Archives de Tag: société

Les égrégores

img6Voici un éclairage sur ce que sont les égrégores et leur fonctionnement…
Surveillez donc vos pensées …😉

🙏💜🙏

Egrégores ? Mais que sont-ils ?

par Frédéric-Arémis Florin

En ces temps troublés que nous traversons. Temps faits d’incertitudes, de violences, de heurts, de pouvoirs, d’asservissements modernes, de surconsommation, de mensonges, de remise en cause tout ou partie de la capacité de « nos dirigeants » à diriger, etc. En d’autres termes, en ces temps troublés qui peuvent faire naître en chacun de nous la PEUR et l’incapacité à avancer.

Ce faisant, de nous mettre en « mode » de SURVIE !

En ces temps d’ouvertures que nous traversons aussi. Temps faits d’espoir, de prises de consciences individuelles, de prises de consciences collectives, de libertés d’expression, de libertés de penser, d’être un cherchant, d’accueillir ce que nous sommes réellement, ou la Lumière et le souffle de la Vie qu’il y a en nous, etc. En d’autres termes, en ces temps d’ouverture qui peuvent faire naître en chacun de nous la JOIE et la nécessité d’aller de l’avant.

Ce faisant, de nous permettre d’accueillir en nous la VIE, d’ÊTRE la VIE !

Il est peut-être grand temps de comprendre ce que sont les égrégores, et leurs impacts sur notre personnalité :

De choisir à quels égrégores nous unir.

De comprendre que notre psyché impacte directement sur ces égrégores.

De comprendre que ces égrégores impactent directement sur ce que « JE SUIS » et donc sur mon comportement.

Pour bien comprendre, ne vous êtes-vous jamais posé la question suivante en regardant un match de foot : Pourquoi est-ce que cette équipe qui jouait si bien en première mi-temps joue-t-elle si mal en seconde mi-temps ? (L’inverse est aussi possible, et cela arrive même au cours de la même mi-temps). Pourquoi cela alors que l’équipe est composée de 11 individus sur le terrain, des remplaçants, de l’entraîneur, donc de plus de 20 individus. Ce peut-il que tous ces individus se mettent à douter en même temps, ou au contraire à positiver en même temps. Non. C’est impossible, et pourtant…

Les égrégores peuvent nous permettre d’apporter une explication.

1.) Que sont les égrégores :

L’égrégore est un champ énergétique produit par de puissants courants de pensées collectives et cohérentes. Il s’agit d’une forme de pensée construite par un groupe de personne ayant la même intention consciente ou inconsciente.
Ce courant de pensées collectives se remplie de toutes les émotions que les participants mettent en commun, intentionnellement ou non. C’est ainsi qu’un collectif qui se focalise sur une situation identique, même si improbable génère un champ énergétique, une énergie mentale faite d’affectif, de passionnel, de spirituel, d’émotionnel.

C’est ainsi que l’égrégore est une énergie structurée par une situation (l’objet) sur lequel elle se finalise. Cette énergie se remplie de toutes les émotions du collectif du moment où il suit le même mode de pensée et la même cohérence.

L’égrégore se constitue dès que des personnes émettent la même intention, la même émotion, le même but. Cela est rendu possible par l’existence du même courant de pensées d’un groupe de personnes. Chaque actes, pensées, idéaux, émotions – de chaque individu constituant le collectif d’un égrégore – fusionnent pour devenir un tout cohérent. Une forme dont les composants sont énergétiques.

La notion d’égrégore se rapproche de celle d’inconscient collectif et de conscience collective.

Bien qu’impalpable, une « forme pensée » est aussi pénétrante, enveloppante, perceptible qu’une présence matérielle.

2.) De quels corps se compose un égrégore :

Nous pouvons considérer qu’un égrégore se décompose en trois parties pour exister :

– Le corps physique de l’individu qui appartient à cet égrégore. Le déclencheur d’un égrégore est constitué par la personne unique qui s’associe dans le collectif du « courant de pensée de l’égrégore ». On peut donc considérer que la personne faisant partie d’un égrégore est une cellule de ce dernier.

Ainsi, l’égrégore vit sur le plan physique par l’intermédiaire des personnes physiques qui le compose.

– L’égrégore a une personnalité, puisqu’il reprend l’ensemble des manifestations conscientes et inconscientes des individualités physiques qui en sont sa source.

L’égrégore a donc une dimension psychique ou sa propre psyché.

– L’égrégore est énergie. Il condense et rassemble en un champ énergétique unique, l’énergie mentale de chacun des membres qui le compose. Il comprend toutes les vibrations des personnes qui le composent.

On pourrait donc considéré que bien qu’impalpable, l’égrégore serait comme une entité vivante. Une entité vivante créée de toute pièce par l’Homme et par sa pensée.

