Archives de Tag: conscience

Coronavirus : Expliquation et Solution…!

Les égrégores

img6Voici un éclairage sur ce que sont les égrégores et leur fonctionnement…
Surveillez donc vos pensées …😉

🙏💜🙏

Egrégores ? Mais que sont-ils ?

par Frédéric-Arémis Florin

En ces temps troublés que nous traversons. Temps faits d’incertitudes, de violences, de heurts, de pouvoirs, d’asservissements modernes, de surconsommation, de mensonges, de remise en cause tout ou partie de la capacité de « nos dirigeants » à diriger, etc. En d’autres termes, en ces temps troublés qui peuvent faire naître en chacun de nous la PEUR et l’incapacité à avancer.

Ce faisant, de nous mettre en « mode » de SURVIE !

En ces temps d’ouvertures que nous traversons aussi. Temps faits d’espoir, de prises de consciences individuelles, de prises de consciences collectives, de libertés d’expression, de libertés de penser, d’être un cherchant, d’accueillir ce que nous sommes réellement, ou la Lumière et le souffle de la Vie qu’il y a en nous, etc. En d’autres termes, en ces temps d’ouverture qui peuvent faire naître en chacun de nous la JOIE et la nécessité d’aller de l’avant.

Ce faisant, de nous permettre d’accueillir en nous la VIE, d’ÊTRE la VIE !

Il est peut-être grand temps de comprendre ce que sont les égrégores, et leurs impacts sur notre personnalité :

De choisir à quels égrégores nous unir.

De comprendre que notre psyché impacte directement sur ces égrégores.

De comprendre que ces égrégores impactent directement sur ce que « JE SUIS » et donc sur mon comportement.

Pour bien comprendre, ne vous êtes-vous jamais posé la question suivante en regardant un match de foot : Pourquoi est-ce que cette équipe qui jouait si bien en première mi-temps joue-t-elle si mal en seconde mi-temps ? (L’inverse est aussi possible, et cela arrive même au cours de la même mi-temps). Pourquoi cela alors que l’équipe est composée de 11 individus sur le terrain, des remplaçants, de l’entraîneur, donc de plus de 20 individus. Ce peut-il que tous ces individus se mettent à douter en même temps, ou au contraire à positiver en même temps. Non. C’est impossible, et pourtant…

Les égrégores peuvent nous permettre d’apporter une explication.

1.) Que sont les égrégores :

L’égrégore est un champ énergétique produit par de puissants courants de pensées collectives et cohérentes. Il s’agit d’une forme de pensée construite par un groupe de personne ayant la même intention consciente ou inconsciente.
Ce courant de pensées collectives se remplie de toutes les émotions que les participants mettent en commun, intentionnellement ou non. C’est ainsi qu’un collectif qui se focalise sur une situation identique, même si improbable génère un champ énergétique, une énergie mentale faite d’affectif, de passionnel, de spirituel, d’émotionnel.

C’est ainsi que l’égrégore est une énergie structurée par une situation (l’objet) sur lequel elle se finalise. Cette énergie se remplie de toutes les émotions du collectif du moment où il suit le même mode de pensée et la même cohérence.

L’égrégore se constitue dès que des personnes émettent la même intention, la même émotion, le même but. Cela est rendu possible par l’existence du même courant de pensées d’un groupe de personnes. Chaque actes, pensées, idéaux, émotions – de chaque individu constituant le collectif d’un égrégore – fusionnent pour devenir un tout cohérent. Une forme dont les composants sont énergétiques.

La notion d’égrégore se rapproche de celle d’inconscient collectif et de conscience collective.

Bien qu’impalpable, une « forme pensée » est aussi pénétrante, enveloppante, perceptible qu’une présence matérielle.

2.) De quels corps se compose un égrégore :

Nous pouvons considérer qu’un égrégore se décompose en trois parties pour exister :

– Le corps physique de l’individu qui appartient à cet égrégore. Le déclencheur d’un égrégore est constitué par la personne unique qui s’associe dans le collectif du « courant de pensée de l’égrégore ». On peut donc considérer que la personne faisant partie d’un égrégore est une cellule de ce dernier.

Ainsi, l’égrégore vit sur le plan physique par l’intermédiaire des personnes physiques qui le compose.

– L’égrégore a une personnalité, puisqu’il reprend l’ensemble des manifestations conscientes et inconscientes des individualités physiques qui en sont sa source.

L’égrégore a donc une dimension psychique ou sa propre psyché.

– L’égrégore est énergie. Il condense et rassemble en un champ énergétique unique, l’énergie mentale de chacun des membres qui le compose. Il comprend toutes les vibrations des personnes qui le composent.

On pourrait donc considéré que bien qu’impalpable, l’égrégore serait comme une entité vivante. Une entité vivante créée de toute pièce par l’Homme et par sa pensée.

3.) Action et réaction entre l’égrégore et l’individu :

Il est important de se rappeler que l’Homme est un récepteur, mais aussi un émetteur. (Je peux être « mis » en Joie par la Joie d’autrui, ET, je suis capable de transmettre ma Joie à autrui).

L’égrégore condense, rassemble ce que chaque individu y apporte avec son courant de pensées.

Et,

L’individu reçoit de l’égrégore dans lequel il entre (la pensée collective, même objet, même cohérence) la même énergie possiblement augmentée de l’énergie mentale du collectif.

L’individu nourrit l’égrégore, et l’égrégore agit sur l’individu.

L’égrégore est constitué par la pensée de l’individu unique. Sa puissance va augmenter en fonction de la taille du collectif (du nombre d’individus). Elle va aussi s’amplifier en fonction de la focalisation de ses membres sur l’objet.

C’est pourquoi l’égrégore, pour exister, doit-être alimenté régulièrement par les membres du groupe qui se trouvent dans la même énergie vibratoire.

Si l’égrégore peut être considéré comme une entité vivante, sa vie matérielle est assurée par le nombre des membres qui le compose. Plus il y aura d’individus qui pensent la même chose, qui émettent la même chose ; Plus ces émissions seront intenses, plus l’égrégore grandira et sera puissant. Plus il sera grand et puissant, plus il nourrira les individus de son champ énergétique.

A l’inverse, un égrégore peut aussi être asséché et disparaître. Seulement si chaque individu entreprend un travail personnel sur soi, qu’il choisit de changer son mode de pensées, de ne plus abreuver le dit égrégore.

4.) Quelques exemples et interagir avec les égrégores :

A titre d’exemples, les mouvements politiques, les religions sont des égrégores.

Il en est de même pour une entreprise qui a son propre égrégore, un club sportif,etc .

Les émotions, les sentiments ont aussi leurs égrégores.

L’égrégore de l’Amour, celui de la haine, de la peur… La terreur a aussi son égrégore tout comme la violence ou la Paix, le sentiment d’injustice, etc…

A nous de décider et de choisir à quelle famille, à quel égrégore nous souhaitons appartenir.

Faire ce choix est une chose. Encore faut-il être congruent avec soi-même et mettre en œuvre, entrer dans l’action dans le sens du choix que nous faisons. Pour ce faire apprendre à se contrôler.

Contrôler ses sentiments, ses émotions, ses pensées. Le fait de penser à un égrégore, on le nourrit. Peut-être est-ce là tout le travail du Sage, son propre contrôle dans l’Amour à SOI ?

Il faut aussi contrôler la nourriture spirituelle que nous donnons à notre Esprit. Là aussi, être congruent avec soi-même est important.

Nous pouvons aussi choisir, de nous-même à quel égrégore s’attacher.

5.) Peut-on pousser une personne à rejoindre un égrégore malgré elle, c’est-à-dire inconsciemment ?

Pour répondre, je vais vous poser directement la question suivante, en rapport aux derniers évènements qui ont touché la Côte d’Azur.

« Vous apprenez l’existence de cet acte par les médias. Vous allumez n’importe quelle chaîne d’informations en continue, et commencez à regarder le défilé d’images, de reportages, d’interviews sans queue ni tête donnés par des journalistes qui n’ont aucune formation psychologique, etc… »

Vous qui me lisez, êtes-vous peut-être dans le cas de ces personnes qui vont regarder cela pendant des heures…
Soit disant au titre de l’information.

Ainsi vous vous abreuvez d’images et de sons qui vous relatent l’horreur et la peur, toujours plus, à qui mieux mieux, d’une chaîne à l’autre.

Ma question, celle que vous devez vous poser :
Alors que vous savez :
– Oui, je sais qu’il y a eu un acte terrifiant.
– Oui, je sais qu’il y a eu « X » morts, « X » blessés graves, que la police est intervenue,
que cela s’est passé le soir, etc…

Cela, c’est être informé, et S’INFORMER.

Ma question, celle que je vous demande de vous poser :

– Qu’est-ce que cela m’apporte de regarder des reportages, des conjectures non avérées pendant des heures ??? Ces images, ces interviews, ces sons ?

Ma réponse :

Absolument RIEN !!!

Même pas de l’empathie. (Car la vraie empathie n’est pas de se noyer en tentant de sauver un homme qui se noie alors que l’on ne sait pas nager).

Au contraire,

En regardant cela vous impactez directement votre inconscient avec ces images, ces sons, ces interviews. Et, rappelez-vous, notre cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il vit réellement et ce qu’il peut vivre par procuration, ou, imaginer. (Expériences scientifiques : Professeur Joe Dispenza).

Approche scientifique possible :
En regardant cela, vous activez les mêmes réseaux neuronaux que si vous aviez vécu directement cette tragédie. Votre cerveau ne pouvant pas faire la différence entre ce qu’il vit réellement, et ce qu’il vit par procuration, votre hypothalamus libèrera des peptides, petites séquences d’aminoacides, qui une fois combinées, créent les neuro-hormones ou neuropeptides…

Ce sont ELLES qui sont responsables des émotions que nous ressentons physiquement quotidiennement. D’après le Professeur John Agelin, il y a une chimie pour la rage, pour le bonheur, pour la peur, pour l’envie, etc…

Ma réponse, c’est aussi :

De regarder et d’écouter en boucle ces reportages chocs vous apportent :

– La modification de votre psyché (en psychologie, la psyché désigne l’ensemble des manifestations conscientes et inconscientes de la personnalité d’un individu) ;

– Physiquement, consciemment et inconsciemment de ressentir l’émotion que ces images vous apportent, peut-être la Peur, La Haine, la Terreur ;

– De rejoindre malgré vous ce, ou ces égrégores.
Ce ou ces CHAMPS ENERGETIQUES, et d’être en retour impactés par EUX.

En conclusions :

Oui, on peut vous faire rejoindre un égrégore ( par exemple de peur ) malgré vous. Et cela de manière totalement inconsciente.

Quel est le but de ce genre d’action médiatique ? Je vous en laisse seul juge.

Mais vous pouvez choisir d’ÊTRE LIBRE !

Être LIBRE dans l’action.

Vous pouvez choisir de vous détacher par exemple de cet égrégore de la peur en choisissant intentionnellement – pour vous protéger – d’adhérer à un autre groupe, un autre égrégore de force équivalente, mais « opposé ».

Rappelez-vous, l’opposé de la Peur – d’Être dans la peur –

Est

L’Amour. (oui, ce n’est pas la haine. La haine est un amour) – d’Être dans l’Amour – Être dans l’Amour à SOI.

SI VOUS ÊTES DANS l’AMOUR à VOUS-MÊME, vous ne connaitrez plus la peur.

Frédéric-Arémis.

Geoarmonie A comme Argent

A comme Argent

 

 

 

 

L’argent est une forme d’énergie virtuelle. Inventé par l’homme, l’argent est une énergie dont le sous-jacent est basé sur l’échange de temps : « Je te donne de l’argent en échange de ton temps ». Chacun peut échanger son temps contre cette énergie qui pourra être cumulée. Au départ, l’argent est l’énergie que l’on reçoit lorsqu’on crée et offre un service à quelqu’un.

Les inventeurs en créant des produits, les artistes en créant des œuvres créent un produit qu’ils vont pouvoir distribuer à des millions de personnes : Steve Jobs avec l’Iphone, Bill Gates avec Windows, Mickael Jackson avec ses disques. Plus on distribue son temps, plus on reçoit de l’argent. Que ce soit en dupliquant son œuvre, comme c’est le cas en informatique, ou en vendant un exemplaire unique. Pour les créateurs, l’argent est l’énergie que l’on reçoit pour l’usage de l’invention ou de l’œuvre qui a été créée. Les inventeurs reçoivent des royalties sur des brevets ou des droits d’auteur par exemple.

Plus on arrive à dupliquer une idée, un service, un produit, plus on est récompensé en recevant de l’argent car il peut être utilisé par un nombre important de personne.

Bien sur le temps de chacun n’a pas la même valeur. Celui-ci est valorisé en fonction du degré de conscience de chaque individu. Le temps d’un Mozart, d’un Picasso, d’un Einstein, d’un Steve Jobs a une très forte valeur, grâce à leur niveau d’expertise. On retrouve ce principe dans tous les domaines : la cuisine, les affaires, la sculpture, la peinture, la musique, le sport, la spiritualité, la science, la médecine, etc…

Pour évaluer la valeur du temps d’un individu, il faut se poser la question : qu’est ce qu’à déjà effectuée cette personne dans le passé ? Quelles sont ses réalisations ? Combien de personnes a-t-il déjà aidé ?

