique, une maladie persistante et parfois dévastatrice qui peut endommager n’importe quel organe du corps, y compris le cerveau et le système nerveux.

Le coupable de la maladie de Lyme est Borrelia burgdorferi, une infection bactérienne qui répond le mieux aux antibiotiques doxycycline et amoxicilline.
Cependant, Borrelia burgdorferi peut exister sous des formes morphologiques, y compris spirochetes, sphéroplaste (ou forme L), corps ronds, et biofilms. Lorsque les conditions sont jugées défavorables pour la bactérie, elle a la capacité de se transformer en un corps rond dormant, puis de se cacher sous forme de biofilm. Quand les conditions sont favorables, cependant, il peut revenir à sa forme spirochete.

Bien que les antibiotiques conventionnels puissent traiter certaines formes de la maladie, ils ne sont pas efficaces pour traiter TOUS les types de la maladie, car ils ne réussissent souvent pas à produire une guérison à long terme.

Cependant, de nouvelles recherches suggèrent qu’un traitement à long terme pourrait être imminent.

Une étude récente publiée dans le European Journal of Microbiology and Immunology a révélé que le stévia, un édulcorant et un substitut du sucre, a mis fin à l’état avancé ou chronique de la maladie de Lyme.

L’étude, menée par des chercheurs du Département de biologie et des sciences de l’environnement de l’Université de New Haven à West Haven, Connecticut, a révélé que l’extrait de feuilles entières de stévia, en tant qu’agent individuel, était un traitement efficace contre toutes les formes morphologiques connues de B. burgdorferi.

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont examiné l’effet antimicrobien de quatre extraits de feuilles de stévia par rapport à des antibiotiques individuels (doxycycline, céfopérazone, daptomycine), ainsi qu’une combinaison des trois.

Les tests en laboratoire ont révélé que, même si un extrait était plus puissant que les autres, probablement en raison de ses conditions de croissance et des pratiques agricoles utilisées, tous les extraits étaient efficaces pour traiter toutes les formes de la bactérie.

En fait, il a été prouvé que l’extrait de stévia agit même contre les bactéries les plus résistantes aux antibiotiques, connues sous le nom de biofilm. Les antibiotiques individuels, d’autre part, ont en fait augmenté le biofilm.

Bien que les chercheurs reconnaissent que les résultats doivent faire l’objet d’études et d’essais cliniques plus poussés pour corroborer la conclusion, ils espèrent que ces résultats indiquent que nous sommes sur le point de trouver un traitement efficace, même pour les formes les plus persistantes de la maladie de Lyme.

vu sur : http://www.wikistrike.com/2018/03/stevia-tue-le-pathogene-de-la-maladie-de-lyme-mieux-que-les-antibiotiques-confirme-une-etude.html

Source

POURQUOI ÉLEVER MON TAUX VIBRATOIRE ?

Pourquoi élever mon taux vibratoire ?

Le taux vibratoire d’une personne n’est pas fixé, il n’est pas immuable. Il est tout à fait possible, au prix d’un travail sur soi, de le modifier. Quelques actions simples ou plus complexes vous permettront d’élever votre taux vibratoire, mais découvrons d’abord les raisons qui pourraient vous pousser à vouloir le faire.

Le taux vibratoire de chaque personne a une influence énorme sur sa vie, sur son entourage, sur sa manière de voir les évènements qui surviennent et d’y faire face. Un taux vibratoire bas ne vous permet pas de tirer pleinement parti de vos capacités, vous ne voyez même pas ce qui pourrait aller mieux, vous êtes simplement à un stade plutôt basique de ce que pourrait être votre personne, dans toutes ses dimensions.