3.) Action et réaction entre l’égrégore et l’individu :

Il est important de se rappeler que l’Homme est un récepteur, mais aussi un émetteur. (Je peux être « mis » en Joie par la Joie d’autrui, ET, je suis capable de transmettre ma Joie à autrui).

L’égrégore condense, rassemble ce que chaque individu y apporte avec son courant de pensées.

Et,

L’individu reçoit de l’égrégore dans lequel il entre (la pensée collective, même objet, même cohérence) la même énergie possiblement augmentée de l’énergie mentale du collectif.

L’individu nourrit l’égrégore, et l’égrégore agit sur l’individu.

L’égrégore est constitué par la pensée de l’individu unique. Sa puissance va augmenter en fonction de la taille du collectif (du nombre d’individus). Elle va aussi s’amplifier en fonction de la focalisation de ses membres sur l’objet.

C’est pourquoi l’égrégore, pour exister, doit-être alimenté régulièrement par les membres du groupe qui se trouvent dans la même énergie vibratoire.

Si l’égrégore peut être considéré comme une entité vivante, sa vie matérielle est assurée par le nombre des membres qui le compose. Plus il y aura d’individus qui pensent la même chose, qui émettent la même chose ; Plus ces émissions seront intenses, plus l’égrégore grandira et sera puissant. Plus il sera grand et puissant, plus il nourrira les individus de son champ énergétique.

A l’inverse, un égrégore peut aussi être asséché et disparaître. Seulement si chaque individu entreprend un travail personnel sur soi, qu’il choisit de changer son mode de pensées, de ne plus abreuver le dit égrégore.

4.) Quelques exemples et interagir avec les égrégores :

A titre d’exemples, les mouvements politiques, les religions sont des égrégores.

Il en est de même pour une entreprise qui a son propre égrégore, un club sportif,etc .

Les émotions, les sentiments ont aussi leurs égrégores.

L’égrégore de l’Amour, celui de la haine, de la peur… La terreur a aussi son égrégore tout comme la violence ou la Paix, le sentiment d’injustice, etc…

A nous de décider et de choisir à quelle famille, à quel égrégore nous souhaitons appartenir.

Faire ce choix est une chose. Encore faut-il être congruent avec soi-même et mettre en œuvre, entrer dans l’action dans le sens du choix que nous faisons. Pour ce faire apprendre à se contrôler.

Contrôler ses sentiments, ses émotions, ses pensées. Le fait de penser à un égrégore, on le nourrit. Peut-être est-ce là tout le travail du Sage, son propre contrôle dans l’Amour à SOI ?

Il faut aussi contrôler la nourriture spirituelle que nous donnons à notre Esprit. Là aussi, être congruent avec soi-même est important.

Nous pouvons aussi choisir, de nous-même à quel égrégore s’attacher.

5.) Peut-on pousser une personne à rejoindre un égrégore malgré elle, c’est-à-dire inconsciemment ?

Pour répondre, je vais vous poser directement la question suivante, en rapport aux derniers évènements qui ont touché la Côte d’Azur.

« Vous apprenez l’existence de cet acte par les médias. Vous allumez n’importe quelle chaîne d’informations en continue, et commencez à regarder le défilé d’images, de reportages, d’interviews sans queue ni tête donnés par des journalistes qui n’ont aucune formation psychologique, etc… »

Vous qui me lisez, êtes-vous peut-être dans le cas de ces personnes qui vont regarder cela pendant des heures…
Soit disant au titre de l’information.

Ainsi vous vous abreuvez d’images et de sons qui vous relatent l’horreur et la peur, toujours plus, à qui mieux mieux, d’une chaîne à l’autre.

Ma question, celle que vous devez vous poser :
Alors que vous savez :
– Oui, je sais qu’il y a eu un acte terrifiant.
– Oui, je sais qu’il y a eu « X » morts, « X » blessés graves, que la police est intervenue,
que cela s’est passé le soir, etc…

Cela, c’est être informé, et S’INFORMER.

Ma question, celle que je vous demande de vous poser :

– Qu’est-ce que cela m’apporte de regarder des reportages, des conjectures non avérées pendant des heures ??? Ces images, ces interviews, ces sons ?

Ma réponse :

Absolument RIEN !!!

Même pas de l’empathie. (Car la vraie empathie n’est pas de se noyer en tentant de sauver un homme qui se noie alors que l’on ne sait pas nager).

Au contraire,

En regardant cela vous impactez directement votre inconscient avec ces images, ces sons, ces interviews. Et, rappelez-vous, notre cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il vit réellement et ce qu’il peut vivre par procuration, ou, imaginer. (Expériences scientifiques : Professeur Joe Dispenza).