On peut voir le monde de cette façon : parfois nous offrons des produits et services et parfois nous utilisons ces produits et services. Bien évidement, nous sommes tous créateur et utilisateur. L’argent est l’énergie qui en permet l’usage. Quelqu’un qui n’a besoin de rien ou de très peu n’a pas besoin de beaucoup d’argent. Entre les créateurs et les consommateurs, il y a bien sur les entreprises qui créent, qui distribuent, le système financier international qui rend compatible les différentes formes d’argent : les monnaies.

Certains ont l’impression d’avoir de l’argent, des biens matériels. En réalité, rien ne leur appartient.

« Rien ne t’appartient, tu ne me crois pas ? Meurs et tu verras ! »

Kundun 2010

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 135

L’énergie de l’argent est une énergie permettant le partage, l’accès à des services et à des objets. Mais en réalité, cette énergie n’est plus utilisable après la mort du corps. L’âme continuera son chemin sans ces biens matériels. La notion d’appartenance est illusoire, en réalité il s’agit toujours d’un droit d’usage temporaire et non d’une propriété. Et ce droit d’usage peut s’arrêter à tout moment avec la mort.

Il est souvent préférable de prendre en compte ce facteur si on veut être heureux, car c’est toujours ici et maintenant qu’on peut « vivre » et « exister ». Beaucoup, parmi nous dépensent beaucoup de temps à accumuler de l’argent qu’ils n’utiliseront jamais. Quel est le sens d’une telle démarche ?

De plus, on surestime toujours le temps qu’il nous reste à vivre !

L’argent est une énergie magnifique qui a permis à l’humanité de se développer, de créer une concentration des capitaux nécessaires à la création des grandes industries. Utilisé pour le bien du groupe plutôt que d’un seul individu, l’argent permet de nourrir des familles, d’éduquer les enfants, de créer des emplois, de soutenir l’économie.

L’argent est une énergie, et comme toute énergie, elle peut être utilisée pour construire ou détruire. C’est en augmentant son niveau de conscience de façon générale qu’on peut apprendre à utiliser cette énergie.

Comme toute accumulation d’énergie, concentrée, l’argent se transforme en pouvoir. Alors l’argent bénéficie de la loi de l’attraction et attire autour d’elle tout ce qui lui permet de grandir, de se développer. L’argent attire l’argent car cette énergie a besoin de grandir, de circuler, de se développer.

Actuellement, l’argent est une des énergies qui relie tous les hommes et les femmes de notre planète. Avec de l’argent, on peut échanger son temps contre de l’argent et utiliser tous types de services ou produits quelque soit l’endroit. L’argent est devenu l’énergie universelle d’échange de temps et de valeur.

Les grandes transformations en cours sur notre planète sont liées aux déséquilibres concernant la valeur du temps de chacun. Un salarié Indien, Thaïlandais, chinois coûte 250 € par mois charges comprises alors qu’en Europe, il coûte 2500 €.

L’interconnexion de toutes les entreprises, de tous les êtres humains sur terre a permis de créer un « village mondial » ou tout s’équilibre un peu plus chaque jour. L’intelligence d’un homme a la même valeur quelle que soit sa localisation géographique. Seul compte son environnement. Grâce à l’interconnexion généralisée, à la mondialisation, il y a de moins en moins de frontières, de séparations. De plus en plus, le savoir faire d’un homme ou d’une femme peut être utile de façon global. Alors des sociétés s’implantent à l’autre bout du monde pour diminuer leurs coûts. Des géniesvont dans des pays développés pour exploiter au mieux leurs capacités.

L’argent, et donc le temps offert par chacun des habitants de la planète est de plus en plus fluide, de plus en plus partagé. Un jour viendra ou il n’y aura plus qu’un seul grand pays, avec une seule monnaie. Tout en gardant leurs spécificités régionales, les êtres humains continueront à tous être producteurs et consommateurs de temps et d’argent. Aujourd’hui, l’énergie de l’argent s’investit là ou le temps ne coûte pas cher pour être revendu sous forme de services ou produits là où il a une plus grande valeur.

D’une certaine façon, il est amusant de considérer que l’argent est une forme de temps « stockable ». Avec de l’argent, vous pouvez demander à d’autres de réaliser des tâches que vous n’avez pas le temps de faire : faire à manger (restaurants), construire une maison, créer des vêtements, etc…

Certaines personnes ont tellement d’argent que des dizaines de milliers de personnes travaillent pour elles, réalisant leurs projets. En réalité, ils achètent le temps des autres pour réaliser plus.

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 213.jpeg

L’argent est donc une énergie comme une autre, bien utilisée, elle rend des services très importants à l’humanité. C’est uniquement lorsqu’elle est stockée à ne rien faire que l’argent perd de sa valeur. Aussi, le système financier actuel a de très nombreux défaut puisqu’on l’autorise à créer de l’argent à partir de rien. (Spéculation)

La création d’argent devrait obligatoirement être en lien avec des sous-jacent réel : le temps de personnes qui travaillent et qui créent réellement quelque-chose, que ce soit un produit ou un service. Tant qu’on laissera le système financier créer de l’argent à partir de rien, nous aurons des bulles spéculatives, des cracks mondiaux.

Il serait temps d’imaginer un système plus régulé ou il serait impossible de créer de l’argent sans valeur, sans un sous-jacent basé sur une réalité matérielle.

Messieurs et mesdames les économistes, à vos plumes !

Kundun sept 2012

 

 

 

La maladie, LE MAL A DIT… Relation entre les émotions et les maladies

Le ressentiment, les regrets, la haine, forment dans notre être une accumulation de nœuds, tout comme la petitesse, les envies, la jalousie. Nos peurs et nos sentiments négatifs forment des nœuds, des barrières, des kystes émotionnels… Ces nœuds, tout comme des détritus dans un ruisseau, forment des barrages, et empêchent la force de vie et le flux d’énergie de circuler harmonieusement. Cette stagnation d’énergie, comme des déchets au fond d’une poubelle, finissent par créer des maladies, le mal a dit….ce que nous ne disons pas…. Niveler ces nœuds par la sérénité, l’acceptation de ce qui est, l’oubli, le pardon, c’est laisser à nouveau circuler la vie, l’amour, et la laisser irriguer tout notre être. « Tout m’est donné, et je redistribue tout ce qui m’est donné… » « Je vis sans peur, ni de la pauvreté, ni de la maladie » Cette affirmation, quand elle est dite avec confiance, irradie, propulse un merveilleux échange, tout le mystère de la charité y vibre et cette vibration empêche l’écoulement dans le néant. Tout m’est donné, je donne tout….rien ne se perd. Voilà le grand mouvement dans lequel il faudrait s’incorporer pour être serein, confiant.

Relation entre les émotions et les maladies

« Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime! » Toutes les émotions que vous refoulez à l’intérieur de vous-même parce que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties de votre corps.

Les émotions génèrent des symptômes physiques, par exemple LA PEUR, L’ANGOISSE donnent des palpitations cardiaques, vertiges, sueurs, tremblements, mains moites.

  • LA PANIQUE peut provoquer des diarrhées.
  • LA COLÈRE retenue,
  • LA RANCUNE : une crise de foie.
  • LA DIFFICULTÉ A TROUVER OU A PRENDRE SA PLACE peut provoquer des infections urinaires à répétition.
  • QUELQUE CHOSE QU’ON NE VEUT PAS ENTENDRE OU QUAND ON NE VEUT PAS S’ÉCOUTER, des otites, douleurs d’oreilles.
  • QUELQUE CHOSE QU’ON N’A PAS OSE DIRE, QU’ON A RAVALE, une angine, des maux de gorge.
  • UN REFUS DE CÉDER, DE PLIER, D’OBÉIR OU DE SE SOUMETTRE, des problèmes de genoux.
  • PEUR DE L’AVENIR, PEUR DU CHANGEMENT, PEUR DE MANQUER D’ARGENT, des douleurs lombaires.
  • INTRANSIGEANCE, RIGIDITÉ, douleurs cervicales et nuque raide.
  • CONFLIT AVEC L’AUTORITÉ, douleurs d’épaules.
  • TOUT PRENDRE SUR SOI, également douleurs d’épaules, sensation d’un fardeau.
  • SERRER LES DENTS POUR AFFRONTER QUELQU’UN OU UNE SITUATION SANS RIEN DIRE…douleurs dentaires, aphtes, abcès.
  • PEUR DE L’AVENIR, DIFFICULTÉS A ALLER DE L’AVANT, OU BESOIN DE « LEVER LE PIED »: douleurs dans les jambes, les pieds, les chevilles.

Bien sûr, il ne faut pas généraliser, ça peut être tout simplement un problème mécanique, faux mouvement, coup de froid….mais si vous ne trouvez pas d’explications, essayez de réfléchir à ce qui se passe dans votre ressenti.

Au besoin, faites la thérapie par l’écriture, écrivez ce qui vous préoccupe, et brûlez ou déchirez. Ça permettra à l’émotion de s’évacuer.

En voici quelques extraits :

– Origines émotionnelles possibles de la FIBROMYALGIE

Les personnes qui souffrent de fibromyalgie se sentent souvent « de trop », ou se rendent malades pour attirer l’attention, pour qu’on s’occupent enfin d’elles, qu’on remarque leur existence (ceci inconsciemment, bien sûr.)

Ces personnes vivent souvent une vie qui n’est pas la leur, qu’ils n’ont pas vraiment choisie, mais ils la vivent pour suivre des principes, ou faire ce qu’on attend d’elles, mais qui ne correspond pas à leurs vrais désirs.

Ce n’est pas la vie qu’ils aimeraient vivre.

Alors ils ne veulent plus avancer, se coupent de leurs émotions.

C’est souvent de la violence retournée contre soi, de la trop grande sévérité envers soi-même. Ou se sentir pris en étau entre ses parents, ou vivre de la colère refoulée depuis longtemps.

Il semblerait que les sources de la fibromyalgie remontent très souvent à l’enfance, à la suite d’un événement ou d’un contexte qui a généré de la culpabilité.

Il est bien clair que ça n’explique pas toujours tout, mais c’est juste pour soulever une question, une possibilité éventuelle qu’il y a quelque chose de non réglé derrière cette blessure.

La fibromyalgie semble atteindre surtout chez les personnes qui culpabilisent, qui ne se donnent pas le droit d’exister et même parfois, qui regrettent d’être nées car elles pensent que leur naissance ne rend pas leurs parents heureux, ou qu’ils seraient bien mieux sans elles.

La FIBROMYALGIE est la conséquence d’une grande douleur intérieure, de l’anxiété, du perfectionnisme poussé au-delà des limites. On sent de la pression de l’entourage, ou on se la met soi-même, on a de la peine à s’affirmer, à se faire reconnaître, à recevoir de l’amour.

Comment inverser la tendance ?

Se permettre d’être qui on est, avec ses imperfections, ses faiblesses. On n’a pas à être parfait, d’ailleurs la perfection n’existe pas. C’est un chemin, et non pas un but à atteindre, comme le dit la citation de sagesse orientale.

Prendre soin de soi, se donner de la douceur, se traiter avec bienveillance.

S’épanouir dans des activités qui nous plaisent, qu’on a choisies, se faire plaisir.

Se donner le droit d’exister, on est sur terre, il y a une bonne raison, à nous de faire que notre vie nous corresponde le mieux possible, faire du mieux qu’on peut avec ce qui est.

Se donner un but, soutenir une cause, donner un sens à sa vie.

– Causes émotionnelles des maladies du FOIE ET DE LA VÉSICULE BILIAIRE

Maladies du foie : le foie représente les choix,  la colère, les changements et l’adaptation.

Causes émotionnelles possibles :

On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux. Difficultés d’ajustement à une situation.

Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.

Colère refoulée.

Personnes sujettes aux maladies du foie : personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Cirrhose : causes émotionnelles possibles : souvent une maladie liée à l’alcoolisme, mais l’alcoolisme est aussi maladie en rapport avec ces émotions : forme d’autodestruction, rejet de soi-même et de sa vie, culpabilité de vivre. Trouver que la vie est injuste, être au bout de ses limites.

Hépatite : cause émotionnelle possible : se faire du mauvais sang, situation personnelle difficile, relations tendues, sentiment d’échec, d’injustice.

Impression de se perdre, ne pas distinguer le bien du mal.

Avoir été obligé de faire quelque chose.

Maladies de la vésicule biliaire :

La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage.

Se battre. Esprit de conquête.

Quelles émotions refoulées peuvent provoquer des maladies de la vésicule biliaire ? 

  • Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser. Sentiment d’injustice.
  • Colère, rancune.
  • Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.
  • Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.
  • Se retenir de passer à l’action.
  • Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Calculs biliaires lithiases biliaire :

Les pierres ou calculs sont des dépôts de cholestérol agglomérés et durcis.

Émotions refoulées qui peuvent provoquer des calculs ou de la lithiase biliaire :

Ces calculs peuvent résulter de pensées ou de jugements top durs envers soi-même, envers son entourage ou envers la vie, ou craindre les jugements des autres.

  • Amertume intérieure, mécontentement envers soi-même ou quelqu’un de l’entourage.
  • Désir de revanche, détester quelqu’un.
  • Envie ou jalousie non avouée. Désir de montrer au monde entier de quoi on est capable.
  • Être décidé à aller de l’avant, en étant conscient de ses capacités, mais se sentir arrêté ou limité par quelque chose ou par des peurs.
  • Peur de perdre, ou de perdre la partie, de quitter quelqu’un ou une situation, sensation de devoir se justifier.
  • Désir de clarifier une situation ou refus de d’y voir clair.
  • Difficultés à accepter ses sentiments et émotions, surtout s’ils sont négatifs.