Au contraire, si vous décidez d’élever votre taux vibratoire, vous ouvrez à votre être l’accès à des dimensions plus riches, plus fines, plus satisfaisantes également. Imaginez cela comme si vous affiniez votre vocabulaire. Avoir plus de mots vous permet de mieux définir les différents états de ce que vous rencontrez, cela vous permet également de prendre conscience des différences qui ne vous touchaient peut-être pas auparavant. C’est aussi simple que cela. Vous pouvez mieux exprimer vos idées, parce qu’elles vous apparaissent dans une richesse de nuances que vous ne leur connaissiez pas jusqu’ici. Il en va un peu de même avec le taux vibratoire. En l’élevant, vous affinez ce que vous êtes capable de ressentir. Et en plus, vous dégagez une toute autre énergie, bien plus belle, bien plus bénéfique, bien plus pure.

Cultiver des pensées meilleures

Améliorer son taux vibratoire peut se faire d’une manière très simple tout d’abord. Dans un premier temps, vous pouvez cultiver de meilleures pensées. C’est tout un état d’esprit qu’il faut changer, toute une manière d’envisager le monde. On nous apprend, sous prétexte de prudence, à nous méfier de tout, de tout le monde. Si l’on suit ce mode de pensée, l’on se brûle généralement les ailes, l’on commence à juger les gens sur un simple regard et l’on devient son propre ennemi, parce qu’on crée des gens a priori hostiles à partir d’individus qui nous sont totalement inconnus.

Si, au contraire, l’on cherche à se démarquer totalement de ce mode de pensée, sans tomber dans l’inverse du mode précédent mais en cultivant plutôt des pensées positives, l’on apprend à extraire le meilleur de chaque situation. Les évènements malheureux peuvent continuer à advenir et, bien sûr, ils le feront, mais ils ne sont plus les seuls par qui nous jugeons le monde. Ils sont des accidents de parcours dont nous tirerons autant de leçons que possible.

En cultivant des pensées meilleures, nous chassons ces toxines de l’esprit que sont le jugement, la méfiance injustifiée, la jalousie, etc. Notre esprit est alors en bien meilleur état et l’on resplendit, l’on irradie notre énergie sur ceux qui nous entourent. L’on déverse dans le monde une énergie meilleure, comme une source pure, plutôt qu’une source boueuse.

Surtout, il convient de se débarrasser des pensées les plus viles, parce qu’elles sont les plus faciles mais aussi les plus nocives. Elles viennent facilement parce que l’esprit ne peut s’empêcher de juger, du moins lorsqu’on ne lui apprend pas autre chose. En travaillant, il peut faire bien mieux que cela.

Nettoyage des corps énergétique et physique

Les corps énergétiques et physiques sont encrassés, par le stress, l’angoisse, les mauvaises énergies, les pensées négatives, viles, par la nourriture de mauvaise qualité, par tout ce qu’on leur impose par paresse le plus souvent. En procédant à des nettoyages énergétiques et en détoxifiant son corps physique, on ressent rapidement un bien meilleur état et cela d’une manière très profonde, au delà du simple mieux-être. C’est pour cela qu’il faut à tout prix lutter contre la tentation de céder à la facilité, qu’il ne faut pas se laisser aller à choisir des nourritures de piètre qualité, que ce soit pour l’esprit ou le corps.

Créer une connexion avec un niveau plus élevé

Nous pouvons entrer en contacts avec des êtres bien plus élevés que nous et nous rapprocher d’eux, élever également notre taux vibratoire. Il nous faut choisir une entité en laquelle nous avons foi, en laquelle nous croyons,quelle qu’elle soit : lumière, être divin, être spirituel, etc. Il ne s’agit pas d’une simple question de religion ou de croyance mais bien de se donner les moyens de voir plus haut que nous-même. Lorsque notre choix est arrêté, il nous faut alors entrer en contact par la prière, par la méditation de la lumière, par le rêve lucide, par tous les moyens que nous savons utiliser ou que nous pouvons apprendre à maîtriser. Cela crée alors un lien qui permet l’échange d’énergie et nous élève tout simplement parce qu’on regarde vers le haut.