Approche scientifique possible :
En regardant cela, vous activez les mêmes réseaux neuronaux que si vous aviez vécu directement cette tragédie. Votre cerveau ne pouvant pas faire la différence entre ce qu’il vit réellement, et ce qu’il vit par procuration, votre hypothalamus libèrera des peptides, petites séquences d’aminoacides, qui une fois combinées, créent les neuro-hormones ou neuropeptides…

Ce sont ELLES qui sont responsables des émotions que nous ressentons physiquement quotidiennement. D’après le Professeur John Agelin, il y a une chimie pour la rage, pour le bonheur, pour la peur, pour l’envie, etc…

Ma réponse, c’est aussi :

De regarder et d’écouter en boucle ces reportages chocs vous apportent :

– La modification de votre psyché (en psychologie, la psyché désigne l’ensemble des manifestations conscientes et inconscientes de la personnalité d’un individu) ;

– Physiquement, consciemment et inconsciemment de ressentir l’émotion que ces images vous apportent, peut-être la Peur, La Haine, la Terreur ;

– De rejoindre malgré vous ce, ou ces égrégores.
Ce ou ces CHAMPS ENERGETIQUES, et d’être en retour impactés par EUX.

En conclusions :

Oui, on peut vous faire rejoindre un égrégore ( par exemple de peur ) malgré vous. Et cela de manière totalement inconsciente.

Quel est le but de ce genre d’action médiatique ? Je vous en laisse seul juge.

Mais vous pouvez choisir d’ÊTRE LIBRE !

Être LIBRE dans l’action.

Vous pouvez choisir de vous détacher par exemple de cet égrégore de la peur en choisissant intentionnellement – pour vous protéger – d’adhérer à un autre groupe, un autre égrégore de force équivalente, mais « opposé ».

Rappelez-vous, l’opposé de la Peur – d’Être dans la peur –

Est

L’Amour. (oui, ce n’est pas la haine. La haine est un amour) – d’Être dans l’Amour – Être dans l’Amour à SOI.

SI VOUS ÊTES DANS l’AMOUR à VOUS-MÊME, vous ne connaitrez plus la peur.

Frédéric-Arémis.

Geoarmonie A comme Argent

A comme Argent

 

 

 

 

L’argent est une forme d’énergie virtuelle. Inventé par l’homme, l’argent est une énergie dont le sous-jacent est basé sur l’échange de temps : « Je te donne de l’argent en échange de ton temps ». Chacun peut échanger son temps contre cette énergie qui pourra être cumulée. Au départ, l’argent est l’énergie que l’on reçoit lorsqu’on crée et offre un service à quelqu’un.

Les inventeurs en créant des produits, les artistes en créant des œuvres créent un produit qu’ils vont pouvoir distribuer à des millions de personnes : Steve Jobs avec l’Iphone, Bill Gates avec Windows, Mickael Jackson avec ses disques. Plus on distribue son temps, plus on reçoit de l’argent. Que ce soit en dupliquant son œuvre, comme c’est le cas en informatique, ou en vendant un exemplaire unique. Pour les créateurs, l’argent est l’énergie que l’on reçoit pour l’usage de l’invention ou de l’œuvre qui a été créée. Les inventeurs reçoivent des royalties sur des brevets ou des droits d’auteur par exemple.

Plus on arrive à dupliquer une idée, un service, un produit, plus on est récompensé en recevant de l’argent car il peut être utilisé par un nombre important de personne.

Bien sur le temps de chacun n’a pas la même valeur. Celui-ci est valorisé en fonction du degré de conscience de chaque individu. Le temps d’un Mozart, d’un Picasso, d’un Einstein, d’un Steve Jobs a une très forte valeur, grâce à leur niveau d’expertise. On retrouve ce principe dans tous les domaines : la cuisine, les affaires, la sculpture, la peinture, la musique, le sport, la spiritualité, la science, la médecine, etc…

Pour évaluer la valeur du temps d’un individu, il faut se poser la question : qu’est ce qu’à déjà effectuée cette personne dans le passé ? Quelles sont ses réalisations ? Combien de personnes a-t-il déjà aidé ?

On peut voir le monde de cette façon : parfois nous offrons des produits et services et parfois nous utilisons ces produits et services. Bien évidement, nous sommes tous créateur et utilisateur. L’argent est l’énergie qui en permet l’usage. Quelqu’un qui n’a besoin de rien ou de très peu n’a pas besoin de beaucoup d’argent. Entre les créateurs et les consommateurs, il y a bien sur les entreprises qui créent, qui distribuent, le système financier international qui rend compatible les différentes formes d’argent : les monnaies.

Certains ont l’impression d’avoir de l’argent, des biens matériels. En réalité, rien ne leur appartient.