Reconnaissez et acceptez ces émotions, si vous les éprouvez, mettez des mots dessus, acceptez votre ressenti, écrivez une lettre à la personne qui vous est la cause de ce que vous éprouvez, puis brûlez-la ou déchirez et jetez dans les toilettes, c’est libérateur. Une fois les émotions négatives reconnues, acceptées et évacuées, le corps peut cesser de vous envoyer ce message de « mal a dit. »

-Cause émotionnelle des Problèmes d’ESTOMAC

 

BLOCAGE PHYSIQUE

L’estomac est un organe important de la digestion, situé entre l’œsophage et l’intestin grêle. Grâce aux sucs gastriques qu’il sécrète, il transforme les aliments en liquide. Les problèmes d’estomac les plus courants sont les ulcères, les gastrites (brûlements), les hémorragies gastriques, les cancers et les problèmes de digestion(vomissements, indigestions, etc.) Vérifie la description individuelle du problème en question, en plus de la description qui suit.

 

CAUSES ÉMOTIONNELLES (désirs bloqués)

Tous les problèmes d’estomac ont un lien direct avec la difficulté d’accepter ou de bien digérer une personne ou un événement. Le fait d’en souffrir indique une ou plusieurs des attitudes suivantes.

  • Tu vis de l’intolérance et de la peur face à ce qui n’est pas à ton goût.
  • Tu résistes aux idées nouvelles, surtout celles qui ne viennent pas de toi.
  • Tu as de la difficulté à t’ajuster à quelqu’un ou quelque chose qui vient contredire tes plans, tes habitudes ou ta façon de vivre.
  • Tu laisses trop souvent ton « critiqueur intérieur » t’influencer, ce qui t’empêche de lâcher prise et de laisser parler ton cœur qui, lui, ne veut qu’accepter inconditionnellement.
  • Il se peut que tu sois du genre à t’accuser de manquer d’estomac, c’est-à-dire de manquer d’audace.

 

CAUSES MENTALES (peurs et croyances)

Que crois-tu qu’il t’arriverait si tu arrêtais de résister aux idées des autres? Crois-tu que tu passerais pour un vulnérable, un faible? Au lieu de croire que tu es impuissant parce que tu ne peux pas changer les autres ou une situation, deviens conscient de ta propre puissance pour créer ta vie.

Tu n’as pas besoin de dire à ton corps comment être un corps et comment faire son travail de digestion. Il en est ainsi pour ton entourage. Tout un chacun a une façon différente de voir la vie. Ce n’est pas pour rien que l’estomac est placé dans la région du cœur. Nous devons tous accepter avec amour, c’est-à-dire accepter la différence de tout un chacun. Les pensées du genre « c’est injuste » ou « pas correct » ou « idiot », etc. que tu alimentes ne sont plus bénéfiques pour toi. Elles bloquent ton évolution comme ton estomac bloque la digestion de ta nourriture. En devenant plus tolérant face aux autres, tu deviendras plus tolérant face aux aliments que tu absorbes.

Ton estomac t’envoie le message d’arrêter de vouloir tout contrôler. Tu as besoin de faire davantage confiance aux autres, tout comme tu dois faire confiance en la capacité de ton estomac de digérer tes aliments.

 

BESOIN ET MESSAGE SPIRITUEL

Ton grand besoin est de t’AIMER, d’accepter tes peurs du moment. Prends le temps de trouver ce dont tu as PEUR POUR TOI dans cette situation. Ton Dieu intérieur t’invite à accueillir cette peur qui te pousse à agir ainsi, en te rappelant que tout est temporaire. Il te dit d’accueillir tes limites actuelles et de reconnaître davantage ta propre valeur. Ce n’est qu’après t’être accueilli dans tes peurs et tes limites que tu pourras te diriger vers ce que tu veux vraiment. Souviens-toi que cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger. Si tu te sens capable d’assumer les conséquences de vivre selon les besoins de ton être, rassure-la.

– Causes émotionnelles des maladies : LA GLANDE THYROÏDE

 

Quelles émotions et quelles circonstances de la vie sont susceptibles d’occasionner des problèmes à la glande thyroïde ?

  • Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.
  • Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.
  • Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse.
  • Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.
  • Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté.
  • Difficultés à s’affirmer.
  • Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.
  • Chagrin non reconnu par l’entourage.

Hyperthyroïdie :

  • Désir de vengeance, besoin de prouver ses capacités.
  • Trop en faire pour être aimé.
  • Croire que tout est urgent, il faut tout « faire vite ».
  • Colère et tristesse de ne pas avoir dit ce qu’on aurait aimé ou voulu dire à une personne, ou dans une situation. Dans ce cas, on peut essayer de faire la thérapie de la lettre à brûler
  • Se sentir dépassé par les événements.
  • Non-dits accumulés.

Hypothyroïdie :

  • Profond découragement, à quoi bon ?
  • Aimerait en faire plus mais ne se demande pas quels sont ses vrais besoins.
  • Personne ne nous comprend.
  • Rancune tenace et nourrie pendant des années.
  • Résignation, abandon de la vie.
  • Désir de fuir les réalités, se mettre en retrait.
  • Rancune ancienne non réglée.

– Causes émotionnelles des maladies : LES HERNIES

L’hernie est une partie d’un viscère, pour les hernies inguinales ou du noyau gélatineux, pour les hernies discales qui saille hors de la cavité qui le contient et qui passe à travers la paroi musculaire, formant une petite boule qu’on sent sous la surface de la peau.

En règle générale de la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.

  • Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.
  • Auto-punition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.
  • Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.

Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire : 

Hernie inguinale : (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer.

On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien.

Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.

Refouler ses émotions.

Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie  mais la contrôler.

Causes émotionnelles des maladies des GENOUX

Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.

  • Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.
  • Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.
  • Devoir s’incliner pour avoir la paix.
  • Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,
  • Entêtement, humiliation.
  • Culpabilité d’avoir raison.
  • Colère d’être trop influençable.

Les problèmes au genou droit mettent souvent en cause un conflit avec un homme (refus de céder ou de se soumettre ou inflexibilité envers un homme) tandis qu’au genou gauche, ça peut être un problème avec une femme (refus de plier devant une femme).

– Causes émotionnelles des maladies : LES ENTORSES

La personne qui est sujette à une entorse peut se sentir obligée d’aller dans une direction contraire à ce qu’elle voudrait vraiment.

Elle se laisse diriger, va plus loin que ses limites et s’en veut de ne pas pouvoir dire NON aux autres.

Elle a peur de faire une entorse au règlement ou à ce qu’on attend d’elle.

Cette entorse lui donne l’excuse nécessaire pour prendre un temps d’arrêt.

RÉFLEXION

Il y intérêt à être plus flexible, car tu te fais mal en insistant pour voir les choses à TA façon…il serait bien de chercher à t’informer sur la motivation des autres et voir peut-être les choses d’une autre façon que la tienne.

Peut-être devras-tu apprendre à dire NON, et cesser de répondre aux attentes des autres. Si tu t’imposes toi-même une certaine direction, vérifie quelle peur te motive ou quelle raison?

En étant plus flexible envers toi-même et envers les autres, tu pourras mieux répondre à TES besoins.

– Origine émotionnelle possible des maladies LA PEAU, eczéma, acné, psoriasis

Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication.

Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma : anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer. Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété. Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher. Chez les enfantsl’eczéma des enfants peut résulter d’un sevrage trop rapide ou difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi.

Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité,  il faut rassurer l’enfant sur l’amour qu’on lui porte et lui expliquer pourquoi on retourne travailler, et s’il y a des disputes et des querelles, lui parler, lui dire que c’est un problème entre adultes et que ça vous appartient.

Acné :  manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas. Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence. Honte des transformations corporelles. Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Vitiligo : séparation difficilement acceptée ou vécue, sensation de rejet. Souvent une personne qui veut sauver les autres, peur de perdre la face. Se sent sans défense et sans protection. Désir de disparaître, de devenir « transparent », passer inaperçu. Ou au contraire, avoir peur de ne pas être remarqué, se sentir invisible. Souvent un conflit avec le père, se sentir dévalorisé par lui ou en se comparant à lui. Culpabilité envers lui. Devoir se conformer à ce modèle paternel, mais sans vraiment vouloir lui ressembler.

Psoriasis : personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre. Besoin de se sentir parfait pour être aimé. Souvent une double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation. Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau. Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

– Origine émotionnelle possible des maladies DES SEINS

Les seins ont un rapport direct avec notre façon de « MATERNER », soit nos enfants, notre famille, notre conjoint ou le monde en général.

Materner signifie traiter l’autre comme s’il était son enfant, dépendant de sa mère. Etre trop protectrice, trop « mère poule » ou dominatrice avec ses enfants ou son conjoint.

La personne qui a un problème au sein peut être du genre à se forcer pour avoir l’air maternelle, et pour être une bonne mère

Ou elle s’en fait trop pour ceux qu’elle aime, au détriment de ses propres besoins, ne laisse pas ses enfants devenir autonomes et prendre leur envol. Elle veut les protéger, les empêcher de vivre et veut prendre les décisions à leur place.

Ou alors qu’elle s’en demande trop, à elle-même, par manque de confiance ou d’estime de soi.

Elle peut souffrir d’une trahison conjugale ou affective, culpabilité envers un enfant ou avec sa mère, chagrin affectif, relationnel ou conjugal, avec un sentiment d’abandon.

Elle peut éventuellement aussi éprouver un sentiment d’échouer en tant que mère, ou de la culpabilité de voir souffrir sa mère.

Ou elle a été séparée d’une personne chère, qui est partie du foyer, ou qui est décédée.

Le sein droit a un lien avec le conjoint ou la famille (pour une personne droitière), ceux qu’on materne. Difficultés avec son mari ou un de ses enfants.

Le sein gauche est plutôt lié avec son enfant (ou son enfant intérieur), et l’affectif, ceux qu’on tient sur son coeur. Ca peut être aussi un « conflit de nid » avec un élément masculin, mari ou fils.

Pour une gauchère, c’est l’inverse.

Une exception, toutefois : une forte émotion liée à une douleur de séparation d’avec son partenaire peut affecter le sein droit (chez une droitière) et une émotion avec une résonance de douleur d’abandon vécue dans notre enfance peut atteindre le sein gauche.

RÉFLEXION : Il y a peut-être aussi un pardon à faire avec sa propre mère, ou avec la personne qui te cause de la peine…

Il est aussi possible que tu maternes ta mère, ou une autre personne, et que ça te cause un problème. Ta mère ou quelqu’un d’autre te demande de l’aide au-delà de ce que tu peux donner, au delà de tes limites.

Au lieu de te forcer ou de te plaindre de ce que tu vis, essaie de ne donner que ce que tu peux faire DANS L’AMOUR ET DANS LA JOIE, et dans le respect de ce que tu peux donner.

Ton sens du devoir est trop grand, tu dois apprendre à lâcher-prise de ceux que tu aimes. Donne toi le droit de ne pas pouvoir ou vouloir en faire plus, et avoue-le sans culpabiliser.

Tes limites actuelles ne seront peut-être pas les mêmes toute ta vie.

L’amour maternel peut exister en toi, sans que tu sois obligée de materner continuellement.

– Origine émotionnelle possible des douleurs de JAMBES, HANCHES, BASSIN

  • Problèmes aux cuisses : manque de confiance en soi, traumatismes vécus dans l’enfance. 
  • Mal aux jambes, problèmes de jambes : peur d’avancer, d’affronter l’inconnu.Faire face à l’avenir, se propulser en avant, aller de l’avant, peur d’avancer dans la vie ou de dépasser une situation, que ce soit dans le domaine du travail, de l’amour, s’engager dans une nouvelle relation, ou même en prévision d’un voyage.Si on a surtout mal quand on ne bouge pas : peut-être qu’on culpabilise de prendre du repos, on ne se permet pas de s’arrêter.
  • Accumulation de gras aux cuisses : colère refoulée dans l’enfance, souvent en relation avec le père, ou culpabilité par rapport à des événements du passé.
  • Accumulation de gras aux hanches : colère persistante dirigée contre les parents.
  • Douleurs fond du dos, douleurs lombaires : déception, échec. Autocritique. Contrariété ou colère. : peur de manquer, peur du changement, difficultés financières
  • Hanches : indécision, peur de passer à l’action, peur d’aller jusqu’au bout de ce qu’on désire, peur que ça ne serve à rien, peur de s’engager. C’est aussi l’autonomie, et les interdits que l’on s’impose.
  • Bassin : représente le foyer, le pouvoir et la sécurité, l’indépendance, les besoins de base. Des problèmes de bassin peuvent être en rapport avec des frustrations liées aux parents, ou à la mère. Ou peut-être qu’on voudrait être la mère de tout le monde et qu’on porte trop de responsabilités qui ne nous incombent pas.

– Émotions en relations avec les douleurs DES BRAS

Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.

Les bras sont le prolongement du coeur et sont liés à l’action de FAIRE et de RECEVOIR, ainsi que l’autorité, le pouvoir.

Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.

  • Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.
  • Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.
  • Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l’affection.
  • Je m’empêche de faire des choses pour moi-même, parce que je me souviens des  jugements négatifs et des interdictions durant mon enfance, ce qui m’avait blessé.
  • Je ne me permets pas de prendre ou je regrette d’avoir pris quelque chose, ou je pense que j’ai obtenu quelque chose que je ne méritais pas.
  • Ou quelque chose me revient de droit , que je n’ai pas pris, je ressens de la colère.
  • Se rapporte au fait d’avoir été jugé par ses parents.
  • Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple…).