Élever son taux vibratoire est donc relativement simple si l’on s’en tient aux principes pour ce faire. Ces actions sont en fait bien plus compliquées qu’elles ne le semblent, parce qu’elles demandent un long travail sur soi, de lourdes remises en questions et des prises de résolutions difficiles. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Taux vibratoire et méditation

Comment élever son taux vibratoire

Notre taux vibratoire s’élève à mesure que l’on devient conscient du monde, que l’on s’ouvre à lui et que l’on affine notre perception de ce qui nous entoure, de ce qui existe plus ou moins loin de nous. Il nous faut devenir de plus en plus conscient et toujours chercher à déceler de plus en plus précisément ces éléments qui ne font tout d’abord que nous effleurer. Lorsqu’on les perçoit dans toute leur puissance malgré leur apparente légèreté, on a alors élevé son taux vibratoire, on a affiné nettement l’énergie que l’on diffuse.

Il faut aussi chercher à nous débarrasser des éléments négatifs nous empêchant d’avancer. En ne nous focalisant plus sur les seuls parties négatives de ce qui nous entoure, nous nous ouvrons à la lumière de chaque chose, à l’énergie positive qui peut alors venir nous enrichir et nous élever à notre tour.

Méditer pour élever son taux vibratoire

Méditer pour élever son taux vibratoire demande donc un travail conscient d’affinage de ses perceptions. Il faut en permanence chercher à percer à jour ce qui repose dans l’ombre. En le portant ainsi à la lumière de notre être, il est possible de s’en enrichir, sans jamais rien ôter de leur beauté, de leur richesse à ces objets de l’esprit que l’on observe et découvre. Il faut également chercher à rendre toujours plus fortes les impressions ténues que l’on ressent à peine. On affine alors son être, sa capacité de sensations. D’un être brut, lourdaud, l’on peut devenir un être de plus en plus raffiné, sans rien sacrifier de sa force, de sa puissance, en sachant simplement bien mieux les maîtriser et les diriger pour en faire des outils toujours plus efficaces.

En méditant, il nous faut découvrir par un long travail de recherche en soi ce que sont les boulets que l’on a attachés à ses pieds. Il faut s’assurer de ne jamais être entraîné vers le fond par des poids qui n’ont pas de raisons d’être. Ce sont souvent des jugements que l’on porte, des ennemis que l’on se crée que viennent les difficultés. À nous de ne pas nous alourdir inutilement, de savoir traverser l’existence en se consacrant plus à la découverte qu’à la critique. Cela, la méditation peut nous l’apprendre en nous montrant les causes de toute chose, en faisant de nous des êtres capables de déceler ce que d’autres ne peuvent seulement imaginer.

Vous pouvez, si vous le voulez, appliquer une technique tout simple.

  1. Imaginez une lumière pure, aussi pure que vous pouvez le concevoir.
  2. Laissez-la entrer en vous, visualisez cette lumière avec autant de réalité que possible. Efforcez-vous de la créer, de lui donner vie, de ne plus seulement l’imaginer. Lorsqu’elle entre en vous, par la tête, la lumière vous purifie. Elle ne se charge pas de vos basses vibrations, elle est trop pure pour cela, mais elle vous débarrasse des vôtres.
  3. Laissez cette lumière descendre, ressentez la bienveillance en elle à votre égard. Voyez comme elle se diffuse à travers votre être et en dépasse les frontières, parce qu’elle rayonne pour l’instant bien plus que vous ne le pouvez.
  4. Lorsque vous êtes empli de lumière, profitez de sa chaleur, de sa pureté aussi longtemps que vous le pouvez.
  5. Lorsque vous sentez qu’elle vous fuit, prenez le temps de l’accompagner, de la faire sortir en douceur, en vous sentant plein d’énergie, de sensations nouvelles, fines, précieuses.

Méditer pour élever son taux vibratoire est simple, mais long, parce qu’il faut s’appliquer à exercer un être qui n’est tout d’abord que fruste, maladroit, grossier dans ses manières. Puis à mesure que l’on travaille, l’on découvre ce qu’il est possible d’atteindre, et l’on ne peut que s’en inspirer.

 

 

source : http://www.techniquesdemeditation.com/