« Rien ne t’appartient, tu ne me crois pas ? Meurs et tu verras ! »

Kundun 2010

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 135

L’énergie de l’argent est une énergie permettant le partage, l’accès à des services et à des objets. Mais en réalité, cette énergie n’est plus utilisable après la mort du corps. L’âme continuera son chemin sans ces biens matériels. La notion d’appartenance est illusoire, en réalité il s’agit toujours d’un droit d’usage temporaire et non d’une propriété. Et ce droit d’usage peut s’arrêter à tout moment avec la mort.

Il est souvent préférable de prendre en compte ce facteur si on veut être heureux, car c’est toujours ici et maintenant qu’on peut « vivre » et « exister ». Beaucoup, parmi nous dépensent beaucoup de temps à accumuler de l’argent qu’ils n’utiliseront jamais. Quel est le sens d’une telle démarche ?

De plus, on surestime toujours le temps qu’il nous reste à vivre !

L’argent est une énergie magnifique qui a permis à l’humanité de se développer, de créer une concentration des capitaux nécessaires à la création des grandes industries. Utilisé pour le bien du groupe plutôt que d’un seul individu, l’argent permet de nourrir des familles, d’éduquer les enfants, de créer des emplois, de soutenir l’économie.

L’argent est une énergie, et comme toute énergie, elle peut être utilisée pour construire ou détruire. C’est en augmentant son niveau de conscience de façon générale qu’on peut apprendre à utiliser cette énergie.

Comme toute accumulation d’énergie, concentrée, l’argent se transforme en pouvoir. Alors l’argent bénéficie de la loi de l’attraction et attire autour d’elle tout ce qui lui permet de grandir, de se développer. L’argent attire l’argent car cette énergie a besoin de grandir, de circuler, de se développer.

Actuellement, l’argent est une des énergies qui relie tous les hommes et les femmes de notre planète. Avec de l’argent, on peut échanger son temps contre de l’argent et utiliser tous types de services ou produits quelque soit l’endroit. L’argent est devenu l’énergie universelle d’échange de temps et de valeur.

Les grandes transformations en cours sur notre planète sont liées aux déséquilibres concernant la valeur du temps de chacun. Un salarié Indien, Thaïlandais, chinois coûte 250 € par mois charges comprises alors qu’en Europe, il coûte 2500 €.

L’interconnexion de toutes les entreprises, de tous les êtres humains sur terre a permis de créer un « village mondial » ou tout s’équilibre un peu plus chaque jour. L’intelligence d’un homme a la même valeur quelle que soit sa localisation géographique. Seul compte son environnement. Grâce à l’interconnexion généralisée, à la mondialisation, il y a de moins en moins de frontières, de séparations. De plus en plus, le savoir faire d’un homme ou d’une femme peut être utile de façon global. Alors des sociétés s’implantent à l’autre bout du monde pour diminuer leurs coûts. Des géniesvont dans des pays développés pour exploiter au mieux leurs capacités.

L’argent, et donc le temps offert par chacun des habitants de la planète est de plus en plus fluide, de plus en plus partagé. Un jour viendra ou il n’y aura plus qu’un seul grand pays, avec une seule monnaie. Tout en gardant leurs spécificités régionales, les êtres humains continueront à tous être producteurs et consommateurs de temps et d’argent. Aujourd’hui, l’énergie de l’argent s’investit là ou le temps ne coûte pas cher pour être revendu sous forme de services ou produits là où il a une plus grande valeur.

D’une certaine façon, il est amusant de considérer que l’argent est une forme de temps « stockable ». Avec de l’argent, vous pouvez demander à d’autres de réaliser des tâches que vous n’avez pas le temps de faire : faire à manger (restaurants), construire une maison, créer des vêtements, etc…

Certaines personnes ont tellement d’argent que des dizaines de milliers de personnes travaillent pour elles, réalisant leurs projets. En réalité, ils achètent le temps des autres pour réaliser plus.

geoarmonie natura4ever bodyspiritzen bodyspiritharmony emrys 0660560777 stephane barmes 213.jpeg

L’argent est donc une énergie comme une autre, bien utilisée, elle rend des services très importants à l’humanité. C’est uniquement lorsqu’elle est stockée à ne rien faire que l’argent perd de sa valeur. Aussi, le système financier actuel a de très nombreux défaut puisqu’on l’autorise à créer de l’argent à partir de rien. (Spéculation)

La création d’argent devrait obligatoirement être en lien avec des sous-jacent réel : le temps de personnes qui travaillent et qui créent réellement quelque-chose, que ce soit un produit ou un service. Tant qu’on laissera le système financier créer de l’argent à partir de rien, nous aurons des bulles spéculatives, des cracks mondiaux.

Il serait temps d’imaginer un système plus régulé ou il serait impossible de créer de l’argent sans valeur, sans un sous-jacent basé sur une réalité matérielle.

Messieurs et mesdames les économistes, à vos plumes !

Kundun sept 2012