Si j’accepte de laisser partir la personne, de ne pas vouloir la retenir, si je parviens à lâcher-prise, je peux aussi laisser aller la douleur.

Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Essayez de modifier, clarifier ou de lâcher-prise par rapport à la situation qui vous perturbe. « Le mal a dit » = votre douleur essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en vous, d’attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie.

– Émotions en relation avec les douleurs des ÉPAULES

Les douleurs des épaules et des bras sont très répandues, et ont bien souvent une origine émotionnelle. Il y a de nombreuses possibilités, essayez de voir si quelque chose vous interpelle parmi ces causes émotionnelles possibles de ce que votre « mal a dit »….de ce que ce mal cherche à vous dire. Les accidents qui occasionnent des douleurs aux épaules peuvent aussi avoir une origine émotionnelle. Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime !

LES ÉPAULES : c’est ce qui PORTE. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.

Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas…

On se rend responsable du bonheur des autres, on prend  tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.

Ou quand on a peur de l’avenir. Ou quand on manque de motivation, on se dévalorise suite à des efforts accomplis, et qui n’ont servi à rien.

Pour les femmes, ça peut souvent résulter d’une culpabilité de ne pas avoir pu retenir sous leurs ailes une personne qui leur était chère,  leur mari, leur enfant…elles ont du remords, elles s’en veulent.

Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, on nous impose des choses.

Ou qu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire de passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.

On manque d’appui, on manque de moyens. On ne sent pas aidé.

Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.

Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.

Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent  dominé sans oser réagir.

On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).

Épaules rigides et bloquées : blocage de la circulation de l’énergie du coeur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et  reçoit (le bras gauche).

Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).

L’énergie doit circuler du coeur vers les bras pour permettre de FAIRE, de réaliser ses désirs.

On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). parfois envers soi-même.

On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.

Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

– Émotions en relation avec les douleurs de LA NUQUE.

Les problèmes de nuque peuvent traduire une inflexibilité chez certaines personnes, de la rigidité et de l’entêtement, des principes qu’elles ne veulent pas remettre en cause, un contrôle absolu des choses et des situations qui doivent se passer comme elles le désirent.

Quand il est difficile ou impossible de tourner la tête vers l’arrière, ça peut être la peur de voir ou d’entendre ce qui se passe derrière son dos, ou de quelque chose du passé….ça peut aussi vouloir dire « ne pas oser dire NON », car le mouvement de tête pour dire NON est impossible ou douloureux.

Au contraire, si c’est le mouvement de hocher la tête de haut en bas qui est douloureux, c’est la difficulté à dire OUI, à accepter ce qui est, ou avoir envie de dire OUI à quelqu’un ou quelque chose, mais ne pas se l’autoriser.

La raideur de la nuque peut aussi indiquer un manque de soutien, ou une situation d’injustice, la sensation de ne pas avoir toutes les qualités nécessaires à la réalisation d’un projet.

– Cause émotionnelle des maux de GORGE

 

BLOCAGE PHYSIQUE

La gorge est un carrefour aérodigestif en forme de cheminée, permettant la communication des fosses nasales avec le larynx et de la bouche avec l’œsophage. Elle joue un rôle essentiel dans les phénomènes de la respiration, du langage et de la déglutition.

 

CAUSES ÉMOTIONNELLES (désirs bloqués)

On peut voir, dans la description ci-haut, que la gorge a un rôle important. Son message est triple. Si le mal de gorge est accompagné d’une difficulté à respirer, il t’indique que tu as de la difficulté à aspirer la vie. Réfère-toi alors à POUMONS.

Si le mal de gorge t’empêche de parler correctement parce que tu as perdu la voix, réfère-toi à LARYNGITE.

S’il s’agit d’un serrement à la gorge, tu te sens probablement pris à la gorge c’est-à-dire que tu te sens contraint de faire quelque chose pour quelqu’un ou de dire quelque chose à une autre personne. Tu te sens sous pression.

Si ta gorge fait mal lorsque tu avales, demande-toi si tu as de la difficulté à avaler quelqu’un ou quelque chose en ce moment? Quel est le morceau qui ne passe pas? Ce peut être une simple émotion qui est devenue un drame, donc tellement grosse qu’elle ne passe pas. Tu peux aussi avoir de la difficulté à accepter une situation que tu as toi-même créée. Cela te fait vivre de la colère et de l’agressivité envers toi-même ou quelqu’un d’autre. Lorsqu’un morceau ne passe pas, il se peut que ce soit parce que tu entretiens une attitude de victime dans un domaine en particulier, une attitude de « pauvre moi ».

Tu dois apprendre à accepter avec amour ce que tu crées au lieu de t’en vouloir d’avoir créé ou décidé quelque chose. C’est ainsi que tu en arriveras à ta véritable individualité. Il est intéressant de remarquer que la gorge est le passage entre le cœur et la tête, donc, en métaphysique, entre l’amour de soi et le je suis. En créant ta vie selon tes vrais besoins, tu t’ouvres à ton je suis véritable ainsi qu’à l’abondance. Te donner le droit de créer ta vie comme tu la veux t’aide à développer ta créativité.

 

CAUSES MENTALES (peurs et croyances)

La gorge est reliée au centre de la créativité. Il est donc important pour toi de te donner le droit de créer ce que tu veux et de vivre les expériences désirées sans te culpabiliser ou avoir peur de déranger les autres. Sache que, quelle que soit ta décision, tu peux toujours faire face aux conséquences. Ce n’est que lorsque tu laisses tes peurs prendre le dessus que tu crois ne pas pouvoir y faire face.

Voici un exemple personnel. À quelques reprises, j’ai eu de gros maux de gorge au début d’une série de conférences et de stages. J’avais de la difficulté à avaler le fait d’avoir plusieurs soirs de conférences dans la semaine en plus d’un atelier la fin de semaine sans compter mes autres occupations. Je croyais que mon corps me disait que c’était trop et je m’apitoyais sur mon sort. En réalité, c’était moi qui avais planifié cet horaire et personne ne m’y avait forcée. Aussitôt après avoir accepté ce fait, j’ai su que je pouvais faire mon travail avec amour et surtout que je pourrais assumer les conséquences. Même si je trouvais que mon horaire était très chargé, le mal de gorge a disparu avant qu’il n’empire et que je perde la voix.

Si tu te sens pris à la gorge, sache que c’est ta perception. Personne ne peut te prendre ainsi; il n’y a que toi qui a le pouvoir de te laisser prendre. De plus, ne te laisse pas déranger par les autres qui peuvent devenir des morceaux qui ne passent pas parce que tu ne peux pas les contrôler. En voulant contrôler les autres, il ne te reste ni l’énergie, ni le temps nécessaire pour créer ta propre vie.

Tu dois aussi laisser de côté l’idée que tu n’es pas normal ou que tu es égoïste lorsque tu décides de faire quelque chose qui ne convient peut-être pas à ton entourage.

 

BESOIN ET MESSAGE SPIRITUEL

Ton grand besoin est de t’AIMER, d’accepter tes peurs du moment. Prends le temps de trouver ce dont tu as PEUR POUR TOI dans cette situation. Ton Dieu intérieur t’invite à accueillir cette peur qui te pousse à agir ainsi, en te rappelant que tout est temporaire. Il te dit d’accueillir tes limites actuelles et de reconnaître davantage ta propre valeur. Ce n’est qu’après t’être accueilli dans tes peurs et tes limites que tu pourras te diriger vers ce que tu veux vraiment. Souviens-toi que cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger. Si tu te sens capable d’assumer les conséquences de vivre selon les besoins de ton être, rassure-la.

– Émotions en relation avec les douleurs aux talons, chevilles ?

PIEDS : représentent la capacité de s’adapter au monde, à la réalité, et symbolisent notre rôle social, officiel. Des douleurs aux pieds peuvent traduire une sensation de tourner en rond, ne pas avancer, piétiner.

Pieds plats : manquer d’appui et d’aide, manque de confiance en soi. Besoin d’être sécurisé, rassuré. Frontières personnelles mal délimitées. Parfois trop attaché à sa mère, collé à elle. (aucun espace entre soi et la terre-mère).

Pieds creux : personne recroquevillée sur elle-même par besoin de sécurité et de protection. Souvent des personnes hyperactives, pressées, impatientes, peur constante. Colonne vertébrale très chargée, porte des fardeaux, se tient à l’écart, silencieux, difficulté à aller vers les autres, communiquer. Fuit la mère pour être autonome ou différent d’elle.

Marcher les pieds tournés vers l’intérieur : refus de grandir, nature introvertie.

Orteils en marteau :

Se retenir d’avancer, attitude de peur ou de contrôle dans la vie, ou incarnation incomplète, personne qui n’accepte pas la vie

Hallus Valgus : (ou oignon)

Gros orteil tourné vers l’extérieur : peut traduire une personne qui peine à prendre sa place et qui se croit obligée de répondre aux attentes des autres

CHEVILLES :

Décisions à prendre, s’impliquer, être flexible (ou non). Des problèmes aux chevilles peuvent traduire le fait que nous devons prendre une orientation qui ne nous convient pas, et que nous refusons de s’y conformer, ou que nous culpabilisons de l’avoir suivie.

Ou aussi, lorsque nous ne pouvons pas aller dans la direction qu’on souhaite, mais qu’on n’ose pas l’affirmer, et que nous sommes découragés ou retenus.

Si on se blesse aux chevilles pendant nos loisirs, il est possible qu’on se permet pas de prendre du bon temps pour soi, de se faire plaisir ou s’amuser.

Entorse :

La personne qui est sujette à une entorse peut se sentir obligée d’aller dans une direction contraire à ce qu’elle voudrait vraiment.

Elle se laisse diriger, va plus loin que ses limites et s’en veut de ne pas pouvoir dire NON aux autres.

Elle a peur de faire une entorse au règlement ou à ce qu’on attend d’elle.

Cette entorse lui donne l’excuse nécessaire pour prendre un temps d’arrêt

TALONS :

Timidité masquée par une forte affirmation de soi (surjouée), attaché aux valeurs du passé ou parentales. Sentiment de ne rien avoir sous les pieds. Souvent une personne qui a le désir d’aller de l’avant, de réaliser des choses ou de commencer des projets, mais ne se sent pas appuyée, hésite car besoin de consentement, d’approbation ou de permission. Etre coincé dans son travail, parfois talonné par un supérieur, avec le sentiment de ne rien pouvoir faire d’autre. Situation de dépendance financière ou pour les besoins de base, ce qui peut donner l’impression de ne pas vivre sa propre vie mais chercher à plaire aux autres, faire ce qu’ils attendent ou à vouloir reproduire la vie de quelqu’un d’autre.

Épine calcanéenne :

Se sentir inférieur à des collègues ou des frères et soeurs, qui ont mieux réussi. Colère d’avoir fait des efforts pour rien. Sentiment de dévalorisation, de ne pas être reconnu.

Ne pas oublier que nous pouvons nous encourager nous-mêmes et être notre meilleur soutien !

Ne pas soucier du jugement des autres et faire nos propres choix.

– Lise Bourbeau et la sclérose en plaques:

Blocage émotionnel:

La personne atteine de sclérose en plaques est du genre à vouloir se durcir pour ne pas souffrir dans certaines situations. Elle perd toute souplesse ce qui l’empêche de s’adapter à quelqu’un ou à une situation. Elle a l’impression que quelqu’un joue avec ses nerfs et une révolte intérieure s’installe contre cette personne. Ayant dépassé ses limites, elle s’abandonne complètement et ne sait plus de quel côté aller.

On dit aussi d’une personne sclérosée qu’elle est figée, n’évolue plus. Elle désire que quelqu’un la prenne en charge mais elle se force pour ne pas paraître dépendante car elle ne veut pas avouer sa dépendance. C’est le genre de personne qui voudrait que tout soit parfait et qui s’en demande beaucoup. Elle veut plaire à tout prix. Comme elle ne peut y arriver seule à satisfaire cet idéal non réaliste, en devenant handicapée, cette personne se donne une excuse pour ne pas avoir la vie parfaite qu’elle désire. Elle a aussi beaucoup de difficulté à accepter que les autres qui en font moins qu’elle, en aient plus qu’elle.

Blocage mental :

Plus la maladie est grave et plus ton corps t’envoie un message important et urgent. Il te dit de laisser sortir ta douceur naturelle et d’arrêter de te durcir, c’est-à-dire d’être dur envers toi-même et d’avoir des pensées dures envers les autres. Donne-toi le droit d’être dépendant au niveau affectif avant de le devenir complètement avec ta maladie.

Lâche prise, tu n’as plus besoin de t’en demander autant. Je te suggère de regarder l’idéal de personne que tu essaies d’atteindre et de réaliser que cet idéal est au-delà de tes limites. Tu n’as rien à prouver à qui que ce soit. Tu n’as plus à entretenir cette grande peur de déplaire qui t’empêche d’être toi-même. De plus, cette attitude t’empêche d’évoluer comme ton coeur le désire.

Il se peut fort bien que tu aies tellement été déçu de ton parent du même sexe, que tu fais tout maintenant pour ne pas être comme lui ou elle, ce qui a pour effet de trop t’en demander. L’acceptation et le pardon (surtout envers toi-même pour avoir tant jugé ce parent) peuvent avoir un effet considérablement bénéfique pour ta guérison.

– Jacques Martel et la sclérose en plaques :

C’est comme si mon corps était piégé, placé dans une cage et de plus en plus limité dans l’enchaînement de ses mouvements. Si je suis atteint de sclérose en plaques, je suis généralement affecté par de grandes souffrances me faisant voir la vie avec découragement.

Quelque chose ou quelqu’un me paralyse, je me sens coincé.

Je ne suis plus fringant face à la vie.

La vie manque de douceur, de miel (sé-myel-inisation). Une profonde révolte anime tout mon être.

Je me sens obligé de devoir tout faire moi-même; étant très perfectionniste et intransigeant, je refuse de me tromper et j’accepte difficilement de l’aide.

J’accepte difficilement les contraintes, spécialement celles qui me proviennent de ma famille.

J’ai une volonté à toute épreuve.

Je prends conscience que je dois, pour ce faire, être très dur avec mes pensées et rester éloigné de mes émotions. La pensée de l’échec me terrorise.

J’ai de la difficulté à me pardonner et à pardonner aux autres. Je peux m’en vouloir d’avoir laissé filer une opportunité.

Je crains d’être laissé pour compte, d’être plaqué là. J’ai très peur qu’on me laisse tomber.

Je peux aussi avoir peur de tomber, autant au sens propre qu’au sens figuré, et craindre que cette chute entraîne la mort. Toutes ces peurs impliquent un déplacement vertical et qui peuvent m’amener à croire que ma vie est en danger peuvent déclencher la sclérose en plaques.

Ce peuvent être la chute d’une échelle, le risque de tomber dans un précipice, la perte abrupte d’altitude dans un avion, quelque chose qui me tombe sur la tête, etc…

D’une façon symbolique, « tomber en amour » ou « tomber enceinte » devient dangereux pour moi.

La chute peut dont être physique, morale ou symbolique. Je trouve toutes ces situations bouleversantesrenversantes et je suis sidéré.

J’ai peur de tomber de très haut ou « que la mort me tombe dessus.

Je peux aussi me sentir dégradé par quelqu’un d’autre ou j’ai peur de perdre mes grades, une position privilégiée par exemple dans mon travail.

J’ai l’impression de ne plus avoir aucun avenir.

Très souvent, je me juge ou je peux juger les autres très sévèrement, ce qui entraîne un grand sentiment de dépréciation, de dévalorisation et de diminution de ma personne.

Lorsque je me sens diminué, rabaissé, j’ai l’impression que la vie m’écrase et j’ai tendance à ramper au lieu de me tenir droit,

Je peux même m’arrêter, m’immobiliser n’ayant plus la force d’avancer, de me mouvoir.

Ainsi, c’est d’abord par mes jambes que la maladie manifeste ses premiers signes et que je peux avoir l’impression d’être écrasé. Être de moins en moins capable de marcher, de me déplacer, de bouger, peut me donner l’impression que je suis plus en sécurité ainsi.

Le fait de ne plus pouvoir avancer peut m’empêcher de faire face à une situation que je veux éviter à tout prix…

… Quel que soit mon âge, on ne m’autorise pas à avoir des projet, à grandir, à donner mon avis.

Je prends sur mes épaules de réaliser les désirs de ma mère ou de mon père: je deviens « leurs bras et leurs jambes ».

Je me rends vite compte que je suis impuissant à jouer ce rôle. J’en viens à ne pas me trouver assez bon pour eux.

Ma défense à toutes ces peurs qui m’habitent sera de vouloir tout contrôler, de vouloir que tout se passe comme je le veux.

La critique, qui est souvent dirigée vers moi-même, emprisonne ma vie. Je crois que la souffrance fait partie de mon lot de tous les jours et que je ne mérite pas le repos.

Mes efforts pour me dépasser sont constants et, malgré tout, toujours insuffisants.

Mon corps fatigué refuse ainsi de poursuivre cette lutte du plus fort et veut me faire comprendre que je peux aussi avoir besoin des autres et que j’ai à apprendre à faire confiance.

Je résiste au bonheur, à ma valorisation .

Je me renie.

Le fait qu’on m’ait déjà dénigré et abaissé me fait croire que je ne vaux pas grand chose.

Je suis comme un arbre qui plie. Je me sens anéanti.

Je me détruis tellement avec ma pensée que c’est maintenant la maladie qui me détruit.

L’inflammation implique une rage brûlante et très émotionnelle, pouvant affecter toute mon existence. Je peux me questionner : « Est-ce que je souhaite vraiment être libre? »

Je peux inconsciemment, de cette façon, me venger de quelqu’un qui gravite dans mon univers et qui ne m’a pas manifesté suffisemment d’amour!

Cette forme de cage, dans laquelle mon corps se retrouve, me protège peut-être de devoir admettre  mes vrais sentiments!

En me taisant ainsi, je me sens dans l’obligation d’emprunter certaines routes pour faire plaisir aux autres au lieu d’avancer dans la direction que je veux prendre.

Au lieu d’être dans le mouvement et le changement, je suis dans la stagnation, l’inertie.

Puisque je ne veux plus rien sentir, mes nerfs sensitifs sont atteints. La répression émotionnelle peut me conduire à une incapacité d’aller de l’avant dans mes émotions, entraînant ainsi une confusion musculaire et mentale.

Lorsque je suis atteint de sclérose en plaques, je deviens dépendant des autres. Je deviens comme un enfant qui a besoin de quelqu’un pour s’occuper de ses besoins de base. Je dois m’accrocher aux autres, m’agripper pour ne pas tomber, autant physiquement qu’émotionnellement.

Je dois me demander si mes responsabilités en tant qu’adulte sont trop lourdes à porter.

Je préfère peut-être retourner dans un état de dépendance au lieu de toujours avoir à faire les efforts pour acquérir ou garder ce que je possède.

J’étais tellement bien quand ma mère veillait sur moi… Je la trouvais admirable. Mais je ne verrai plus jamais la douceur de ces yeux… J’ai maintenant l’impression que ma vie est sans cesse agitée, en pleine effervescence.

Mon corps me dit de lâcher prise, de me libérer de mes chaînes. La clé se trouve à l’intérieur de moi.

J’accepte de faire confiance à mon guide intérieur et je reconnais en chacun la présence de ce guide, qui amène chaque personne à agir au mieux de sa connaissance. Je manifeste alors plus de flexibilité et de compréhension.

J’accepte de donner un sens à ma vie. Je reprends la maîtrise de ma vie en assument pleinement mes sentiments. L’approbation des autres n’est plus nécessaire . J’accueille les sentiments qui m’habitent. Ils font partie de moi. Je laisse derrière moi les commentaires négatifs qu’on a pu avoir à mon sujet, autant de ma famille que de tout mon entourae. Je me donne plus de douceur. Je suis le flot de la vie et de ces douceurs, ce qui me permet d’évoluer harmonieusement. Je laisse mon costume de clown pour laisser transparaître ma lumière intérieure. La paix intérieure grandit chaque jour.

– Cause émotionnelle des ACOUPHÈNES

BLOCAGE PHYSIQUE

Ce malaise est une sensation auditive de sifflement, de tintement ou de bourdonnement perçue par quelqu’un et qui ne vient d’aucunes stimulation extérieure. Ces bruits ne sont perceptibles que par cette personne. Ce n’est pas une hallucination. Ce malaise est directement relié au centre d’équilibre, c’est-à-dire à l’oreille interne.

 

CAUSES ÉMOTIONNELLES (désirs bloqués)

Ces sensations sont causées par un trop plein de bruit mental. Se peut-il que tu te laisses trop déranger par ce qui se passe en toi, par tes pensées, t’empêchant ainsi de bien écouter ce qui se passe à l’extérieur? As-tu peur de perdre l’équilibre, le contrôle de toi-même? Il est fort possible que tu veuilles donc donner l’impression d’être équilibré et que tu fasses tout pour cacher tes peurs alors que tu désires, au plus profond de toi-même, laisser voir ta vulnérabilité.Se peut-il en plus que tu aies de la difficulté à entendre des critiques à ton sujet sans te dévaloriser? Après les avoir entendues, tu es toujours libre d’en faire ce que tu veux. Personne d’autre ne peut détenir la vérité à ton sujet.Il est aussi probable que tu aies de la difficulté à écouter le silence, car pour toi, le silence peut représenter une personne fermée, froide, alors que ton âme a besoin de périodes de silence.

 

CAUSES MENTALES (peurs et croyances)

Il est important de réaliser que tu as tendance à te méprendre entre ton intellect et ton intuition. Ce que tu crois être ton intuition est en réalité un truc de ton ego. Ce que tu écoutes est davantage ton ego qui est une création mentale. Regarde quelle est la peur en toi qui t’empêche de lâcher prise sur les petites voix dans ta tête et de faire confiance à l’Univers pour ce qui vient dans ta vie. Tu veux tellement te montrer courageux et équilibré que tu te laisses diriger par ta perception mentale de ces qualités. Ton intuition n’arrive pas à percer la cacophonie de tes pensées, ce qui affecte ton équilibre intérieur. Écoute davantage ce qui vient de l’extérieur, ce qui te permettra de mieux utiliser ton discernement. Accepte que ta perception du silence vient probablement d’expériences vécues étant jeune et qu’il peut être très sage parfois de demeurer silencieux plutôt que de dire n’importe quoi.

 

BESOIN ET MESSAGE SPIRITUEL

Ton grand besoin est de t’AIMER, d’accepter tes peurs du moment. Prends le temps de trouver ce dont tu as PEUR POUR TOI dans cette situation. Ton Dieu intérieur t’invite à accueillir cette peur qui te pousse à agir ainsi, en te rappelant que tout est temporaire. Il te dit d’accueillir tes limites actuelles et de reconnaître davantage ta propre valeur. Ce n’est qu’après t’être accueilli dans tes peurs et tes limites que tu pourras te diriger vers ce que tu veux vraiment. Souviens-toi que cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger. Si tu te sens capable d’assumer les conséquences de vivre selon les besoins de ton être, rassure-la.

– Cause émotionnelle des MAUX DE TÊTE

La tête est le centre de communication et est reliée à l’individualité.

La tête est souvent appelée le centre de contrôle. C’est par elle que passe toutes les émotions.

Les maux de tête peuvent avoir leur origine dans différentes parties du corps. C’est pourquoi un soin Reiki traite toujours la personne dans sa globalité.

Il y a plusieurs causes de maux de tête. Par exemple: le stress et la tension, quand je m’efforce tant bien que mal « d’être » d’une certaine

façon ou de faire telle chose.

Le mal de tête apparait souvent quand j’essaie trop fort mentalement d’accomplir quelque chose. Je peux aussi réagir à des fortes pressions exercées par des situations ou des événements qui m’entourent. Je veux peut-être trop comprendre, aller trop vite, vouloir savoir ou avoir réponse à mes questions trop vite.

Un mal de tête au niveau du front aura plus attrait à une situation dans mon travail ou liée à mon rôle social tandis que s’il se situe sur le côté de la tête (près des tempes), c’est plutôt mon côté émotionnel (famille, couple) qui est impliqué.

Quelle quand soit la cause, le mal de tête est directement lié à l’individualité et j’ai à apprendre à être plus patient et plus flexible envers moi-même et envers les autres.

Les migraines sont souvent associées à des troubles de la vision et de la digestion. Je ne veux plus voir et je ne veux plus digérer ce qui se passe dans ma vie. Ce sont des angoisses, de la frustration face à une situation où je suis incapable de prendre une décision. Je peux avoir le sentiment de quelque chose qui doit être accompli ou qui m’est demandé.

La migraine expose ma résistance reliée à mon incapacité d’accomplir ce qui m’est demandé. Ma tête surchauffe et me fait mal juste à l’idée de du but à atteindre qui me semble inaccessible. Je dois comprendre que, lorsque j’ai une migraine, j’ai une prise de conscience à faire, j’ai des choses à changer et je dois être capable de les changer, c’est-à-dire de passer à l’action. La migraine me donnant un temps d’arrêt, cela peut aussi être une façon d’obtenir davantage d’amour et d’attention.

Les migraines sont le deuxième type le plus rencontré de l’enseignement primaire des maux de tête. Les migraines affectent les enfants comme les adultes. Avant la puberté, les garçons et les filles sont également touchés par la migraine, mais après la puberté, plus de femmes que d’hommes sont touchés. On estime à 6% les hommes et jusqu’à 18% les femmes qui feront l’expérience d’une migraine.

Habituellement les maux de tête se produisent sporadiquement, mais ils peuvent se produire fréquemment et même tous les jours chez certaines personnes.

Sources : Article de Josette Sauthier (www.josettesauthier.ch), basé sur les ouvrages suivants :
Ton corps dit Aime-toi, Lise Bourbeau ; Dictionnaire des malaises et des maladies Jacques Martel ; La maladie cherche à me guérir, Philippe Dansart Métamédecine,et Claudia Rainville.

 

vu sur : https://www.zenensoi.com/2015/08/27/la-maladie-le-mal-a-dit-relation-entre-les-%C3%A9motions-et-les-maladies/

pour soulager naturellement vos petits bobos du quotidien….testez le NaturaPatch…

geoarmonie geobiologie geobiologue coach coaching natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 217

DéConstruction INTÉRIEURE

Très Gros Boulot

Ici, nous entrons dans un sujet un peu particulier. Beaucoup de personnes s’éveillent.

Si on dit « s’éveillent », c’est donc qu’elles dormaient avant ?

Quant vous vous réveillez donc, vous changez petit à petit votre façon de voir les choses. Ce qui vous apparaissait comme vérités absolues deviennent juste des vérités, pour passer ensuite à des bêtises et par la suite, vous vous demandez comment vous avez pu vous laisser berner de la sorte.

Il n’y a pas de problème si vous pensez que vous, vous êtes « éveillé », et que ce sont les autres qui ne le sont pas, qu’ils ont fumé la moquette ou qu’ils sont à côté de leurs godasses. Si vous pensez que vous êtes sur le bon chemin, quelque soit l’endroit ou vous êtes et le chemin parcouru, vous êtes la ou vous devez être, ni plus ni moins.

Si vous ne croyez a rien et n’avez aucun dogme religieux ou autres, c’est tant mieux, il vous sera plus facile d’accepter certaines choses, tant et soit peu que vous soyez prêt(e) a le faire, que vous vous pensez raisonnable, que vous êtes logique et que vous soyez ouvert(e) ou pensez l’être.

Donc ne vous formalisez pas si ce que vous lisez vous donne des boutons, vous finirez ailleurs ce que vous prenez pour votre réalité, donc il n’y a pas de soucis. C’est juste le passage qui vous sera un peu pénible, mais ça, comme vous l’oubliez a chaque fois, c’est un peu normal.

Ne jamais croire ce que l’on vous raconte sans le vérifier vous même, mais n’attendez pas que ça passe à la télé ou sur votre journal préféré même (et surtout) scientifique.

vérifiez le vous même ne veut PAS DIRE demander a quelqu’un (organisme officiel ou autres véreux moins officiels) de le valider pour vous, sauf si vous êtes un gros feignant. Soit vous donnez votre pouvoir à d’autres (de vous manipuler, soigner, conforter, informer, comprendre) soit vous le gardez. 

Utilisez votre discernement est ce qu’il y a de plus important, et ça se travaille. 

1ère chose a faire : Apprendre comment votre cerveau fonctionne, c’est le minimum !!! 

  • Savoir comment vous interprétez ce que vous lisez, entendez et voyez est la PREMIÈRE CHOSE A ESSAYER DE COMPRENDRE. 
  • C’est avec votre conscience que vous interprétez votre réalité, ne confondez pas intelligence et conscience, cela n’a strictement rien à voir,  car vous pouvez avoir 180 de Qi et être aussi éveillé qu’une palourde en fond de vase (il suffit de regarder les ingénieurs nucléaires, ou ceux travaillant à inventer des armes de destruction massive, ceux du projet ITER ou n’importe quoi d’autre et de faire la relation avec les accidents du même type, ou ce type d’énergie qui ne peut amener qu’à la destruction totale de la planète, que ceux qui sont pour et qui ont le courage de leurs opinions aillent faire un peu de ménage à Fukushima pour voir si ils ont autre chose que du flan à la place des « coronés »… lâche et inCONscient ça existe aussi, quand l’intelligence et la CONnnerie humaine se rassemble, on a ce que vous regardez aujourd’hui à la télé, un effondrement de civilisation. 
  • On pourra sans problème aller sur d’autres terrains comme le génie génétique avec les OGM, les nanotechnologies et le reste ou la majorité travaille contre le vivant, et donc contre eux même (!). Qui vous a dit que vous n’aviez pas le choix de bosser pour ce que en quoi vous croyez. La vie est un choix de tous les jours.
  • Pour les débutants, on dira que ça passe par le cerveau qui est la boite de décodage de vos croyances. Vous ne voyez ou ressentez que ce que vous êtes capable de concevoir par exemple, directement lié a votre état de CONscience. Donc pour savoir si nous parlons bien de la même chose et ne plus avoir de problème d’interprétation, il faut aborder notre décodeur perso, le cerveau. Cliquez ici pour en savoir beaucoup plus
  • pour les CONfirmés qui ont donc bien lu le fonctionnement du cerveau reptilien, cliquez ici

On parle souvent de réveil, même si on n’a pas toujours l’impression d’être passé d’un stade d’endormi à celui de réveillé, ce serait plutôt l’intégration de vérités vécues et qui ne correspondent plus aux croyances que que l’on pouvait avoir.

LES THÉORIES

Pour paraître moins neuneu, pour ceux qui vous prendraient pour des débiles, il suffit de leur proposer cette théorie.

Des simulations soutiennent la théorie selon laquelle l’Univers serait un hologramme

Si ils ne la comprennent pas, c’est normal, cette théorie est tout de même réservé a un public averti, mais il n’empêche qu’elle explique beaucoup plus de choses et l‘Univers pourraient donc bien être un hologramme, c’est en tout cas ce que l’étude de physiciens japonais affirme.

Ou encore ici sur Futura-Sciences (très moyen pour certains sujets ou le dogme scientifique relativiste est très bien ancré) pour la description quantique des trous noirs.

NOTA  :  Nous sommes dans une gigantesque farce, un super jeu ou on se prend tous un peu trop au sérieux, ne tenez pas compte des absurdités qui suivent si cela vous fait déjà dresser les cheveux sur la tête, zapper ici   ou cliquez là  si ça vous démange.

Construction extérieure (la maison, le boulot, la famille)

Construction intérieure (le soi)

Pour la construction intérieure, on pourrait dire plutôt, la déconstruction…

Le sujet qui suit est donné pour des personnes ouvertes et qui ont de l’humour, ce qui ne veut pas dire débiles ou crédules, si vous êtes choqué, indigné, interloqué, meurtri, estomaqué, baba, offusqué, que vous vous étranglez ou que vous vous préparez à appeler l’armée ou le GIGN, installez vous plutôt confortablement dans votre fauteuil, faites vous une tisane et après, sortez de chez vous respirer un grand coup et criez très fort.

Si il ne se passe rien et que vous êtes toujours à 45 de tension, que vous vous frappez la tête sur le mur en scandant des champs païens, en urinant et en crachant sur les passants, c’est normal. Arrivé à un moment, ça va s’arrêter tout seul. 

Soit que le passant était en fait le chef de la garnison de CRS du coin en exercice, soit que la tension est monté d’un cran (vos proches recevront un courrier pour expliquer la raison après l’autopsie), ou vous arrêterez de vous cogner la tête sur le mur, car vous aurez pris conscience d’un coup d’un seul, que vous n’avez plus d’aspirine et que même la pharmacie de garde est fermée, ou que sur le mur en fait, il y avait un porte manteau mais sans les manteaux.

Quand vous vous apercevez que vous vous êtes fait balader toute votre vie, pas facile de parler de construction, car vous ne pouvez même pas garder les bases originelles pour remonter quelque chose par dessus. Quand les bases sont pourries, mieux vaut recommencer de zéro.

Pour vous faire votre propre avis et opinion sur les sujets suivants, je vous indique certains liens, il vous faut aller chercher d’autres sources même (et SURTOUT) contradictoires. Ceci pour faire jouer votre discernement.

C’est votre intuition si vous en avez, qui vous permettra de différencier le vrai du faux. Le mental n’est d’aucun secours, car pour quelque chose que vous ne connaissez pas, lui se repère par rapport à votre vécu, votre éducation, vos peurs ou vos croyances.

Libre arbitre

  1. C’est une chose qu’il vous faut travailler aussi, à quoi sert le libre arbitre si vous êtes passif devant votre poste de TV a avaler tout et n’importe quoi… Les pubs et le 20h sont de puissants analgésiques pour votre libre arbitre, alors faites un effort, changer de vos programmes habituels.
  2. Vous avez votre libre arbitre et vous êtes entièrement responsable de votre chemin de vie.
  3. Personne ne vous contraint à écouter ou lire ce que vous ne voulez pas.
  4. Pour savoir ou vous mettez les pieds, il vous faut donc vous renseigner, lire, écouter et lire encore, ou alors méditer si c’est votre dada.

Il y a ceux qui sont mauvais et à combattre (comme moi par exemple), et les bons, celui qui par exemple lit ce texte et qu’il est persuadé qu’il a une mission : Faire connaître sa vérité en combattant celle des autres si il pense que ça peut porter préjudice à ceux qui sont faibles, fragiles ou influençables, et que cela contredit sa propre certitude sur une vérité qu’il pense indéfectible.

Car il sait au fond de lui, certificats d’études, expériences et diplômes en main, qu’il est plus intelligent que vous, et que de son point de vue, il doit rétablir la (sa) vérité pour vous remonter du bas astral ou des lymbes ou vous êtes tombé par ignorance ou plutôt par bêtise, et empêcher les autres d’y aller par la même occasion.

Donc si je raconte mes conneries, c’est que je fais partie d’une secte, que j’ai été lobotomisé ou manipulé, et qu’à ce titre, il faut me combattre et que donc, le chemin vers la taule, une grotte ou un asile est plus indiqué pour moi, histoire de vous laissez dormir encore un peu et de pouvoir vous la raconter aussi par la même occasion.


S’éveiller ne veut pas dire que l’on rêve les yeux ouvert , en fait, normalement, pour le quidam qui ne croit pas qu’il dort, il se prend pour l’acteur qui joue dans un film qu’il visionne en tant que spectateur pour être plus précis, quand on se réveille, on commence a se rendre compte que l’on n’est pas l’acteur qui joue, tout simplement.

Quand a ne pas avoir les pieds sur terre, pour ma part, construire sa maison vous enfonce automatiquement les pieds dans la terre et vous les gardez. Vous pouvez être cartésien, parfaitement logique et avoir de l’intuition, l’un n’empêche pas l’autre. Si déjà vous ne croyez pas aux chemtrails, le plus gros bobard visible par n’importe qui, n’importe quand et n’importe ou, n’allez pas chercher plus loin pour savoir qui croit encore au Père Noël et a de la laine sur le dos.

Entre ceux qui pensent que Jésus va débarquer pour sauver tous les ch´tis n’enfants ou que la science est la clé de notre évolution, restons modeste et essayons simplement de voir les choses telles qu’elles sont, et non telles qu’elles paraissent.

Celui qui juge, c’est vous, mais au fait, c’est quoi le jugement ?

Vérités qui pour la plupart d’entre nous sont acquises (Disons plutôt vous, puisque pour ma part ce n’est pas mon point de vue, sauf si bien sûr, vous avez levé au moins 1 paupière, même sans le faire exprès)

Domaine des croyances

  • Nous naissons, vivons et mourrons, paradis et enfer pour ceux qui y croient, les autres iront là ou il y a de la place, ou nul part… La réincarnation est une connerie ou un délire.
  • Dieu existe et nous a créé à son image, mais nous avons besoin d’un super joker, déjà que Jésus a accepté d’être crucifié pour payer nos fautes, en fait, il faudrait le refaire passer sur la croix tous les ans, voir tous les six mois aujourd’hui, vu les saloperies qu’on fait subir à la terre et même à l’espèce humaine (accidents nucléaires, pollutions mondiales, exterminations d’espèces animales, végétales, d’écosystèmes, ect…) Donc, faut la jouer fine pour espérer au minimum le purgatoire.
  • Dieu existe, c’est un mec très grand avec une longue barbe, tout puissant, omnipotent et sympa quand tout va bien, quand ça va mal, il nous punit. C’est lui qui fait la pluie ou le beau temps. Dieu est un peu soupe au lait en ce moment, faut pas l’chatouiller. Il faut le prier pour qu’il nous pardonne nos fautes, les curés et autres personnages de l’église sont ceux qui font le lien entre le ciel (la où est Dieu) et nous.
  • Le mot DIEU n’est pas un égrégore puissant inculqué par les religions-moutons
  • Quand je vais pisser ou que j’ai la gastro, Dieu reste à la porte des wc. Quand je flingue un bout de nature, je sais qu’il ne me voit pas, et il arrive seulement quand je pense a lui. Donc quand je viens de me faire voler ou que j’ai un accident, il a du avoir un moment de distraction, il était avec des potes à lui ou il était en congé, et le diable ou la faute à pas de chance m’est tombé sur le pif.
  • Pour Jésus, c’était un maître (blond aux yeux bleu ) et on ne pourra jamais lui arriver a la cheville. C’est Judas qui l’a trahi. Jésus n’est pas juif.
  • Quand je vais à l’église, je prie pour mon salut devant un mec mort, cloué sur un poteau et je trouve ça tout à fait normal.
  • De toute façon, il l’a dit, Jésus reconnaîtra les siens et reviendra sur terre sauver ses brebis quand ça tournera au vinaigre, pour les autres, ça fera toujours du compost.
  • Il faut expier nos fautes soit en allant à l’église pour confesse, faire des sacrifices (se raser la tête) ou allumer une bougie. D’ailleurs les assassins iront en enfer. Le suicide ne pose pas de problème pour ta prochaine incarnation, car de toute façon, la réincarnation c’est de la connerie.
  • Le diable s’appelle aussi Lucifer, il est le mal incarné et il faut le combattre par tous les moyens pour faire gagner la lumière. Le diable est l’antithèse de la lumière et c’est l’ennemi de Dieu.
  • Il faut que tu souffres pour mériter l’amour de Dieu
  • Tu es né pour réussir ta vie, avec une belle maison, le plus de pognon si possible et une belle nana (ou un beau mec), D’ailleurs pour t’aider dans ta réussite et pour faire avancer le jeu et donc que tu réussisses ta petite vie, pour savoir si tu plais à une femme ou si tu es une plaie pour elle, il faut savoir (la) décoder. Après ça, tu seras un vrai détecteur de meufs (désolé les filles, mais un mec fonctionne avec des stéréotypes débiles) sur pattes. Le petit séducteur , on dit petit, par ce que si tu étais un grand séducteur, tu n’aurais rien a faire, beau & feignant ça c’est top.
  • et quand t’es trop vieux, tu meurs et tu vas au paradis si t’as été gentil, point barre…
  • Quant tu meurs, toi en tant que Bob l’éponge, tu montes la haut avec qui tu pensais être sur terre, avec ta petite personnalité ; médecin, femme, sportive, belle, riche et intelligente ou l’inverse, chômeur, homme, gras du bide, moche, pauvre et con et tu y restes (pouvez mélanger les genres, vous pouvez être sans le sous et heureux, ou très riche et super con, le bonheur n’est pas l’apparence, c’est un état d’être. Donc on reprend en cœur, quand je raccroche les gants pour de bon, je vais faire un tour chez St Pierre (pour ceux qui ont des croyances) avec mon passeport ou ma carte d’identité car ma véritable identité là haut, c’est celle là ! )
  • Tu es le fils de ton père et de ta mère et c’est eux qui t’ont choisis.
  • Si j’était une étincelle de vie, ça se saurait
  • La méditation, c’est quand t’as rien d’autre à foutre.
  • Quand je suis malade ou qu’on m’a largué, c’est que le monde m’en veut, Dieu me punit, ou que c’est de ma faute, je suis nul, moche ou trop con.
  • D’ici peu, un sauveur genre Jésus, viendra nettoyer tout le (mon)  bordel et me sauver les « miquettes » si je crois en lui…c’est écrit partout,
  • Une palanquée d’extra terrestre va aussi peut être débarquer pour jouer les femmes de ménage après l’effondrement de notre civilisation pas du tout voulu (juré, craché, si je mens je vais en enfer.. ça brûle les gars, poussez pas !!! ) et arranger mes petites affaires par la même occasion

Domaine des certitudes (Vous encore, sauf si vous avez ouvert subrepticement les 2 paupières)

  • Notre vie est vécu selon la dualité bien/mal, homme/femme, noir/blanc, chaud/froid ect… Et il ne saurait en être autrement.
  • La science reste la pièce maîtresse de notre évolution car elle nous fournie tous les outils pour une meilleure compréhension de l’univers et de tout le reste d’ailleurs. Si la science n’arrive pas à répondre à des questions, il n’y a pas de réponse a donner, ça n’existe pas. Donc si la théorie de Newton n’est pas valable pour le mouvement des étoiles et des galaxies, c’est que les étoiles et les galaxies c’est du flan.
  • Nous sommes né égaux, mais ça c’est juste sur le papier, car il y en a qui naissent avec des infirmités, dans des pays en guerre, même chez nous, l’égalité homme femme n’est pas toujours respectée. Donc il y a ceux qui ont de la chance, et puis il y a les autres.
  • Nous ne sommes pas responsable de tout ce qu’ils nous arrivent, car la société dans laquelle nous vivons, ne permet pas de faire ce que nous croyons bien de faire ou nous nous sentons limités dans nos actions. Il faut donc changer la société ou que la société change pour que le monde se porte mieux.
  • Il n’existe pas de conspiration mondiale, les OGM, les vaccins, la mal bouffe, la pauvreté, les famines, les guerres sont des conséquences inéluctables de notre société actuelle, et je n’y suis pour rien.
  • La nature et la terre, j’fais ce que je peux mais les autres y massacrent tout !!!
  • D’ailleurs, si on me dit que le fluor c’est bon pour les dents, c’est que c’est vrai. Pourquoi j’irai remettre en doute ce que tout le monde accepte. L’aspartham dans les produits de consommation posent soit disant des problèmes, mais tant qu’on en vend, c’est que cela n’est pas prouvé. C’est comme le E150d dans le coca ou le vinaigre, c’est cancérigène si tu y crois et le macdo, c’est pas forcément mauvais. Les ondes électromagnétiques et le wifi, ça ne pose pas de problème, sinon on ne vendrait pas de téléphone portable.
  • Les illuminatis ont existé, mais aujourd’hui, ils ne vivent plus que dans les esprits tourmentés ou en mal de sensation.
  • Les multinationales agissent chacune de leur côté, pas forcément pour le bien, plus par appât du gain, elles ont de l’influence sur la politique, mais elles ne dirigent pas le monde, il existe bien des politiciens véreux mais on les connaît. Heureusement, nous avons des organisme officiels de santé qui sont la pour nous protéger.
  • Tout ce que j’ai appris a l’école est vrai, les pyramides comme celle de Gizeh sont des tombeaux qui ont été construis par les égyptiens, les 20 millions de blocs qui ont été taillés à la main ont été transportés par bateau. Les liens qui ont été fait par rapport au cosmos ou aux nombres d’or sont du délires. Les autres pyramides à travers le monde n’ont pas de lien entre elles. Donc si les profs racontaient des conneries, ça se saurait !
  • L’humain est l’être le plus évolué sur la planète, et aussi de la toute la galaxie. Et les extras terrestres, il y en a, mais juste dans les films.
  • Pour ceux qui croient aux extra terrestres, ils sont plus fort et plus avancés que nous, donc la peur est une bonne solution. Pour ceux qui en ont vu, on les classe généralement dans les siphonnés, dérangés ou mythomanes, c’est plus facile et en fait, ça m’arrange.
  • Comme je suis une brebis égarée, j’aurais toujours besoin de quelqu’un ou de quelque chose de terrestre pour me guider et me retrouver , un gourou, une secte, une institution, un magasin de fringues, un steak tartare, mon banquier, mon compte bancaire, ma maison, mon boulot, mes habitudes, mon programme télé, une bonne bière, un curé, une église, mon ipad, mon smart phone, mon newlook, un joint, des scientifiques, Mon cursus scolaire, universitaire et tous mes diplômes, mon album photo, mon abonnement adsl, ect…
  • Le supermarché c’est génial et indispensable, notre mode de vie et de consommation n’est pas responsable de l’état de notre planète, ou alors un petit peu, donc je peux continuer à faire mes courses « trankil a carrouf », ce n’est pas parce que je vais changer mes habitudes que le monde va changer, tout seul on peut rien faire !.
  • Le bio c’est de l’arnaque et de toute façon, la pollution il y en a partout.
  • Si je fume ou que je bouffe des plats préparés, de la viande et des conserves, je fais ce que je veux, et de toute façon, faut bien mourir un jour, alors de ça ou d’autre chose !
  • Je fais entièrement confiance à La médecine actuelle, et si j’ai un cancer, j’ai des chances de m’en sortir grâce à la chimiothérapie.
  • Les vaccins c’est pour éradiquer les maladies.
  • L’eau en bouteille ou celle du robinet est bonne pour la santé, certains disent qu’il y a de l’aluminium dans l’eau du robinet et que ça provoque des maladies dégénératives comme alzheimer, c’est des conneries.
  • Les maladies dégénératives et la plupart des cancers sont inévitables, c’est exponentiel mais c’est pas fait exprès.
  • Quand je vois un tracteur qui laboure son champs, je me dis que passer des produits phytosanitaire (mortel…) pour éradiquer les mauvaises herbes et retourner la terre pour faire pousser du blé c’est normal, quand tu veux faire pousser quelquechose, il fait nettoyer et labourer.
  • Si il n’y avais pas les industriels de l’agro alimentaire, il faudrait les inventer. Sinon comment on ferai pour faire manger tout le monde.

Mais alors on fait quoi ?


solution 1

Fortement conseillé, il faut juste se hâter lentement (!). Difficulté *********

Pour ceux qui lâchent en cours de route, allez directement à la solution 4

La théorie du double de jean-pierre garnier mallet + DVD (observatoire du réel)

Les pyramides + DVD (observatoire du réel) et les tablettes sumériennes par la même occasion

Méditation si vous le sentez entre chaque paquet d’info, pour que votre petite voie puisse vous dire si vous vous gourez ou pas et si c’est utile pour vous

Vidéos : Jacqueline Bousquet et ses vidéos. Vous avez juste a vous assoir devant l’ordinateur et écouter.

Lecture : Vie et Mort d’Emile Pinel pour ceux qui ne sont pas convaincu. Un petit livre pour une grande vérité.

D’accord, ça tranche un peu avec le foot et le journal tv, mais ça permet de bien assoir ce que vous avez pu comprendre de Jacqueline Bousquet.

Encore un livre, mais il y en a tellement d’autres : la Divine Connexion de Melvin Morse

Incontournable, Jean-Jacques Charbonnier et le docteur Mickael Newton

Un podcast parmi des centaines : Pierre Jovanovic  et aussi tous ses livres bien sûr, sur le site Fréquence évasion (qui  peut être un chouille long a ouvrir)

Une fois que vous avez eu une synchronicité, donc en ayant lu le double de JPGMallet, le mental ou l’égo aura pris un coup dans les joyeuses et vous laissera un peu de mou, le temps de se refaire une santé, vous pouvez passer à la deuxième phase.

Chez Interkeltia à lire dans l’ordre que vous voulez.

l’Humanité Revisitée est le livre le plus révélateur pour qui a décidé d’ouvrir un peu les yeux, après, reste à savoir comment appréhender la fin du livre, pour la majorité, ce sera un rejet violent, car le discernement et l’intuition sont les 2 choses les plus  importantes a travailler pour ne pas se la raconter, et bien sûr, ce sont les 2 caractéristiques de l’humain les plus ratatinés et inexistantes, sinon vous auriez quitté le mode conso, média & culturel depuis bien longtemps.

Le jeu se termine, alors comment voulez vous finir la partie ?

  1. La Bible comme vous ne l’avez jamais lu, si vous ne croyez a rien ou pas grand chose, lisez le !!!!!!  c’est une bombe, un exterminateur pour les croyances judéo-chrétiennes et donc pour ceux qui ont fabriqués les beaux moutons que nous sommes. Si vous ne l’avez pas lu, alors prenez celle là, au moins vous ne serez pas déçu, et si vous pensez que ce n’est pas sérieux et que ce livre reste de la manipulation ou un ersatz, aucun problème, vous pouvez remettre les infos et continuez à lire votre journal habituel. Par contre si vous lisez ce livre, restez ouvert et mettez de côté au moins pour la lecture du livre, toutes les croyances que l’on vous a si gentiment gravés a coup de masse dans la tronche. Accepter la vérité n’est pas confortable, c’est comme découvrir d’un coup que vous pouvez ouvrir les yeux en plein soleil dehors, alors que vous avez vécu toute votre vie dans un cachot sans le savoir, ça fait mal…l’intérêt de ce livre qui est très facile et agréable à lire, c’est que plus limpide que ça comme vérité, tu meurs !
  2. L’Humanité Revisitée, des origines a demain, découvrir ce que peut être la véritable histoire de l’espèce humaine et ce qui l’attend dans les années a venir, une transition à la fois dramatique et bénéfique, c’est sûr que si vous êtes habitués au foot, aux mangas ou aux émissions de télé réalités, ou encore accroc a vos journaux habituels ou au journal tv, il y a très peu de chance que vous puissiez sortir quoique se soit de ce livre, ou alors si, en le prenant comme un livre de science fiction. Votre intuition si vous en avez, saura de toute façon faire le tri, ne vous inquiétez pas. Un livre dont on ne sort pas forcément indemne, surtout si vous avez des croyances.
  3. Les lettres du Christ (si vous pensez que les religions vous ont un « petit peu » raconté n’importe quoi, alors ce livre est fait pour vous. Si vous pensez que les religions ne vous ont pas raconté n’importe quoi, alors ce livre est VRAIMENT fait pour vous, et RIEN que pour vous, chanceux va, on pense à vous là haut !) un tout petit peu orienté religion judéo chrétienne mais très intéressant à lire tout de même.
  4. 0,001% l’expérience de la réalité (absolument génial, mais comme le titre ne le dit pas, ce livre ne concerne que 0,001% de la population, seriez vous de ceux là ? Pour les autres, vous pouvez continuer à dormir. Le sommeil à quelquefois du bon. Seul 0,001% des personnes sont affranchis des systèmes de croyance proposé par l’éducation, les religions, les médias, etc… donc si vous avez des croyances, ce n’est surtout pas ce qui va être abordé dans ce livre, qui ne traite que d’expériences.
  5. Christophe Allain avec ses 3 livres. 2 podcasts à écouter aussi, mais pas pour tout le monde non plus. Sélection naturelle comme on dit.
 
Texte repris de Christophe Allain, tellement vrai! 
« Le degré d’endormissement et d’inconscience de l’homme aujourd’hui atteint des niveaux inégalés. Il préfère tuer son ressenti de la vie, et finalement la vie elle-même plutôt que de faire évoluer sa manière de fonctionner qui, pourtant, le mène de manière évidente à sa perte. Quand l’instinct le rend malade pour lui délivrer un message, il n’écoute pas le message et prend des médicaments pour ne plus entendre »
Un texte vraiment très intéressant qui permet d’appréhender votre réalité, qui est toujours basée sur vos croyances et rien d’autre, si ça vous parle, vous pouvez lire le reste, ça vous débouchera sûrement quelques tuyaux : pensees-decodage-perception-de-la-realite-comment-ca-marche
Sous la douche, vous pouvez faire Ho’ oponopono , ce n’est pas un truc débile qu’on chante si c’est votre première impression, vous avez des mémoires erronées inconscientes, et comme c’est inconscient, vous ne le savez même pas (ben mince alors !), donc plutôt que de vous farcir le psy, la pharmacie (pas la pharmacienne), ingurgiter Freud et ses copains, faire des séances de retour vers le futur ou le passé, faire le tri dans ce qu’il faut garder et jeter (jetez tout, de toute façon, c’est le bordel), vous prenez le week end pour lire le bouquin – pour comprendre a quoi ça sert et comment ça marche – et avec ça, les mémoires erronées, vous leur foutez la misère…ou vous leur donnez de la lumière, c’est vous qui voyez.
 Après ça, vous pouvez attaquez ensuite la grosse bertha, c’est un résumé très complet du bétail que nous sommes devenu.

La, c’est du lourd ! www.la-grande-revelation.com

  • Faites un tour ici et lisez si vous le sentez, les quelques réponses aux questions des internautes sur le site de « la grande révélation.com », vous vous apercevrez alors qu’il n’est pas question de croyance ou de je ne sais quelle bizarrerie mentale, mais d’une expérience vécue et dont les explications fournies sur notre séjour carcérale sur cette jolie planète bleue, parleront a votre inconscient, même si votre conscient lui n’y entend pas grand chose. Tout dépendra ici de votre degré d’ouverture et de conscience (rien a voir avec la crédulité ou l’intelligence, l’intuition et le discernement reste ici vos meilleurs atouts pour ce que vous avez a apprendre)

Pour 3,50 euros, vous pouvez vos réveiller via la radio ici&maintenant et les rimcast en cliquant ici, comme avec Marc Auburn d’une émission d’Avril 2014, 0,001% l’expérience de la réalité, avec 7h00 d’écoute, vous pouvez vous assurer un réveil progressif et pas trop violent pour les personnes qui ont mis leurs croyances dans la poches ou au recyclage pour les plus courageux.

TOUS les livres d’ANTON PARKS, le MUST !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Son dernier ouvrage, le livre de NURÉA est une pure merveille 


C’est du collector à sa sortie, le mien est numéroté car pré-commandé bien avant sa sortie, quand on lit ANTON PARKS, on joue du démonte pneu sur notre cerveau qui s’apparente à une vulgaire boîte de conserve en papier mâché.

Et le tout dernièrement paru, un excellent texte (pdf et vidéo) du site Bienvenue sur la nouvelle terre  :

Dialogue avec mon Ange N°36        de Janvier 2015

 » Savoir regarder bien au-delà des apparences  » &  » Service à Soi et Service à Autrui « 

vous comprendrez en ayant lu ce texte, que le monde n’est pas vraiment celui qu’il paraît. Cette lecture pourra réellement vous faire gagner un peu de temps (quelques milliers d’incarnations pour les moutons) si bien sur, votre chemin en fait partie. Le new-age vous apparaîtra enfin sous un jour nouveau, et pas forcement celui qui vous attendez. 

Pour ceux qui n’y croient pas ou qui ont sauté en cours de route, passer à la solution 4


solution 2

Conseillé. Difficulté ********

Une sortie Astrale consciente

3 secondes qui changent tout ce que vous pouviez croire et penser auparavant. Pas facile à faire de façon consciente pour la majorité d’entre nous, même si ça nous arrive toutes les nuits en dormant. On le fait à la mode zombie et on ne se rappelle même pas qu’on l’a fait les doigts dans le pif. L’essayer c’est l’adopter. Bon, j’ai encore du chemin, moi, ça ne marche pas.

Pour ceux qui ont passé avec succès l’étape 1 mais qui n’y croient toujours pas, passer directement à la solution 4, car pour vous, il n’y a rien a faire, vous êtes aussi ouvert qu’une huitre sous 10 m de fond de vase


solution 3

Déconseillé formellement. Difficulté * avoir un accident !!!!

2 secondes de NDE ou EMI (expérience de mort imminente) suffisent pour que vous changiez radicalement tout ce que vous pensiez auparavant. C’est le chemin le plus court pour s’éveiller, mais pas conseillé bien sûr. Ce type d’accident est par nature, un accident comme son nom l’indique, est donc soumis au fait qu’il faut en avoir un pour faire une NDE. Et rien n’indique que, quand vous en aurez un (d’accident), que vous en aurez une (de NDE) et que vous pourrez revenir faire le mariole pour raconter vos exploits.

Les seuls qui n’y croient pas, sont les seuls, et ils sont encore nombreux, qui n’ont pas fait de NDE. comme c’est bizarre…

Pour ceux qui n’ont rien demandé, qui ont expérimenté la solution 3 et qui sont revenus pour faire la fête, ne soyez pas timide et transmettez aux aveugles/sourds/muets autour de vous, c’est juste pour économiser du temps pour les feignants qui prennent la solution 4. 

Celle là, elle est pour tout le monde (ou presque) de toute façon. pas de jaloux


solution 4 

si aucune des autres pistes n’a marché et que pour vous, c’est du grand n’importe quoi et que vous pensez que la personne qui écrit ce texte est un débile profond ou est le taré de service, Pas de problème. cette piste 4 est vraiment faite pour vous. C’est du cousu main !!

Difficulté : AUCUNE, c’est très facile et il n’y a rien a faire

Pas besoin de sortir du pognon, être beau ou très très moche, avoir des diplômes, vous pouvez même ressembler à E.T.,  être de couleur jaune avec des points verts, avoir des écailles de tortue sur la tronche et une haleine de chacal, être super très con (même juste con ça marche),  hyper intelligent (si vous prenez cette solution,on peut associer l’intelligence et la connerie, ça ne pose pas de problème, en fait c’est même fait d’office a ce niveau et vous gagnez par la même occasion un abonnement à vie a jézouyzounnmoutonne magazine), si vous ayez un Qi proche de zéro en lisant des mangas ou plutôt de 160 avec une palanquée de doctorats de physique quantique, d’astronomie ou de mathématique en bandoulière, si vous pensez que tout le monde vous a abandonné et que vous êtes le caliméro ou le raté de service, que votre copine ou votre mec vous a largué comme une vieille chaussette, que les enfants vous jettent des pierres, que vous pensez être l’incarnation de Jésus ou celle de Winnie l’ourson, ça marchera aussi pour vous …

Si ça ne vous parle pas, et qu’il ne se passe rien, que vous pensez que le monde ou vous vivez correspond parfaitement à votre réalité, il suffira d’attendre un peu, ou beaucoup suivant votre âge et votre état de santé. Il y a un moment ou vous finirez par comprendre, il n’y a donc pas de soucis à vous faire, et c’est valable pour (presque) tout le monde. d’ailleurs, d’ici quelques temps, ça devrait s’accélérer un peu. Va y avoir de la bousculade au portillon et ça va sentir le méchoui !!

Qu’elle est pas belle la vie !

Nota :

Tout n’est pas parfait en ce bas monde, et ça je tenais à le dire, surtout pour ceux qui prennent la solution 4, car on aimerait tout de même avoir un feed-back des truffes au moment ou ils passent le voile, juste voir les tronches… bon d’accord, c’est pour se marrer, mais au moins on aurait des histoires drôles a raconter aux gamins pour les longues soirées d’hiver.

Désolé pour la blague pour ceux que ça choque, pour me punir, j’ai demandé a me réincarner en mouton pour la prochaine fois, ça vous fera des vacances et pour ma pomme, je passerai inaperçu.


EN RÉSUMÉ

Vivre le moment présent, c’est la première chose.

Faire confiance à sa petite voie, son ressenti, son sixième sens, tu l’appelles comme tu veux, pas ton égo à la noix qui te (re)sert les mêmes trucs pour que tu te les glandes peinard… en pensant que t’es le meilleur ou que t’as pas de bol. Et comme tu vas chercher ta petite voie et que tu ne sais même pas ce que c’est, là, tu as D’Joe l’ambrouille (ton égo qui s’est déguisé) qui arrivera toujours a te faire croire que c’est lui ta petite voie (ton intuition si tu veux) et tu te feras emplumer comme d’hab. et quand tu en auras assez pris dans le sifflet, tu laisseras tomber ses conneries, et il aura gagné et toi tu seras encore bon pour un tour…

Te faire confiance et croire en toi et à l’univers en même temps, car tu en fais partie, quoique tu dises et ce que t’en penses

POUR AUJOURD’HUI ET ENCORE POUR LE TEMPS QUE TU VAS METTRE A TE REVEILLER

BIENVENUE AU PAYS DES BISOUNOURS

MoutonLAND !!!!!!!!!

Quelques éléments contradictoires.

A vous aussi de bosser un peu.

le docteur qui donne son point de vue, n’a pas fait de NDE, ni aucune expérience de ce type, sinon ce ne serait pas drôle…

http://www.charlatans.info/neurologie-etrange.php

J’ai vu un E.T.  ! (Extra Terrestre)

Si les martiens viennent vous voir en fait, c’est surtout parce qu’ils se demandent pourquoi des êtres divins (donc vous) peuvent rester aussi débiles, aveugles sourds et muet (toujours vous, et moi aussi, merde !), c’est comme si vous étiez Superman couplé au surfer d’argent version ultra améliorée et boosté à la Hulk, et que vous étiez un train de vous trainer lamentablement par terre en vous lamentant sur vos conditions de vie, (ou content et ça c’est encore plus débile), habillé avec un scaphandrier à la vitre cramé , une énorme ceinture en plomb de 3 fois votre poids, des chaines aux pieds avec un boulet . Ils voient en plus que vous avez toutes les clés autour du cou, et que vous n’avez qu’a enlever tout ce qui vous gène pour redevenir ce que vous avez toujours été.
Donc ils ne comprennent pas pourquoi vous restez comme ça. Ils ont découvert chez le pré-humain, le sado-masochisme primaire , et ça, ça les intrigue vachement car ils n’ont pas ça en stock chez eux…Donc quelquefois, ils en prennent un au hasard pour voir ou ça cloche.
J’ai vu un Humain !
(Hominidé Universellement Mauvais, Abruti & Inadapté Naturellement, selon les E.T. qui vous connaissent, certains voulaient même rajouter débiles et planète « confirmée » de crétins , mais les lettres ne correspondent malheureusement pas…)

Il faut aussi se rassurer, il n’y a pas que les humains qui pensent qu’il n’y a qu’eux dans la galaxie…puisque 85% des extraterrestres pensent que vous n’existez pas ! Édifiant  !!!! Lire en cliquant ici 

Résultat des courses après lecture

Vous êtes :

  1. Content
  2. Pas content
  3. Totalement Veineir (énervé)
  4. Abasourdi par tant de connerie
Après, suivant le numéro,que vous avez entouré, il faut laisser passer la nuit, et la semaine ou le mois complet pour les durs à cuire. Pour certains (voir la majorité), il n’y aura rien a faire, mais ce n’est pas grave, ils iront simplement la ou leurs croyances les portent.
Donc soit
  1. Tout ça vous laisse de marbre, vous le saviez ou le supposiez, je continu mon chemin pépère
  2. Vous n’êtes pas content, et ça vous fout les boules, mais vous avez tout de même quelques doutes et questions sur 2 ou 3 sujets, donc vous prenez quand même le temps de vous faire votre propre opinion. Je reste quand même un fieffé con..rd  le temps de vérifier.
  3. Vous vous en foutez comme de votre première chaussette, et de toute façon, le seul but dans la vie, c’est d’être heureux et d’en profiter.
  4. Vous avez un déclic et ça suivra son petit bonhomme de chemin, vous reviendrez jeter un coup d’œil ici et vous rigolerez doucement.
  5. Vous vous insurgez et insultez ouvertement l’abruti (donc moi) qui a écrit ce ramassis d’absurdités, car vous on ne vous la fait pas, et vous remettez la télé…
  6. Vous avez des envies de meurtre mais comme vous êtes un lâche et/ou taillé comme un haricot sec, Vous payez des tueurs a gage pour éliminer le problème (donc moi aussi)
  7. Vous ferez voter une loi pour que des débiles comme moi soit automatiquement torturé, pendu, empalé, écartelé et enfin brûlé vif en place de grève pour servir d’exemple. Bon, ça va être un peu compliqué pour que je sois brûlé vif si j’ai été pendu, empalé et écartelé avant, et me brûler quand je suis mort n’a que très peu d’intérêt pour le spectacle.
  8. Vous êtes un Illuminati, et ça vous emmerde qu’on déballe tout ça sur la place public, vous prenez des dispositions pour que je me suicide de mon plein gré de 52 balles dans la tête, 12 dans le dos et que je me finisse en me hachant la tête au presse purée.
  9. Vous faites un cure d’anxiolytiques et vous restez avec la tête dans le congélo toute la nuit pour réfléchir, augmenter le trou de la sécu et celui de la couche d’ozone par la même occasion.
  10. Vous vous dite « mais c’est bien sûr » et vous vous précipitez sur votre nana (ou votre mec) et vous faites l’amour comme des bêtes pendant 3 jours, car il paraît qu’on a accès au divin pendant l’orgasme.
  11. Vous avez des croyances et pour vous, les moutons se sont les autres, et en fait vous êtes content de ne pas trop vous posez d’autres questions existentielles, le problème c’est que comme la situation vous semble normale et que tout le monde pense comme vous, pourquoi se casser les roubignoles a chercher plus loin, qui je suis, c’est marqué sur ma boîte au lettre, j’aurai le temps de me faire des nœuds au cerveau plus tard, et ou je vais, à la retraite pour en profiter avant de casser ma pipe.
  12. Vous levez une armée de zombies pour éradiquer la vermine (moi encore) qui a écrit ça et faire un exemple.
  13. Vous vous découvrez une âme de bricoleur et construisez une jolie guillotine juste pour ma pomme.
  14. Vous vous cotisez tous ensemble, les illuminatis et les pas contents pour me payer un stage d’apnée très longue durée comme détecteur de vase avec des copains en béton aux pieds.

source : http://environnement.info/

//